• Version Francaise
  • English version

Revue de Presse

Retrouvez les faits marquants du secteur de l’énergie, vus par les médias, en France et en Europe...


Revue de presse du 12/11/2012 au 18/11/2012

Actualité économique et industrielle      

Actualité économique et industrielle

> Les doutes de l’AIE sur la France

Le Figaro
du 15/11/2012

L’Agence Internationale de l’Energie reste perplexe quant aux orientations stratégiques prises par la France en matière d’évolution de son mix énergétique. Pour son économiste en chef, Fatih Birol, vouloir réduire la part du nucléaire, qui confère au pays une électricité peu chère et non carbonée, tout en souhaitant exporter sa technologie dans ce domaine et relancer la machine économique française, relève d’un défi quasi insurmontable.

> Delphine Batho dévoile le Comité de pilotage du débat sur la Transition

Le Monde
du 15/11/2012

Bruno Rebelle, ancien responsable de Greenpeace France, Jean Jouzel, climatologue, Laurence Tubiana, directrice de l’IDDRI, Pascal Colombani, Prt de Valeo, et Anne Lauvergeon composeront donc le futur comité de pilotage du Débat sur la transition énergétique qui devrait, in fine, démarrer non plus le 20 mais le 22 novembre. Les ONG ont vivement réagi à la présence d’Anne Lauvergeon et de Pascal Colombani, estimant que leurs anciennes responsabilités à la tête d’Areva et du CEA risquaient d’orienter les débats en faveur du nucléaire. Greenpeace a ainsi annoncé se retirer du débat avant même son ouverture.

> 1ère Conférence de presse pour François Hollande

Libération
du 14/11/2012

L’exercice aura duré pas moins de deux heures et demie. De l’avis de la presse qui y a largement consacré ses articles au lendemain de la prestation du Président de la République, celui-ci a défendu les six premiers mois de son mandat. Sur le volet énergétique, il a salué la méthode mise en œuvre pour le futur Débat sur la transition énergétique, a rappelé sa volonté d’une fiscalité verte et d’une loi sur la précarité énergétique, et son souhait de développer les énergies renouvelables tout en restant attaché au nucléaire. Concernant les gaz de schiste, il reste opposé en France à la fracturation hydraulique mais favorable à la recherche sur cette ressource d’énergie fossile. Une position qui n’emporte pas l’adhésion des écologistes

> Consommation d’énergie mondiale : + 35% d’ici 2035

Les Echos
du 13/11/2012

Selon les prévisions de l’AIE qui vient de publier son rapport annuel, la demande en énergie dans les 25 prochaines années devrait encore progresser de 35%, et ce, malgré des perspectives de ralentissement de la croissance économique. Ce sont les pays dits « émergents » qui tireront cette demande : la Chine représentera à elle seule 33% de cette croissance, l’Inde va connaître aussi un essor important de sa demande de même que le Moyen-Orient tiré par un redressement de l’Irak.

> Efficacité énergétique : peut mieux faire

Le Monde
du 13/11/2012

Toujours selon l’AIE, alors qu’elle devrait être une priorité absolue des Etats dans leur lutte contre le réchauffement climatique, l’efficacité énergétique reste insuffisamment prise en compte dans les politiques publiques. L’AIE pointe ainsi leur manque d’investissements dans ce domaine. L’agence souligne que dans les vingt prochaines années, des changements majeurs vont intervenir dans la répartition des énergies à travers le monde. Les USA vont devenir les premiers producteurs de pétrole et de gaz non conventionnels. Le recul de la part du nucléaire, bien que décarbonée, et l’essor des renouvelables vont accroître le recours au charbon et au gaz. Sans une efficacité énergétique au rendez-vous, l’impact de cette recomposition du paysage énergétique, couplé à une croissance forte de la demande, ne sera pas sans conséquences sur l’environnement. L’AIE signale enfin que les prix de l’électricité en Europe devraient être 50% plus élevés qu’aux USA, fragilisant la compétitivité des industriels du Vieux Continent.

> Allemagne : « Très chère » Transition énergétique…

Les Echos
du 13/11/2012

Selon la fédération allemande de l’industrie, la BDI, la transition énergétique voulue par la Chancelière Angela Merkel, coûte de plus en plus cher. La fédération craint une véritable dérive des coûts, et appelle le gouvernement à prendre des dispositions pour éviter les conséquences économiques pour les consommateurs finaux, mais aussi pour le fonctionnement même du marché de l’énergie de plus en plus confronté à des surcapacités de production renouvelables qui impactent la rentabilité des moyens conventionnels

> Solaire : tollé des professionnels face au projet d’arrêté baissant les tarifs

La tribune; Les Echos
du 13/11/2012

Le projet de texte soumis aux professionnels va faire l’objet de nombreux amendements, c’est certain. En effet, si une partie des projets solaires va voir ses tarifs de rachat bonifiés en cas d’utilisation de matériel « made in Europe » ou s’il s’agit d’installations en toiture de taille moyenne, les autres vont enregistrer une baisse de 20% avec effet rétroactif au 1er octobre dernier. Pour les professionnels de la filière PV, c’est un coup porté à la possibilité, pour les territoires, de disposer de plus d’autonomie en matière de production d’énergie. C’est aussi à leurs yeux, à nouveau, une politique de « stop & go » fatale vis-à-vis des investisseurs potentiels.

Actualités

Revue de Presse 2012


Les revues de presse par année

Les adhérents




Contact

L'UFE
Union Française de l'électricité
3, rue du 4 septembre
75002 Paris
Standard : 01.58.56.69.00
Fax : 01.58.56.69.09

Tous vos contacts

Newsletter

Pour vous tenir informé des événements et des faits marquants du secteur de l'énergie, vous pouvez vous abonner à notre newsletter.