Revue de Presse

Retrouvez les faits marquants du secteur de l’énergie, vus par les médias, en France et en Europe...


Revue de presse du 17/01/2011 au 24/01/2011

Actualité économique et industrielle Actualité Européenne      

Actualité économique et industrielle

> Solaire : l'Etat envisage des appels d'offre pour les grandes toitures

Les Echos
du 20/01/2011

La Direction Générale Energie Climat (DGEC) propose de mettre en place un système d'appel d'offres pour les installations sur toitures de plus de 100 kWc de puissance, c'est à dire celles comprennant plus de 800 m² de panneaux solaires. Une idée qui n'avait pat été retenue dans le rapport Charpin, et qui devrait, selon les professionnels, éliminer un grand nombre de projets dans la file d'attente d'ERDF..



> Les producteurs de déchets nucléaires rappelés à la loi

Le Monde
du 21/01/2011

Deux députés critiquent la vision à " courte vue " d'EDF sur la gestion des rebuts radioactifs
Dans un rapport de l'Office parlementaire des choix scientifiques et technologiques, rendu public mercredi 19 janvier, les députés Christian Bataille (PS, Nord) et Claude Birraux (UMP, Haute-Savoie), estiment que la gestion des déchets nucléaires nécessite " un rappel à la loi ".
Ils regrettent " les inconvénients d'une privatisation croissante " qui amène les industriels (EDF CEA et Areva), " au nom de la rentabilité à court terme, à remettre en cause la conduite par l'Andra du projet de stockage géologique, ou la pertinence de la réduction de l'activité des déchets par transmutation ".

> GDF Suez, RWE et Iberdrola n'iront pas en Roumanie

Les Echos + AFP
du 21/01/2011

Pour cause d'incertitudes économique et régulatoire, GDF Suez et ses associés sur le projet, l'allemand RWE et l'espagnol Iberdrola, ont annoncé leur retrait du projet nucléaire roumain de Cernavoda.

> Bilan RTE : la consommation électrique en hausse en 2010

20 minutes + Les Echos + Challenges.fr
du 21/01/2011

Après une année 2010 marquée par une consommation record, la tendance à la hausse devrait se confirmer en 2011, avec une hausse de 1, 5 à 2 %, selon le bilan annuel du Réseau de transport d'électricité (RTE), une filiale d'EDF. L'an dernier, c'est le froid exceptionnel qui a expliqué, pour une grande partie, l'explosion de la consommation. Mais au delà de l'aléa climatique, c'est aussi une évolution des usages électriques qui expliquent ces chiffres en hausse.

> Gérard Mestrallet opposé à la montée en puissance d'EDF dans Areva

AFP
du 19/01/2011

Gérard Mestrallet, président du groupe d'énergie GDF Suez, reste clair : pour lui , Areva doit rester indépendant,ce qui exclue toute éventuelle montée d'EDF au capital du groupe nucléaire public.

> Environnement : NKM veut avoir fini sa mise en oeuvre législative fin 2011

France Agriculture
du 19/01/2011

« Nous devons publier 200 décrets, dont 135 en Conseil d'Etat, a rappelé la ministre de l'Ecologie Nathalie Kosciusko-Morizet mardi, lors de son audition par la commission du développement durable de l'Assemblée nationale sur la mise en œuvre du Grenelle. J'espère avoir achevé les trois quarts du travail législatif en juillet, et la totalité avant à la fin de 2011. »
Evoquant, par ailleurs, la taxe carbone aux frontières de l'Europe, la ministre s'est dite agréablement surprise de l'intérêt porté à ce sujet par son collègue hongrois.
Enfin, la ministre de l'Ecologie a défendu le moratoire de trois mois sur le photovoltaïque et expliqué que le nouveau dispositif, prévu pour la mi-février, sera définitif, quoique ajustable. Il devrait intégrer des critères pour évincer la concurrence chinoise et comprendre des mesures relatives au démantèlement des centrales au sol.

> Nucléaire + NOME : Eric Besson précise le calendrier

AFP
du 14/01/2011

Selon Eric Besson "des décisions importantes", définissant le rôle des acteurs de la filière nucléaire française, devraient être prises au cours du 1er semestre 2011.
Quant à la loi sur la Nouvelle organisation du marché de l'électricité (Nome), les décrets devraient être publiés avant la fin du premier trimestre", a-t-il estimé.
Le prix de gros auquel EDF vendra son électricité à ses concurrents "devrait être fixé par arrêté (ministériel) dans le mois ou le mois et demi qui suivra", a-t-il ajouté.

