Revue de Presse

Retrouvez les faits marquants du secteur de l’énergie, vus par les médias, en France et en Europe...


Revue de presse du 17/06/2011 au 20/06/2011

Actualité économique et industrielle Actualité Européenne      

Actualité économique et industrielle

> Les professionnels du photovoltaïque face à des délais trop courts

Bati Actu
du 14/06/2011

Après le moratoire imposé par le gouvernement sur le photovoltaïque en début d’année, les professionnels du secteur s’insurgent contre le délai d’un an imposé pour produire 500 MW. En effet, il leur faut d’ores et déjà 6 mois pour constituer leur dosser de candidature à un appel d’offres, ce qui ne leur laisse que 6 mois pour réaliser le chiffre d’affaire… de toute une année !

> Solaire : pas de réglementation claire, pas d’investissements…

Le Figaro
du 14/06/2011

L’américain First Solar devait construire cette année à Blanquefort, en Gironde, une usine de fabrication de panneaux solaires dédiée au marché domestique. Ce projet de 96 millions d’euros aurait permis de créer 420 emplois permanents et de nombreux autres, indirectement, via les sous-traitants. Mais le gouvernement n’a pas encore décidé de sa réglementation en matière de photovoltaïque ce qui laisse courir l’incertitude sur le marché et donc, retarde la décision de l’entreprise d’investir.

> Une seule solution : l’efficacité énergétique

Le Figaro
du 15/06/2011

Tous s’accordent à le dire : l’énergie va coûter de plus en plus cher. Trouver des alternatives impliquera de très lourds investissements. Une solution existe déjà : l’efficacité énergétique mais elle n’est que très peu mise en application… L’effort doit, en particulier, être porté sur le parc bâti existant pour, en 2050, pouvoir consommer 80% d’énergies en moins. Pour J.P. Tricoire, Président de Schneider Electric et, P.A. de Chalendar, Président de Saint Gobain, l’Europe et la France, à sa tête, ont les moyens pour devenir les champions de cette filière.

> PwC traduit l’influence de la filière nucléaire française en chiffres

Enerpresse
du 15/06/2011

L’étude : Le poids socio-économique de l’électronucléaire en France réalisé par PwC montre que le secteur emploie directement 125 000 personnes et indirectement, 410 000. Par ailleurs, les 454 entreprises françaises du secteur représentent 0,71% du PIB. Pour exemple, un EPR emploie 11 800 personnes par an lors de sa phase de construction et 200 personnes supplémentaires chaque année, pendant 80 ans.

> La présidente d’Areva se veut rassurante

Enerpresse
du 16/06/2011

Anne Lauvergeon, présidente du directoire, a annoncé qu’il était normal de « reconstruire la confiance » après la catastrophe de Fukushima. Ainsi, elle a rappelé que ce n’était pas le moment pour avoir peur. Sortir du nucléaire est bien plus grave que d’y rester ne serait-ce qu’en termes d’équilibre du système électrique et de la balance commerciale. Pour elle, l’objectif est d’assurer la sécurité des installations et de faire la part des choses entre nucléaire et énergies renouvelables. Areva saura répondre aux défis de demain, assure-t-elle, il n’y a pas d’inquiétude à avoir. Cependant, Sarkozy a décidé de mettre fin à la présidence de cette dernière et de la remplacer par le numéro 2 du groupe, Luc Oursel. Saura t-il être aussi serein et rassurant que sa prédécesseur ? En tout cas, le contexte actuel ne lui facilitera certainement pas la tâche.

Sources : Enerpresse, Libération, Les Echos

> Eolien offshore : le port de Dunkerque en pole position

Enerpresse
du 16/06/2011

Une étude d’E&E Consultant affirme que « Dunkerque est le port le mieux positionné, géographiquement, par rapport à l’objectif européen » de développement de l’éolien offshore. Le port jouit également de son tissu industriel dense et de sa disponibilité quasi immédiate. Michel Delebarre, le président de la communauté urbaine de Dunkerque, attend avec impatience le lancement de l’appel d’offres français.

