Colloque 2011

La question du choix énergétique est aujourd’hui au cœur des préoccupations des dirigeants et des hommes politiques un peu partout en Europe et dans le monde. En effet, inévitablement, le tremblement de terre au Japon en mars 2011, le tsunami hors norme qu’il a engendré avec, comme conséquence, la catastrophe nucléaire de Fukushima, conduisent certains pays, ainsi qu’une partie de l’opinion publique en France, à se poser la question de la place du nucléaire dans le mix électrique.

De ce point de vue, la situation des différents pays européens reste contrastée. D’un côté l’Allemagne puis la Suisse ont déclaré stopper le nucléaire sur leur territoire alors que l’Italie a renoncé à relancer son programme. De l’autre, d’autres pays, tels la Grande Bretagne, la République Tchèque ou la Bulgarie poursuivent leurs objectifs de développement du nucléaire.
Dès lors, la question du mix énergétique pour les prochaines décennies dans notre pays va être un axe majeur du débat politique pour les élections présidentielles de 2012. Il sera d’autant plus stratégique que l’électricité est une industrie dont l’avenir repose sur des orientations de long terme et des évolutions, notamment technologiques, pour lesquelles de nombreuses incertitudes subsistent.
Pour contribuer à éclairer - sans a priori - le débat sur la future politique énergétique de la France, l’UFE a réalisé une étude. Elle est axée autour de trois scénarios de production, à l’horizon 2030 :
- Le premier est un scénario « Production à 70% nucléaire », basé sur la poursuite des choix engagés par la PPI 2009 et le Grenelle de l’Environnement
- Le second est un scénario « Production à 50% nucléaire »à l’horizon 2030
- Enfin, le troisième est un scénario « Production à 20% nucléaire » dans lequel toute tranche nucléaire existante est systématiquement fermée à son 40ème anniversaire.

Chacun est, par ailleurs, évalué au regard de trois perspectives d’évolution de la consommation d’ici 2030, en fonction d’une croissance économique du pays plus ou moins forte, et de l’effort de Maîtrise De l’Energie.
Chaque scénario est ensuite analysé et chiffré vis-à-vis de ses conséquences sur l’environnement, la compétitivité économique, l’indépendance énergétique et l’équilibre de la balance des paiements.
Les conclusions ont été dévoilées lors du Colloque de l’UFE le 8 novembre.

Galerie photos à découvrir sur : http://www.imagenstock.com/ufe/



Les adhérents



Contact

L'UFE
Union Française de l'électricité
3, rue du 4 septembre
75002 Paris
Standard : 01.58.56.69.00
Fax : 01.58.56.69.09

Tous vos contacts

Newsletter

Pour vous tenir informé des événements et des faits marquants du secteur de l'énergie, vous pouvez vous abonner à notre newsletter.