Revue de Presse

Retrouvez les faits marquants du secteur de l’énergie, vus par les médias, en France et en Europe...


Revue de presse du 21/11/2011 au 28/11/2011

Actualité économique et industrielle Actualité Européenne      

Actualité économique et industrielle

> UFE vs Global Chance

Le Monde
du 25/11/2011

Dans son édition de vendredi, Le Monde se livre à la comparaison des scénarios de l’UFE sur le mix électrique à l’horizon 2030 avec les hypothèses formulées par Benjamin Dessus de Global Chance. Le quotidien précise que pour chiffrer le coût du maintien dans le nucléaire, les deux textes s’appuient sur les scénarios prospectifs Energie-Climat-Air 2030 de la DGEC, chacun avec ses propres hypothèses et sa méthodologie, soulignant que l’exercice est d’autant plus délicat qu’il y a une multitude de paramètres à prendre en compte. Le mot de la fin revient à Michel Colombier, Directeur scientifique à l’IDRI, qui estime que « chacun …peut avoir un jugement sur ces travaux respectifs, sur le bien-fondé des hypothèses et la transparence de la méthodologie retenus, mais ils permettent au moins d’ouvrir le débat, de comprendre les divergences et donc d’avancer ».

> L’accord entre PS/EELV

Le Nouvel Observateur
du 24/11/2011

Axé sur une « transition écologique et énergétique », l’accord entre le PS et EELV comporte les points clés suivants : maintien de l’EPR de Flamanville, mais arrêt du projet de Penly et de tout autre projet de réacteur nucléaire à l’avenir. Fermeture de 24 réacteurs nucléaires d’ici 2025. Priorité nationale à la réduction de la consommation d’électricité et objectif d’un million par an de réhabilitations thermiques. Au niveau européen, le texte stipule que la France agira pour que l’Union européenne porte son objectif de réduction des GES à 30% d’ici 2020. Enfin, il prône la mise en place d’une taxe carbone à 36€/tonne CO2 en 2012, puis à 56€/tonne CO2 en 2020. Reste que ces engagements impliquent des coûts considérables sur lesquels rien n’est dit quant aux moyens de les financer dans une période de grande rigueur budgétaire …

> Le CIRED juge l’efficacité du Grenelle toute relative

Les Echos
du 24/11/2011

Le CIRED a publié une analyse de l’impact des diverses mesures incitatives mises en œuvre depuis 2 ans par le Grenelle pour diminuer la consommation d’énergie dans le bâti. Malgré la réglementation thermique, l’éco-PTZ, le crédit d’impôt développement durable, notamment, cela ne permettrait de réduire la consommation de fioul, gaz ou électricité que de 8,5% d’ici 2050, quand le Grenelle table sur 38%. Quant aux émissions de GES des bâtiments, elles ne seraient diminuées que de 25% sur la même période…

> Eric Besson gèle toute augmentation des prix de l’énergie d’ici les présidentielles

AFP
du 23/11/2011

Afin de ne pas peser sur le pouvoir d’achat des ménages, le ministre de l’Energie a confirmé que les prix du gaz et de l’électricité pour les particuliers seraient maintenus jusqu’à l’élection présidentielle.

> Sarkozy défend le nucléaire bec et ongles

Les Echos
du 23/11/2011

Bien décidé à marquer sa différence avec la gauche, Nicolas Sarkozy défend l'énergie nucléaire française. C'est pour lui, « un élément essentiel » de l'indépendance énergétique de la France, comme de la lutte contre les gaz à effet de serre, et un moyen de réduire le prix de l'électricité comme de préserver l'emploi. Nicolas Sarkozy considère que son rôle de Chef de l'Etat français est de protéger les intérêts stratégiques d'un pays dans l'optique de croissance et non de décroissance, ramenant l'accord PS/EELV à un simple accord electoral.

> Sarkozy défend le nucléaire bec et ongles

Les Echos
du 23/11/2011

Bien décidé à marquer sa différence avec la gauche, Nicolas Sarkozy défend l'énergie nucléaire française. C'est pour lui, « un élément essentiel » de l'indépendance énergétique de la France, comme de la lutte contre les gaz à effet de serre, et un moyen de réduire le prix de l'électricité comme de préserver l'emploi. Nicolas Sarkozy considère que son rôle de Chef de l'Etat français est de protéger les intérêts stratégiques d'un pays dans l'optique de croissance et non de décroissance, ramenant l'accord PS/EELV à un simple accord electoral.

