Revue de Presse

Retrouvez les faits marquants du secteur de l’énergie, vus par les médias, en France et en Europe...


Revue de presse du 02/05

Actualité économique et industrielle Actualité Européenne      

Actualité économique et industrielle

> Le candidat Hulot et le nucléaire

Le Monde
du 29/04/2011

Lors d’un récent rassemblement à Strasbourg, Nicolas Hulot a adopté une posture nettement plus radicale sur le nucléaire contrairement à ces dernières années. Désormais en « campagne », le candidat Hulot affirme que Fukushima a changé sa vision et l’a convaincu de la nécessité de sortir du nucléaire. Toutefois, il a reconnu avoir encore du mal à se faire un avis sur comment s’en passer sans amplifier immédiatement les GES et se mettre en péril énergétique …

> POWEO-DIRECT ENERGIE : bientôt unis ?

Challenges
du 28/04/2011

Peut-être que le prix de l’Arenh, fixé à 42€, contribuera au rapprochement entre les deux alternatifs Poweo et Direct Energie ? D’ores et déjà, le DG de Poweo, Loïc Capéran, y voit de potentielles économies d’échelle, tandis que le président de Direct Energie, Xavier Caïtucoli, estime que cela aurait du sens. Si les choses se concrétisent, les deux groupes auraient 1 million de clients pour environ 1,2 Mds€ de CA.

> Le SER tire la sonnette d’alarme sur les ENR

AFP, Les Echos, La Tribune, Le Figaro
du 27/04/2011

S’exprimant officiellement pour la première fois depuis son élection à la présidence du SER, Jean-Louis Bal a clairement exprimé son inquiétude quant à l’atteinte des objectifs de 23% d’ENR d’ici 2020. Selon le SER, cet objectif est pourtant réaliste et devrait même être dépassé si quatre grandes orientations sont entreprises : la reconstruction de la filière PV, la simplification du cadre administratif pour l’éolien, le renforcement du fonds chaleur pour la biomasse, et un investissement massif dans la rénovation des bâtiments. Le SER publiera en ce sens un Livre Blanc d’ici la fin de l’année rassemblant ses préconisations pour peser dans la future campagne électorale.

> Future alliance entre GDF SUEZ et AREVA dans l’éolien off-shore

Les Echos et AFP
du 26/04/2011

Selon le quotidien Les Echos, GDF SUEZ et AREVA pourraient s’allier pour répondre au prochain appel d’offres français dans l’éolien off-shore qui devrait être dévoilé en mai pour un montant de 10 Mds d’€ et portant sur 3000 MW.

> Accord entre ERDF et le SIPPEREC

Les Echos
du 26/04/2011

Après plusieurs années de relations plutôt tendues, ERDF et le Syndicat Intercommunal francilien (SIPPEREC) - qui représente la première concession d’électricité de France avec 1,7 million de clients répartis sur 100 communes et 6 départements – viennent de trouver un terrain d’entente autour notamment d’un vaste plan d’investissement concernant, entre autre, l’enfouissement des fils nus, très présents en IDF.

> L’ARENH est fixé

Le Figaro
du 26/04/2011

Le 19 avril dernier, le gouvernement a donc tranché : l’ARENH sera à 40 €/MWh au 1er juillet prochain, et à 42€/MWh à compter du 1er janvier 2012. Désormais, la CRE doit rendre son avis motivé le 5 mai. Celui-ci sera d’autant plus intéressant à lire que le gouvernement a affirmé qu’il n’y aurait pas de hausse des tarifs de l’électricité pour les particuliers qui, jusqu’à présent, paient 35€ le MWh dans le cadre de tarifs régulés. Or, le 7 avril dernier, la CRE avait publié une analyse selon laquelle, pour que la concurrence soit possible sans majoration des prix réglementés, l’ARENH devait être fixé à 35€ …

Actualité Européenne

> La stratégie de long terme de la Commission en matière énergétique au programme des discussions de mai et de juillet entre Etats membres

Politique Energétique
du 29/04/2011

La Commission européenne devrait publier en novembre 2011 sa « feuille de route pour l’énergie ». Ce document, qui est une déclinaison thématique de la communication « feuille de route 2050 pour une économie décarbonnée » parue en mars dernier, proposera une vision à long terme qui guidera la politique européenne de l'énergie et de l'efficacité énergétique. Il fournira une estimation de ce que sera le paysage énergétique sous l'angle de l'infrastructure, du stockage et de la recherche, et devrait donner des garanties suffisantes aux investisseurs pour les années futures.

