Revue de Presse

Retrouvez les faits marquants du secteur de l’énergie, vus par les médias, en France et en Europe...


Revue de presse du 17/06

Actualité économique et industrielle Actualité Européenne      

Actualité économique et industrielle

> Vers une taxe carbone en 2014 ?

20 minutes.fr ; Les Echos
du 11/06/2013

Christian de Perthuis qui préside le Comité pour la fiscalité écologique, préconise d’une part de réduire d’un centime par an, dès 2015, l’écart de taxation entre le diesel et l’essence, et d’autre part, de créer, dès l’an prochain, une taxe carbone. L’idée serait de redonner une valeur au CO2 en partant de 7€ /tonne en 2014 pour atteindre 20€/tonne en 2020. L’assiette de cette taxe prendrait en compte l’empreinte carbone des énergies déjà taxées via la taxe intérieure de consommation.

> Ouverture à la concurrence : le gaz évolue plus que l’électricité

AFP
du 11/06/2013

Selon l’observatoire trimestriel de la CRE, la concurrence sur le marché de l’énergie a peu évolué dans le secteur de l’électricité par rapport à 2012. 2,2 millions de clients résidentiels sur 31 millions sont passés d’EDF à des offres de marché depuis l’ouverture. En revanche, dans le gaz, le basculement vers des offres concurrentes à GDF SUEZ s’est accéléré depuis le début de l’année : 125 000 clients ont quitté l’opérateur historique au 2d trimestre contre 87 000 le trimestre d’avant.

> Précarité énergétique : chèque vs tarifs sociaux

La Gazette.fr ; Le Figaro ; Les Echos
du 11/06/2013

Le médiateur de l’énergie qui s’inquiète de plus en plus de la montée de la précarité énergétique souhaiterait voir les tarifs sociaux de l’électricité et du gaz remplacés par un chèque énergie distribué par l’Aide personnalisée au logement. Il préconise une enveloppe globale de 1Mde par an, quand les tarifs sociaux s’élèvent à moins de 200 millions.

> Tarifs réglementés de l’électricité : Poweo-Direct Energie favorable à une hausse de 5 à 6%

AFP ; Les Echos
du 13/06/2013

Compte tenu de l’importance des investissements à réaliser et du fait de l’absence de hausse dans le passé, le directeur général de Poweo-Direct Energie se déclare favorable à une hausse de 5 à 6% pendant 3 ans des TRV, à condition que les tarifs sociaux de l’énergie soient réformés en parallèle. La CRE, quant à elle, préconise une augmentation de 7 à 10%, ce que refuse, à ce stade, la Ministre Delphine Batho, même si elle reconnaît que la prochaine hausse ne pourra se limiter aux 2% de l’an passé.

> ERDF lance Precariter

AFP
du 13/06/2013

Le gestionnaire de réseau de distribution d’électricité vient de lancer une plateforme de gestion de donnée diverses liées à l’habitat, aux ressources des ménages, à leur mode de transport, afin d’identifier en amont, à l’échelle d’une commune ou d’un quartier, les catégories de populations les plus vulnérables à la précarité énergétique. L’outil appelé Précariter sera à disposition des entités publiques (collectivités, Etat, opérateurs publics, EDF, bailleurs sociaux….) pour les aider à gérer ce problème.

> Météo en berne, chauffage en hausse

Le Moniteur.fr ; AFP
du 13/06/2013

Avec un temps plus que maussade pour ne pas dire frisquet – en moyenne, 2,5° à 3° de moins que les normales saisonnières-, les ménages ont remis leur chauffage en route. Ainsi, en mai, les consommations d’électricité ont progressé de 9%, celles du gaz de 25% et celles du fioul de 78 % ! Globalement, l’impact sur les factures au premier semestre devrait être de l’ordre de 80€ en plus selon le cabinet SIA Partners.

> Gaz de schiste : quand le bonheur des uns fait le malheur des autres

Les Echos
du 14/06/2013

La révolution que représentent les gaz de schiste aux USA fait le bonheur des électro-intensifs outre-Atlantique et des industries qui utilisent le gaz comme matière première. Les équipementiers du pétrole, spécialistes du forage et autres activités connexe s, ne sont pas en reste et profitent du boom eux aussi. On y trouve d’ailleurs des français comme Technip ou Schlumberger. Mais le bonheur des uns ne fait pas celui des autres. Ainsi, les fournisseurs de gaz en Europe, tels Gazprom ou Statoil, sont désormais sous pression. L’impact est aussi négatif pour la compétitivité des industries européennes qui utilisent le gaz pour leur activité à des prix trois fois plus élevés qu’en Amérique. Quant aux énergéticiens européens, l’exploitation massive des gaz de schiste, qui a entraîné une chute du cours du charbon made in USA et conduit à des exportations de la houille américaine en Europe à bas coûts, les conduit à fermer leurs centrales à gaz.

