• Version Francaise
  • English version

Revue de Presse

Retrouvez les faits marquants du secteur de l’énergie, vus par les médias, en France et en Europe...


Revue de presse du 04/03/2013 au 08/03/2013

Actualité économique et industrielle Actualité Européenne      

Actualité économique et industrielle

> L’IRSN vient de publier deux rapports sur la sûreté nucléaire en France en 2011

Enerpresse
du 07/03/2013

D’après les conclusions du premier rapport, qui fait état du « Point de vue de l’IRSN sur la sûreté et la radioprotection du parc électronucléaire français en 2011 », aucun événement n’aurait affecté significativement la sûreté des réacteurs ou la radioprotection des travailleurs. L’IRSN souligne également la stabilité du nombre annuel d’événements déclarés au cours des trois dernières années, mais note toutefois une augmentation de la dose collective reçue par les travailleurs, due à l’augmentation des opérations de maintenance. Le second rapport, relatif au « transport de matières radioactives survenus en France de 1999 à 2011 », souligne également l’absence d’incident significatif. Point négatif cependant, le manque de rigueur dans la préparation ou la manipulation des colis, qui pourrait conduire à des situations plus sérieuses en cas de circonstances aggravantes.

> L’ouverture se poursuit en électricité, s’accélère en gaz

Enerpresse
du 07/03/2013

Le « Bilan 2012 de l’ouverture des marchés de l’énergie » publié par la Commission de régulation de l’énergie (CRE) ce 07 mars, souligne une évolution plutôt stable en 2012 pour les marchés de électricité et accélérée pour le gaz. D’après ce rapport, l’ouverture des marchés de l’électricité est plus marquée dans le secteur résidentiel (+3,6% par rapport au 4e trimestre 2012), au sein duquel près de 2,1 millions de sites sur un total de 30,8 millions sont désormais en offre de marché pour l’électricité (dont la quasi-totalité chez un fournisseur alternatif). En ce qui concerne le secteur non résidentiel, la CRE constate la quasi-stabilité de l’ouverture du marché de l’électricité avec 1 000 clients supplémentaires à la fin du 4e trimestre : au total, 662 000 sites sur un total de 4,9 millions sont en offre de marché en électricité, dont 375 000 chez un fournisseur alternatif.

> Une meilleure connaissance de la disponibilité du parc de RTE


du 05/03/2013

L’Union Française de l’Electricité et le gestionnaire de réseau de transport RTE, ont annoncé une augmentation de la fréquence d’actualisation des informations relatives à la disponibilité prévisionnelle du parc de production de RTE, visualisables sur le site clients. Cette évolution répond « au besoin des acteurs du marché électrique de donner des informations plus précises », et fournira chaque jour des données de moyen terme relatives à la puissance disponible prévisionnelle des capacités de production et chaque semaine des données de plus long terme. Cette mise à jour plus fréquente de la disponibilité du parc à moyen terme s’applique aux informations agrégées par filière (nucléaire, charbon, gaz, fioul, hydraulique) pour toutes les unités de production, ainsi qu’à celles détaillées par unité de production lorsque leur puissance est supérieure ou égale à 100 MW.

> Ralentissement des raccordements éoliens et photovoltaïques en France

Enerpresse
du 05/03/2013

D’après le « tableau de bord éolien-photovoltaïque », publié par le Commissariat au développement durable, les nouvelles capacités éoliennes raccordées en 2012 sont en repli de 9% par rapport à l’année 2011, la production éolienne cumulée sur l’année 2012 affichant tout de même une hausse de 23 % par rapport à 2011. Même constat pour le photovoltaïque : malgré un très net ralentissement des puissances raccordées en fin d’année, le parc s’est accru de 37 % par rapport à fin 2011, soit une puissance supplémentaire de 1 079 MW sur l’ensemble de l’année. La puissance raccordée en 2012 est en repli de 39 % par rapport à la puissance raccordée en 2011.

> EnR : des schémas régionaux de raccordement qui créent bien des tensions


du 05/02/2013

Alors que cinq schémas régionaux de raccordement au réseau des énergies renouvelables (S3REnR) ont déjà été approuvés, la méthodologie d'élaboration de ces schémas est toujours en cours de discussion. C’est pourquoi le ministère de l'Ecologie a mis en place ce 28 février un groupe de travail, afin de définir les lignes ou postes électriques à renforcer ou à créer pour atteindre les objectifs fixés par les SRCAE, le coût prévisionnel de ces ouvrages et une mutualisation du coût des ouvrages à construire entre producteurs d'électricité renouvelables. Si le Syndicat des énergies renouvelables a salué cette mutualisation des coûts, jugés trop importants, il demande la mise en place d'un moratoire sur ces schémas tant que tous les points problématiques n'ont pas été discutés par les parties concernées. La Commission de régulation de l'énergie (CRE) avait également émis plusieurs réserves sur les surcoûts engendrés par ce dispositif dans un avis publié en février 2012, qui concerne notamment les producteurs raccordées aux réseaux de basse tension, pour qui le périmètre de facturation du raccordement augmenterait significativement.

