• Version Francaise
  • English version

Revue de Presse

Retrouvez les faits marquants du secteur de l’énergie, vus par les médias, en France et en Europe...


Revue de presse du 04/06/2012 au 12/06/2012

Actualité économique et industrielle Actualité Européenne      

Actualité économique et industrielle

> Les priorités de Nicole Bricq

Le Monde
du 04/06/2012

Chargée de mettre en œuvre la transition énergétique souhaitée par le Président de la République, la Ministre de l’écologie, du développement durable et de l’énergie veut veiller à ce que chacun, à commencer par les plus modestes, puisse en profiter. Pour cela, elle aura à cœur de vérifier l’acceptabilité sociale des chaque mesure préconisée. La première réunion, le 4 juin, de l’ensemble des acteurs du Grenelle de l’Environnement a eu pour objectif de définir agenda et méthodologie des négociations à venir avec l’ensemble des parties prenantes. La mission de la Conférence environnementale est clairement d’identifier et de mettre en œuvre les leviers technologiques, économiques, sociaux et industriels de la transition énergétique et de trouver des ressorts de croissance.

> Il pleut…tant mieux !

Le Figaro
du 05/06/2012

Après une année 2011 particulièrement sèche, 2012, particulièrement pluvieuse au premier semestre, devrait permettre aux producteurs hydrauliques de renflouer le stock d’eau de leurs réservoirs.

> Une ouverture à petits pas

AFP
du 06/06/2012

Selon le bilan trimestriel de la CRE, le nombre de clients particuliers ayant fait appel à des fournisseurs alternatifs d’électricité a augmenté de 4% par rapport à 2011. Néanmoins, la concurrence a marqué le pas côté clients professionnels.

Actualité Européenne

> Directive Efficacité énergétique : vers un accord in extremis entre le Parlent et le Conseil ?

Efficacité énergétique
du 08/06/2012

Le Conseil des ministres européens de l’énergie du 15 juin pourrait être l’occasion pour la présidence Danoise d’enregister une importante victoire politique, en cas d’accord in extremis entre le Parlement et le Conseil sur le contenu de la directive Efficacité énergétique. Lors des dernières discussions en COREPER, la France a, en effet, apporté son soutien à la Présidence Danoise, qui souhaite limiter le niveau de dérogation prévue en matière de réduction de la consommation des électrointensifs (possibilité d’échapper à l’obligation de réduction annuelle des volumes de vente de 1,5% dans la limite de 25% du total des économies à réaliser). Cet appui de Paris, qui tend à isoler l’Allemagne sur ce sujet, pourrait permettre de sauver un compromis fragile au sein du Conseil, en vue d’un accord en trilogue le 13 juin prochain. Pour l’heure toutefois, l’entente sur le seuil de 25% semble insuffisante pour satisfaire le rapporteur du Parlement, Claude Türmes, pour qui le niveau 15% est « la limite au-dessous de laquelle nous ne signerons pas ». D’autre part, les députés rechignent à accepter les exigences du Conseil en matière de flexibilité, notamment la possibilité pour les Etats membres de comptabiliser les actions « précoces » lancées dès 2009. Tout espoir d’un accord à l’arrachée n’est toutefois pas perdu : pour satisfaire le Parlement, la Commission européenne a en effet annoncé qu’elle présenterait une déclaration annexée au procès-verbal d’adoption de la directive, afin notamment de détailler un ensemble de mesures envisagées pour combler le fossé entre l’objectif global de 20% d’efficacité énergétique pour 2020 et les 15% que la directive permettrait d’atteindre. Ce rattrapage devrait pouvoir s’effectuer via des réductions sur les émissions de CO2 des voitures et utilitaires.

> La directive efficacité énergétique pourrait multiplier par trois le marché des services de l’énergie

Efficacité énergétique
du 08/06/2012

Selon des experts du groupe EuroAce représentant les entreprises du secteur des biens et services liés à l’énergie, la directive efficacité énergétique actuellement en phase finale de négociation entre le Conseil européen et le Parlement pourrait constituer un dispositif incitatif suffisamment important pour multiplier le marché des services de l’énergie par trois. Le groupe de défense de l’environnement Amis de la Terre Europe souligne cependant que les objectifs fixés doivent à cet effet impérativement se situer entre les objectifs défendus par le parlement et ceux défendus par le Conseil. Ils insistent également sur la nécessité pour les Etats membres de garantir un retour sur investissement aux industries du secteur, à l’exemple du
système Danois.

> L’Allemagne s’engage à une meilleure coordination avec ses voisins pour accompagner sa transition énergétique

Réseaux
du 08/06/2012

En l’attente de la construction de nouveaux réseaux électriques outre-Rhin, rendue nécessaire par l’arrêt progressif des principales centrales nucléaires du pays, le ministre Allemand de l’économie a souligné l’importance de la coordination énergétique de l’Allemagne avec ses voisins européens, et notamment avec la France, afin d’engager une expansion des réseaux « concertée », qui permettrait aux pays transfrontaliers de tirer bénéfice de la transition Allemande.

