Revue de Presse

Retrouvez les faits marquants du secteur de l’énergie, vus par les médias, en France et en Europe...


UFE/Revue de presse sectorielle du 29/06/18

Actualité économique et industrielle
BRUNO LE MAIRE APPORTE SON SOUTIEN À LA FILIÈRE NUCLÉAIRE
« C’est la troisième filière industrielle française et elle représente 220 000 emplois directs ainsi qu’un chiffre d’affaires de 50 milliards d’euros dont 22% à l’exportation » a souligné le ministre de l’Economie et des Finances à la cérémonie d’ouverture du salon World Nuclear Exhibition (WNE). « La France est un pays d’équilibre, un équilibre entre l’énergie nucléaire et les énergies renouvelables. C’est parce que nous avons une énergie nucléaire compétitive, solide et performante avec des technologies et des savoir-faire uniques au monde que nous avons toutes les capacités pour développer rapidement des énergies renouvelables. La ligne fixée par le président est très claire, nous nous appuyons sur le nucléaire qui garantit la compétitivité de notre économie et nous développons à une vitesse la plus rapide possible les énergies renouvelables dans notre pays » a-t-il martelé.
Enerpresse du 28/06/2018
Actualité économique et industrielle
PREMIER BILAN DE LA FNCCR SUR LES CONCESSIONS ÉLECTRIQUES
Mardi 26 juin dernier, la FNCRR a dressé un état des lieux des négociations concernant les contrats de concessions de distribution et fourniture d’électricité aux collectivités. Seuls 6 contrats ont été renouvelés sur un total de 492 depuis la signature du nouveau modèle de contrat entre Enedis, EDF, la FNCCR et France Urbaine.
La Gazette du 28/06/2018
Actualité économique et industrielle
EDF ET DASSAULT SYSTÈMES SIGNENT UN ACCORD-CADRE POUR « LA TRANSFORMATION NUMÉRIQUE DE L’INGÉNIERIE NUCLÉAIRE »
« Aujourd’hui, les équipes d’ingénierie produisent des documents. Pour gérer des systèmes complexes comme les réacteurs EPR, il faut aller vers une ingénierie système, où on ne travaille plus sur des documents mais sur des données et un outil numérique » rapporte Xavier Ursat, directeur en charge de l’ingénierie et du nouveau nucléaire. « Au lieu d’avoir accès à une information textuelle ou scannée, il s’agit de donner la bonne information au bon moment à la bonne personne » complète Thomas Grand, Vice-Président procédés et énergie de Dassault Systèmes. A terme, la démarche numérique permettra notamment à l’exploitant d’améliorer la gestion des centrales et de les associer à des logiciels de simulation du vieillissement des équipements. « Cela évite des essais-erreurs » conclut Sylvain Granger, chargé de la déconstruction à EDF.
Les Echos du 28/06/2018
Actualité économique et industrielle
100 DÉPUTÉS LREM CO-SIGNENT UNE TRIBUNE POUR QUE LA PPE FASSE « L’OBJET D’UN RENDEZ-VOUS LÉGISLATIF ET NON D’UN DÉCRET GOUVERNEMENTAL »
Jean-Charles COLAS-ROY, Anthony CELLIER, Barbara POMPILI et 97 autres députés LREM demandent au gouvernement dans une tribune dans le Monde « un rendez-vous législatif régulier et non un décret gouvernemental » sur la définition de la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE). « Nous regrettons que la représentation nationale, le Parlement, ne soit pas réellement saisie sur le fond, à travers la rédaction d’une loi, face à des enjeux aussi stratégiques que ceux que pose la PPE pour l’avenir énergétique de notre pays ». Pour ces parlementaires, « la PPE doit être à la hauteur du plan climat » et « doit être en phase avec le plan de rénovation énergétique des bâtiments ».
