Le saviez-vous ? Déjà dans les années 30, Biarritz expérimentait l’énergie de l’Atlantique

A Biarritz, l’inventeur visionnaire Paul Grasset, préoccupé par les maigres ressources de l’Hexagone en combustibles, a imaginé une production d’électricité exclusivement issue « des forces de la Mer ». Dès 1929, il déposa les brevets nécessaires à la construction de son usine houlomotrice, le « bélier-siphon maritime à chambre barométrique » précurseur des systèmes à débordement de chenal actuellement en développement. Les vagues y pénètrent par les bouches situées au pied de la construction, l’eau remonte par le biais d’un tuyau sous l’effet de la force des vagues (coups de bélier de la houle), débouche dans un espace vide (chambre barométrique), avant d’être dirigée vers des turbines qui produisent l’électricité. En pleine crise économique, ce procédé devait fournir « une énergie illimitée, nuit et jour, sans emploi de combustible ». Hélas, la construction fut interrompue, les subventions n’ayant pas été versées, et la guerre déclarée... Aujourd’hui, sous le phare de Biarritz, le laboratoire oublié de Paul Grasset y est encore visible, affrontant éternellement seul les « forces de la Mer ».
Source : https://paleo-energetique.org/#31

Les adhérents



Contact

L'UFE
Union Française de l'électricité
3, rue du 4 septembre
75002 Paris
Standard : 01.58.56.69.00
Fax : 01.58.56.69.09

Tous vos contacts

Newsletter

Pour vous tenir informé des événements et des faits marquants du secteur de l'énergie, vous pouvez vous abonner à notre newsletter.