La feuille de route énergie 2050 devrait fournir des orientations concrètes pour permettre une « décarbonisation substantielle de l'énergie en Europe d'ici 2050 » que le commissaire Oettinger a jugée, cette semaine « techniquement et économiquement faisable ». La Commission devrait remettre prochainement un document de travail sur le sujet aux représentants des Etats membres, pour alimenter leurs réflexions. La session informelle du Conseil Énergie sous présidence hongroise, les 2 et 3 mai à Gödöllö, sera ainsi consacrée aux travaux préparatoires sur cette question. Les directeurs généraux pour l'énergie des 27 devraient ensuite prendre le relais à un niveau plus technique, à l’occasion de discussions qui se tiendront, du 13 au 15 juillet, sous présidence polonaise.

> « Feuille de route énergie 2050 » : le groupe d’experts sollicité par la Commission remettra ses conclusions en octobre 2011

Politique Energétique
du 29/04/2011

Dans le cadre de ses travaux internes sur la « feuille de route 2050 pour l’énergie », la Commission sera conseillée par un groupe consultatif, présidé par D. Helm, conseiller de l'ancien Premier ministre britannique Tony Blair sur les questions d'énergie, et réputé bien introduit dans le milieu des entreprises. Il comprendra notamment M. Mandil, ancien directeur de GDF Suez et actuel membre du conseil d'administration de Total France. Ce comité se penchera sur les questions suivantes : intégration du marché de l'énergie ; financement des infrastructures ; programmes nationaux de soutien aux ENR compatibles avec le marché ; utilisation des mécanismes de coopération ; incitations à investir dans un système énergétique sûr, compétitif et à faibles émissions de carbone. Il devrait livrer ses recommandations en octobre 2011, un mois avant la publication du projet de la Commission européenne.

> Le nucléaire en déclin ?

Politique Energétique
du 29/04/2011

Une étude du Worldwatch Institute de Washington, dirigée par l’activiste anti-nucléaire M. Schneider et soutenue par le groupe parlementaire des Verts européens, met à mal la théorie d’un renouveau du nucléaire dans le Monde. Constatant qu’il n’y pas eu de nouvelle construction depuis le début des années 90, ce document indique que cette technologie a assuré 28% de l’électricité commerciale dans l’UE, contre 31% en 2003. Soulignant la hausse de la moyenne d’âge des centrales, il rappelle que plusieurs pays ont décidé de geler leurs nouveaux projets de construction et de réexaminer les projets existants.

Alors que le coût des deux chantiers EPR conduits par Areva a augmenté en 2010 et que la crise de Fukushima a généré une incertitude financière due à la faible visibilité en matière de modernisation des centrales, les auteurs concluent que la part de l'énergie nucléaire dans la consommation d'électricité pourrait continuer à décliner. L’étude note, néanmoins, que la production d'ENR, à l'exclusion de l'hydroénergie à grande échelle, restera inférieure à la production nucléaire pendant encore quelques années.

> Le chancelier autrichien pour une « initiative citoyenne » en faveur d'une sortie du nucléaire en Europe

Politique Energétique
du 29/04/2011

Le chancelier autrichien (social-démocrate) W. Fayman s’est exprimé en faveur d’un débat public européen sur le futur du nucléaire en Europe. Il souhaite mobiliser la population en faveur d’un abandon de cette technologie, qui déboucherait sur le dépôt « initiative citoyenne » au niveau de l’UE. Cet outil, qui entrera en application le 1er avril 2012, permet aux citoyens de l'UE de proposer une nouvelle législation si un million de signatures sont collectées. La démarche de M. Fayman a été accueillie favorablement par plusieurs ONG environnementalistes, dont Friends of the Earth, qui a également plaidé pour la fin d’Euratom.

