Revue de Presse

Retrouvez les faits marquants du secteur de l’énergie, vus par les médias, en France et en Europe...


Revue de presse du 08/07

Actualité économique et industrielle Actualité Européenne Evénements

Actualité économique et industrielle

> Eteignez la lumière !

Libération.fr
du 01/09/2011

L’une des mesures issues du Grenelle de l’Environnement vient d’entrer en vigueur : c’est l’obligation d’éteindre toutes lumières extérieures des bâtiments publiques, vitrines de magasins, gares etc… qui ne sont pas destinés à la sécurité. La consigne s’appliquera désormais de 1h à 7h le matin en vue d’économiser plus de 2 Mds KWh, soit 220 millions€ chaque année.

> Forum Enerpresse 2013 : quand la transition énergétique fait encore débat

ENERPRESSE ; La Tribune
du 01/07/2013

Au Forum Energie organisé par Enerpresse à Deauville cette année, le thème de la transition énergétique était le fil conducteur des débats. Une fois de plus, ceux-ci ont révélé quelques points de consensus comme le rôle plus important que devraient pouvoir jouer les territoires en matière d’énergie renouvelable, et surtout d’efficacité énergétique. Mais les échanges ont montré aussi pas mal de blocages et une grande part d’inconnue quant aux ruptures technologiques possibles dans un avenir assez lointain. Et le nerf de la guerre reste encore et toujours le financement qui contraindra, au vu de l’état des finances publiques, à des choix sans doute drastiques.

> Une taxe trop tard

Environnement magazine ; Le Figaro.fr ; Les Echos.fr
du 01/07/2013

La taxe imposée désormais sur les importations de cellules et panneaux photovoltaïques en provenance de Chine est jugée trop tardive par les professionnels du secteur. Selon eux, cette mesure eut été bien plus pertinente en 2006 :2007, au moment où le marché émergeait en France. Aujourd’hui, c’est trop tard voire pire : cela coupe l’approvisionnement chinois alors même que l’industrie européenne n’a pas les capacités de prendre la relève. En fin de semaine, Selon le «Shanghai Securities News», les autorités chinoises proposeraient de plafonner le volume de leurs exportations annuelles de panneaux solaires vers l’Union européenne, et de fixer un prix minimal afin de mettre un terme au litige commercial entre les deux parties.

> Création de la Coalition France pour l’Efficacité énergétique (CF2E)

Batiactu.com
du 02/07/2013

Plusieurs associations de consommateurs, de copropriétaires, d’industriels, de professionnels du bâtiment et de protection de l’environnement se sont associées pour créer la CF2E. Le nouveau regroupement formule ainsi diverses propositions : renforcer les mécanismes de financement de l’efficacité énergétique dont les CEE, créer une banque de l’efficacité énergétique sur le modèle de la KfW allemande, aider les PME de l’efficacité énergétique à se développer, encourager la séparation entre acteurs de l’efficacité énergétique et fournisseurs d’énergie pour éviter les conflits d’intérêts, créer des plateformes et des banques publiques dédiées à l’investissements dans l’efficacité énergétique à l’échelon régional, enfin, assouplir la réglementation actuelle.

> 1ère Conférence franco-allemande sur l’énergie à Paris : l’UFE et la DENA signent un partenariat

: AFP ; ENERPRESSE; La Correspondance Economique; BFMTV
du 02/07/2013

A l’occasion de la première conférence franco-allemande sur l’énergie qui s’est tenue à Paris en présence des ministres de l’énergie Delphine Batho et Peter Altmaeir, l’UFE et la DENA (Deutsche Energie Agentur qui dépend du gouvernement fédéral allemand) ont signé un partenariat. Celui-ci a pour but de renforcer la coopération et l’échange d’expertise entre les deux organisations en particulier dans les domaines de l’efficacité énergétique, des réseaux, des énergies renouvelables.

> L’ASN conforte un prolongement des centrales d’EDF sous réserve de renforcer la sûreté

Les Echos
du 03/07/2013

L’ASN vient d’accepter le principe d’un prolongement de la durée de vie des centrales nucléaires d’EDF jusqu’à 60 ans si l’entreprise réalise les objectifs qui lui sont assignés en matière de sûreté notamment quant à l’entreposage des combustibles usés ou bien encore la résistance des cuves des réacteurs.

