• Version Francaise
  • English version

Revue de Presse

Retrouvez les faits marquants du secteur de l’énergie, vus par les médias, en France et en Europe...


Revue de presse du 12/06/2012 au 18/06/2012

Actualité économique et industrielle Actualité Européenne      

Actualité économique et industrielle

> Nicole Bricq rassure la filière éolienne

AFP
du 14/06/2012

Nicole Bricq, la ministre de l'Ecologie et de l'Energie, a tenu a rassuré la filière de l'éolien terrestre en soulignant que le gouvernement veillera au maintien des contrats de tarifs d'achat remis en cause par un arrêté du Conseil d'Etat sur plainte des associations anti-éolien.

> Augmentation du Turpe au 1er Aout

20mn.fr,JDD,LeMonde,La Croix, BQ
du 13/06/2012

Le TURPE (tarif d'utilisation des réseaux publics d'électricité) qui représente près de la moitié des factures de courant, augmentera de 1, 8% au 1er août 2012 pour les particuliers,et de 2, 79% pour les industriels selon une délibération de la Commission de régulation de l'énergie (CRE) qui est parue au Journal officiel le 12 juin 2012.
Le tarif réglementé du gaz naturel pourrait, quant à lui, augmenter d'au moins 2 % et peut-être de jusqu'à 5 % au 1er juillet.

> Un tournant énergétique qui fait déraper l'Allemagne

Les Echos
du 13/06/2012

Les tensions se cristallisent autour des subventions aux ENR prévues par la loi et qui sont répercutés, pour l'essentiel, sur les particuliers (14% en plus dans la facture des ménages)et les PME. Les electro intensifs industriels, eux, bénéficient de très larges exemptions, au nom de leur compétitivité. Désormais, l'enjeu est de protéger les ménages les plus fragiles des hausses de tarifs. Certains proposent un soutien de l'Etat au paiement de la facture d'électricité, sur le même principe que celle au chauffage... ce qui ne ferait pas l'affaire du Ministre des finances qui a déjà déclaré son hostilité aux soutiens accordés au solaire, qui absorbent plus de la moitié des subventions aux renouvelables, et qui propose de changer de modèle et d'imposer par la loi des quotas de renouvelables aux producteurs d'énergie.
Un autre écueil se profile : celui de la compétitivité des entreprises Allemandes. Le prix de l'électricité pour ces dernières pourrait augmenter de 70% d'ici à 2025, alors même qu'elle est déjà l'une des plus chère d'Europe

> Efficacité énergétique : Nicole Bricq apporte son soutien au projet de Directive

La Tribune
du 13/06/2012

A l'occasion de son premier Conseil des ministres de l'Environnement, Nicole Bricq, ministre française de l'Ecologie a apporté son soutien à la présidence danoise de l'Union européenne en vue de faire adopter en première lecture, le texte fixant les grandes lignes de la future directive Efficacité énergétique.

> L'avenir de la NOME est il en jeu ?

Le Nouvel Observateur
du 14/06/2012

A l'ordre du jour des rendez-vous de Nicole Bricq avec plusieurs groupes énergétiques figurerait les conditions d'application de la loi NOME souvent "questionnée" durant la campagne présidentielle...

> Expérimentation nouvelle de RTE en Bretagne

AFP
du 12/06/2012

RTE va lancer une expérimentation, inédite en France, pour inciter les consommateurs, petis et gros, à mobiliser leurs capacités de production (de type groupes électriques de secours) en cas de pointe électrique et/ou de conclure avec RTE des contrats d'effacement de consommation en contre partie de tarifs très attractifs, destinée à mobiliser davantage les réserves privées dormantes de production et d'effacement électriques en Bretagne pendant les grands froids, dans cette région en fort déficit électrique.

> RTE : pas d'inquiétude pour l'été

Direct matin, La gazette.fr
du 12/06/2012

Même si, d'un coup, une canicule s'installait dans les semaines à venir, RTE reste serein quant aux capacités de production françaises. En effet, la consommation globale d'électricité est attendue, cet été, en baisse de 1,6% par rapport à l'an dernier. Par ailleurs, compte tenu de la météo très pluvieuse de ces dernières semaines, les capacités de production hydroélectriques sont très satisfaisantes. Parallèlement, le développement du photovoltaïque et de l'éolien contribue à accroître la production d'électricité en général.