> Un portail commun pour les interconnexions


du 05/02/2013

RTE, NGIC, BritNed, EirGrid, SONI, et Mutual Energy ont annoncé vendredi 1er mars le lancement du portail commun FUI, qui offre « aux acteurs de marché un point unique d’accès aux données clés relatives au trading de capacités et à la gestion des congestions sur les interconnexions électriques de la région France UK Ireland (région FUI) ». Le portail commun FUI est un site Internet dynamique qui regroupe les dernières actualités ainsi que des informations détaillées sur les interconnexions BritNed, IFA, East West et Moyle reliant les réseaux et les marchés du Royaume-Uni (UK), des Pays-Bas, de la France et de l’Irlande. Après une première harmonisation des règles d’accès aux interconnexions au 1er janvier 2012, ce portail représente une nouvelle étape de coopération entre les GRT de la région.

Actualité Européenne

> Bruxelles enquête sur les droits de réseau accordée aux grands consommateurs d'électricité en Allemagne

Union Européenne
du 08/03/2013

L’exonération en question, dont le coût est estimé à près de 300 millions d’euros pour l’année 2012, concerne le paiement de droits d’accès aux réseaux électriques par les grands consommateurs d'électricité. Financée via les consommateurs finaux, par le biais d’une taxe spéciale, cette mesure pourrait constituer un avantage sélectif par rapport aux concurrents de ces entreprises électro-intensives, situés dans d’autres Etats membres, et donc une entorse aux règles de concurrence, au sein du marché intérieur de l’UE. La Commission européenne qui a ouvert une enquête, devra déterminer si l'exonération peut être justifiée par la poursuite d'un objectif d'intérêt commun et, dans l'affirmative, si cet aspect est susceptible de prévaloir contre l'impact négatif sur la concurrence. (Agence Europe, 06/03/13)

> Enregistrement des importations de produits solaires chinois

Union Européenne
du 07/03/2013

D’après un communiqué de l’association européenne de défense de l’industrie photovoltaïque EUProSun, la Commission européenne a entamé une procédure d’enregistrement des importations de produits solaires en provenance de Chine dans le cadre d’éventuels droits anti-dumping et droits compensateurs. Les importateurs devront désormais indiquer la provenance de leurs importations. La Commission européenne devrait également rendre une décision préliminaire sur les mesures anti-dumping au début du mois de juin. Si les droits de douane sont effectivement introduits, ceux-ci peuvent être exigés avec effet rétroactif sur 90 jours. (Enerpresse, 07/03/13)

> Un système "paneuropéen" pour les énergies renouvelables

Union Européenne
du 08/03/2013

Le Comité des régions a présenté cette semaine son avis sur la Communication de la Commission européenne « Energies renouvelables : un acteur de premier plan sur le marché européen de l'énergie », adoptée le 31 janvier 2013. Les Commissaires se sont prononcés en faveur d’un système « paneuropéen de soutien aux énergies renouvelables », qui reposerait notamment sur l'établissement d'un fonds paneuropéen de soutien aux sources d'énergie renouvelables ; une coordination au niveau européen ; un accroissement du rôle des régions ; le développement des infrastructures énergétiques (amélioration des structures électriques et des réseaux intelligents) ; et la répartition équitable des coûts entre les Etats membres de l'UE. (Source : Lecourrierdesmaires.fr)

> La réduction de la consommation énergétique d’ici à 2030 pourrait rapporter 250 milliards d’euros à l’Union européenne

Bas Carbone
du 08/03/2013

Le rapport commandé par l’organisation « Les Amis de la Terre Europe », et intitulé “Economiser l’énergie: réduire les prix de l’énergie d’ici 2020 et au-delà” fait état d’économies annuelles pouvant s’élever à près de 200 milliards d’euros, si l’Union européenne atteint son objectif de 20% de réduction de la consommation d’énergie en 2020, par rapport aux niveaux de 2005. Ce même rapport souligne également qu’un objectif de 35% d’économie d’énergie par rapport aux niveaux de 2005 d’ici à 2030, génèrerait un bénéfice annuel de près de 250 milliards d’euros. (Source : Euractiv.com, Eceee)

> Nouveau Green deal en Allemagne pour promouvoir l’efficacité énergétique

Bas Carbone
du 07/03/2013

L’Agence Allemande de l’Energie (Dena) a annoncé le déblocage de fonds publics afin d’encourager les initiatives des particuliers pour l’amélioration de la performance énergétique de leurs foyers (amélioration des isolations, modernisation des systèmes de chaleur). En parallèle, la banque fédérale d’investissement KfW a mis en place un nouveau programme de prêts pour soutenir l’installation de systèmes de chauffage modernes à base de sources renouvelables, qui comprennent le solaire thermique, la biomasse et les pompes à chaleur. Dans le cadre de ce nouveau souffle gouvernemental pour la promotion de l’efficacité énergétique, la Dena a également publié un « Guide de la Maison Efficace », pour aider et former les particuliers à ce programme. (Enerpresse, 07/03/13)

> Un Finlandais à la tête des inspecteurs de l’AIEA en octobre

Nomination
du 08/03/2013

Le prochain inspecteur en chef de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), sera le finlandais Tero Varjoranta, directeur de l’autorité nucléaire finlandaise (STUK) depuis janvier dernier. Chargé de l’inspection des activités et installations nucléaires dans le monde. Il sera à la tête du département des garanties à l’AIEA, et prendra ses nouvelles fonctions au début octobre. Il remplacera le belge, Herman Nackaerts, qui part à la retraite.

Les adhérents




Contact

L'UFE
Union Française de l'électricité
3, rue du 4 septembre
75002 Paris
Standard : 01.58.56.69.00
Fax : 01.58.56.69.09

Tous vos contacts

Newsletter

Pour vous tenir informé des événements et des faits marquants du secteur de l'énergie, vous pouvez vous abonner à notre newsletter.