• Version Francaise
  • English version

Revue de Presse

Retrouvez les faits marquants du secteur de l’énergie, vus par les médias, en France et en Europe...


Revue de presse du 04/11

Actualité économique et industrielle Actualité Européenne      

Actualité économique et industrielle

> Philippe Martin annonce le lancement de quatre nouveaux instituts pour la transition énergétique et d’un groupe de travail ELD/DGEC/CRE

Le Moniteur
du 30/10/2013

C’est à l’occasion du Colloque sur le thème de « la contribution à la transition énergétique du programme d’investissement d’avenir », que Philippe Martin, après avoir rappelé l’urgence de mise en place d’actions concrètes pour la lutte contre le changement climatique, a présenté les quatre nouveaux instituts pour la transition énergétique dont les activités ont pour objectif de valoriser l’énergie solaire, renforcer l’efficacité énergétique et promouvoir la ville durable : Paris-Saclay Efficacité Energétique, Institut Photovoltaïque d’Ile de France (Total et EDF en sont les moteurs clés), Efficacity et Institut national facteur 4. Philippe Martin annonce par ailleurs qu’ « un groupe de travail associant les ELD, la direction générale de l’énergie et du climat et la CRE va être mis en place afin de rapprocher les analyses et de préparer le prochain mouvement tarifaire en 2014 ».

> Allemagne : après l’engouement des ENR, retour sur les énergies fossiles ?

JDN, les Echos
du 31/10/2013

La politique allemande sur les ENR a permis d’augmenter la part de ce dernier dans le mix de production électrique : de 6.6% en 2000 à 23.5% en 2012. Elle a, paradoxalement, été la cause de la fermeture de plusieurs centrales à gaz. Les consommateurs outre-Rhin, voient leur facture d’électricité augmenter supportant la taxe des ENR, alors que les prix de l’énergie ont considérablement baissé. Tel un retournement de situation, Angela Merkel négocie une formation avec le Parti social-démocrate, dont la ministre-présidente soutient inébranlablement la conservation des emplois issus de l’activité charbonnière (40% du mix de production électrique allemand). Angela Merkel a pour objectif de proposer une loi au premier trimestre 2014 afin de rééquilibrer les choses en faveur des énergies fossiles au détriment des renouvelables…

> EDF et Veolia se partagent leur filiale Dalkia

Enerpresse, Le Monde
du 30/10/2013

L’électricien récupère la totalité de Dalkia France et le transfert de 13 000 employés, tandis que le groupe de services énergétiques, récupère les filiales internationales, soit environ 36 000 employés. Concernant l’appellation Dalkia, elle revient à EDF, bien que l’électricien ne pourra pas l’utiliser sur les marchés hors-France pendant 3 ans 1/2, et l’accord permet également à Veolia de l’utiliser à l’étranger pendant 18 mois. L’opération financière est qualifiée de « neutre » : Veolia devrait verser une soulte de 550 M€ à EDF pour récupérer la totalité de Dalkia International, mais EDF récupère la dette de 570 M€ de Dalkia.

> La CRE donne son accord au couplage France / Grande-Bretagne

Enerpresse, AFP
du 29/10/2013

Le régulateur a approuvé dans son communiqué de presse mardi 29 octobre dernier, le « couplage des marchés de l’électricité de la région nord-ouest de l’Europe, et en particulier, son extension entre la France et la Grande-Bretagne ». Ce projet est étendu sur 15 pays et couvre 75% de la consommation d’électricité en Europe. La CRE estime à 50 M€/an la réduction des coûts d’approvisionnement grâce à l’extension de ce projet de couplage.

> Cofely, la filiale de GDF SUEZ remporte un contrat de 530M€ avec le projet ITER

AFP, le Figaro
du 29/10/2013

Le consortium composé de trois entités du groupe Cofely et de l’entreprise allemande M+W Groupe, a remporté l’un des plus gros appels d’offres du site de Cadarache pour concevoir et piloter plusieurs installations du futur site ITER pour la recherche sur la fusion nucléaire. Le chantier démarrera en septembre 2014 et pourra mobiliser jusqu’à 450 personnes.

> En attente de la publication du décret sur le tarif social…

Les Echos
du 28/10/2013

Alors que la trêve hivernale vient de débuter (de début novembre à mi-mars), après la hausse de 5% des tarifs de l’électricité, le gouvernement n’a pas encore publié le décret nécessaire à l’extension à 4 millions de foyers modestes du tarif de première nécessité pour l’électricité et du tarif spécial de solidarité pour le gaz. L’Ademe explique que l’ajout de nouveaux bénéficiaires est « une opération lourde et complexe », et précise que l’arrivée d’un nouvel acteur, l’administration fiscale, chargée de transmettre les données fiscales aux énergéticiens, ne jouera pas en la faveur du temps. EDF et Direct Energie se disent prêts à accueillir le nouveau dispositif, en termes de traitement de nouveaux fichiers et de propositions de nouveaux tarifs.