Actualité Européenne

> L’ETS au cœur de la trajectoire de réduction des émissions de GES pour 2030

Agence Europe
du 11/06/2013

Selon le rapport « The Next Step in Europe's Climate Action: Setting targets for 2030 », publié par le groupe de consultants Ecofys, une intervention immédiate des institutions européennes pour soutenir le mécanisme ETS est nécessaire, sans quoi la trajectoire de réduction des émissions de gaz à effet de serre de l’UE devra être beaucoup plus forte d’ici à 2030, pour absorber le surplus de quotas généré sur le marché carbone. Le rapport se positionne donc en faveur du retrait temporaire par la Commission Européenne, de 900 millions de quotas qui devaient être mis aux enchères sur le marché carbone entre 2013 et 2020, une mesure encore débattue au Parlement Européen, après un premier rejet en séance plénière, le 16 avril dernier. Ce rapport plaide également en faveur d’une reconsidération à la hausse de l’objectif de réduction des GES pour 2030, à hauteur de 49% en dessous du niveau de 1990.

> L’AIE rappelle les gouvernements à l’ordre sur le changement climatique

Enerpresse
du 13/06/2013

Alors que les rejets de CO2 dans le monde ont augmenté de 1,4% en 2012, l’Agence Internationale de l’Energie a rendu public un nouveau rapport, destiné à accompagner les Etats pour la mise en œuvre et le design de leurs politiques énergétiques et climatiques. Ce rapport intitulé « Redrawing the Energy-Climate Map », prône un scénario qui permettrait de réconcilier lutte contre le changement climatique, et croissance économique. Les principaux outils de cette transition vertueuse sont les mesures d’efficacité énergétique ciblées dans les bâtiments, l’industrie et les transports ; la limitation de la construction et de l’utilisation, des centrales à charbon (avec arrêt des subventions aux énergies fossiles); la réduction des émissions de méthane notamment des industries pétrolières ; l’augmentation de la part des énergies renouvelables à hauteur de 27% d’ici à 2020 ; ou encore le développement des technologies de stockage.

> Recul des dépenses mondiales dans les énergies renouvelables en 2012

Enerpresse
du 14/06/2013

Une étude publiée par Bloomberg New Energy Finance (BNEF) révèle que les dépenses mondiales dans les énergies renouvelables ont reculé de 12% en 2012. Cette première chute des investissements depuis 3 ans, s’explique d’une part par un fort recul des investissements en Europe et aux Etats Unis, poussé par la morosité économique, mais a également une dimension structurelle, notamment la chute d’environ 30 à 40% du prix des panneaux photovoltaïques, qui réduit de fait le volume investit. Ces éléments sont toutefois à relativiser, l’année 2012 restant la deuxième meilleure année en termes de volumes d’investissements.

> Bruxelles : une avancée en demi-teinte sur la sûreté des réacteurs nucléaires

Agence Europe
du 11/06/2013

Différant au second semestre les propositions sur l’assurance et la responsabilité des opérateurs nucléaires, le Commissaire européen à l’énergie, Günther Oettinger, a cependant dévoilé cette semaine un texte législatif de révision de la directive sur la sûreté nucléaire. Si aucun « critère européen de sûreté » n’a été retenu, les opérateurs devront notamment prévoir pour chaque réacteur un confinement des rejets radioactifs en cas d’accident grave, et prévoir une vérification tous les dix ans, ainsi qu’un plan de réponse aux urgences pour chaque site. Les États membres, responsables de la mise en œuvre des recommandations, devront également définir conjointement le ou les aspect(s) précis à évaluer ainsi que la méthodologie commune des examens de sécurité à mener, et rendre publique les stratégies nationales de réponse et de préparation aux accidents nucléaires. La directive prévoit également une évaluation collective de sûreté, effectuée par les régulateurs du nucléaire européen tous les six ans.

> Le Conseil adopte ses conclusions sur le marché intérieur

UFE, Enerpresse
du 11/06/2013

Les ministres européens de l’Énergie ont adopté ce vendredi 7 juin une série de conclusions sur la communication de la Commission sur le marché intérieur de l’énergie, dont les premières bases avaient été posées lors du Conseil européen, du 22 mai dernier. Les ministres ont notamment réaffirmé les engagements de l’Union Européenne pour le développement des infrastructures, et la lutte contre la hausse des prix de l’énergie et la précarité énergétique. En réponse à la communication de la Commission sur l’innovation et les technologies énergétiques, les ministres ont également appelé les Etats membres, à mobiliser d’avantage de fonds pour la R&D et l’innovation, notamment concernant le déploiement de nouvelles technologies

> Johannes Teyssen appelle l’Alemagne à jouer un rôle majeur dans la transition énergétique européenne

Enerpresse
du 17/06/2013

Le PDG du groupe E.ON et président d’Eurelectric, Johannes TEYSSEN, a appelé l’Allemagne à jouer un rôle moteur dans la redynamisation des politiques énergétiques et climatiques européennes, et le renforcement du marché européen de l’énergie, fortement miné par la hausse simultanée des prix et des coûts. Cette situation inédite est un fardeau pour les consommateurs, inopportun en période de crise économique, mais aussi pour les investisseurs, dont la confiance est également altérée par l’instabilité règlementaire. Pour le président d’Eurelectric, l’Allemagne devrait également s’engager pour le renforcement du mécanisme européen d’échange de quotas d’émissions (ETS), qui doit être l’instrument essentiel de la politique énergétique européenne.

Les adhérents




Contact

L'UFE
Union Française de l'électricité
3, rue du 4 septembre
75002 Paris
Standard : 01.58.56.69.00
Fax : 01.58.56.69.09

Tous vos contacts

Newsletter

Pour vous tenir informé des événements et des faits marquants du secteur de l'énergie, vous pouvez vous abonner à notre newsletter.