• Version Francaise
  • English version

2020 – Année cruciale pour redéfinir la stratégie climatique de l’Europe

2020 sera une année chargée pour les acteurs du système énergétique européen. La Communication « Green Deal » de la Commission européenne, dont l’objectif est de transformer l’industrie européenne pour parvenir à une Europe climatiquement neutre d’ici à 2050, a été publiée juste avant la pause hivernale. Mais les détails pour y parvenir sont encore à définir. La Commission proposera dès mars 2020 une « loi climat » pour transformer l’engagement politique de neutralité carbone à l’horizon 2050, en texte législatif contraignant. Puis, en octobre 2020, un plan global établissant un nouvel objectif pour 2030 compris entre un minimum de 50% de réduction des gaz à effet de serre et un objectif de 55% sera proposé.

L’UFE soutient les ambitions énergétiques et climatiques affichées par la Commission européenne. Dans sa prise de position, elle met en avant les outils obligatoires pour atteindre des objectifs élevés : un programme ambitieux d’électrification, un renforcement du système communautaire d’échange de quotas d’émission (dit ETS), une révision de la directive liée à la taxation de l’énergie, une réduction de l’empreinte carbone de l’UE et un soutien à la recherche et l’innovation pour dynamiser l’industrie. Mais sans un large soutien des citoyens européens, il sera impossible d’avancer. C’est pourquoi l’Union européenne devra accompagner les transformations sociales induites par la politique climatique, afin de garantir une transition énergétique juste.

Le secteur électrique est prêt à relever le défi de la transition énergétique !

Le secteur européen de l’électricité s’est déjà engagé à être complètement décarboné avant 2050. Pour atteindre cet objectif, les opérateurs de réseaux électriques ont déjà commencé à investir pour adapter leurs réseaux et maximiser l’injection d’électricité produite à partir de sources renouvelables dans le réseau électrique.
Le prix des émissions carbone guidant la planification des infrastructures et les décisions d’investissement, l’UFE défend l’idée d’un prix carbone prévisible et à un niveau permettant notamment, au travers du dispositif ETS, d’encourager les investissements dans les ENR et les technologies concourant à la neutralité carbone. De même, pour éviter de désavantager les sources d’énergie à faible émission carbone, la directive sur la taxation de l’énergie devrait garantir des conditions de concurrence équitables entre les sources d’énergie, en incluant une composante CO2 dans la taxation de l’énergie.

Un accompagnement nécessaire pour les industriels et les ménages

Le Green Deal doit aussi être vu comme un vecteur de modernisation du tissu industriel et économique. Pour que les entreprises puissent réduire leur empreinte carbone tout en restant compétitives, différents mécanismes doivent être mis en place. Ainsi, afin d’éviter les fuites de carbone, l’UFE soutient la mise en place d’un mécanisme d’ajustement carbone aux frontières pour certains secteurs, ainsi que la modernisation des aides d’Etat en vue de soutenir les investissements dans les énergies propres. Par ailleurs, les politiques mises en place doivent permettre aux entreprises d’investir dans la recherche et l’innovation, afin de faire émerger des technologies qui répondront aux défis de l’économie circulaire.
Dernier aspect essentiel dans la mise en œuvre de cette stratégie climatique, les politiques mises en place dans le cadre du Green Deal devront accompagner les secteurs et les populations les plus affectés, afin d’assurer une transition juste. Notamment, le soutien des ménages étant au cœur de la réussite de la transition énergétique, les coûts qu’ils supportent devront être allégés autant que possible : des mesures compensatoires pourraient ainsi être déployées pour les ménages à faible revenu, financées grâce aux recettes générées par la taxe carbone.
Il y a 12 ans, l’Union européenne votait son paquet énergie et climat à l’horizon 2020, il faut aujourd’hui définir la feuille de route qui permettra d’accompagner la transformation de l’industrie et assurer la transition vers une économie décarbonée en 2050.

Les adhérents




Contact

L'UFE
Union Française de l'électricité
3, rue du 4 septembre
75002 Paris
Standard : 01.58.56.69.00
Fax : 01.58.56.69.09

Tous vos contacts

Newsletter

Pour vous tenir informé des événements et des faits marquants du secteur de l'énergie, vous pouvez vous abonner à notre newsletter.