• Version Francaise
  • English version

Revue de Presse

Retrouvez les faits marquants du secteur de l’énergie, vus par les médias, en France et en Europe...


Revue de presse du 14/06

Actualité économique et industrielle Actualité Européenne      

Actualité économique et industrielle

> Scénario noir pour E.ON France qui fermera la moitié de son parc charbon en 2013

Enerpresse
du 10/06/2011

Les réglementations GIC et IED (ex-IPPC) concernant la prévention et la réduction intégrée de la pollution imposent la fermeture des centrales charbon d’ici fin 2015. Mais, le contexte économique impose ces fermetures encore plus rapidement. En effet, la tension sur les cours du charbon, la réduction de la demande, la mise en place de nouveaux moyens de production, le paiement des droits d’émissions de CO2 à compter du 1er juillet 2013 font que la production de charbon ne sera plus rentable pour l’entreprise. Ainsi, SNET, la filiale d’E.ON France, ne conservera que deux tranches charbon en activité sur cinq. Selon le groupe, cette décision concernera 535 emplois. A noter, EDF pourrait suivre le même chemin.

Sources : Enerpresse, Le Figaro économie, Les Echos

> En France, le scénario sécheresse fait peur

AFP
du 09/06/2011

Eric Besson a convoqué, le 9 juin dernier, un « comité sécheresse » composé du Ministère de l’Energie, d’EDF, de GDF Suez et de RTE. Tous prendront appui sur l’ « analyse prévisionnelle de l’été 2011 » rédigé par RTE qui prévoit 3 types de scénarios : normal, caniculaire et sécheresse. Les 2 premiers cas ne poseraient pas problème. En revanche, le troisième scénario serait le scénario « à problèmes » étant celui où l’offre nationale ne serait pas en mesure de répondre à la demande nationale et contraindrait, de ce fait, la France à importer massivement depuis ses voisins européens. Par ailleurs, d’ores et déjà, la facture de la sécheresse s’élèverait à 700 millions d’euros pour le secteur agricole. Toutefois, toujours selon les estimations de RTE, la France ne devrait pas manquer de courant cet été.

Sources : Le Figaro économie, AFP Général, Les Echos, 20 minutes.fr, La Croix, NouvelObs.com

> « Le black-out électrique est notre cygne noir »

Le Figaro
du 09/06/2011

En parlant ainsi, Dominique Maillard, le président du directoire de RTE, confirme que le risque d’un black-out européen n’est pas juste virtuel et rappelle qu’il convient de trouver toutes les parades possibles pour l’éviter. La meilleure option, selon lui, est d’investir plus en avant dans les réseaux. Une enveloppe estimée à 1000 milliards d’euros selon une étude faite par le cabinet de conseil ; Capgemini.

> Le gouvernement et l’Ademe lancent un AMI très ambitieux

Enerpresse
du 08/06/2011

Cet Appel à Manifestations d’Intérêt (AMI) a pour objet de trouver le financement aux projets de « smart grids » qui permettront de mieux intégrer les ENR dans le réseau, d’améliorer l’efficacité énergétique des usages, d’anticiper des évolutions liées aux réseaux électriques, d’expérimenter de nouveaux modèles d’affaires et de créer une filière industrielle sur ce secteur naissant des ENR.

> L’Australie adopte la taxe carbone

Enerpresse
du 08/06/2011

Suite au rapport du Premier ministre, Ross Garnaut, sur le changement climatique, Canberra a décidé d’opter pour une taxe carbone d’ici le 1er juillet 2012 et ce, pour une durée de 3 ans, afin d’installer un système de marché d’échange de CO2 au moins aussi efficient que celui de l’UE. Les revenus engrangés par cette taxe serviront à financer les investissements dans les technologies « vertes » ainsi que les compensations pour certains secteurs comme l’agriculture.