Actualité Européenne

> Accord politique sur la directive Efficacité énergétique

Efficacité énergétique
du 15/06/2012

Les représentants du Parlement européen et du Conseil sont parvenus, le 13 juin, à un accord politique sur le contenu de la directive « efficacité énergétique ». Le texte final, qui confirme le rôle central de l’électricité dans la décarbonation de l’économie européenne, conserve le volontarisme et l’ambition du texte initialement proposé par la Commission européenne. Ainsi, il confirme la mise en place d’un « mécanisme d’obligation » contraignant, qui portera sur les fournisseurs et/ou les distributeurs d’énergie et qui visera à garantir une réduction de leurs ventes d’énergie de 1,5% chaque année d’ici 2020.

Toutefois, afin de tenir compte de la diversité des situations nationales, les négociateurs ont parallèlement introduit un ensemble de mécanismes de flexibilité, qui permettront aux Etats membres de mettre en œuvre les outils les plus adaptés à leurs réalités nationales respectives, afin d’atteindre collectivement l’objectif de 20% d’efficacité énergétique fixé par le paquet énergie climat. Le texte prévoir ainsi que l’objectif de 1,5% pourra être atteint en trois étape progressives (1% en 2014-2015, 1,2% en 2016-2017, 1,5% en 2018-2020). De même, il donne la possibilité de prendre en compte les actions d’efficacité énergétique lancées dès décembre 2009 ; ou encore la possibilité laissé aux Etats membres de recourir à des mesures alternatives, sous réserve qu’elles permettant d’atteindre des résultats équivalents à ceux qui auraient été atteints via la mise en œuvre de l’objectif de 1,5%.

Par ailleurs, conformément au souhait du secteur électrique français, le projet définitif de directive reconnaît l’importance de respecter le « principe coût-efficacité » en matière d’actions d’efficacité énergétique. Concernant le financement de la rénovation du bâti public, tertiaire et résidentiel, les Etats membres devront élaborer des stratégies nationales d’investissements privilégiant les mesures les plus pertinentes, tant techniquement qu’économiquement. De même, si le texte final reconnaît les avantages des systèmes de cogénération, il soumet leur installation systématique sur les nouvelles centrales électriques à une analyse préalable visant d’évaluer la faisabilité d’une telle opération et sa rentabilité.


> Le contrôleur européen de la protection des données réclame un encadrement strict des compteurs intelligents

Efficacité énergétique
du 15/06/2012

Le CEPD a souligné ce 11 juin les risques potentiels liés à l’installation massive de compteurs intelligents, et à la collecte de données personnelles sur l’intimité des foyers et les profils de consommation inhérente au dispositif. Le CEPD craint notamment l’exploitation déloyale de ces données à des fins commerciales, publicitaires ou discriminatoires, et plaide à ce titre pour une meilleure considération de ces enjeux dans les modèles d’analyse d’impact, et pour la mise en place de mesures législatives supplémentaires qui pourraient être intégrées au sein de la directive efficacité énergétique, et obligeraient les contrôleurs à signaler toute violation de données à caractère personnel.

> Conseil énergie : toujours pas d’accord unanime pour une adoption de la « Roadmap 2050 »

Politique Energétique
du 15/06/2012

Les 27 ministres de l’énergie ne sont pas parvenus à un accord sur la Feuille de Route 2050. Soutenu par 26 Etats membres, le nouveau texte présenté par la Présidence danoise n’a pas été accepté par la Pologne qui, pour la troisième fois consécutive, continue de s’opposer à son adoption. Le document soumis à l’appréciation des ministres avait pourtant été délesté de nombreux points polémiques : la référence à un relèvement de l’objectif ENR à 30% à l’horizon 2050 avait été supprimée, et l’échéance de « février 2014 » fixée en vue de la publication par la Commission d’une proposition de cadre législatif avait été supprimée. Par ailleurs les conclusions de la réunion du Conseil Energie du 15 juin soulignaient la possibilité de poursuivre le processus de décarbonation, en maintenant si nécessaire le recours à des combustibles fossiles qui ne génèrent que peu d’émissions.

> Le parlement réclame une approche cohérente et coordonnée pour la politique énergétique extérieure de l’UE

Politique Energétique
du 15/06/2012

Le Parlement européen a adopté (mardi 12 juin) une résolution sur la coopération en matière de politiques énergétiques entre l’UE et les pays tiers. Les députés saluent l’initiative visant à mettre en place un système d’échange d’informations sur les accords intergouvernementaux, qui renforcerait la position d’acheteur de l’UE sur le marché international. Ils plaident également pour une diversification des sources d’approvisionnement, ainsi que des itinéraires de transport. Le parlement souligne avant tout la nécessité d’une approche « coordonnée et cohérente » à l’égard des nouveaux partenaires commerciaux, qui passe principalement par une amélioration des conditions de concurrence sur le marché, et un développement des infrastructures de transport, notamment dans la zone méditerranée. Enfin, il insiste sur la nécessité de sécuriser ces échanges via la mise en place d’un code de conduite sur les contrats commerciaux, et revendique le pouvoir de négocier directement et sous mandat du Conseil, les accords intergouvernementaux avec les pays tiers en cas d’enjeux cruciaux pour les 27.