> Greenpeace convaincue qu'on privilégie le nucléaire dans l'accès aux réseaux

AFP
du 18/01/2011

Greenpeace en est convaincue : les énergies renouvelables pourront assurer 99,5% des besoins en électricité des pays de l'Union européenne en 2050 si le nucléaire perd son accès prioritaire aux réseaux.
Pour ce faire, il faudra convaincre les gouvernements de cesser de favoriser l'accès prioritaire à la production d'électricité nucléaire et consentir d'importants investissements évalués à 70 milliards d'euros d'ici à 2030, auxquels devront s'ajouter 28 milliards d'euros jusqu'en 2050 pour développer les infrastructures et les réseaux.
Greenpeace va tenter avec ce rapport d'influencer les décisions des dirigeants européens lors du sommet consacré à l'énergie le 4 février à Bruxelles.

> NOME : prix de l'ARENH : une grande marge de manoeuvre selon la CRE

AFP
du 18/01/2011

S'exprimant lors du "Colloque Gonnot" le 18 janvier, le président de la Commission de régulation de l'énergie (CRE) Philippe de Ladoucette a estimé qu'il existe une "grande marge de manœuvre" pour fixer le prix de gros auquel EDF revendra son électricité nucléaire à ses concurrents.
Selon la loi NOME, le prix de gros doit être "en cohérence" avec un tarif spécifique aux entreprises, le Tartam (Tarif Réglementé Transitoire d’Ajustement au Marché).

> Direct Energie s’allie à EGL pour les concessions hydrauliques

AFP
du 17/01/2011

Direct Energie et EGL, filiale du groupe suisse Axpo, ont signé un partenariat en vue pour répondre à l’appel d’offres concernant le renouvellement des concessions hydroélectriques françaises. Les partenaires comptent gagner une des concessions sur les cinq grandes vallées qui vont être ouvertes à la concurrence (Ossau, Drac, Truyère, Arc, Dordogne). En cas de succès, une société commune 50/50 exploitera les installations. Axpo gère déjà un parc hydraulique de 3050 MW.

> Nucléaire : Quand nos parlementaires préconisent le pragmatisme

Le Monde
du 17/01/2011

Vue cette semaine sur le site LeMonde.fr, une chronique sur les enjeux de l'industrie nucléaire français dans le monde, rédigée par cinq députés et deux sénateurs UMP*
"Depuis plus de cinquante ans, notre pays poursuit avec constance et succès le développement d'une industrie qui a fait de lui le champion international de l'atome civil, la même France semble depuis tentée de casser son jouet.
Trois grands acteurs font aujourd'hui référence dans notre pays. EDF, GDF Suez et Areva.
(...) Le nucléaire est en pleine renaissance partout dans le monde pour des raisons économiques et environnementales. La France fait de ce point de vue référence.
Une organisation inappropriée à Abu Dhabi, un rapport suspensif qui laisse in fine sur leur faim les plus bienveillants et créé plus de doutes qu'il ne règle de problèmes, des critiques de l'offre française venues de ceux qui étaient supposés travailler à sa valorisation,(…) : voudrait-on tout gâcher qu'on ne s'y prendrait pas autrement.
Aujourd'hui, le marché international de l'énergie est concurrentiel. Grâce à EDF, à GDF Suez et à Areva, nous avons une longueur d'avance. Sachons la conserver ! Tantôt, ensemble quand telle est la demande du marché, tantôt séparément lorsque c'est approprié, c'est du pragmatisme que continueront à venir les succès (...)

*Jean-Paul Anciaux, François-Michel Gonnot, Michel Havard, Hervé Mariton, Jean-Pierre Nicolas, députés (UMP)
Pierre Hérisson, Benoît Hure, sénateurs (UMP)


> Prochain appel d'offre pour un CCG près de Brest

AFP
du 17/01/2011

Selon Eric Besson, l'appel d'offres pour une centrale électrique d'appoint au gaz de 450 MW à Calan, près de Brest, destinée à sécuriser l'alimentation électrique de la région, "sera lancé au printemps".
"Le producteur retenu sera compensé pour les surcoûts liés notamment à l'acheminement du gaz", a-t-il précisé.