Enerpresse du 29/06/2018
Actualité économique et industrielle
DEUX NOUVELLES ASSOCIATIONS PROFESSIONNELLES DANS L’ÉNERGIE
Des acteurs de l’énergie et de l’agriculture ont annoncé jeudi 5 juin dernier la création de leur association « France gaz renouvelables », qui compte 8 membres fondateurs : FNSEA, AAMF, Chambre d’agriculture France, GRD, GRTGaz, FNCCR, France Biométhane et Club Biogaz ATEE. « France gaz renouvelables » a pour objectif de promouvoir les gaz renouvelables dont le biométhane.
Le secteur nucléaire français a annoncé mercredi 4 juin dernier la formation du GIFEN (groupement des industriels français de l’énergie nucléaire) dont la mission consiste à « porter la voix de l’industrie nucléaire française » en France mais aussi à l’étranger.
AFP 28/06/18 & Figaro 27/06/18 du 27/06/2018
Actualité économique et industrielle
« PLACE AU SOLEIL » : SÉBASTIEN LECORNU DÉVOILE SON PLAN POUR ACCÉLÉRER LE DÉVELOPPEMENT DE L’ÉNERGIE SOLAIRE
Le gouvernement a présenté jeudi 28 juin son plan de mobilisation « Place au soleil » constitué d’une batterie de mesures pour accélérer le développement de l’énergie photovoltaïque en France. Ce plan résulte d’une consultation de plusieurs mois des parties prenantes sous l’égide de Sébastien Lecornu, secrétaire d’Etat auprès de Nicolas Hulot. Ce plan porte à 32% le taux d’énergies renouvelables à l’horizon 2030, contre 22% aujourd’hui. Précisant que le coût de production d’électricité solaire est maintenant « le plus compétitif de tous », le ministère estime que « l’avenir est au solaire ». Des aides supplémentaires vont être apportées pour soutenir la filière, telles que la simplification des procédures administratives ou l’exploitation des réserves foncières disponibles auprès de la grande distribution et de l’armée pour y installer des panneaux photovoltaïques. Par ailleurs, les bâtiments classés seront également mis à contribution, via des tuiles dans les toitures.
La Tribune du 28/06/2018
Actualité économique et industrielle
PPA : LA SNCF ET AÉROPORTS DE PARIS SOUHAITENT ACHETER DE L’ÉLECTRICITÉ ENR EN DIRECT
Ces dernières années, les prix du solaire ont significativement baissé, tandis que le prix du marché de gros remonte. « Le dernier appel d’offres de la Commission de Régulation de l’Energie est autour de 60 euros le mégawattheure quand le prix de marché est à 45 euros. On devrait avoir un croisement des courbes entre 2022 et 2025 » indique le président de SNCF Energie, Olivier Menuet. Ainsi, début juin, le groupe est en quête de producteurs solaires ou éoliens capables d’apporter « jusqu’à 20% de [son] énergie de traction à un prix fixe pendant dix à vingt ans » précise-t-il. Un mois plus tôt, Aéroport de Paris publiait également un avis pour « l’approvisionnement en électricité des trois plates-formes franciliennes du groupe » pour un contrat de long terme (Power Purchase Agreement, PPA). « Le top management des entreprises ne connaît pas les PPA. Les équipes qui montent ces projets chercheront un prix compétitif pour convaincre leur direction que c’est un pari gagnant » commente Jean-Pierre Riche, directeur général d’Orygeen. Pour E-cube, le contrat PPA « apporte une sécurité et une visibilité financière à toutes les parties : aux producteurs, aux développeurs et aux entreprises exposées à des prix volatils de l’électricité ».
Les Echos du 25/06/2018
Actualité Européenne
AGENDA INSTITUTIONNEL
Groupe de travail Energie du Conseil de l’UE, les 2 et 5 juillet, à Bruxelles