> Hausse de 4,9% de la facture d’électricité pour les entreprises dès juillet

AFP
du 07/06/2011

Suite à une décision du ministère de l’Energie, les tarifs jaune et vert augmenteront de 3,2% pour les industriels cet été. Objectif : faire converger les prix de l’électricité. A cela, s’ajoute une hausse de la contribution au service public de l’électricité (CSPE) comprise entre 1,2% pour les particuliers et les entreprises au tarif bleu et jaune et 1,7% pour celles au tarif vert. En somme, la hausse sera de 2,9% pour les ménages et de 4,4-4,9% pour les entreprises.

Sources : AFP Economie, Challenges.fr, Enerpresse

> Une ouverture… à petits pas

AFP
du 07/06/2011

Les portes du marché de l’énergie en France s’entrouvrent lentement. Pour autant, selon les derniers chiffres de la CRE, la part des consommateurs quittant EDF pour ses concurrents est en hausse régulière. Ainsi, les fournisseurs alternatifs d’électricité dénombraient 1,6 million de clients, soit 5,3% des parts de marché au 31 mars 2011. Une tendance que l’on retrouve aussi dans le gaz où les parts de marché des concurrents de GDF Suez s’élèvent, à la même période, à 7,9%. Si cette tendance ne prend pas une ampleur encore importante, c’est que les Français restent attachés à EDF et GDF Suez et surtout, ignorent pour la plupart, quels seraient les réels avantages d’aller voir ailleurs…

Sources : AFP Economie, 20 minutes.fr

> Les Français et le nucléaire

Enerpresse
du 07/06/2011

Alors que le gouvernement français entend bien défendre son programme nucléaire qui représente 74,1% du parc énergétique hexagonal, un sondage Ifop publié dans le Journal Du Dimanche souligne que 62% des français souhaiteraient un arrêt progressif sur 25 ou 30 ans du nucléaire français. D’autre part, 15% des français iraient jusqu’à vouloir un arrêt rapide de ce programme. A contrario, seuls 22% seraient favorables à la poursuite et à la construction de nouvelles centrales.

Souces : Enerpresse, NouvelObs.com

> A contre courant, l’Arabie Saoudite souhaite s’engager dans le nucléaire

Enerpresse
du 06/06/2011

Dans le but de diversifier ses sources d’énergies, l’Arabie Saoudite souhaite ouvrir 16 réacteurs nucléaires d’ici 2020. L’objectif étant qu’ils soient tous opérationnels pour 2030. Se tourner vers le nucléaire permettrait, notamment, au pays d’augmenter la part du pétrole réservée aux exportations et grâce au nucléaire, de consommer moins cher sur le territoire national.

Sources : La Tribune, Enerpresse

> EDF, seul candidat pour le prolongement de l’exploitation des réacteurs nucléaires bulgares

AFP
du 06/06/2011

Le directeur de la centrale nucléaire de Kozlodoui a lancé, jeudi dernier, un appel d’offres pour prolonger l’exploitation des deux réacteurs de sa centrale. Seul candidat à relever l’offre : le consortium EDF-Rosenergoatom. Un prolongement de 15-20 ans coûterait 50 millions d’euros. Encore faut-il que la centrale résiste aux « stress tests » imposés par l’Union européenne.

Sources : AFP Economie, Enerpresse

Actualité Européenne

> Efficacité énergétique : le Conseil donne son aval aux grands axes de la Commission européenne mais reste vague sur l’avenir des certificats blancs (CEE)

Politique énergétique / Climat
du 10/06/2011

Réunis à Luxembourg le 10 juin dernier, les 27 ministres de l’énergie de l’UE ont apporté leur soutien au projet de nouveau Plan d’action pour l’efficacité énergétique présenté en mars 2011 par la Commission européenne. Ils ont notamment validé le rôle moteur du secteur public en matière de rénovation de son parc immobilier, afin de donner l’exemple et de contribuer à stimuler le marché des services énergétiques. Ils ont également soutenu l’idée d’un recours accru à la cogénération et à l’utilisation d’EnR dans un contexte d’urbanisme intégré, afin de répondre aux besoins de chauffage et de refroidissement des bâtiments. Pour favoriser la performance énergétique de ces derniers, ils ont en outre rappelé l’intérêt de lutter contre le fractionnement des incitations financières (ex : propriétaires/locataires).

