Le saviez-vous ? Electricité et intelligence artificielle sont les deux piliers de la voiture de demain

La course au développement de la voiture autonome est lancée, et plusieurs prototypes ont déjà démontré leur capacité à pouvoir rouler sans conducteur. L’appétit des grands constructeurs automobiles mais également de nouveaux acteurs (Navya, Google,...) est à la hauteur de la révolution qui sera engendrée par ce nouveau véhicule. Pour l’équipementier Valéo, la technologie est d’ores et déjà une réalité avec Drive4U testée en conditions réelles au Mondial de l’automobile 2018 : conduite intuitive et automatique, cartographie numérique, identification et évitement des obstacles… Autant d’innovations qui permettront au conducteur d’une part, d’optimiser son parcours pour réduire son temps de trajet, et d’autre part, rouler en meilleure sécurité. Pour tester ses dispositifs d’autonomie, le même équipementier a même récemment fait le « buzz » en faisant circuler dans Paris en conditions réelles de trafic un véhicule prototype totalement autonome (mais sous surveillance d’un opérateur à son bord). Si les voitures autonomes sont, en plus, alimentées à l’électricité décarbonée, elles n’émettront pas d’émission de gaz à effet de serre, ni de particules ou de NOX. La voiture de demain, à la fois autonome et électrique, répondra ainsi aux enjeux climatiques et sanitaires et relèvera les défis de la circulation routière comme le trafic, le bruit et les accidents. Electricité et numérique, les deux piliers complémentaires de la révolution automobile.

Source : Fiche pédagogique OIE « Autonomie et électricité : la mobilité du futur ? »

Les adhérents



Contact

L'UFE
Union Française de l'électricité
3, rue du 4 septembre
75002 Paris
Standard : 01.58.56.69.00
Fax : 01.58.56.69.09

Tous vos contacts

Newsletter

Pour vous tenir informé des événements et des faits marquants du secteur de l'énergie, vous pouvez vous abonner à notre newsletter.