> La Commission publie sa stratégie post 2020 sur les ENR

Production bas carbone
du 08/06/2012

Le commissaire européen à l’énergie Gunther Oettinger a dévoilé ce mercredi 6 juin les principales orientations de la stratégie ENR post 2020 de la Commission. Ce document, qui propose la suppression des objectifs européens contraignants en matière d’ENR, traduit la volonté de la Commission de s’appuyer quasi exclusivement sur les mécanismes de marché (marché de l’énergie et marché ETS) pour stimuler les investissements bas carbone et poursuivre le développement des ENR. Dans la
même logique, il prône également la suppression à terme des mécanismes de soutien pour les technologies les plus matures.
Enfin, la Commission mise sur le déploiement rapide des outils dits de « flexibilité » (capacités de stockage, effacements, CCG 2 etc.) pour permettre le bon fonctionnement du marché de l’énergie et des retours sur investissements adéquats, pallier l’intermittence des ENR, et donc assurer la stabilité du système électrique européen. La communication rappelle, par ailleurs, l’importance de développer les infrastructures de réseaux (transport et distribution) pour faciliter les échanges et améliorer la gestion de la demande, l’intérêt de la micro-génération, et la nécessité d’une meilleure mobilisation des outils de financement européens pour soutenir l’innovation.

> La CJUE annule le remboursement d’une créance de 1, 2 millions d’euros par EDF pour aides d’état illégales

Marché Intérieur
du 08/06/2012

La Cours Européenne de Justice a confirmé ce mardi l’annulation par le Tribunal de l’UE d’une décision de la Commission européenne qui condamnait le groupe EDF à rembourser une créance de près de 1,2 milliards d’euros à l’Etat Français. Le jugement fait référence à l’annulation par l’Etat français en 2009 d’une créance fiscale dont EDF était redevable, dans l’objectif de recapitaliser et de restructurer le bilan de la société. La Commission contestait la mobilisation par le tribunal de l’UE du critère de l’investisseur privé, notamment du fait du caractère fiscal de la mesure. La CJUE a considéré que ce critère pouvait être appliqué dans la mesure où l’Etat français était également l’unique actionnaire de la société au moment des faits.
Elle autorise à ce titre la distinction entre actionnaire et puissance publique

> La production européenne d’électricité en léger recul pour 2011

Marché Intérieur
du 08/06/2012

D’après les données publiées ce mercredi par l’office européen, la production d’électricité a reculé de près de 0,5% en 2011
sur les 27 pays de l’union, avec un recul encore plus marqué de 2,4% pour les pays de la zone euro. Si la production
hydraulique et nucléaire enregistrent une relative stabilité par rapport à l’année précédente, le thermique classique et
l’éolien sont en léger retrait. Eurostat pointe cependant le bond de l’industrie photovoltaïque (58,5%), dont la part dans le
mix énergétique des Etats membres demeure non comptabilisée.

> Vattenfall pourrait porter plainte contre le gouvernement Allemand pour la fermeture de deux sites nucléaires

Marché Intérieur
du 08/06/2012

Tout en espérant un règlement à l’amiable avec le gouvernement Allemand, le groupe Vattenfall se prépare à porter plainte
auprès du centre international de résolution des conflits d’investissements (ICSID), un organe dépendant de la banque
mondiale. Le groupe fait notamment valoir les pertes financières importantes engendrées par la fermeture de deux sites
(Brünsbüttel et Krümmel) dont il était co-actionnaire. Il dénonce plus particulièrement les coûts engendrés par le
démantèlement des réacteurs de ces deux centrales, inévitables depuis la décision du gouvernement Merkel d’abandonner
l’énergie nucléaire d’ici 2022.

> AGENDA INSTITUTIONNEL

Agenda Institutionnel
du 08/06/2012

SEANCE PLENIERE DU PARLEMENT EUROPEEN (11-14 JUIN)
11 juin : débat sur le rapport Herzog sur la coopération avec les pays tiers en matière énergétique
13 juin : - débat sur le futur cadre budgétaire pluriannuel et sur les ressources propres
- Débat sur le futur de l’Acte Unique pour le marché intérieur
CONSEIL EUROPEEN (11-15 JUIN)
11 juin : Réunion du Conseil Environnement (Luxembourg)
13 juin : Trilogue sur la directive efficacité énergétique
15 juin : Réunion du Conseil Energie (Luxembourg)
- Paquet infrastructures énergétiques
- Sécurité des installations offshore de pétrole et gaz
- Adoption des conclusions sur la feuille de route 2050
- Présentation de la communication énergies renouvelables de Gunther Oettinger
- Possible ratification d’un éventuel accord sur la directive efficacité énergétique (cf. trilogue du 13.06)

Actualités

Revue de Presse 2012


Les revues de presse par année

Les adhérents




Contact

L'UFE
Union Française de l'électricité
3, rue du 4 septembre
75002 Paris
Standard : 01.58.56.69.00
Fax : 01.58.56.69.09

Tous vos contacts

Newsletter

Pour vous tenir informé des événements et des faits marquants du secteur de l'énergie, vous pouvez vous abonner à notre newsletter.