Côté industrie, le Conseil énergie propose de conditionner l’autorisation de toute nouvelle installation et du renouvellement des autorisations concernant les installations existantes au respect des niveaux définis par les meilleures pratiques disponibles en Europe. Sans pour autant en faire une condition contraignante, Il appelle à un recours accru à la cogénération pour les nouvelles installations et prévoit un accès privilégié au réseau pour l’électricité produite par ce biais. Enfin, les ministres des 27 se sont accordés sur les avantages qu’offre un système d’obligations nationales en matière d’efficacité énergétique, compte tenu du fait que les « entreprises du secteur énergétique ont un rôle important à jouer pour fournir des solutions en matière d’efficacité énergétique ». Ils ne se sont toutefois pas prononcés sur la perspective d’étendre ce type d’obligations (certificats blancs) à l’ensemble de l’UE.

> La sortie allemande du nucléaire suscite l’inquiétude des pays européens

Politique énergétique / Climat
du 10/06/2011

En début de semaine, le Parlement allemand a scellé la nouvelle stratégie énergétique allemande en matière de nucléaire, confirmant la fermeture immédiate de 8 de ses 17 réacteurs et la fin programmée des 9 derniers à compter de 2015. Lors du « Conseil Energie » qui s’est tenu à Luxembourg vendredi 10 juin, plusieurs pays, dont la Slovaquie et les Pays-bas, se sont toutefois inquiétés des conséquences de cette décision, soulignant son impact probable sur les prix de l’électricité et pour la sécurité des approvisionnements. Bien qu’ardente pourfendeuse de l’atome, l’Autriche a ainsi reconnu que l’abandon du nucléaire en Allemagne aurait des conséquences tangibles sur le marché intérieur européen.

Dans cette optique, la Belgique a demandé que cette nouvelle donne soit intégrée dans les scénarios envisagés par la Commission européenne, dans la stratégie énergétique de long terme (Roadmap 2050) actuellement en cours d’examen. La France a indiqué, quant à elle qu’elle communiquerait sa position par courrier à la Présidence du Conseil (Hongrie puis, prochainement, Pologne) et au Commissaire Oettinger. Ce dernier s’est voulu rassurant, considérant que la fermeture immédiate des 8 premiers réacteurs Outre-Rhin n’aura que peu d'impact pour les consommateurs allemands…

> 33 : le nombre de nations acceptant les « stress tests »

Politique énergétique / Climat
du 10/06/2011

Membres de l’AEN et pays du G8 se sont mis d’accord cette semaine pour mettre en place une coopération internationale afin de renforcer les normes mondiales en termes de sécurité nucléaire. Evoqué lors de réunions passés, le principe d’examen obligatoire par les pairs n’a pas été retenu.

> Vers des éoliennes « géantes » pour aider à atteindre les objectifs européens en matière d’EnR ?

Politique énergétique / Climat
du 10/06/2011

Le projet « UpWind Project », qui prévoit le développement d’éoliennes géantes d’une puissance de 20 MW (les plus grandes unités dépassent aujourd’hui seulement 7 MW), pourrait permettre à l’Union européenne d’atteindre ses objectifs de 265 GW de capacités éoliennes installées d’ici 2020. Cette nouvelle turbine, est toujours en phase d’élaboration. Les promoteurs et experts du projet estiment toutefois que le projet avance de telle façon qu’une mise sur le marché dans des délais raisonnables peut désormais être envisagée.

> Eurelectric demande une augmentation du budget européen pour la R&D

Politique énergétique / Climat
du 10/06/2011

Si l’UE souhaite pouvoir atteindre ses futurs objectifs d’innovation et de compétitivité, elle doit s’en donner les moyens. Tel est le propos d’Eurelectric qui souligne que cette augmentation du budget permettrait de créer une synergie entre les structures existantes et celles en devenir, de couvrir entièrement le cycle de l’innovation, d’intégrer les industries aux différents projets et de fournir une information pertinente à chacun. Cette observation sera sérieusement étudiée le 1er juillet lors de l’élaboration du prochain budget.