> L'Institut Montaigne chiffre l'accord PS/EELV

Les Echos
du 18/11/2011

L'Institut Montaigne, engagé dans le chiffrage des propositions électorales pour 2012 en partenariat avec les « Echos », vient de livrer ses calculs sur l'accord PS/EELV partant des hypothèses de RTE dans son dernier bilan prévisionnel de juillet dont un prix du CO2 à 50 euros la tonne à l'horizon 2030 et un prix du gaz à 30 euros par mégawattheure. La réduction du nucléaire dans la production électrique (de 75% aujourd'hui à 50% en 2025) et la fermeture progressive de 24 réacteurs sur 58, dont l'arrêt immédiat de Fessenheim, conduiraient à une production d'énergies plus coûteuses (45 milliards d'euros d'ici à 2015). La MDE, elle, et les investissements nécessaires à réaliser dans le réseau pour passer d'un parc de production centralisé à un parc décentralisé représenterait 80 milliards. Ce coût global pourrait en particulier se traduire par une hausse des prix de l'électricité imposée aux ménages et aux entreprises.

> Linky: EDF, ERDF, FNCCR... et les autres

Le Figaro
du 23/11/2011

Depuis l'annonce de son déploiement fin septembre par Eric Besson, Linky fait l'objet d'intenses revendications quant à la propriété du compteur : EDF accepterait de financer le déploiement à hauteur de 4,3 Milliard d'euros s'il est bien propriétaire des compteurs. ERDF elle, veut bien investir si elle dispose d'une visibilité sur le système actuel des concessions. Quant aux collectivités locales représentées par la FNCCR, elles entendent aussi être propriétaires de Linky au titre du système de concession de service public.

> Energie : la concurrence entre opérateurs profite peu aux consommateurs

Le Monde
du 22/11/2011

Selon la 5e édition du baromètre annuel Energie-info, le site d'information des pouvoirs publics. Seuls 30 % savent qu'EDF et GDF-Suez sont deux entreprises concurrentes. une des explication réside sans doute dans l'absence de différence de prix entre les offres des différents opérateurs depuis l'ouverture à la concurrence. Les économies n'étant probablement pas assez significatives, les consommateurs sont tranquillement restés chez les opérateurs historiques.

> La CGT réaffirme son soutien au nucléaire

Le Figaro
du 19/11/2011

Virginie Gensel, Secrétaire générale de la Fédération nationale mines-énergie de la CGT a affirmé son opposition à l'accord EELV-PS sur le nucléaire. Pour sa part, Bernard Thibault,le secrétaire général de la confédération syndicale, a critiqué un mélange entre "les engagements en matière de politique énergétique et les relations des partis pour former des majorités dans les Assemblées".

> Michèle Bellon projette ERDF dans le monde de demain

Le Figaro
du 22/11/2011

Michèle Bellon, la patronne d'ERDF voit loin. Elle a présenté un projet européen de recherche sur les réseaux intelligent dans lequel les plus hauts représentants de l'énergie des pays voisins se fédèrent pour améliorer la distribution d'électricité sur le Vieux Continent. Le projet Grid4EU qu'elle coordonne regroupe six grands distributeurs d'électricité, et vise à l'émergence de réseaux intelligents intégrant les sources de production à partir d'énergies renouvelables appelées à un développement massif dans les prochaines décennies.

