Revue de Presse

Retrouvez les faits marquants du secteur de l’énergie, vus par les médias, en France et en Europe...


Revue de presse du 14/02/2012 au 20/02/2012

Actualité économique et industrielle Actualité Européenne      

Actualité économique et industrielle

> Grenelle à la peine…

Le Moniteur
du 17/02/2012

La crise économique finit par rattraper le Grenelle de l’Environnement. Malgré une volonté politique de continuer à avancer, des interrogations se font jour sur la pertinence ou non d’enclencher telle ou telle recommandation lorsqu’elle peut être perçue, avant tout, comme une contrainte financière. C’est le cas notamment pour le bâtiment où les mesures autour de la performance énergétique peuvent être vues comme des obstacles au fur et à mesure que prix et taux d’intérêt augmentent. Côté entreprises, c’est le volet formation qui pose souci, la majorité des TPE attendant d’être sûre que le marché soit mûr pour aller de l’avant. Mais pour Alain Maugard, président de Qualibat, le plan Bâtiment Grenelle reste une opportunité unique de prouver que le BTP est une solution à la problématique énergétique, pas un obstacle.

> Le tryptique d’EDF pour l’avenir

AFP
du 17/02/2012

Investissement, innovation et emploi : tel est le credo du PDG d’EDF pour 2012. 13 Mds€/an seront ainsi injectés jusqu’en 2015 pour maintenir la bonne performance retrouvée du parc nucléaire. Celui-ci, en effet, a affiché, en 2011, un « kd » de 80,7% (contre 78,5% en 2010) et vise 85% d’ici 2015.

Source : AFP ; Le Figaro ; Les Echos

> Linky : au final, qui paye ?

Le Moniteur
du 16/02/2012

La question n’est toujours pas tranchée : alors que le gouvernement maintient que la généralisation des compteurs intelligents Linky ne doit pas entraîner de surcoût pour le consommateur final, les discussions se poursuivent entre ERDF/EDF et les pouvoirs publics. Pour le PDG d’EDF, l’investissement estimé à 4 ou 5 Mds€ pourrait être financé par EDF s’il est assuré de pouvoir récupérer les économies générées par les compteurs et vendre de nouveaux services en parallèle. Ce que ne permet pas la réglementation actuelle, souligne Henri Proglio. Côté gouvernement, pas de réponse pour le moment, alors que le démarrage du déploiement de Linky est fixé à 2013.

> 1 Français sur 2 ne veut pas changer de mode de chauffage

Liberation.fr;le figaro.fr
du 16/02/2012

Selon un sondage OpinionWay pour Sofinco, 98% des Français ont fait évolué leurs habitudes pour réduire leurs dépenses énergétiques, au travers de petits gestes quotidiens comme le chagement d’ampoules, la douche plutôt que le bain ; mais une personne sur deux déclare ne pas envisager de changer de mode de chauffage, et moins d’un sur cinq de faire jouer la concurrence entre fournisseurs d’énergie.

> Ligne électrique France/Espagne : c’est parti !

Le Figaro + AFP
du 16/02/2012

Après plus de 20 années de négociations, le chantier de la ligne THT entre la France et l’Espagne, longue de 65 km et enfouie sous 1,5m, vient de démarrer. Avec une capacité de transport de 2000 MW, soit deux fois ce que produit la centrale de Fessenheim, cette future ligne constituera un record mondial pour une ligne enfouie en courant continu. Au-delà de cet énorme chantier symbolique, les interconnexions sont, pour RTE comme pour la CRE, un moyen indispensable pour faire face aux demandes de pointe en permettant à la France d’importer en masse à ces périodes, et ainsi, de sécuriser l’équilibre offre/demande du système électrique.

> Un tarif de rachat plus élevé, s’il est « Made in France »…

AFP ; Les Echos ; Batiactu.com
du 15/02/2012

Tandis qu’Edf a confirmé cette semaine se porter au secours de Photowatt, le Président de la République en a profité pour annoncer à la filière PV que les tarifs d’achat de l’électricité photovoltaïque utilisant des panneaux français ou européens seraient augmentés de 10%. Une déclaration accueillie favorablement par la filière.

> Publication du rapport « Energies 2050 »

AFP
du 13/02/2012

Dès la publication du rapport, très attendu, les réactions ont été nombreuses. Il y a, d’une part, ceux qui critiquent – en particulier EELV et les ONG comme FNE ou Greenpeace – et, d’autre part, ceux qui estiment les préconisations raisonnables. Au final, la commission, composée d’experts et d’économistes indépendants, a tracé les grandes lignes de la politique énergétique de la France telle qu’elle pourrait être à l’horizon des vingt prochaines années, en fonction de plusieurs paramètres économiques, technologiques, industriels, sociaux et de sûreté. Elle recommande ainsi de prolonger jusqu’à 60 ans la durée de vie des centrales nucléaires actuelles, sous contrôle et autorisation, bien entendu, de l’ASN, et sous réserve des travaux nécessaires. Elle préconise aussi la construction de quelques EPR pour préparer, au fur et à mesure, les fermetures des réacteurs les plus anciens, mais aussi permettre à certaines technologies, dont les ENR, d’arriver à pleine maturité. Elle pointe les risques en termes de coûts, d’émissions de GES et de sécurité d’approvisionnement de la France en cas de réduction significative de la part du nucléaire d’ici 2030.
Source : AFP ; Les Echos ; Le Figaro, Le Monde ; La Croix ; La Tribune.fr ; Direct Matin….

