• Version Francaise
  • English version

Revue de Presse

Retrouvez les faits marquants du secteur de l’énergie, vus par les médias, en France et en Europe...


Revue de presse du 08/07/2010 au 09/07/2010

Actualité économique et industrielle      

Actualité économique et industrielle

> L'AIE présente son scénario à 2050

La Tribune
du 09/07/2010

L'AIE, en présentant son scénario BlueMap 2050 hier, constate entre autres signes de frémissement, le maintien des investissements dans les énergies renouvelables à 110 milliards de dollars en 2009 malgré la crise, ou l'augmentation d'un tiers des fonds dédiés à la R&D sur ces sujets de 2005 à 2008.
Il est néanmoins nécessaire, selon l'AIE, de changer de braquet pour éviter un doublement des émissions entre 2005 et 2050.
Le scénario BlueMap de l'AIE table sur 48 % d'énergies renouvelables en 2050 (contre 18 % en 2007). Mais il prévoit aussi, chaque année d'ici à 2050, 30 nouvelles centrales nucléaires et l'équipement en systèmes de captage et stockage de CO2 (CSC) de 35 centrales au charbon. A ce jour, seulement 5 projets industriels existent. Il en faudrait au moins une centaine en 2020, et 3.000 en 2050.
Le coût de cette technologie, les risques associés et l'acceptabilité par les populations rendent de plus en plus nécessaire une alternative. soit une part des énergies renouvelables de 75 % au lieu des 48 % escomptés. Selon l'AIE, le premier scénario entraîne une baisse de 10 % du prix de l'énergie, alors que le second s'accompagne d'une hausse de ce prix de 10 %.


> Etre ambitieux pour le climat

La Tribune
du 09/07/2010

La commissaire chargée de l'action climatique, Connie Hedegaard, était de passage jeudi à Paris, où elle a plaidé auprès d'élus français et de chefs d'entreprises de l'Afep (Association française des entreprises privées) le renforcement de l'innovation et de l'efficacité énergétique des domaines clé dans la perspective d'une inéluctable hausse du prix de l'énergie dans les prochaines années, et d'une population mondiale de 9 milliards d'âmes au milieu de ce siècle. « La question du climat ne se limite pas en réalité à la seule notion de climat, elle soulève aussi la question de la croissance, des emplois et de la compétitivité », a expliqué la commissaire. Pour elle, « le climat est un sujet stratégique pour l'Europe ». Car que ce soit en matière d'efficacité énergétique, d'énergies renouvelables et de R&D, les pays émergents comme « la Chine, la Corée du Sud, ou le Brésil progressent ». Pour Connie Hedegaard, « il y a un risque de perdre des emplois si nous ne sommes pas ambitieux ».

> Le Conseil d'Etat annule un arrêté sur les tarifs d'électricité

Les Echos
du 09/07/2010

Le Conseil d'Etat a annulé hier l'arrêté du 12 août 2008 sur les tarifs d'électricité, estimant que l'augmentation décidée alors sur les segments industriels (jaune et vert) n'était pas suffisante pour couvrir les coûts d'EDF. Saisi en 2008 par Poweo, le Conseil d'Etat invite le ministre de l'Energie et la ministre de l'Economie à « prendre, dans un délai de deux mois à compter de la notification de la présente décision, un nouvel arrêté sans indiquer le niveau de la hausse.

> NOME : Les propositions de Ladislas Poniatowski...

Le Bulletin Quotidien
du 08/07/2010

Le rapporteur du projet de loi NOME, le sénateur de l'Eure Ladislas Poniatowski, propose une "solution alternative au projet de loi, consistant en l'ouverture du parc des centrales nucléaires d'EDF aux participations des acteurs intéressés, fournisseurs ou gros consommateurs d'électricité, à l'occasion des investissements nécessaires à la prolongation de la durée d'exploitation des réacteurs de ces centrales". Un amendement a été voté en ce sens par les Sénateurs.