> Quand chacun veut être électricien

La Tribune
du 18/01/2011

Selon un article paru cette semaine dans les colonnes du quotidien économique, plusieurs grands groupes industriels, très gros consommateurs d'électricité, dont Rio Tinto Alcan, Rhodia et ArcelorMittal, envisagent de devenir en France leur propre électricien. Prendre le statut de « fournisseur » d'électricité leur permettrait d'acheter, sans intermédiaire, l'électricité nucléaire qu'EDF va être obligé de céder à ses concurrents à un prix proche du prix coûtant dans le cadre de la loi Nome qui réorganise le marché de l'électricité.

Actualité Européenne

> Efficacité énergétique : la Commission plaide pour une nouvelle approche en matière de fiscalité et pour un nouveau mode de calcul de la croissance

Energie – Climat
du 21/01/2011

Au cours du Conseil environnement du 13 janvier, la commissaire C. Hedegaard s’est exprimée en faveur d’une « révolution conceptuelle » en matière de fiscalité, visant à permettre de plus taxer « ce que nous brûlons et moins ce que nous gagnons ». Elle a insisté sur le fait que les pays qui concentrent leurs impôts sur l'énergie, comme la Suède et le Danemark, n'avaient pas perdu de leur compétitivité. En corollaire, la Commissaire a invité les Etats membres à réfléchir à un nouveau mode de calcul de la croissance, qui prenne en compte l'épuisement des matières premières et naturelles, les conséquences pour la santé, la qualité de l'air et la propreté de l'eau. Mme Hedegard a rappelé que l’Europe doit aujourd’hui faire face à une concurrence croissante de la Chine dans le domaine de l’économie verte. Pékin devrait annoncer en mars son propre plan énergétique sur cinq ans, qui devrait prévoir des initiatives allant dans le sens d'un système d'échange de droits d'émission et d'un mécanisme de détermination des prix pour l'énergie.

> Efficacité énergétique : les 27 maintiennent leur opposition à des objectifs contraignants et appellent à une révision des directives existantes

Energie – Climat
du 21/01/2011

Les Etats membres restent opposés à l’idée d’objectifs contraignants en matière d’efficacité énergétique, qu’il s’agisse d’objectifs globaux ou sectoriels. C’est ce que révèle le projet de conclusions du Conseil Energie du 28 février sur lequel les délégations ont commencé à travailler lundi 17 janvier. Les 27 envisagent, par ailleurs, la possibilité de modifier les règlements existants. Ils se sont montrés favorables à une révision des directives sur l'éco-conception, l'étiquetage des produits (2011-2015), les services énergétiques et la cogénération. Ils demandent en outre que le nouveau plan d’action pour l’efficacité énergétique concerne d'autres secteurs industriels que la construction et le transport.

> Polémique environnementale autour du premier puits de gaz de schiste européen

Energie – Climat
du 21/01/2011

Un rapport, rédigé par le Tyndall Centre for Climate Change Research, dénonce l’impact environnement des procédures de forage liées à l’extraction de gaz de schiste (shale gaz) au Royaume-Uni. Le lancement opérationnel de ce projet, premier du genre Europe, est prévu pour le mois prochain. Les acteurs écologistes mettent en évidence les risques de voir les substances chimiques utilisées pour le forage pénétrer les sols et polluer les nappes phréatiques souterraines. Le gaz de schiste, présenté comme relativement abondant, est souvent présenté comme une option très prometteuse pour renforcer la sécurité d’approvisionnement énergétique, en Europe comme dans le monde.

> Paquet infrastructures : le Conseil énergie plaide pour un financement par le marché

Réseaux
du 21/01/2011

Le projet de conclusions du Conseil énergie du 28 février réaffirme l’attachement des Etats membres à voir les acteurs de marché financer le développement des réseaux énergétiques européens. Il confirme les critiques émises il y a deux semaines par les 27 à propos du projet de la Commission de mobiliser de manière accrue des instruments financiers de type communautaire. Selon ce texte, une mise en œuvre complète et adéquate du « troisième paquet » apportera de nouveaux moyens de planification qui soutiendront l'investissement nécessaire dans les infrastructures. La mise en place de mesures d'incitation pour lever des ressources privées et publiques ne devrait être uniquement envisagée qu’en cas de nécessité.