Groupe de travail Environnement du Conseil de l’UE, les 2, 3 et 6 juillet, à Bruxelles

Groupe de travail Télécommunications et société de l’information, les 3 et 5 juillet à Bruxelles

Session plénière du Parlement européen à Strasbourg du 2 au 5 juillet,
- Bilan de la présidence bulgare et présentation du programme d’activités de la présidence autrichienne (03/06)
- Débat avec le Premier ministre de la Pologne, Mateusz Morawiecki, sur l'avenir de l'Europe (04/06)
du 29/06/2018
Actualité Européenne
EURELECTRIC DRESSE UN BILAN MITIGÉ SUR LES BÉNÉFICES DE LA BLOCKCHAIN DANS LE SECTEUR DE L’ÉLECTRICITÉ
Eurelectric a présenté fin mai un rapport sur les usages de la technologie blockchain dans le secteur de l’électricité. La blockchain est une technologie de transmission de l’information de façon décentralisée qui assure la sécurité de chaque échange par un accord tacite de l’ensemble des participants à la chaîne, qui se manifeste par un algorithme. De nombreux projets pilotes ont été lancés en Europe pour évaluer le potentiel de cette technologie pour le secteur de l’électricité, que ce soit pour les marchés de gros et de détail ou les services de flexibilité et le chargement des véhicules électriques. Eurelectric dresse cependant un bilan mitigé de ces expériences pour le secteur. Selon l’association, la technologie repose sur un « trilemme de mise à l’échelle » entre décentralisation, capacité de déploiement à grande échelle et sécurité. Une exploitation de la technologie à trop grande échelle ralentirait significativement la durée des transactions, diminuerait sa flexibilité ou amoindrirait la sécurité de l’ensemble.
Eurelectric du 03/05/2018
Actualité Européenne
LE GIEC APPELLE À DE NOUVEAUX EFFORTS D’ICI À 2030 POUR LIMITER LE RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE À 1,5°C
Le GIEC a publié ce 27 juin son rapport spécial sur les conséquences d’une hausse des températures d’1,5°C d’ici à la fin du siècle. Celui-ci rapporte des impacts « substantiellement » plus élevés, notamment sur la fonte des glaces et la biodiversité, pour une hausse de 2°C par rapport à 1,5°C. Il indique également que le réchauffement climatique induit par l’homme a atteint en 2017 1,2 °C et qu’il croît en moyenne de 0,2 °C par décennie. Enfin, le rapport précise que la stabilisation de la hausse des températures dépendra de la rapidité de mise en œuvre des politiques et demandera des efforts accrus dans les deux prochaines décennies, « afin d’atteindre la neutralité carbone autour de 2050 ».
GIEC du 27/06/2018
Actualité Européenne
QUATORZE ETATS DONT LA FRANCE APPELLENT À PLUS D’AMBITION CLIMATIQUE AU NIVEAU EUROPÉEN
À la suite des accords trouvés la semaine dernière sur le Règlement Gouvernance et les Directives énergies renouvelables et efficacité énergétique, quatorze États, dont la France, ont signé une déclaration commune appelant la Commission à prendre acte des nouveaux objectifs et à relever l’objectif d’ambition climatique de l’UE pour 2030. La Commission européenne doit publier en novembre prochain une nouvelle stratégie de long-terme et l’ambition climatique de l’UE, dans laquelle elle présentera plusieurs trajectoires de réduction des émissions de gaz à effet de serre pour respecter les objectifs de l’accord de Paris. Les quatorze États lui demandent de présenter au moins une trajectoire « menant à ‘zéro émission nette’ de gaz à effet de serre dans l’UE d’ici 2050 et poursuivie après cette date d’émissions négatives ». Sur la base de cette stratégie qui sera publiée en amont de la COP 24 à Katowice, ces États souhaitent que l’UE envisage d’« actualiser sa contribution déterminée au niveau national d’ici à 2020 […] afin de créer un élan positif parmi les parties ».
Euractiv du 26/06/2018 et AEF du 25/06/2018 du 25/06/2018
Actualité Européenne
LES ÉTATS DIVISÉS SUR LE NIVEAU D’AMBITION DE RÉDUCTION DES ÉMISSIONS DE CO2 DANS LE SECTEUR AUTOMOBILE
Le 25 juin, s’est tenu le dernier Conseil Environnement sous la présidence bulgare, où a notamment été discuté le règlement sur les standards de CO2 pour les véhicules légers. Les États sont apparus particulièrement divisés entre les pays d’Europe centrale qui défendent un niveau de contrainte limité sur l’industrie automobile et les États qui souhaitent une contribution plus importante de ce secteur à l’ambition climatique européenne. La Commission a enjoint les États à adopter une position commune en octobre, pour pouvoir trouver un accord avec le Parlement européen avant les élections en mai prochain.
AEF du 25/06/2018
Actualité Européenne
L’AUTRICHE PRÉSENTE LES PRIORITÉS DE SA PRÉSIDENCE DU CONSEIL DE L’UE
Le 1er juillet, l’Autriche succèdera à la Bulgarie à la présidence du Conseil de l’UE. Elle a publié une série de documents résumant ses priorités politiques pour les six mois à venir. Sur le volet énergie, la nouvelle présidence souhaite conclure les trilogues sur le règlement et la directive « Electricité » et le règlement ACER avant le Conseil Energie du 19 décembre. Le règlement relatif aux risques dans le secteur de l’électricité sera discuté mais ne fait pas l’objet d’une priorité. Dans le domaine des transports, les Autrichiens mettront l’accent sur les infrastructures, notamment dans le cadre du nouveau programme Connecting Europe Facility pour le prochain budget pluriannuel (CFP) et le réseau TEN-T. Enfin, sur le volet télécom, la future présidence poursuivra les discussions sur la directive relative aux informations de service public, examinera les fonds dédiés au numérique pour le prochain budget et souhaite conclure les trilogues sur le règlement ENISA. Un Conseil informel Energie se tiendra dans la ville industrielle de Linz les 17 et 18 septembre.
Présidence autrichienne du 01/06/2018

Actualités

Revue de Presse 2018


Les revues de presse par année

Les adhérents



Contact

L'UFE
Union Française de l'électricité
3, rue du 4 septembre
75002 Paris
Standard : 01.58.56.69.00
Fax : 01.58.56.69.09

Tous vos contacts

Newsletter

Pour vous tenir informé des événements et des faits marquants du secteur de l'énergie, vous pouvez vous abonner à notre newsletter.