> ... Et celle de Philippe Marini.

Le Bulletin Quotidien
du 08/07/2010

Ces derniers ont aussi retenu plusieurs amendements du rapporteur pour avis du texte et rapporteur général du budget, le sénateur (UMP) de l'Oise Philippe MARINI. Les commissaires aux Finances souhaitent notamment "octroyer la personnalité morale et l'autonomie financière à la Commission de régulation de l'énergie (CRE)", dont l'actuel financement budgétaire "serait remplacé par une contribution (de 0,11% à 0,14%) assise sur le chiffre d'affaires des gestionnaires de réseaux de transport et de distribution d'électricité et de gaz naturel, à l'exception des distributeurs non nationalisés". Philippe Marini propose aussi de permettre aux entreprises concernées "d'opter, de manière irrévocable, pour le régime spécifique d'assurance-chômage applicable notamment aux entreprises détenues majoritairement par l'Etat, pour leurs salariés relevant du statut des IEG". En effet, fait valoir M. MARINI, "ce régime permet aux employeurs d'être leur propre assureur en matière d'assurance chômage et, s'ils le souhaitent, de conclure avec l'UNEDIC une convention pour la gestion des prestations. Ainsi, selon une convention conclue en 1968 entre l'UNEDIC d'une part, et EDF et Gaz de France d'autre part, ces entreprises payent à l'UNEDIC des montants forfaitaires pour l'indemnisation de leurs anciens salariés inscrits à l'assurance-chômage. De plus, les salariés de ces entreprises cotisent au Fonds de solidarité, au travers de la contribution exceptionnelle de solidarité, au taux de 1 %".

> La RT 2012 est actée

Libération
du 07/07/2010

la réglementation thermique de 2012 (RT2012) est désormais prête. L'objectif consiste à plafonner la consommation énergétique des habitations à 50 kWh par m2 et par an, chauffage compris, à partir de 2012. Une petite révolution quand on sait que la moyenne du parc de logements français avoisine les 350 kWh/m2/an. Mais pour construire sobre en énergie, il faut compter un surcoût moyen de 7% que les constructeurs répercuteront fatalement sur les prix. Toutefois, à l'usage, un logement «BBC» (pour bâtiment basse consommation) fait réaliser de vraies économies aux propriétaires. Petit bémol : la nouvelle réglementation ne s'applique qu'aux logements neufs, soit 300 000 unités, représentant 1% du parc actuel.

> Toujours rien sur le Rapport Roussely

La Tribune
du 06/07/2010

Le petit monde de l'énergie se perd en conjecture sur les raisons du silence prolongé de l'Elysée autour de François Roussely sur la filière nucléaire hexagonale remis depuis 2 mois. Cet hiver, les partisans d'Henri Proglio, PDG d'EDF, laissaient entendre que ce rapport allait bouleverser la donne, en sa faveur. Les mêmes insistaient sur la prochaine éviction d'Anne Lauvergeon... toujours là. En attendant que Nicolas Sarkozy se décide - ou pas - à prendre la parole sur ce sujet, l'augmentation de capital d'Areva, décidée il y a un an, a été encore repoussée. Il y a pourtant urgence. L'agence de notation S&P a abaissé sa note de deux crans le 28 juin.

> Trangreen reliera les 2 rives de la Méditerranée

Le Monde+La Tribune+Les Echos+Le Figaro
du 07/07/2010

douze groupes européens (Siemens, EDF, RTE, Alstom, Areva, Nexans, la Caisse des dépôts...) et l'égyptien Taqa Arabia ont signé, lundi 5 juillet à Paris, un protocole pour la création d'une société chargée d'" étudier l'utilité et la faisabilité " de Transgreen, un réseau de transport d'électricité entre les rives sud et nord de la Méditerranée.