> Gaz de schiste : le DNTE s’empare enfin du dossier

AFP
du 03/07/2013

Six experts (dont l’AIE, Total, des climatologues, des économistes…) se sont réunis pour la première fois dans le cadre du DNTE sur le dossier des gaz de schiste. Au menu : quel impact environnemental, quels emplois potentiels ?…etc. Le nouveau ministre de l’Ecologie, Philippe Martin, qui devait participer aux discussions n’a finalement pas été présent. Si tout le monde a reconnu que l’avènement du gaz de schiste aux USA a entraîné un réel bouleversement dans la donne énergétique mondiale et un rebond économique dans le pays, nul ne sait aujourd’hui dire ce qu’il en serait en France dont la situation diffère largement géographiquement notamment.

> La ministre de l’Ecologie sort du Gouvernement, les ministres Verts y restent

La Tribune; AFP; La Croix; Les Echos; Le Figaro; Le Monde
du 04/07/2013

Alors que le sénateur d’EELV, Vincent Placé, affirmait que la baisse des crédits budgétaires pour l’écologie était un « signal désastreux vis-à-vis de la politique environnementale du gouvernement et que les ministres EELV pourraient en tirer toutes les conséquences », au final, c’est la Ministre de l’Ecologie elle-même, Delphine Batho qui a été limogée pour avoir ouvertement critiqué ce Budget. Et les deux ministres écologistes, Cécile Duflot et Pascal Canfin, sont eux… restés, jurant qu’ils seront « intraitables » au moment des décisions en matière de fiscalité énergétique ou de la loi sur la programmation énergétique. Le nouveau Ministre de l’Ecologie, Philippe Martin, jugé « écolo-compatible », aura fort à faire sur des dossiers rendus d’autant plus sensibles que le gouvernement reste polarisé par la lutte contre le chômage et la dégradation de la compétitivité de la France.

> Actualités

AFP; Le Monde; les Echos; Le Figaro; Libération; La correspondance
du 05/07/2013

Après son éviction, la conférence de presse de Delphine Batho a suscité de très nombreuses réactions relayées abondamment dans la presse de la fin de semaine. Estimant n'avoir commis "ni faute ni erreur", l’ex-ministre a déclaré être restée fidèle à ses convictions. Elle a en revanche mis en cause le premier ministre, Jean-Marc Ayrault, qui arbitrerait désormais, estime-t-elle, les budgets "sans discussion directe avec les ministres concernés ». Elle a par ailleurs critiqué le gouvernement d'avoir cédé à "certaines forces économiques qui n'acceptaient pas le niveau d'ambition qu’elle fixait pour la transition énergétique ». Ainsi « accusé » publiquement, le gouvernement a réagi en réfutant le fait d’être influencé par les lobbies pro nucléaire ou gaz de schiste. "Son éviction est uniquement liée à ses déclarations sur son budget qu'elle a jugé mauvais. Si on estime qu'on a un mauvais budget, on quitte le gouvernement" a déclaré le cabinet de Jean-Marc Ayrault, lui-même ayant réaffirmé que « L'environnement n'est pas une variable d'ajustement, elle est au cœur du projet du président de la République ». Les ONG environnementales sont conviées la semaine prochaine à Matignon pour dialoguer sur la transition énergétique et sans doute purger « l’affaire ».

Actualité Européenne

> Le régulateur Britannique de l’Energie tire la sonnette d’alarme sur la sécurité d’approvisionnement

Enerpresse
du 01/07/2013

Dans son rapport sur l’état du parc électrique britannique, l’Ofgem met en garde contre le risque en termes de sécurité d’approvisionnement dans les années à venir, et prône « la mise en œuvre rapide » par le ministère de l’Energie et du Climat britannique, d’un marché de capacité outre-manche. En cause notamment, la fermeture anticipée de plusieurs centrales à charbon (1GW en service contre 9GW annoncé en 2008), les mises sous cocon à venir (1GW), et le retrait de 0,5GW de nucléaire d’ici à 2014-2015. En dépit du développement de capacités de production renouvelables, et des capacités d’interconnexions, l’Ofgem prône la mise en place d’une réserve d’effacement (Demand Side Blancing Reserve) des grands consommateurs lors des pointes, et d’une réserve supplémentaire (Supplementary Balancing Reserve), via des appels d’offres initiés par le GRT National Grid.

