Revue de Presse

Retrouvez les faits marquants du secteur de l’énergie, vus par les médias, en France et en Europe...


UFE/Revue de presse sectorielle du 06/07/18

Actualité économique et industrielle
UN PROJET DE DÉCRET SUR LE CHÈQUE ÉNERGIE EN CONSULTATION AU CSE
Ce projet de décret, qui sera examiné le 10 juillet prochain par le Conseil supérieur de l’énergie, vise à prendre en compte les enseignements et les difficultés de l’expérimentation du chèque énergie. Selon Enerpresse, le projet de décret vient notamment expliciter les avantages du chèque énergie pour les bénéficiaires qui bénéficient de contrats couvrant à la fois des besoins professionnels et non professionnels, ce qui recouvre une partie des professionnels consommant moins de 30 000 kWh/an. Une procédure spécifique est par ailleurs également introduite pour les résidences sociales dont les résidents ne disposent pas de la jouissance privative de leur logement au titre de la taxe d’habitation, et ne peuvent de ce fait pas recevoir de chèque énergie.
Enerpresse du 04/07/2018
Actualité économique et industrielle
CRE : LE DÉVELOPPEMENT DE L’ÉLECTROMOBILITÉ NE FERA PAS EXPLOSER LA CONSOMMATION D’ÉLECTRICITÉ
Selon les conclusions de l’étude prospective de la Commission de Régulation de l’Energie, la consommation d’électricité en France restera stable voire baissera légèrement à l’horizon 2035. La CRE, qui souhaite « éclairer l’avenir », souhaite que les progrès technologiques soient couplés à des offres tarifaires « attractives » afin que la consommation liée au développement de l’électromobilité puisse être anticipée. Entre 3 millions (hypothèse basse) et 15 millions de véhicules électriques (hypothèse optimiste) seront en circulation en France en 2035, selon le développement des points de charge. Ce dernier scénario « maximaliste » pourrait se traduire par un regain de consommation totale d’électricité à un niveau qui resterait toutefois stable par rapport à aujourd’hui. Par ailleurs, la CRE estime que les voitures électriques pourraient devenir « le nouvel électroménager des consommateurs » grâce aux batteries qui absorberaient les excédents de production et qui les restitueraient lors des tensions sur le réseau.
Reuters du 04/07/2018
Actualité économique et industrielle
VALORISATION DES FLEXIBILITÉS : ENERGY POOL PASSE À LA VITESSE SUPÉRIEURE
Energy Pool a annoncé jeudi 5 juillet dernier qu’il devenait le premier opérateur ayant la possibilité de valoriser un agrégat de sites de soutirage sur les services système (réserve primaire), tout en permettant individuellement à certains sites de l’agrégat de participer au marché de la réserve rapide. « RTE nous a confirmé en fin de semaine dernière que notre agrément réserve rapide et réserve primaire était validé, c’est l’aboutissement de plusieurs années de travail, au cours desquelles nous avons élaboré une solution fiable et robuste. Aujourd’hui nous nous réjouissons d’être le premier et l’unique opérateur à valoriser la flexibilité des consommateurs sur ces deux marchés très exigeants techniquement et fortement rémunérateurs » a déclaré Christopher Darguence, Directeur des activités Europe de l’Ouest. Cette solution permet d’une part d’élargir le nombre de consommateurs éligibles à une participation aux services système, et d’autre part, aux clients d’Energy Pool de participer simultanément à la réserve rapide, maximisant ainsi leurs revenus.
CP Energy Pool du 05/07/2018
Actualité économique et industrielle
PUBLICATION DU DÉCRET S3RENR AU JOURNAL OFFICIEL
Un décret attendu a été publié le 30 juin dernier au Journal Officiel. Il modifie la partie réglementaire du code de l’énergie relative aux schémas régionaux de raccordement au réseau des énergies renouvelables (S3REnR). Il concerne plus particulièrement les modalités d’adaptation et de révision des schémas qui n’avaient pas été traitées lors du décret du 2 juillet 2014. Celles-ci avaient déjà fait l’objet d’un décret (11 avril 2016), invalidé par le Conseil d’Etat, faute de consultation de la CRE. Le décret décrit également les modalités de raccordement de plusieurs producteurs en un point unique du réseau (raccordement multi-producteurs), et introduit la possibilité de création de groupement comprenant des producteurs et des consommateurs. Ce nouveau décret, qui a fait l’objet d’un avis de la CRE, va permettre de débloquer des projets en attente dans certaines régions qui se retrouvaient en l’absence de cadre réglementaire pour leur S3REnR et en apportant de la flexibilité aux schémas via la nouvelle procédure d’adaptation.
Caisse des Dépôts du 02/07/2018
Actualité Européenne
AGENDA INSTITUTIONNEL
Trilogues techniques Parlement/Conseil/Commission européenne le 11 et 12 juillet, à Bruxelles
- Trilogues techniques sur la directive et le règlement « Electricité » (capacités transfrontalières)

Groupe de travail Energie du Conseil de l’UE, le 10 et 17 juillet à Bruxelles
- Préparation des trilogues sur la directive et le règlement « Electricité ».