La Commission est invitée à présenter, à l'automne 2011, une proposition législative globale couvrant les principaux domaines d'action de sa communication sur les priorités en matière d'infrastructures énergétiques. Un règlement « approprié » est notamment attendu, permettant d’instaurer un cadre et des mesures d'incitation nécessaires à la réalisation des projets d'infrastructures prioritaires.

> Greenpeace lance la « bataille des réseaux » européens, afin de garantir l’accès prioritaire aux renouvelables

Réseaux
du 21/01/2011

Dans un rapport intitulé « la bataille des réseaux » et présenté mardi à Bruxelles, Greenpeace a dénoncé « l’accès favorisé du nucléaire au réseau », qui constituerait un frein au développement des énergies renouvelables. L’ONG considère qu’une modification de cette situation permettrait aux ENR de couvrir 68% des besoins en électricité de l'UE en 2030 et 99, 5% en 2050. « Actuellement, les éoliennes sont souvent arrêtées en période de pointe pour laisser un accès prioritaire à l’électricité produite par les réacteurs nucléaires et les centrales alimentées au charbon, impossibles à stopper. Greenpeace estime, en outre, que l’UE devra consentir de lourds investissements pour développer les infrastructures et les réseaux : 70 Mds € d'ici 2030, auxquels devront s'ajouter 28 milliards d'euros jusqu'en 2050.

> Paquet infrastructures : le coordinateur des projets éoliens offshore en mer du Nord plaide pour un plus grand interventionnisme européen

Réseaux
du 21/01/2011

Devant la commission ITRE du Parlement européen, le coordinateur pour le projet d'interconnexion des champs éoliens offshore en mers du Nord et Baltique, W. Adamovitsch, a reconnu les faibles progrès enregistrés à ce jour sur ce dossier. Tout en saluant le récent accord de coopération signé entre 10 Etats membres (dont la France) afin d’accélérer les travaux, il a déploré la trop faible implication du Conseil, et notamment de la précédente présidence suédoise. Dans cette optique, et dans le cadre des débats sur le futur paquet infrastructures, il a critiqué le recours actuellement insuffisant aux compétences de l'UE pour le développement des réseaux et l’interventionnisme trop faible des instances communautaires, compte tenu des objectifs climatiques européens. Il s’est prononcé en faveur d’un rôle accru des régulateurs dans la prise de décision ou de la mise en place d'une structure consultative auprès de la BCE pour les projets énergétiques. Il a souhaité que la priorité soit donnée aux projets d'interconnexion bloqués par des dispositions du droit européen, comme les directives ‘habitat’ et ‘protection de la nature’

> La Commission pour une intégration de la Suisse au marché européen de l’électricité

Marché intérieur & Concurrence
du 21/01/2011


A l’occasion du 5ème congrès suisse de l'électricité, lundi 10 janvier Le Commissaire à l’énergie, Günther Oettinger, s’est prononcé en faveur d’une intégration de la Suisse au marché intérieur européen de l’électricité. Considérant que la confédération helvétique peut devenir « l’un des plus importants réservoirs d'électricité d'Europe », grâce à sa position géographique centrale, ses infrastructures de bonne qualité et sa souplesse en matière hydraulique, il a toutefois appelé ses dirigeants à poursuivre les efforts entrepris en matière de libéralisation du marché de l’électricité et à envisager une révision de son système de subventions aux ENR, dont Bruxelles estime qu’il ne serait plus indiqué sur le long terme.

> Nouvelles fraudes sur le marché de CO2 : Bruxelles suspend temporairement les transactions sur le marché spot et épingle la sécurité des registres nationaux

Marché intérieur & Concurrence
du 21/01/2011

La Commission européenne a décidé de suspendre les transactions sur le marché spot de CO2 entre le 19 et le 26 janvier, suite à une série de piratages informatiques ayant permis à des fraudeurs d’accéder aux comptes de plusieurs entreprises et d’y voler près de 500.000 certificats d’émissions, revendus ensuite sur les marchés au comptant. Le préjudice est évalué à près de 7 millions d’euros. La fraude serait liée à la mauvaise sécurisation des registres nationaux, sur lesquels sont comptabilisés les quotas de CO2. 14 Etats sont pointés du doigt par la Commission, qui a toutefois refusé d’énumérer la liste des pays concernés. Le marché du CO2 avait déjà du subir, an début de l’année 2010, des problèmes de fonctionnement, suite à une vaste fraude à la TVA.