Actualité Européenne

> Accumulation de rapports alarmants à quelques jours de l’ouverture de la conférence de Durban

Energie – Climat
du 25/11/2011

Tous les signaux sont au rouge : tel pourrait être le message de plusieurs rapports qui se sont succédé ces dernières semaines en matière de changement climatique. C’est tout d’abord le GIEC (groupe intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat) qui, dans son étude publié le 18 novembre, a mis en évidence la multiplication et une intensification, au cours des prochaines décennies, des épisodes climatiques extrêmes (cyclones, pluies torrentielles, augmentation des épisodes de sècheresse, poursuite de l'érosion des côtes etc.). 3 jours plus tard, c’est l’organisation météorologique mondiale qui donnait l’alerte sur les niveaux record de concentration de GES dans l’atmosphère, atteints en 2010, et ce malgré la crise économique. Ces travaux sonnent comme autant d’appels au sursaut en direction des pouvoirs publics, alors que se profile la conférence de Durban (COP 17). Une position partagée par la Commissaire européenne, Connie Hedegaard, qui a réitéré avec force sa volonté de trouver un accord ambitieux.

> Budget européen d’austérité pour 2011, qui n’impactera toutefois ni ITER ni les programmes de R&D

Energie – Climat
du 25/11/2011

Les 27 États membres de l'UE et le Parlement européen ont adopté, samedi 19 novembre, un budget 2012 a minima, axé sur une cure d’austérité en matière de dépenses publiques. En considérant le niveau de l’inflation (2%), l’accord trouvé entre les deux institutions marque ainsi un recul des crédits de paiement par rapport à l’année précédente. En compensation, le Parlement a toutefois obtenu un effort du Conseil en matière de crédits d’engagement et d’instruments dits « de flexibilité » (qui permettent de financer des dépenses jusqu’à 200 millions d’euros au-delà du plafond fixé par le cadre pluriannuel), ce qui devrait permettre de financer certaines des priorités politiques de l’UE. C’est notamment le cas du réacteur ITER, qui bénéficiera d’une de enveloppe de 100 millions € en 210 2(engagements), dans l’attente de négociations ultérieures sur la manière de traiter les coûts supplémentaires du projet, évalués à 1,3 Mds € pour 2012 et 2013. Les crédits consacrés au 7ème programme cadre de recherche et de développement (PCRD) bénéficient, pour sa part, d’une augmentation de 92 Millions €.

> La valeur des stress tests nucléaires en question

Energie – Climat
du 25/11/2011

Alors que les résultats des stress tests des centrales nucléaires, lancés le 1er juin, devraient être rendus publics à l’occasion du Conseil européen de juin 2012, une étude ‘indépendante’ présentée par le groupe Verts du Parlement européen remet en question la fiabilité de ce système d’évaluation, accusé de ne pas analyser les vrais risques pour ces centrales et de ne pas tirer les leçons de la catastrophe de Fukushima. « Ces tests de résistances ne correspondent pas au mandat donné par le Conseil des ministres de l'UE» a déclaré l’auteur de ce travail, M. Renneberg (Renneberg Consult UG), qui dénonce la prise en compte de scénarios « incomplets » pour ces tests. Parmi les éléments manquant : outre les facteurs externes, et notamment les crashes d’avion, les risques posés par des facteurs internes tels que les incendies, les surtensions électriques, les fuites de tuyaux, les dysfonctionnements des valves, des défaillances humaines. La combinaison de ces différents événements est, en outre, exclue du périmètre des tests.

> Performance des bâtiments : l’Espagne traînée devant la CJUE

Energie – Climat
du 25/11/2011

La Commission européenne a décidé, le 24 novembre, de traduire l'Espagne devant la Cour de justice de l'UE pour non-conformité de sa législation nationale avec la directive 2002/91/CE sur la performance énergétique des bâtiments. Madrid est accusée de de n’avoir développé de méthodologie et de système de certification que pour les bâtiments neufs, alors que le droit européen l’impose pour l’ensemble du parc immobilier. L’Espagne pourrait également pâtir d'un régime d'inspection régulière des chaudières insuffisant au regard des exigences communautaires.

> Eurelectric évalue le besoin en nouvelle énergies renouvelables à 50 TWh/an d’ici 2020.