> Loi NOME : Bruxelles souhaite poser ses conditions

Les Echos
du 16/06/2011

Le 24 juin prochain, Pierre-Marie Abadie, directeur de l’Energie à la Direction générale de l’énergie et du climat devrait rencontrer Alexander Italianer, directeur général de la Concurrence et Philip Lowe, directeur général de l’Energie afin de faire le point sur le prix de vente de l’électricité nucléaire qu’EDF proposera à ses concurrents.

> L’action EDF en berne

Le Point
du 17/06/2011

EDF est l’entreprise qui détient le plus grand parc de réacteurs nucléaires du monde. En effet, il compte 70 réacteurs dont 58 en France faisant de lui, une référence incontournable dans le secteur. Néanmoins, la catastrophe de Fukushima ne l’a pas épargné. Pour preuve, le cour de son action a atteint, jeudi 9 juin, son niveau le plus bas depuis mars à savoir 27 euros.

> La petite hydroélectricité sur le marché de gros ?

Enerpresse
du 17/06/2011

Telle est la volonté des opérateurs réunis vendredi 17 juin à Toulouse pour leur faciliter l’accès au marché de gros. Sur l’initiative du syndicat France Hydro-Electricité, une vingtaine d’entreprises sont venues pour essayer d’apporter aux exploitants les outils nécessaires à l’orientation d’une production annuelle de 2 TWh vers le marché de gros d’ici 2012. L’attrait pour cette initiative est important. En effet, l’UFE travaille sur le sujet en étudiant notamment, la faisabilité des groupements d’exploitants. Entreprises fournisseurs, locales et spécialistes étaient présentes autour de la table pour partager leurs solutions.


Actualité Européenne

> L’Italie dit adieu à l’énergie nucléaire

Politique énergétique / Climat
du 17/06/2011

94,4% des italiens se sont prononcés contre le nucléaire au cours d’un referendum. L’Italie va donc devoir se tourner vers les énergies renouvelables qui représentent actuellement, 22,2% de son parc énergétique. Du coup, les projets en Italie d’EDF et Areva pour le nucléaire et, de Suez et de Veolia, pour l’eau, pourraient être compromis.

> La situation du nucléaire en Europe

Politique énergétique / Climat
du 17/06/2011

Conséquence directe de la catastrophe de Fukushima, l’Allemagne, la Suisse et l’Italie ont toutes trois décidé de sortir du nucléaire et leur choix paraît définitif. A l’image de la France ; la Grande-Bretagne, l’Espagne, la Pologne, les Pays-Bas et la Belgique ne comptent pas s’inscrire dans cette démarche. De nouvelles centrales sont d’ailleurs en cours de construction en Europe où rien n’est donc totalement figé en la matière. Le porte parole du gouvernement français, François Baroin, a enfoncé le clou déclarant en fin de semaine que la France ne changera « en rien » sa stratégie tournée vers le nucléaire. Celui-ci, faisant la force de la France et lui assurant son indépendance énergétique.

> National grid analyse les besoins liés au développement des EnR au Royaume-Uni pour 2020

Politique énergétique / Climat
du 17/06/2011

Se fondant sur l’hypothèse d’un très fort développement des énergies renouvelables dont l’éolien, le GRT britannique National Grid prévoit une multiplication de cette énergie par 10 d’ici 2020 et un début de remplacement des centrales nucléaires. Autres constats : il va être difficile d’intégrer énergies intermittentes et réacteurs de grande taille, il va falloir agrandir les capacités de réserve de 53%, une compensation financière pourrait être mise en place dans le cas d’un éventuel arrêt de l’éolien pour manque de vent.

> Efficacité énergétique : la Belgique dans le collimateur de Bruxelles

Politique énergétique / Climat
du 17/06/2011

La Belgique a écopé d’une mise en demeure de la Commission européenne pour non transposition, dans son intégralité, de la directive sur la performance énergétique des bâtiments (16 juin). Plusieurs éléments de la directive ont été jugés manquants, dont notamment : les règles de délivrance de certificats de performance dans les nouveaux bâtiments ; l’obligation d’affichage de ces certificats ; l’inspection des chaudières âgées de plus de 15 ans. Les autorités belges ont deux mois pour se mettre en conformité, sous peine d’un éventuel assignement devant la Cour de Justice européenne.

