Revue de Presse

Retrouvez les faits marquants du secteur de l’énergie, vus par les médias, en France et en Europe...


UFE/Revue de presse sectorielle du 28/09/18

Actualité économique et industrielle
LES FOURNISSEURS D’ÉLECTRICITÉ METTENT LE POTENTIEL DE LINKY AU PROFIT DES CONSOMMATEURS
Réunis à la Matinale de l’Ademe dédiée au compteur Linky, plusieurs fournisseurs d’électricité ont rappelé les bénéfices du compteur intelligent pour les consommateurs. Fabrice Gourdellier, directeur clients particuliers d’EDF, a indiqué que Linky permettait « non seulement un suivi de la consommation au quotidien mais aussi de moderniser et de simplifier la relation avec les clients ». Résultat : 25 % de réclamations en moins chez les clients équipés. Pour Fabien Choné, Directeur Délégué Général de Direct Energie, "pour modifier son comportement il faut le comprendre, d’où la nécessité pour les fournisseurs de disposer de données très précises". Le président d’Ekwateur, Julien Tchernia, a pour sa part rappelé que c’était aux fournisseurs « de développer l’intelligence qui permettra d’envoyer des signaux aux consommateurs au bon moment » car la majorité les clients ne s’intéressent à leur consommation qu’au moment de la facture. Egalement présent, Philippe Monloubou, Président d’Enedis, a précisé les enjeux du compteur : garantir l’intégrité et la sécurité des données tout en permettant aux fournisseurs d’accéder à une restitution fidèle de la consommation électrique d’un foyer.
Matinale Ademe du 28/09/2018
Actualité économique et industrielle
AKUO ENERGY INSTALLE LA PREMIÈRE FERME SOLAIRE FLOTTANTE
Baptisée O’Mega1, la première ferme photovoltaïque construite par Bouygues Energies & Services couvrira le lac de Piolenc dans le Vaucluse de 47 000 panneaux solaires (17 hectares) d’une puissance de 17 MWc qui produira l’équivalent de la consommation de 4 700 foyers. Le dirigeant de l’exploitant Akuo Energy, Eric Scotto, assure que « Piolenc sera la première ville en France à énergie positive, et la construction de la ferme au centre du plan d’eau n’aura aucun impact, ni sur les berges ni sur la biodiversité ». L’ensemble entrera en service dès mars 2019.
Les Echos du 25/09/2018
Actualité économique et industrielle
TOTAL DÉTIENT 95% DE DIRECT ENERGIE
Total s’est félicité de l’offre publique d’acquisition à l’issue de laquelle le groupe détient désormais 95.37 % du capital et 95.33 % des droits de vote de Direct Energie. Une fois les opérations achevées, Total indique vouloir « demander la mise en œuvre de la procédure de retrait obligatoire » sur les actions Direct Energie qu’il ne possède pas encore afin de s’assurer la possession de 100 % du capital.
La correspondance économique du 21/09/2018
Actualité économique et industrielle
L’ARENH EN DÉBAT DANS LE PROJET DE LOI PACTE
Plusieurs députés menés par Daniel Fasquelle (LR) ont déposé un amendement afin de porter le plafond de l’Arenh à 150 TWh (contre 100 TWh actuellement). Pour le groupe de parlementaires, cette proposition « est conforme à l’esprit du dispositif Arenh tel qu’entériné par l’échange de lettres en 2009 entre la commissaire européenne N. Kroes et le Premier ministre français F. Fillon : le plafond des 100 TWh est un minimum, appelé à être significativement rehaussé, en fonction du développement de la concurrence sur les marchés de détail, sauf à augmenter artificiellement les prix pour l’ensemble des consommateurs ».
Enerpresse du 28/09/2018
Actualité économique et industrielle
BRUNO LE MAIRE HOSTILE À UNE SORTIE RAPIDE DU NUCLÉAIRE
Le ministre de l’Economie et des Finances a déclaré sur BFM Business qu’il était défavorable à une sortie rapide du nucléaire « Ce que je souhaite, c’est que nous continuions à nous appuyer sur une filière nucléaire qui a des compétences, qui est créatrice d’emplois, qui nous garantit une énergie décarbonée à bas coût ». Pour rappel, la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) dans laquelle l’Etat planifie la politique énergétique de la France dans les dix prochaines années sera dévoilée courant octobre.
Le Figaro du 25/09/2018
Actualité économique et industrielle
UN FONDS DE COMPENSATION POUR LES TERRITOIRES CONCERNÉS PAR LA FERMETURE DE SITE
C’est inscrit dans le projet de loi finances pour 2019 : un fonds de compensation sera créé pour accompagner les collectivités territoriales et les établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) à la fermeture des centrales de production d’électricité nucléaire ou thermique. Il vise à « d’une part, compenser les collectivités territoriales et de la perte de recettes fiscales dues à la fermeture de centrales nucléaires ou thermiques et, d’autre part, à pérenniser ce mécanisme de compensation en faveur des collectivités territoriales qui pourraient être concernées par la fermeture de telles installations à venir ».
Enerpresse du 27/09/2018
Actualité économique et industrielle
FISCALITÉ ÉNERGÉTIQUE : QUE CONTIENT LE PROJET DE LOI FINANCES POUR 2019 ?
Grande annonce pour le ministère de la Transition écologique et solidaire : son budget augmentera de 3.1 % et s’établira à 34.2 milliards d’euros. Concernant la lutte contre le changement climatique, la valorisation du carbone retenue pour le calcul des taxes (Contribution Climat Energie) passera de 44.6 euros à 55 euros/t CO2 . En conséquence, les taxes sur le gazole et sur l’essence vont augmenter respectivement de + 6.5 cts/L et de +2.9 cts/L. Par ailleurs, la prime à la conversion qui permet aux ménages de remplacer leur véhicule polluant par un autre plus propre sera maintenue, mais les conditions d’accès seront durcies. Le taux réduit de la taxe sur les carburants (TICPE) dont bénéficiaient certains secteurs industriels qui consomment du gazole non routier (GNR) sera supprimé et rapportera 950 millions d’économies pour l’Etat. S’agissant des énergies renouvelables, le gouvernement entérine les prévisions faites par la CRE cet été : environ 7.3 milliards d’euros seront mobilisés pour financer le développement de l’éolien, du solaire ou du biogaz. Concernant la précarité énergétique, le montant du chèque énergie va être revu à la hausse : 200 €/an en moyenne contre 150 € cette année. En matière de rénovation énergétique, le taux réduit de TVA à 5.5 % et le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) seront maintenus, mais ce dernier ne sera pas converti en prime. Quant à l’éco-PTZ, il sera simplifié. AFP 21/09/18
AFP du 21/09/2018
Actualité Européenne
AGENDA INSTITUTIONNEL
Session plénière du Parlement européen, du 1er au 4 octobre, Strasbourg :
- Débat sur l’accord obtenu en trilogue sur la libre-circulation des données non personnelles (3/10) et vote (4/10) ;
- Débat sur le projet de rapport sur les standards de CO2 pour les véhicules légers (2/10) et vote (3/10)