> Compromis entre le Parlement et le Conseil sur la directive concessions

UFE
du 01/07/2013

Un an et demi après la présentation de la réforme sur les concessions, la Parlement Européen et le Conseil se sont accordés sur un texte de compromis, qui devrait être officialisé après la réunion en Coreper des représentations permanentes des Etats membres, le 10 juillet prochain. De son côté, pour le secteur de l’énergie, la France sécurise les contrats octroyés sur la base de droits exclusifs (en conformité avec la règlementation communautaire, et le droit dérivé).

> La Lituanie à la présidence de l’UE, quelles priorités énergétiques ?

Agence Europe
du 04/07/2013

Lors d’un discours effectué ce 04 juillet, le ministre Lituanien de l’énergie Jaroslav Neverovic, a annoncé que l'achèvement du marché intérieur de l'énergie pour 2014, et la dimension externe de la politique de l'énergie de l'UE seront au cœur des priorités énergétiques de la Présidence lituanienne du Conseil de l'UE. Dans cette optique la Présidence lituanienne présentera, en décembre, un rapport de progrès sur les progrès réalisés dans la mise en place du marché intérieur de l'énergie, et poussera la réalisation des projets d’intérêt commun, pour le développement des infrastructures énergétiques. La Lituanie envisage de conclure d'ici à fin 2013 le projet de directive sur les Biofuels et l’usage des sols, et sur la notification des projets d'investissement dans les infrastructures énergétiques. La sûreté nucléaire et la biomasse seront également au programme de la présidence.

> ETS: le Parlement Européen dit oui au backloading, et entame les négociations avec le Conseil

Agence Europe
du 03/07/2013

Le Parlement Européen réuni en session plénière, a approuvé ce 03 juillet, a 344 voix contre 311, le gel temporaire de 900 millions de quotas, dans le but de soutenir à court terme le prix du carbone sur le marché, et de promouvoir les investissements dans les technologies propres, et les énergies renouvelables. Retirés du marché en début de la troisième phase d'échange de l'ETS (2013-2015), ces quotas seront ensuite réintroduits de manière prévisible et linéaire un an après le dernier retrait du marché et ce jusqu'à 2020. Le président de la Commission ENVI, et rapporteur sur ce dossier, Matthias GROOTE, doit désormais conduire les négociations avec le Conseil, avec l’objectif de dégager au plus vite un accord en première lecture, sur cette proposition.

> L’UFE apporte sa contribution à la consultation sur un cadre pour les politiques énergétiques et climatiques européennes à l’horizon 2030

UFE
du 02/07/2013

En réponse à la Consultation de la CE sur un cadre pour les politiques énergétiques et climatiques européennes à l’horizon 2030, l’UFE s’est prononcée en faveur d’un rééquilibrage des politiques Energie-Climat à 2030, afin de concilier l’enjeu de lutte contre le changement climatique avec ceux de sécurité d’approvisionnement en électricité et de compétitivité de l’économie. A cet effet l’UFE a émis 22 recommandations majeures, pour mener à bien et à moindre coût la transition vers une économie bas carbone au niveau européen. Parmi celles-ci, un objectif CO2 unique, ambitieux, réaliste et contraignant à 2030, en ligne avec les trajectoires 2050 ; un développement des moyens de production cohérent avec les besoins de long terme du système électrique, via l’instauration d’un mécanisme de capacité en complémentarité avec le marché de l’énergie ; la suppression à terme du soutien pour les filières matures industriellement, avec des dispositifs d’aide transitoires pour celles n’ayant pas encore atteint ce stade ; et l’adaptation du rythme de développement des infrastructures de réseaux avec l’évolution du mix de production.

Evénements

> Nouveau directeur général, et président du Conseil pour ENTSO-E

Enerpresse
du 02/07/2013

Nick Winser, directeur général de de National-Grid (Royaume Uni), a été nommé ce 26 juin à la présidence de l’association européenne des gestionnaires de réseaux de transport, ENTSO-E. Pierre Bornard, vice-président du directoire de RTE (France), a quant à lui été nommé à la présidence du conseil d’ENTSO-E, organe exécutif de l’association, composé de 12 membres élus parmi les 41 Gestionnaires de réseaux de transport qui composent l’association.

Les adhérents




Contact

L'UFE
Union Française de l'électricité
3, rue du 4 septembre
75002 Paris
Standard : 01.58.56.69.00
Fax : 01.58.56.69.09

Tous vos contacts

Newsletter

Pour vous tenir informé des événements et des faits marquants du secteur de l'énergie, vous pouvez vous abonner à notre newsletter.