> Progression des activités de trading entre 2009 et 2010 sur les bourses Epex Spot et EEX et convergence des prix sur la plaque CWE

Marché intérieur & Concurrence
du 21/01/2011

Le marché Epex Spot a enregistré une progression de 37 % des volumes échangés entre 2009 et 2010, (203 à 279 TWh). Cette hausse s’explique notamment par la commercialisation, sur cette Bourse, de l’électricité issue des sources renouvelables, comme prévu par un amendement à la loi allemande EEG, en vigueur depuis 2010. Les volumes négociés sur toutes les commodités à la Bourse EEX ont pour leur part, augmenté de 21 % à 1487 TWh (contre 1228 TWh pour 2009). Le nombre des échanges a quasi quintuplé entre 2009 et 2010. Depuis le couplage des marchés sur la plaque européenne Centre-Ouest (France, Benelux, Allemagne, Autriche), un taux de 55 % de convergence de prix a été observé entre les marchés allemand et français d’Epex Spot. Enfin, sur le marché du CO2, 25 millions de quotas ont été échangés en 2010 sur le marché spot et 127 millions sur le marché des dérivés.

> Le niveau de concurrence jugé « insuffisant » sur le marché de gros de l’électricité en Allemagne

Marché intérieur & Concurrence
du 21/01/2011

Dans un rapport sur le marché de gros de l’électricité, couvrant les années 2007/2008 et publié le 13 janvier, l’office national allemand estime « insatisfaisant » le niveau de concurrence sur le marché domestique, 80% du marché primaire (first time sale) restant dominé par 4 acteurs (EnBW, E.ON, RWE et Vatenfall). Elle souligne toutefois que cette situation n’a conduit, à ce jour, à aucune manipulation de marché par les producteurs.

> 24 janvier : commission ENVI – 15h00/18h30

Activité Parlementaire
du 21/01/2011

• « Analyse des options envisageables pour aller au-delà de l’objectif de 20% de réduction des émissions de gaz à effet de serre et évaluation du risque de “fuite carbone” » : Examen du document de travail COM(2010)0265 présenté par le rapporteur B. Eickhout (Verts – Pays-Bas)

> 25 janvier : commission ENVI – 16h30/18h30

Activité Parlementaire
du 21/01/2011

• « Une Union pour l’innovation : transformer l’Europe pour le monde de l’après-crise » : Echange de vues autour du projet de rapport pour avis de J. Ferreira (GUE – Portugal). La commission ITRE (J.A. Merkies – S&D – Pays-Bas) est chargée du rapport au fond.

> 26 janvier : commission ITRE – 16h00 – 18h30

Activité Parlementaire
du 21/01/2011

• échange de vues avec G.Oettinger autour du Conseil Energie du 4 février

• « L’efficacité et l’efficience du financement européen dans le domaine du démantèlement des centrales nucléaires dans les nouveaux Etats membres » : Examen du projet de rapport pour avis de Z. Balcytis (S&D – Lituanie. La commission du contrôle budgétaire (M.J. Marinescu – PPE – Roumanie) est en charge du rapport au fond.

> 27 janvier : commission ITRE – 9h30 – 12h30

Activité Parlementaire
du 21/01/2011

• « Gestion du combustible usé et déchets radioactifs » : Echange de vues autour du projet de rapport au fond de R. Jordan Cizelj (PPE – Slovénie)

• « Une politique industrielle à l’ère de la mondialisation » : adoption (vote) du projet de rapport au fond de B. Lange (S&D – Allemagne)

• « Défis politiques et ressources budgétaires d’une Union européenne durable après 2013 » : adoption (vote) du projet de rapport pour avis de H. Reul (PPE – Allemagne). La commission SURE (S. Garriga Polledo – PPE – Espagne) est chargée du rapport au fond.

• Echange de vues avec Z. Csefalvay, secrétaire d’Etat hongrois aux affaires stratégiques, chargé de l’Industrie et de la Recherche, représentant la Présidence tournante de l’UE

Actualités

Revue de Presse 2011


Les revues de presse par année

Les adhérents




Contact

L'UFE
Union Française de l'électricité
3, rue du 4 septembre
75002 Paris
Standard : 01.58.56.69.00
Fax : 01.58.56.69.09

Tous vos contacts

Newsletter

Pour vous tenir informé des événements et des faits marquants du secteur de l'énergie, vous pouvez vous abonner à notre newsletter.