Groupe de travail Environnement du Conseil de l’UE, le 5 octobre, à Bruxelles

Groupe de travail Energie du Conseil de l’UE, les 4 et 8 octobre à Bruxelles

Groupe de travail sur la Protection et l’Information des consommateurs, le 4 octobre à Bruxelles
- Poursuite de l’examen de la directive REFIT dans le cadre du paquet « Une nouvelle donne pour les consommateurs »
du 28/09/2018
Actualité Européenne
LA SÉCURITÉ D’APPROVISIONNEMENT LORS DE LA PÉRIODE HIVERNALE AU CŒUR DES DÉBATS EN BELGIQUE
Dans la foulée de l’annonce d’Electrabel d’un programme d’arrêt de ses tranches nucléaires, la ministre belge à l’Energie, Marie-Christine Marghem, a engagé les discussions avec le groupe, filiale d’ENGIE, et ses partenaires européens, afin d’assurer la sécurité d’approvisionnement en électricité cet hiver en Belgique. La ministre a annoncé le 26 septembre avoir trouvé une capacité supplémentaire de 750 MW avec Electrabel. Elle a également déclaré que l’Allemagne et les Pays-Bas ont déjà répondu à sa demande de solidarité en cas de risque de black-out pour certaines communes belges. Ces discussions interviennent alors que le GRT belge Elia travaille à la mise en place d’un mécanisme de capacité en amont de la fermeture annoncée des centrales nucléaires belges, prévue en 2025.
Enerpresse du 27/09/2018
Actualité Européenne
VALIDATION DU RAPPORT SUR LES INFRASTRUCTURES DE CARBURANTS ALTERNATIFS EN COMMISSION TRAN
Le 24 septembre, les députés de la commission TRAN ont voté en faveur du rapport d’initiative d’Ismael Ertug (S&D, DE) sur les infrastructures de carburants alternatifs (29 voix pour, 6 abstentions). Le rapport demande, entre autres, de mettre en place des objectifs contraignants pour ces infrastructures, notamment à travers la mise en place de plans d’action nationaux réalistes de déploiement de bornes de recharges. Le « smart charging », le besoin d’interopérabilité et le développement d’infrastructures de recharge pour les transports publics sont également mis en avant. Le vote en plénière est attendu pour la seconde session plénière du mois d’octobre.
Contexte du 25/09/2018
Actualité Européenne
LANCEMENT D’UNE COALITION INTERNATIONALE POUR LA NEUTRALITÉ CARBONE
En marge du One Planet Summit à New-York, un groupe de 19 pays, dont 12 Etats membres de l’Union européenne, ont signé une déclaration s’engageant à atteindre la neutralité carbone dans la deuxième moitié du 21ème siècle. Les pays signataires, dont la France, le Mexique, le Brésil ou l’Allemagne, vont développer des stratégies de long terme de réduction des émissions de gaz à effet de serre d’ici 2020, en articulant les bénéfices socio-économiques de la transition, la construction d’économies résilientes et l’accélération de l’action climatique à l’échelle mondiale. Cette déclaration est également co-signée par 32 villes, ayant déjà pris des engagements de neutralité carbone à l’horizon 2050, dont New-York, Berlin et Londres.
Euractiv du 27/09/2018
Actualité Européenne
LA COMMISSION EUROPÉENNE VALIDE UNE AIDE D’ÉTAT EN FAVEUR DE TROIS PARCS OFFSHORE BELGES
Le 27 septembre, la Commission européenne a donné son feu vert à l’aide d’Etat à hauteur de 3,5 milliards d’euros à destination de trois projets de parcs éoliens offshore en mer du Nord, pour une capacité totale de 706 mégawatts. Considérant que cette aide était en accord avec les lignes directrices sur les aides d’Etat à la protection de l’environnement et à l’énergie, la DG Concurrence a mis en avant que ces parcs éoliens participeraient à l’atteinte des objectifs d’énergies renouvelables de la Belgique sans distorsion de concurrence. Par ailleurs, sans soutien public, ces projets ne seraient, selon la Commission, pas viables financièrement : elle espère ainsi, par son action, donner une valeur incitative.