> Le découplage des prix France-Allemagne commence déjà

Marché intérieur & réseaux
du 17/06/2011

La décision allemande de stopper son nucléaire pourrait générer des tensions sur le réseau européen d’électricité. C’est ce que souligne Entso-e, dans son rapport annuel paru il y a quelques jours. Les GRT européens y soulignent que la modification du mix énergétique Outre-Rhin a déjà pour conséquence un découplage des entre la France et l’Allemagne. Jusqu’à présent, les prix sur le marché de gros français étaient généralement supérieurs à ceux ayant cours chez son voisin, mais cette tendance s’est nettement inversée : le différentiel entre dans les deux niveau de prix approche aujourd’hui les 10 €/MWh. Enso-e indique que cette tendance, constatée sur les marchés de gros, pourrait s’étendre sur les marchés à terme.

> Intégrité et transparence des marchés : accord imminent entre le Conseil et le Parlement européen

Activité Parlementaire
du 17/06/2011

Le Parlement européen souhaite une adoption dès la première lecture du projet de directive visant à prévenir les délits d’initiés sur le marché de gros. Les députés de la Commission ITRE ont donné mandat au rapporteur pour entamer les discussions avec le Conseil, afin de parvenir à un accord le plus rapidement possible. Le commissaire Oettinger a estimé, de son côté, qu’un accord était aujourd’hui « très proche ». Les négociations débuteront le 16 juin pour se poursuivre le 23, en trilogue.

> Renforcement du rôle des parlements nationaux dans le processus décisionnel européen

Activité Parlementaire
du 17/06/2011

Le rapport annuel sur les relations entre la Commission et les parlements nationaux montre que le rôle de ces derniers a crû pendant l’année, conformément à la philosophie du traité de Lisbonne. Ce dernier prévoit notamment un renforcement du rôle des différents parlements dans le mécanisme de contrôle prévu en vertu de la subsidiarité. 387 avis émanant de ces assemblées parlementaires nationales ont été dénombrés l’année 2010, soit une hausse de 55% au regard de l’année précédente. Au mois de mai 2011, ce chiffre se montait déjà à 250.

> L’UE s’implique en rive méditerranéenne du sud

Activité Parlementaire
du 17/06/2011

L’audition publique au Parlement européen, mercredi 15 juin, organisée par les commissions de l’Energie et des Affaires étrangères, a mis en évidence la nécessité de renforcer et d’améliorer les interconnexions électriques et gazières, au sein de l’UE comme avec les pays tiers (comme ceux de la zone méditerranéenne). Lors de son intervention, le patron d’ENI, Paolo Scaroni, a en particulier rappelé l’impact des conflits libyens et tunisiens sur l’approvisionnement énergétique de l’Italie. Il a également rappelé les difficultés qu’avait rencontrées l’Espagne à transmettre son gaz aux autres états de l’UE, lors de la crise gazière de 2009.

> Agenda : les rapports soumis au vote de la plénière cette semaine

Agenda
du 17/06/2011

• Droits des consommateurs
Rapport: Andreas Schwab (A7-0038/2011)
Texte de référence : proposition de la Commission COM(2008)0614 - C6-0349/2008 - 2008/0196(COD)
Débat: mercredi 23 mars 2011

• Combustible usé et déchets radioactifs
Rapport: Romana Jordan Cizelj (A7-0214/2011)
Texte de référence : proposition de la Commission COM(2010)0618 - C7-0387/2010 - 2010/0306(NLE)

Actualités

Revue de Presse 2011


Les revues de presse par année

Les adhérents




Contact

L'UFE
Union Française de l'électricité
3, rue du 4 septembre
75002 Paris
Standard : 01.58.56.69.00
Fax : 01.58.56.69.09

Tous vos contacts

Newsletter

Pour vous tenir informé des événements et des faits marquants du secteur de l'énergie, vous pouvez vous abonner à notre newsletter.