> Bruxelles met Rome en demeure d’ouvrir ses concessions hydroélectriques

Marché intérieur & réseaux
du 10/06/2011

Dans la loi de finances 2011, Rome a prévu une prorogation automatique aux concessionnaires sortants. En accord avec l’Antitrust italienne chargée de la concurrence, la Commission européenne a toutefois jugé cette mesure discriminatoire et anticoncurrentielle. Elle a ainsi adressé une nouvelle mise en demeure adressée au gouvernement Berlusconi.

> L’imbroglio juridique sur les tarifs de distribution attise les tensions entre GDR et fournisseurs

Marché intérieur & réseaux
du 10/06/2011

La Cour constitutionnelle belge vient de donner raison à l’autorité de régulation (CREG), dans son combat juridique avec les pouvoirs publics pour la fixation des règles en matière de tarifs de distribution. Dans l’attente de la transposition du 3ème paquet, qui stipule clairement la compétence au régulateur en la matière, le pouvoir fédéral était passé outre les recommandations du régulateur pour fixer les tarifs de distribution, après consultations des GRD (dont une grande partie d’intercommunales). L’arrêt rendu le mois dernier revient sur cette décision, ouvrant la porte à un éventuel remboursement des consommateurs particuliers (environ 25€/an) pour la période concernée. Au-delà, cet arrêt contribue à rouvrir le débat sur le pouvoir des GRD, certains fournisseurs estimant que les gestionnaires de réseaux de distribution ont aujourd’hui « un peu tous les droits » et qu’il « n’est [par ailleurs] pas logique que ce soient les fournisseurs d’énergie qui soient contraints de payer les GRD même si un client ne paie pas ses factures ».

> Pression du régulateur espagnol pour plus de pouvoir en matière de surveillance et d’organisation du marché électrique

Marché intérieur & réseaux
du 10/06/2011

Alors que la tension ne retombe pas entre la CREG et les pouvoirs publics en Belgique, c’est au tour du régulateur espagnol de monter au créneau pour affirmer son autorité en matière de surveillance des marchés de l’électricité, conformément aux principes du 3ème paquet énergie. La Commission nationale de l’énergie (CNE) a ainsi réaffirmé son intention de pouvoir sanctionner elle-même les acteurs ne respectant pas les règles établies, d’intervenir dans le domaine de la protection des consommateurs et de prendre en charge l’élaboration de la formule de calcul des coûts du système électrique. Elle a, en outre, décidé de prendre le contrepied de la décision du gouvernement espagnol de séparer les activités de gestion et de transport de Red Eléctrica de España.

> Scottish Power annonce une hausse de la facture énergétique domestique

Marché intérieur & réseaux
du 10/06/2011

Dès le mois d’août, la note d’électricité des ménages écossais augmentera de 10% et celle de gaz, de 19%. Cela ne fait que confirmer le scénario de la Banque d’Angleterre qui prévoyait une hausse moyenne de 15% d’ici 2011 dans le pays.

> Royaume-Uni : des primes pour compenser la hausse de la fiscalité sur les entreprises gazières ?

Marché intérieur & réseaux
du 10/06/2011

La décision du ministre des finances anglais d’augmenter les taxes de 12 points sur les entreprises offshore de la Mer du Nord, avait suscité en mars un tollé chez les acteurs du secteur. Le norvégien Statoil avait ainsi arrêté net un projet d’une valeur de 10 milliards de dollars. Face à cette situation, le gouvernement britannique pourrait consentir à verser des primes pour remettre d’aplomb les entreprises gazières de la région.

Actualités

Revue de Presse 2011


Les revues de presse par année

Les adhérents




Contact

L'UFE
Union Française de l'électricité
3, rue du 4 septembre
75002 Paris
Standard : 01.58.56.69.00
Fax : 01.58.56.69.09

Tous vos contacts

Newsletter

Pour vous tenir informé des événements et des faits marquants du secteur de l'énergie, vous pouvez vous abonner à notre newsletter.