I’ve got 55 problems but electricity ain’t one

Le 14 juillet prochain, la Commission européenne dévoilera son paquet législatif « Fit for 55 », destiné à réduire les émissions de gaz à effet de serre de l’Union européenne d’au moins 55% d’ici 2030 (par rapport au niveau de 1990). Quel est l’enjeu de passer l’objectif des émissions de GES 2030 de -40% à -55% ? Il s’agit de définir un point de passage compatible avec la trajectoire de neutralité carbone en 2050, conformément à l’Accord de Paris.

Sans un regain d’ambition et d’énergie, l’Union européenne n’atteindra pas son objectif. La Commission a donc souhaité réagir sans attendre et a défini une série d’actions nécessaires pour décarboner les différents secteurs de l’économie. Ce calendrier est l’occasion pour l’UFE de rappeler qu’une simple accélération des politiques existantes ne sera pas suffisante. C’est une refonte en profondeur de la politique climatique et énergétique de l’UE qui doit être pensée.

Pour accompagner cette étape essentielle, l’UFE publie aujourd’hui un ensemble de prises de position sur les révisions clés envisagées par la Commission européenne pour le secteur de l’électricité. Par cette publication conjointe, l’UFE rappelle que ces textes sont interdépendants et doivent être révisés de manière cohérente. Tous doivent servir l’objectif de décarbonation !

Pour ce faire, tous les secteurs devront être soumis à un signal carbone fort, provenant soit d’un mécanisme de marché, soit d’une réglementation. A ce titre, l’ETS (système d’échange de quotas d’émission) sera un instrument essentiel du paquet législatif à venir. Pour autant, l’Union européenne ne peut compter sur ce seul instrument pour devenir neutre en carbone. Elle devra utiliser pleinement toutes les politiques sectorielles et l’ensemble des outils législatifs pour intensifier son action climatique.

L’enjeu de l’acceptabilité sociale

Par ailleurs, il est clair que ce paquet doit être compris et accepté par les citoyens pour être couronné de succès. Afin de minimiser les effets distributifs négatifs sur les consommateurs des politiques climatiques, la dimension sociale d’une « transition juste » devra être intégrée dans toutes les politiques du paquet. En complément de l’action climatique, le maintien et la création d’emplois durables et de qualité en Europe devront être une priorité.

Pour concrétiser les ambitions climatiques, le secteur de l’électricité aura un rôle unique et crucial à jouer. Il est prêt à relever ce défi. Nous sommes confiants dans la capacité des moyens de production de se décarboner à un prix abordable, et celle des réseaux électriques de s’adapter à une part plus élevée de production d’énergies renouvelables ainsi qu’à une électrification massive des usages du quotidien.

Documents associés à l'article

Les adhérents




Contact

L'UFE
Union Française de l'électricité
3, rue du 4 septembre
75002 Paris
Standard : 01.58.56.69.00
Fax : 01.58.56.69.09

Tous vos contacts

Newsletter

Pour vous tenir informé des événements et des faits marquants du secteur de l'énergie, vous pouvez vous abonner à notre newsletter.