Le saviez-vous ? L’électrification des avions est un enjeu climatique

Chaque passager d’un vol aller-retour de Paris à New-York est responsable de l’émission d’une tonne de CO2 et de la fonte de 3m² de glace arctique, selon la revue Science du 3 novembre 2016. Les acteurs de l’aéronautique l’auront compris : l’électrification des avions n’est pas seulement un enjeu économique, mais aussi environnemental. Remplacer l’énergie pneumatique (utilisée pour la pressurisation de l’air) et hydraulique (freinage) par de l’énergie électrique permettrait de consommer moins de carburant et d’émettre moins de gaz à effet de serre. Cette démarche d’efficacité énergétique, dite « automatique », est possible grâce à la production d’électricité à bord des avions. Elle peut être issue du système de freinage des avions hybrides (Boeing 7873 ou l’A350) qui recharge les batteries Ion-lithium à chaque atterrissage, ou, de manière classique, par l’intermédiaire d’un générateur relié à un moteur. Par ailleurs, la maintenance à bord des avions plus électriques sera facilité grâce à l’anticipation, la détection et la localisation les pannes. Enfin, comme l’a prouvé l’avion solaire « Solar Impulse » ou la fusée à propulsion entièrement électrique, « Eutelsat 172B », l’électricité deviendra certainement l’énergie de propulsion des avions de demain.
Source : Revue Science du 3 novembre 2016 “Observed Arctic sea-ice loss directly follows anthropogenic CO2 emission” et SimplyFly by Safran

Les adhérents



Contact

L'UFE
Union Française de l'électricité
3, rue du 4 septembre
75002 Paris
Standard : 01.58.56.69.00
Fax : 01.58.56.69.09

Tous vos contacts

Newsletter

Pour vous tenir informé des événements et des faits marquants du secteur de l'énergie, vous pouvez vous abonner à notre newsletter.