> Les opérateurs nucléaires Allemands réclament 15 milliards d’euros au gouvernement

Politique Energétique
du 15/06/2012

Une semaine après l’annonce par Vattenfall d’un dépôt de plainte auprès du centre international des résolutions des conflits d’investissements (ICID), c’est au tour des principaux opérateurs nucléaires Allemands de réclamer aux autorités publiques des dommages et intérêts à hauteur de 15 milliards d’euros pour compenser les pertes engendrées par la décision de sortie du nucléaire prise par le gouvernement. La cour constitutionnelle, saisie par les opérateurs, devrait transmettre sans délais les réclamations au gouvernement fédéral.

> Les énergies renouvelables de plus en plus compétitives selon l’AIE

Production bas carbone
du 15/06/2012

Dans un rapport publié le 6 juin, l’Agence internationale de l’énergie a salué les performances des industriels européens en matière de baisse de coûts des énergies renouvelables : les coûts de production d’énergie photovoltaïque ont quasiment diminué de moitié tandis que les capacités installées ont augmenté de près de 70%. Même schéma pour l’éolien terrestre, et l’hydroélectricité, qui affiche les coûts les plus faibles du secteur. L’AIE rappelle cependant l’importance de perfectionner ces techniques de production d’énergie renouvelables notamment via les technologies de stockage, mais aussi de diversifier les sources d’énergies propres, en développant l’exploitation de la biomasse (déchets agricoles et forestiers).

> La Commission européenne valide sous condition les aides sous forme de tarifs réglementés présentes dans la loi Nome

Marché Intérieur
du 15/06/2012

La Commission européenne ne remettra pas en cause la loi sur la nouvelle organisation du marché de l'électricité (NOME). Après avoir abandonné, il y a quelques mois, ses poursuites contre Paris pour mauvaise transposition des directives sur la libéralisation du marché de l'électricité, Bruxelles a approuvé, cette semaine, les aides d'Etat intégrées aux tarifs réglementés de l'électricité pour les grands et moyens sites de consommation en France. Elle a notamment reconnu l’utilité de ces tarifs pour limiter le pouvoir de marché de l’opérateur EDF, principal fournisseur d’électricité nucléaire en France. Ces tarifs pourront être maintenus jusqu’en 2015 à certaines conditions : la garantie d’un accès régulé pour les concurrents d’EDF dans l’électricité nucléaire, le maintien provisoire du prix de l’ARENH à 42 euros par MWh en l’attente d’une réévaluation coordonnée par la France et la Commission, et enfin l’indexation progressive des prix sur les coûts de fourniture, via une réorientation annuelle qui prendra effet dès l’été 2012.

> PARLEMENT EUROPEEN

Agenda Institutionnel
du 15/06/2012

ENVI (20 et 21 juin):

• Incidences sur l’environnement des activités d’extraction de gaz et d’huile de shiste
Examen des amendements sur le projet de rapport de Sonik Boguslaw (PPE)
• Echange de vues sur le partenariat européen d’innovation sur l’eau

ITRE (19 et 20 juin):

• Mécanisme d’échange d’information sur les accords intergouvernementaux conclus entre Etats membres et pays tiers dans le domaine de l’énergie
Adoption du projet de rapport de Krisjanis Karins (PPE)

IMCO :

• Règlement extra-judiciaire des conflits de consommation et portant modification du règlement CE 2006/2004 et de la directive 2009/22/CE
Examen des amendements sur le projet de rapport de Louis Grech (S&D)
• Programme consommateur 2014-2020
Examen des amendements de compromis et adoption du projet de rapport de Robert Rochefort (ALDE)


Actualités

Revue de Presse 2012


Les revues de presse par année

Les adhérents




Contact

L'UFE
Union Française de l'électricité
3, rue du 4 septembre
75002 Paris
Standard : 01.58.56.69.00
Fax : 01.58.56.69.09

Tous vos contacts

Newsletter

Pour vous tenir informé des événements et des faits marquants du secteur de l'énergie, vous pouvez vous abonner à notre newsletter.