Groupe de travail Environnement du Conseil de l’UE, les 11, 13 et 13 juillet, à Bruxelles
- Examen de la proposition de règlement sur les standards de CO2 pour les poids-lourds (13/07) ;

Commission des Transports et du Tourisme (TRAN), les 9 et 10 juillet, à Bruxelles
- Echanges de vue avec le vice-président de la BEI, M. Hudak, sur le financement des transports ;
- Adoption des projets de rapport sur standards de CO2 et la directive Véhicules propres (CVD) ;
- Présentation de la Commission européenne du prochain programme CEF ;
- Présentation des priorités de la présidence autrichienne par le Ministre fédéral aux transports, à l’innovation et à la technologie, M. Hofer ;

Commission de l’Environnement, de la Santé publique et de la Sécurité alimentaire (ENVI) le 9 et 10 juillet à Bruxelles
- Vote sur les accords provisoires sur la directive énergies renouvelables et le règlement gouvernance de l’union de l’énergie ;

Commission de l’Industrie, de la Recherche et de l’Energie (ITRE) les 9 et 10 juillet, à Bruxelles :
- Retour sur le premier trilogue sur la directive et le règlement « Electricité » ;
- Echanges de vue avec M. Vestager, Commissaire européenne à la concurrence ;
- Vote sur les accords provisoires sur les directives énergies renouvelables et efficacité énergétique, et le règlement gouvernance de l’union de l’énergie ;
- Vote sur le projet de rapport sur le règlement ENISA ;
- Vote sur le rapport pour avis sur les standards de CO2 ;
- Vote sur le projet de résolution sur le déploiement des infrastructures de carburants alternatifs ;
- Considération et adoption d’un projet de résolution sur la COP24 ;
- Présentation du programme de la présidence autrichienne :
o H. Faßmann, Ministre fédéral pour l’Education, la Science et la Recherche (recherche, nucléaire, énergie) et M. Schramböck, Ministre fédérale à l’Economie et au Numérique (industrie, agenda numérique) ;
o N. HOFER, Ministre fédéral aux transports, à l’innovation et à la technologie (ICT, espace).
- Premier échange de vues sur le programme HorizonEurope

Commission des Affaires juridiques (JURI), 9 et 10 juillet à Bruxelles
- Echanges de vue sur le projet de résolution « Conduite autonome dans le transport européen » ;
- Echanges de vue sur le projet de résolution « Une politique européenne industrielle sur la robotique et l’intelligence artificielle ».