> La Bulgarie légifère pour limiter les nouveaux projets solaire et éolien

Politique Energétique
du 29/04/2011

La Bulgarie a adopté de nouvelles mesures visant à réduire la croissance des nouveaux projets photovoltaïque et éolien, pour protéger un réseau de transport/distribution vieillissant, et éviter une hausse trop importante des prix de l’électricité, dans un des pays les plus pauvres de l’UE. La nouvelle loi vise ainsi à plafonner les tarifs d’achat, qui seront fixés annuellement par le régulateur. Elle réduit également la durée des contrats d’achat de long terme, qui passent de de 25 à 20 ans pour le solaire, et de 15 à 12 ans pour l’éolien. Enfin, le texte impose aux investisseurs de payer des frais de connexion de 25€/Mw lors de la signature d’un contrat préliminaire.

> Nouveau tarif d'achat sur le Solaire : les entreprises italiennes envisagent une plainte devant la Commission européenne

Politique Energétique
du 29/04/2011

Plusieurs entreprises du secteur photovoltaïque italien ont indiqué leur intention de saisir la Commission européenne si le projet de modification des tarifs d’achat n’était pas rapidement révisé. Selon sa porte-parole Marlene Holzner, l’exécutif européen pourrait en effet ouvrir des procédures d'infraction contre les pays qui ne garantissent pas aux investisseurs la certitude nécessaire. Or les professionnels estiment que la baisse des prix envisagée par le gouvernement italien (20% pour les plus grandes unités ; 1 à 7% pour les autres, à compter du 31 mai), « rétroactive et discriminante », menace la rentabilité des investissements déjà lancés ou planifiés. L'Italie prévoit, en vertu de ce nouveau régime, d'imposer un plafond semestriel ou annuel sur les coûts des incitations au solaire plutôt que sur les capacités installées, et d'éliminer les incitations à partir de 2017.

> ETS : publication des règles d’attribution des quotas gratuits en phase III

Marché intérieur & Concurrence
du 29/04/2011

La Commission a adopté, mercredi 27, les règles harmonisées qui présideront, à compter de 2013 et jusqu’en 2020, à l'allocation gratuite de quotas d'émission aux installations industrielles des secteurs et sous-secteurs exposés à un risque significatif de fuite de carbone. Dans la majorité des cas, les quotas délivrés gracieusement permettront aux installations de couvrir jusqu'à 70%, voire 80% des émissions qu'elles ont produites pendant la période 2005-2008. Pour compler leurs éventuels déficit de quotas, les entreprises pourront en acquérir de nouveau de manière payante, utiliser les quotas mis en réserve pendant la pahe II, ou recourir aux crédits internationaux de compensation. Ils pourront naturellement aussi chercher à réduire leurs émissions, via des efforts en matière d’efficacité énergétique.

> GDF-Suez lance sa filiale trading

Marché intérieur & Concurrence
du 29/04/2011

C’est le lundi 2 mai que la filiale de GDF-Suez en charge du trading opèrera pour la première fois sur les marchés. La création de « GDF-Suez trading » participe de la volonté de GDF-Suez, dont ellee st filiale à 100%, d’occuper un rôle de « leader européen sur les marchés énergétiques ». Dotée d’un fond propre d’un milliard d’euros, cette société pourrait prochainement fusionner avec les activités de Geselys et d’Electrabel trading, ce qui marquerait une étape importante dans le processus d’intégration du groupe.

Actualités

Revue de Presse 2011


Les revues de presse par année

Les adhérents




Contact

L'UFE
Union Française de l'électricité
3, rue du 4 septembre
75002 Paris
Standard : 01.58.56.69.00
Fax : 01.58.56.69.09

Tous vos contacts

Newsletter

Pour vous tenir informé des événements et des faits marquants du secteur de l'énergie, vous pouvez vous abonner à notre newsletter.