L’UFE et ses adhérents partenaires des décideurs locaux pour accompagner les territoires dans leur stratégie énergétique

La crise sanitaire qui persiste depuis un an maintenant a mis en première ligne les collectivités territoriales qui ont géré cette pandémie au plus près du terrain et des acteurs économiques. Les causes comme les conséquences de cette crise, ont également rappelé les enjeux majeurs liés à l’urgence climatique. Cette dimension climatique doit également être le pilier de la reprise économique. La prise de conscience citoyenne s’accélère et cette thématique sera probablement au cœur des prochaines élections régionales et départementales de cette année 2021. C’est pourquoi l’UFE et ses adhérents, partenaires des décideurs locaux au quotidien, proposent 9 solutions concrètes permettant de mettre en œuvre la transition énergétique dans les territoires.

La nécessité de décliner les objectifs climatiques nationaux à l’échelon local

Afin que le France atteigne la neutralité carbone à l’horizon 2050, le respect du budget carbone fixé par la Stratégie Nationale Bas-Carbone (SNBC) pour la période 2019-2023 implique une baisse de 8 % des émissions de GES par rapport à la période 2015-2018 (soit – 35 Mt de CO2eq par an). La Programmation Pluriannuelle de l’Énergie (PPE) prévoit quant à elle une diminution de 7,6 % de la consommation d’énergie, tous secteurs confondus, en 2023 par rapport à 2012. La marche à franchir pour relever ces défis est donc grande, car elle implique des changements profonds dans tous nos comportements, et pour l’instant le compte n’y est pas.

Une des clés réside sûrement dans une meilleure implication des différents échelons territoriaux : les objectifs nationaux en matière climatique de la SNBC et de la PPE doivent ainsi se décliner au niveau local et particulièrement au niveau régional via les Schémas Régionaux d’Aménagement, de Développement Durable et d’Égalité des Territoires (SRADDET), ainsi que dans les schémas et plans qui en découlent. Mis en place en 2015 par la loi portant sur la nouvelle organisation territoriale de la République (loi NOTRe) et renouvelé tous les cinq ans, cet outil de planification territoriale joue un rôle stratégique en matière d’aménagement du territoire. En effet, les SRADDET se substituent à de nombreux anciens schémas sectoriels et fixent désormais dans un même document les objectifs de moyen et long termes de chaque région, en lien avec plusieurs thématiques : équilibre et égalité des territoires, implantation des infrastructures d’intérêt régional, désenclavement des territoires ruraux, habitat, intermodalité et développement des transports, maîtrise et valorisation de l’énergie, lutte contre le changement climatique, pollution de l’air….

Dans le cadre des travaux de sa commission BtoB l’UFE a suivi avec attention l’élaboration des premiers schémas ainsi que leur bonne cohérence d’ensemble avec les objectifs nationaux (par exemple en termes d’efficacité énergétique et de décarbonation). L’UFE a la conviction que les choix stratégiques qui sont inscrits dans les schémas et plans produits par les collectivités territoriales, au premier rang desquels les SRADDET, doivent être élaborés avec une parfaite connaissance de la situation énergétique du territoire donné sans mettre au second plan les enjeux autour de la décarbonation des usages énergétiques. Ce n’est qu’en considérant aussi bien la production d’énergies que ses usages que la cible pourra être atteinte.

Décarboner la mobilité et le bâtiment : la filière électrique en première ligne

A travers leur expertise du secteur mais aussi par leur capacité à produire des analyses ciblées, les adhérents de l’UFE formulent 9 propositions concrètes pour accompagner les réflexions des collectivités dans la définition de leur stratégie énergétique de long terme et pour les aider à mettre en œuvre des solutions opérationnelles susceptibles de produire des résultats visibles, rapides et optimisés sur les plans économique et climatiques pour répondre aux urgences du quotidien.

Dans le but de développer une mobilité propre partout sur le territoire, les adhérents de l’UFE proposent ainsi d’accompagner l’installation des infrastructures de recharge pour soutenir le développement de flottes de véhicules et de transports en commun décarbonées au sein des collectivités. L’UFE met à ce titre à disposition des collectivités son outil cartographique qui dresse un état des lieux précis du déploiement de ces infrastructures ouvertes au public. De façon complémentaire, il est pertinent de favoriser l’installation de bornes de recharge dans les résidences privées (collectives et individuelles) et de proposer une alternative en voierie, le cas échéant via notamment le principe des « bornes à la demande ».

Afin d’accélérer la rénovation environnementale des bâtiments, les énergéticiens apportent un soutien technique sur la bonification des primes de certificats d’économie d’énergie (CEE) pour des travaux faisant l’objet d’un contrat de performance énergétique (CPE) par exemple. De plus, l’UFE peut, à travers ses membres, fournir l’expertise nécessaire pour contribuer à la réalisation d’une cartographie de la performance des bâtiments résidentiels et tertiaires et faire de la pédagogie sur les outils juridiques (groupement de commandes, recours aux syndicats d’énergie, autorisation des EPCI à agir pour le compte des communes), afin de massifier les rénovations globales dans les collectivités.

Enfin, les adhérents de l’UFE se tiennent à disposition des territoires pour contribuer à développer une vision stratégique locale d’évolution du mix énergétique, des réseaux énergétiques et de la consommation en adéquation avec le développement économique de chaque localité. Par conséquent, ils apportent un soutien technique dans l’évaluation des initiatives de promotion des énergies renouvelables, de flexibilité électrique (effacements de sites industriels par exemple) et de récupération (valorisation locale de la chaleur de sites industriels notamment).

Grâce à la présence de ses adhérents partout sur le territoire, l’UFE dispose d’une connaissance fine et systémique des enjeux énergétiques locaux. Ses adhérents bénéficient d’une position unique pour accompagner les acteurs locaux dans le diagnostic et les choix de politique énergétique pour qu’ils correspondent au mieux aux attentes et besoins des consommateurs dans les territoires concernés en termes de coût, de confort d’usage et d’impact environnemental. L’ensemble de la filière électrique est au service des régions et des collectivités locales pour mettre en œuvre la transition énergétique.

Documents associés à l'article

Les adhérents




Contact

L'UFE
Union Française de l'électricité
3, rue du 4 septembre
75002 Paris
Standard : 01.58.56.69.00
Fax : 01.58.56.69.09

Tous vos contacts

Newsletter

Pour vous tenir informé des événements et des faits marquants du secteur de l'énergie, vous pouvez vous abonner à notre newsletter.