Commission du Marché intérieur et de la Protection des consommateurs (IMCO), le 11 et 12 juillet à Bruxelles
- Présentation des priorités de la présidence autrichienne avec M. Schramböck, Ministre fédérale à l’Economie et au Numérique ;
- Audition publique sur la directive REFIT dans le cadre du paquet « Une nouvelle donne pour les consommateurs » ;
- Considération du projet de rapport pour avis sur la directive PSI ;
- Vote sur l’accord provisoire en trilogue sur le règlement relatif à la libre circulation des données non-personnelles ;
du 06/07/2018
Actualité Européenne
LE CONSEIL EUROPÉEN VALIDE LA NOUVELLE RÉPARTITION DES SIÈGES AU PARLEMENT EUROPÉEN
Le 29 juin, le Conseil européen a validé la nouvelle répartition des sièges au Parlement européen pour la législature 2019-2024. Conséquence des 73 sièges laissés vacants suite au Brexit, cette nouvelle composition réduit la taille du Parlement de 751 à 705 députés. Quatorze pays se répartiront donc les 27 sièges restants en fonction du principe de proportionnalité dégressive, dont la France et l’Espagne (5 sièges supplémentaires), l’Italie et les Pays-Bas (3 sièges) et l’Irlande (2 sièges). Les élections européennes se tiendront du 23 au 26 mai 2019 dans les 27 Etats membres de l’Union européenne.
Conseil européen du 29/07/2018
Actualité Européenne
LA BELGIQUE PLANCHE SUR LA TARIFICATION DU CARBONE
Suite à une consultation nationale lancée en 2017, le ministère de l’Energie, de l’Environnement et du Développement durable belge a présenté les résultats des discussions le 29 juin. Ce débat vient proposer des trajectoires de prix croissantes pour les secteurs non couverts par le marché EU-ETS de 10€/tCO2 en 2020 à 40, 70 ou 100€/tCO2 en 2030. Dans le secteur des bâtiments, une trajectoire médiane résulterait en une contribution annuelle des ménages de 32€ en 2020 et 127€ en 2030. De manière similaire pour le secteur des transports, une trajectoire mènerait à une contribution annuelle par ménage de 31€ en 2020 et 154€ en 2030 pour les voitures essence ou diesel. Cette tarification carbone permettrait de dégager des revenus estimés à 2,6 milliards d’euros, permettant ainsi de réallouer ces ressources, en baissant notamment les taxes sur l’électricité ou en finançant des politiques de chèque énergie et d’encouragement de modes de transports alternatifs. Comme annoncé par la ministre, M-C. Marghem, ces résultats feront désormais l’objet d’une discussion avec les autorités fédérales et régionales.
Climat.be du 29/06/2018 et Contexte du 5/07/2018 du 05/07/2018
Actualité Européenne
NIVEAU RECORD D’ÉNERGIES RENOUVELABLES DANS LE MIX ÉLECTRIQUE ALLEMAND AU 1ER SEMESTRE
Selon les données du site Energy Charts (institut de recherche Fraunhofer ISE), les énergies renouvelables ont assuré 41,5% de la production électrique en Allemagne durant le premier semestre 2018. Dans le détail, les installations éoliennes sont la première source renouvelable dans le mix électrique allemand avec une production de 55,2 TWh contre 22,3 TWh pour les centrales solaires et 12,5 TWh pour les installations hydroélectriques. Ce niveau d’énergies renouvelables est en hausse de 9% par rapport au premier semestre 2017.
Enerpresse du 04/07/2018
Actualité Européenne
L’ESPAGNE ANNONCE UN MINI-SOMMET SUR LES INTERCONNEXIONS ÉNERGÉTIQUES
Dans le cadre d’une rencontre bilatérale, le Premier ministre espagnol, P. Sanchez et son homologue portugais, A. Costa, ont annoncé l’organisation d’un mini-sommet dédié aux infrastructures d’interconnexions énergétiques. Ce mini-sommet se tiendra à Lisbonne le 27 juillet prochain en présence du Président français, E. Macron et du Président de la Commission européenne, J-C. Juncker.
Contexte du 05/07/2018
Actualité Européenne
LA COMMISSION EUROPÉENNE DONNE SON FEU VERT AU RACHAT DE DIRECT ENERGIE PAR TOTAL
Le 3 juillet, la Commission européenne a validé le projet de rachat de Direct Energie par Total en application des règles européennes sur la concurrence en matière de fusion et acquisition. La Commission a estimé que cette acquisition n’entrainerait pas de défaut de concurrence en raison des chevauchements limités entre les activités de ces deux entreprises. Total avait annoncé le rachat de 74% des parts de Direct Energie le 18 avril dernier.
Enerpresse du 05/07/2018
Actualité Européenne
ENTSO-E ALERTE SUR LE CALCUL DES CAPACITÉS TRANSFRONTALIÈRES EN AMONT DES TRILOGUES TECHNIQUES
Dans un communiqué de presse publié le 5 juillet, ENTSO-e a mis en garde les co-législateurs sur les risques liés au seuil minimal de capacités transfrontalières entre zones de prix. ENTSO-e pointe ainsi l’absence d’analyse d’impact sur le seuil de 75%, un « seuil artificiel repoussant la limite de la sécurité d’approvisionnement et augmentant substantiellement les coûts de redispatch payés par les consommateurs ». ENTSO-e rappelle également que la réglementation européenne, en particulier le code réseau sur l’allocation de capacité et la gestion des congestions (CACM) doit avant tout être pleinement mis en œuvre avant d’envisager de nouvelles règles sur ce sujet. Les gestionnaires de réseaux de transport européens appellent donc le Parlement européen et le Conseil à revoir leurs positions sur les articles 13 et 14 du règlement « Electricité » lors des prochaines réunions techniques des 11 et 12 juillet prochain.
ENTSO-e du 05/07/2018

Les adhérents



Contact

L'UFE
Union Française de l'électricité
3, rue du 4 septembre
75002 Paris
Standard : 01.58.56.69.00
Fax : 01.58.56.69.09

Tous vos contacts

Newsletter

Pour vous tenir informé des événements et des faits marquants du secteur de l'énergie, vous pouvez vous abonner à notre newsletter.