Objectif 100 000 bornes : A un an de l’atteinte de l’objectif, où en est-on ?

Cette troisième édition de l’outil cartographique de l’UFE dressant l’état des lieux du déploiement des IRVE ouvertes au public représente un bilan à un an de l’échéance de l’objectif de 100 000 points de recharge

Quel bilan tirer du marché de l’électromobilité en 2020 ?

Décembre 2020, la France compte 34 273 points de recharge accessibles au public et 443 560 véhicules électriques et hybrides rechargeables en circulation depuis 2010 [1] . L’année 2020, bien que frappée par la crise Covid-19, a été marquée par le boom de l’électromobilité en particulier lors du dernier trimestre 2020. En un an, la France a vendu 185 000 véhicules électriques et hybrides rechargeables, soit un triplement des immatriculations par rapport à l’année 2019 ! Pourquoi une telle accélération ? Cela s’explique notamment par le renforcement des aides à l’achat d’un véhicule électrique, mais également par l’application de la norme 95 gCO2/km pour les constructeurs de véhicules. Cette norme impose en effet aux constructeurs automobiles de respecter pour leur vente de véhicules un niveau d’émission moyen de 95 gCO2/km, sous peine d’encourir dès 2021 des sanctions. Selon les données de AAAData pour l’UFE, la conjugaison de ces deux phénomènes a permis de diminuer le niveau des émissions CO2 par territoire de 13 gCO2/ km en moyenne en France, si l’on compare les émissions des véhicules vendus en 2020 par rapport aux émissions de ceux vendus en 2019.

En ce qui concerne le nombre de bornes ouvertes au public, le seuil de 30 000 points de recharge en service a été franchi cette année, mais la progression par rapport à 2019 n’a été que de 15 %, bien loin de la progression des immatriculations de véhicules électrifiés. La marche à franchir pour atteindre l’objectif des 100 000 bornes à la fin de cette année reste importante et suppose une pleine mobilisation des acteurs de l’écosystème de l’électromobilité qu’ils soient privés ou publics.

La hausse de ratio sur l’ensemble du territoire français

Ces cartes présentées par l’UFE ont vocation à apprécier le dimensionnement des réseaux de points de recharge accessibles au public au regard du nombre de véhicules électriques et hybrides rechargeables présents dans le parc automobile d’un territoire ou d’une région, en se référant au ratio 1 point de recharge pour 10 véhicules électrifiés en circulation issu de la directive 2014/94/UE et repris dans le Contrat Stratégique de la filière automobile signé en mai 2018. Les couleurs permettent ainsi d’apprécier le positionnement du territoire considéré par rapport à cette valeur de « 1 pour 10 ». Les flèches représentent l’évolution de ce ratio par rapport aux données de septembre 2020. Si le ratio a baissé, et donc si la situation s’est améliorée, cela est représenté par une flèche verte vers le bas. A l’inverse, si la situation s’est dégradée, le ratio a donc augmenté, et une flèche rouge et vers le haut sera représentée.

Au niveau régional la situation n’a fait que se détériorer par rapport au troisième trimestre 2020. Les régions Bretagne et Bourgogne-Franche-Comté ont dépassé le ratio 1 pour 10 et ont basculé en orange, tandis que l’Auvergne-Rhône-Alpes a viré au rouge. Uniquement 4 régions sur 13 (Occitanie, Normandie, Hauts-de-France et Centre – Val-de-Loire) n’ont pas encore dépassé le seuil 1 pour 10, alors que la Corse reste toujours la région avec le ratio le plus élevé.

En zoomant sur la région Auvergne-Rhône-Alpes, si le département du Rhône a vu une amélioration de son ratio, la situation globale des autres départements de la région s’est dégradée par rapport à septembre dernier, notamment dans le département de la Haute Loire qui affiche plus de 27 véhicules électriques pour un point de recharge. Trois départements ont vu leur ratio s’améliorer par rapport à septembre 2020 dont la Meurthe-et-Moselle et deux départements de la petite couronne francilienne.

Allier quantité et qualité pour assurer l’expérience utilisateur

Bien qu’il soit important d’avoir le nombre suffisant de bornes accessibles au public pour assurer la recharge de véhicules électriques en circulation, il ne faut pas négliger la qualité de service de ces bornes. Pour cette raison, l’Association française pour l’itinérance de la recharge électrique des véhicules (AFIREV), à laquelle l’UFE a adhéré en janvier dernier, a sorti l’Observatoire de la qualité de service après avoir évalué cette qualité pour 22 700 points de recharge pendant 6 mois de mai à octobre 2020.

Le but de cet observatoire est d’identifier les principales problématiques rencontrées par les utilisateurs des IRVE accessible au public en vue d’apporter les réponses nécessaires à l’amélioration du service de recharge. Alors que les utilisateurs de véhicules électriques étaient plutôt satisfaits de la simplicité d’utilisation des IRVE, l’état des bornes (fonctionnalité, entretien, etc.) reste à améliorer. A titre d’exemple, 85 % des répondants de l’enquête de satisfaction ont déjà rencontré une borne en panne et 83 % ont fait face au moins une fois à un défaut de recharge. Les constats de l’observatoire conduisent à deux axes prioritaires de progression en 2021 : d’une part, l’information et l’accompagnement des utilisateurs, avant et pendant les recharges ; et, d’autre part, le niveau de disponibilité d’ensemble des réseaux et le taux de réussite des sessions de recharge. La charte qualité pour les acteurs de la recharge portée par l’AFIREV contribuera sans nul doute à l’amélioration de la qualité de service.

Ne changeons pas les habitudes : nous vous donnons rendez-vous dans 3 mois pour un nouveau point sur le déploiement des bornes publiques au premier trimestre 2021.

Zoom sur la région :

[1Les données de Gireve et de AAA_Data pour l’UFE au 30 décembre 2020.

Les adhérents




Contact

L'UFE
Union Française de l'électricité
3, rue du 4 septembre
75002 Paris
Standard : 01.58.56.69.00
Fax : 01.58.56.69.09

Tous vos contacts

Newsletter

Pour vous tenir informé des événements et des faits marquants du secteur de l'énergie, vous pouvez vous abonner à notre newsletter.