Commission européenne du 27/09/2018
Actualité Européenne
RTE PRÉSENTE UNE ÉTUDE D’IMPACT SUR LE MARCHÉ DE CAPACITÉ FRANÇAIS DANS LE CONTEXTE EUROPÉEN
A l’occasion d’un événement organisé par Euractiv le 25 septembre à Bruxelles sur le rôle des mécanismes de capacité dans la transition énergétique, RTE a présenté les grandes lignes de son étude d’impact sur le marché de capacité français. Celle-ci rappelle que le mécanisme français a été mis en œuvre en janvier 2017, après approbation de la Commission européenne, afin de parer aux limites du marché « energy-only » et de contribuer à assurer la sécurité d’approvisionnement, dont l’Etat français est responsable. Ainsi, la mise en place d’un mécanisme de capacité permettrait de générer d'importants bénéfices pour la société, évalués à 140 millions d’euros par an. Par ailleurs, l’étude souligne que la seule suppression des plafonds de prix sans mécanisme de capacité, telle que promut par l’approche marché « energy-only », réduirait significativement les bénéfices sociaux, en augmentant les coûts des projets d’investissement dans des capacités additionnelles. Les discussions sur l’architecture des futurs marchés de l’électricité sont actuellement au cœur des trilogues sur le règlement « Electricité », dont le prochain est prévu le 18 octobre.
RTE et Euractiv du 25/09/2018
Actualité Européenne
LA FONDATION EUROPÉENNE POUR LE CLIMAT MET EN LUMIÈRE LA FAISABILITÉ DE SCÉNARIOS D’ÉMISSIONS « NET-ZERO » POUR 2050
Dans une étude publiée le 27 septembre, la Fondation européenne pour le climat met en avant trois scénarios, le premier s’attachant au partage de l’effort climatique, le second aux technologies et le troisième à la demande, atteignant tous l’objectif d’émissions « net-zero » en 2050. La principale conclusion met en avant que l’atteinte d’un objectif « net-zéro » est faisable d’ici 2050 mais requiert une action et implication coordonnée de tous les secteurs tout en élargissant le champ des options bas-carbone accélérant la transition. L’étude montre également que cette ambition nécessite de rehausser les objectifs climatiques européens de 2030, actuellement de 40%, à 55% ou 60% de réduction des émissions, avec une fermeture des centrales à charbon et un mix électrique composé de 50% par les énergies éoliennes et solaires. Enfin, l’ambition « net-zero » serait moins onéreuse que la poursuite des activités habituelles, tout en contribuant à une société plus prospère et résiliente. Cette étude vient contribuer à la réflexion de la Commission européenne sur la stratégie de long-terme de l’UE pour réduire ses émissions de gaz à effet de serre, dont les résultats sont attendus d’ici fin novembre 2018, en amont de la COP24 à Katowice en Pologne, qui se déroulera du 3 au 14 décembre.
European Climate Fondation du 27/09/2018

Actualités

Revue de Presse 2018


Les revues de presse par année

Les adhérents



Contact

L'UFE
Union Française de l'électricité
3, rue du 4 septembre
75002 Paris
Standard : 01.58.56.69.00
Fax : 01.58.56.69.09

Tous vos contacts

Newsletter

Pour vous tenir informé des événements et des faits marquants du secteur de l'énergie, vous pouvez vous abonner à notre newsletter.