Renouvelables
du 25/11/2011

Eurelectric a publié, le 10 novembre, son plan d’action en matière d’ENR, qui liste un ensemble de recommandations pour atteindre une part de 20% de renouvelables dans la consommation énergétique d’ici 2020. Pour l’association électrique européenne, remplir cet objectif nécessitera un mix énergétique composé à 35% d’ENR, via supplément de nouvelles énergies renouvelables de 50 TWh par an devrait être produit de 2008 à 2020 (contre 20 TWh par an de 2000 à 2008). Le principal défi consistera à augmenter les capacités éoliennes offshores et solaires, pour lesquelles les taux annuels de construction devraient croître « de façon exponentielle ». Eurelectric invite l’UE et les Etats membres à faire un effort substantiel en ce sens et à mieux se coordonner. Elle réitère ses appel en faveur d’un renforcement du processus d’intégration des marchés de gros, le lancement d’un vaste plan d’investissements dans les réseaux, et le développement d’outils de flexibilité adéquats (back-up).

> Le France sommée de mettre sa législation en matière d’ENR en conformité avec le droit européen

Renouvelables
du 25/11/2011

La France et la République tchèque ont reçu, le 24 novembre, des avis motivés de la Commission européenne, les enjoignant de mettre leur législation nationale en conformité avec la directive « renouvelables » 2009/28/CE (promotion de l'utilisation de l'énergie produite à partir de sources renouvelables). La date limite pour procéder à ces ajustements règlementaires avait initialement été fixée au 5 décembre 2010. Si aucune mesure n’a été prise d’ici les deux prochains mois, Paris et Prague pourront être traduites devant la Cour de Justice européenne.

> Nouvelle étape pour le projet de production solaire en Méditerranée (Desertec & Medgrid)

Renouvelables
du 25/11/2011

Les représentants des projets Desertec (fermes solaires en Afrique du nord) et Medgrid (réseau de transport sous-marin d’énergie) ont signé un memorandum marquant leur engagement à collaborer étroitement, en vue du développement opérationnel d’une production d’énergie solaire de l’autre côté de la Méditerrané. Ce programme, qui rassemble au total une quarantaine d’entreprises européennes, dont les français EDF, RTE, Alstom, Areva, Atos Origin, Nexans et CDC, alimentera pour partie le continent européen (5GW d’ici 2020 – soit 25% de la production totale) afin de renforcer la sécurité d’approvisionnement de l’UE.

> Parution mi-décembre d’un paquet législatif « Marchés publics », dont un volet concessions spécifique

Marché Intérieur
du 25/11/2011

Ce sont finalement deux textes que la Commission européenne devrait simultanément présenter à la mi-décembre en vue d’une modification de la réglementation applicable aux marchés publics et aux concessions. Le premier visera la révision partielle des directives définissant les modalités de passation de marchés publics (2004/17 et 2004/18), en vue notamment d'alléger certaines obligations pour les autorités territoriales et de faciliter l'accès des PME. Le second aura pour mission d’encadrer les « concessions de services », par le biais d'un cadre juridique léger, proche de celui couvrant déjà les concessions de travaux. Contrairement à ce qui avait été initialement annoncé, cette dernière initiative pourrait prendre la forme d’un projet de directive autonome, qui devrait être rendu public entre le 13 et le 20 décembre prochains.

> Les GRD d’Eurelectric et la Commission européenne lancent un outil d’information en ligne pour accroître l’acceptabilité sociale des systèmes intelligents

Réseaux
du 25/11/2011

Le centre de recherches de la Commission européenne (JCR – Joint Research Centre) et les gestionnaires de réseaux de distribution réunis dans le giron d’Eurelectric ont officiellement lancé, le 18 novembre, leur carte interactive sur les projets de réseaux intelligents, consultable par internet l’adresse : www.smartgridsprojects.eu. Cette plate-forme pédagogique en ligne a pour vocation de permettre au public de disposer de toutes les informations nécessaires sur les futurs systèmes communicants, afin de mieux comprendre leur fonctionnement et l’avantage qu’ils peuvent représenter en matière de gestion de la consommation électrique et en termes de sécurité d’approvisionnement.

Actualités

Revue de Presse 2011


Les revues de presse par année

Les adhérents




Contact

L'UFE
Union Française de l'électricité
3, rue du 4 septembre
75002 Paris
Standard : 01.58.56.69.00
Fax : 01.58.56.69.09

Tous vos contacts

Newsletter

Pour vous tenir informé des événements et des faits marquants du secteur de l'énergie, vous pouvez vous abonner à notre newsletter.