Actualité Européenne

> Le « Green Growth Group » pour une Union européenne à faible émission de carbone

EUROPOLITIQUE ENVIRONNEMENT
du 31/10/2013

Le groupe informel, composé de 13 états membres représentant 75% de la population de l’UE, 85% de son PIB et 60% des votes au Conseil des Ministres, dont la France et l’Allemagne entre autre, s’est réuni ce 28 octobre autour de la commissaire en charge du climat, Connie Hedegaard, afin de définir les actions urgentes à mener pour lutter contre le réchauffement climatique, et assurer la sécurité d’approvisionnement énergétique à un prix correct, tout en maintenant la compétitivité industrielle de l’UE. Les Etats ont notamment appelé la mise en place d’un cadre ambitieux pour la politique énergie/climat à l’horizon 2030, une réforme structurelle du mécanisme ETS, etun engagement ambitieux de réduction des émissions de l’UE au Sommet mondial sur le climat en 2014.

> Le Bundesnetzagentur reçoit les demandes d’arrêt de 28 centrales électriques

Enerpresse
du 30/10/2013

Jochen Homann, président de l’agence des réseaux allemands déclare dans le Frankfurter Allgelmeine Zeitung du 24 octobre dernier, avoir reçu des demandes d’arrêt pour 28 centrales électriques, totalisant 7GW de puissance installée. Le président précise que 7 de ces 28 demandes pouvaient représenter une menace pour la sécurité d’approvisionnement du sud de l’Allemagne, ce qui pourrait mener le Bundesnetzagentur à refuser la fermeture de ces centrales électriques, et a rémunérer les opérateurs avec des indemnités.

> La Communauté de l’énergie dévoile 35 projets d’infrastructures énergétiques d’intérêt commun

Agence Europe
du 04/11/2013

Deux semaines après la publication de la liste des projets prioritaires pour l’Europe (Europe 10924) qui précise les projets prioritaires de l’UE, le conseil ministériel de la Communauté de l’énergie (Albanie, ARYM, Bosnie-Herzégovine, Kosovo, Monténégro, Moldavie, Serbie, Ukraine et l’UE) a adopté le 24 octobre dernier, une liste de 35 projets d’infrastructures énergétiques d’intérêt communautaire, dont : 14 projets de génération d’électricité, 9 projets de lignes à haute tension, 10 projets d’infrastructures gazières et 2 projets d’infrastructures pétrolières. Ces projets bénéficieront de procédures d’autorisation accélérées, de conditions réglementaires améliorées et d’incitations en matière d’investissement. Pour le commissaire Günther Oettinger, ces projets sont une opportunité pour attirer les investissements nécessaires dans la région (près de 40 milliards d’euros d’ici 2020). En revanche, il rappelle le besoin urgent de la mise en œuvre du 3ème paquet énergie, l’ouverture des marchés, et l’intégration régionale des marchés de l’énergie.

> Des résultats très encourageants sur les objectifs 3X20, et particulièrement en terme d’efficacité énergétique selon l’AIE

EUROPOLITIQUE ENVIRONNEMENT
du 25/10/2013

Contrairement à l’Agence européenne pour l’environnement, qui soulignait les résultats médiocres de l’UE dans le volet de l’économie d’énergie, l’Agence internationale de l’énergie souligne l’importance des effets positifs des investissements effectués dans le domaine. Selon le rapport de l’AIE publié le 16 octobre dernier, les investissements ont atteint 221 milliards d’euros dans le monde en 2011, traduits par une forte baisse de la consommation et de la demande en énergie. En effet, dans onze pays membres de l’AIE dont la France, l’Italie, le Royaume Uni et l’Allemagne, la consommation énergétique économisée a représenté 570 millions de tonne équivalent pétrole (Mtep) sur 5 ans jusqu’en 2010. L’AIE indique que ceux sont les prix élevés du pétrole qui ont permis l’innovation technologique pour l’efficacité énergétique. Les deux exemples les plus parlants étant la France et l’Allemagne dans le secteur de la rénovation résidentielle. Selon l’AIE, les marchés de l’EE devraient s’accroître dans les années à venir, avec comme moteur principal, le prix et la politique publique.

> Climat : les conclusions du conseil environnement

EUROPOLITIQUE ENVIRONNEMENT
du 25/10/2013

Le 14 octobre dernier à Luxembourg, les ministres de l’environnement de l’UE, ont délivré un texte de conclusions, qui sera le socle de la position commune défendue à la conférence de Varsovie du 11 au 12 novembre. Dans le texte, l’UE « appelle la conférence de Varsovie à convenir d’un processus par lequel toutes les parties annonceraient leurs engagements d’atténuation (réduction des émissions de GES) » dans un dispositif qui leur permettrait d’être « transparents, quantifiables, vérifiables, comparables et ambitieux ». Le texte rappelle également la nécessité pour les pays développés de réduire de 80-90% les émissions de GES d’ici 2050. Dans ce contexte, ils accueillent favorablement les propositions de discussion du Livre vert de la Commission sur la politique de l’énergie et du climat à l’horizon 2030.

Les adhérents




Contact

L'UFE
Union Française de l'électricité
3, rue du 4 septembre
75002 Paris
Standard : 01.58.56.69.00
Fax : 01.58.56.69.09

Tous vos contacts

Newsletter

Pour vous tenir informé des événements et des faits marquants du secteur de l'énergie, vous pouvez vous abonner à notre newsletter.