Actualité Européenne

> Efficacité énergétique : compromis en vue, avant le vote de la commission ITRE du Parlement

Efficacité énergétique
du 17/02/2012

Alors que se profile le vote en commission ITRE du Parlement européen sur le rapport Türmes, les négociations entre les groupes politiques du Parlement européen se sont poursuivies cette semaine à Strasbourg, en marge de la session plénière. Parmi les points de convergence à ce stade terminal des discussions, celui sur la mise en place d’objectifs nationaux d’économie d’énergie contraignants apparaît essentiel et marque une victoire politique du rapporteur. En contrepartie du respect de ces objectifs toutefois, les députés envisagent de laisser plus de flexibilité aux Etats membres, pour ce qui concerne le niveau et les modalités de mise en œuvre des exigences en matière de rénovation des bâtiments et en matière de réduction des volumes de ventes d’énergie aux consommateurs.

Sur le volet « Bâtiments », le compromis en cours de finalisation prévoit que 2,5% de la superficie totale des immeubles publics soit rénovée chaque année (contre 3% dans la proposition de la Commission). En outre, les Etats membres auront la possibilité de ne pas respecter cette exigence s’ils prennent des mesures alternatives permettant d’atteindre une réduction de la consommation annuelle équivalente à celle qui aurait été atteinte via l’objectif des 2,5%. Sur le volet « Systèmes d’obligation », les députés confirment la mise en place d’une obligation pesant sur les distributeurs et/ou les fournisseurs et exigeant une réduction annuelle de 1,5% du volume des ventes par rapport aux années précédente. Seulement 10% de ces réductions pourront être le fruit des mesures de court terme énumérées à l'annexe V, 90% au moins devant provenir de mesures à long terme, notamment la rénovation des bâtiments.


> L’Europe en avance sur les objectifs 2020 en matière de renouvelables

Production bas carbone
du 16/02/2012

Selon les chiffres fournis par EurObservEr, la consommation d’énergie primaire issue des énergies renouvelables a atteint 172,5 Mtep en 2010, soit une croissance de 11,3 % par rapport à l’année précédente. Cette augmentation s’explique en partie par la hausse sensible de la production d’ENR en Europe, qui est passée de 18,2% en 2009 à 19,8% en 2010. La part des renouvelables dans la consommation d’énergie primaire a, pour sa part, atteint 9,9 % en 2010 (9,1 % en 2009). La biomasse reste de loin la principale source d’ENR avec 117,7 Mtep, devant l’hydraulique (31 Mtep), l’éolien (12,8 Mtep), la géothermie (7,6 Mtep) et le solaire (3,4 Mtep). Au regard de ces résultats, EurObservEr indique que l’Europe serait plutôt en avance sur les objectifs fixés par le paquet énergie-climat.


> Les Etats membres partisans du nucléaire font entendre leur voix

Production bas carbone
du 16/02/2012

Lors du Conseil Energie du 14 février, la France a insisté sur la nécessité absolue de garantir la liberté dont disposent les Etats membres en matière de mix énergétique. « Si l'on veut généraliser les énergies renouvelables, il faut dire la vérité sur les conséquences pour la facture des ménages, pour les entreprises à haute consommation d'énergie et sur le fait que l'intermittence de la production d'énergie implique le recours aux énergies fossiles », a expliqué Eric Besson. « Le nucléaire est une source d'énergie décarbonisée » défendue selon lui par 16 des 27 États membres . « Contrairement à ce qui se dit, l'Europe ne tourne pas le dos au nucléaire », a martelé le ministre, dont les propos ont été soutenus par le Royaume-Uni, la Hongrie, la Bulgarie, les Pays-Bas, la République Tchèque, la Slovénie et la Roumanie.


> Règlement Infrastructures: les 27 souhaitent un examen de la viabilité économique des projets

Réseaux
du 15/02/2012

Le Conseil Energie du 14 février a été également l’objet d’un débat d’orientation sur le projet de règlement visant à permettre à l'UE de faire les investissements considérables dans le domaine des infrastructures énergétique. Les ministres des 27 se sont accordés sur l’importance des réseaux pour permettre la finalisation d’un marché intérieur intégré de l’énergie en 2014 et la connexion des marchés isolés d’ici 2015. Ils se sont toutefois prononcés pour le lancement d'une analyse coûts-bénéfices de l'ensemble du système harmonisé au niveau de l'Union, et notamment des projets transnationaux. Tout en soutenant le mécanisme de répartition des coûts de ces projets, les Etats membres ont insisté sur le fait que son mode de fonctionnement devrait être encore discuté, et qu'à cet égard aussi, les capitales européennes avaient un rôle à jouer.


Actualités

Revue de Presse 2012


Les revues de presse par année

Les adhérents




Contact

L'UFE
Union Française de l'électricité
3, rue du 4 septembre
75002 Paris
Standard : 01.58.56.69.00
Fax : 01.58.56.69.09

Tous vos contacts

Newsletter

Pour vous tenir informé des événements et des faits marquants du secteur de l'énergie, vous pouvez vous abonner à notre newsletter.