Ces six lignes à haute tension sous-marines reliant l'Afrique du Nord et le Proche-Orient à l'Espagne, l'Italie, la Grèce et la Turquie seraient alimentées par les centrales solaires de Desertec - projet gigantesque (400 milliards d'euros) porté par de grandes firmes européennes, notamment allemandes. Objectif de ces deux chantiers : accompagner le développement des pays du Sud et assurer 15 % de la consommation européenne en électricité sans CO2 à l'horizon 2050.
TransGreen s'inscrit dans le cadre d'initiatives consensuelles (eau, énergie, environnement) destinées à donner corps à l'Union pour la Méditerranée (UPM) lancée par Nicolas Sarkozy en 2008.

> Précarité énergétique : EDF favorable à l'accès automatique au tarif social

AFP + 20 minutes
du 01/07/2010

EDF s'est dit "favorable" jeudi à la mise en place d’un accès automatique au Tarif de première nécessité (TPN) en électricité, à partir du moment où la réglementation le permet. Le nombre de bénéficiaires de ce tarif réservé aux personnes en difficultés financières a baissé de 30% sur les quatre premiers mois de l'année 2010. Il est passé de 940.000 personnes fin décembre à 653.000 fin avril.
Le groupe indique travailler avec "les pouvoirs publics pour comprendre cette baisse et identifier les moyens les plus efficaces pour augmenter le nombre de bénéficiaires effectifs du TPN".
Le Tarif de première nécessité permet aux personnes en difficultés financières d’obtenir une réduction de leur facture d'électricité.
Il faut pour en bénéficier être éligible à la Couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C). Moins de la moitié de ceux qui y auraient droit bénéficient des tarifs sociaux de l'énergie, par défaut d'information ou par gêne de les demander, remarquait un rapport sur la précarité énergétique remis en janvier au gouvernement.

> Le Grenelle 2 définitivement adopté

emballagesmagazine.com
du 01/07/2010

Après le passage en commission mixte le lundi 28 juin au Sénat et le mardi 29 à l'Assemblée nationale, le projet de loi portant engagement national pour l’environnement dit Grenelle 2 est adopté. L'UMP et le Nouveau Centre ont voté pour tandis que le PS, le PCF et les Verts ont voté contre.

> La vision d'Henri Proglio pour EDF

Le Figaro
du 02/07/2010

C'est une organisation par métier qui est privilégiée pr Henri Proglio dans sa réorganisation d'EDF. Trois grands métiers en l'occurence, production d'une part, commerce de l'autre, réseaux enfin. A l'international, l'entreprise veut proposer autre chose qu'un modèle intégré. Ainsi, EDF se dit prêt aujourd'hui à être l'architecte ensemblier de centrales qui n'exploiteraient pas de réacteurs français. Pour Henri Proglio, le développement du nucléaire passe nécessairement par de grands partenariats internationaux. C'est le sens des discussions menées actuellement avec la Chine et la Russie. Parallèlement, toujours dans la production, Henri Proglio entend que l'ingénierie de l'électricien puisse travailler sur tous types de centrales. Y compris celles à charbon. On est loin donc d'une approche qui privilégierait le tout-nucléaire. Cette perspective d'un développement multiénergie fait aussi la part belle à l'hydraulique. Cette évolution se vérifie également à l'échelle de la distribution. Jusqu'à présent, ERDF, la filiale du groupe en charge des réseaux basse et moyenne tensions, était surtout franco-française. À terme, Henri Proglio souhaite une vision internationale, avec la possibilité pour cette entité de faire valoir son expertise à l'étranger.

Actualités

Revue de Presse 2010


Les revues de presse par année

Les adhérents




Contact

L'UFE
Union Française de l'électricité
3, rue du 4 septembre
75002 Paris
Standard : 01.58.56.69.00
Fax : 01.58.56.69.09

Tous vos contacts

Newsletter

Pour vous tenir informé des événements et des faits marquants du secteur de l'énergie, vous pouvez vous abonner à notre newsletter.