Revue de Presse

Retrouvez les faits marquants du secteur de l’énergie, vus par les médias, en France et en Europe...


UFE/Revue de presse sectorielle du 23/03/18

Actualité économique et industrielle
PPE : LE DÉBAT PUBLIC EST OUVERT !
La consultation publique sur la trajectoire énergétique de la France pour 2019-2023 et 2024-2028 s’est ouverte lundi dernier et se tiendra jusqu’au 30 juin. La Commission nationale du débat public a programmé des ateliers d’information (consommation d’électricité, nucléaire, énergies renouvelables…) et de controverse (consommation de pétrole et de gaz…), ainsi que des auditions d’experts, qui seront filmés et mis en ligne afin que chacun puisse les visionner, poser des questions, exprimer des points de vue en ligne. Par ailleurs, 400 Français d’ores et déjà tirés au sort seront appelés fin juin à se prononcer sur « les questions apparues comme saillantes en cours de débat » précise la Commission nationale du débat public.
« J'aimerais que la PPE ne soit pas un débat confisqué par les experts, que les Français se l'approprient et le coconstruisent », a justifié le ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, sur France Inter, le 13 mars.
Les Echos du 19/03/2018
Actualité économique et industrielle
LE SÉNAT CONFIRME L’OBLIGATION DE LA POSE DU COMPTEUR LINKY
Dans le cadre du projet de loi Règlement général sur la protection des données (RGPD), la sénatrice LR Florence Lassarade, a déposé un amendement visant à donner la possibilité de refuser la pose d’un compteur Linky. Ce mercredi 21 mars, les sénateurs ont rejeté cet amendement, considéré comme « cavalier législatif », c’est-à-dire dépourvu de lien avec le sujet traité par le projet de loi.
Capital du 22/03/2018
Actualité économique et industrielle
RTE AUGMENTE SON CHIFFRE D’AFFAIRES DE 4.5% EN 2017
Pour l’exercice 2017, le chiffre d’affaires du régulateur de transport est de 4 648 millions d’euros (+ 4,5 % par rapport à 2016). Cette évolution s’explique d’une part par l’entrée en vigueur du TURPE 5 au 1er août 2017 et d’autre part, par la hausse de la consommation électrique liée aux conditions météorologiques de 2017 ainsi que par la reprise marquée de l’activité industrielle. Malgré la hausse du taux d'imposition sur les sociétés, RTE maintient ses équilibres financiers, avec une dette en légère hausse, à 8 882 millions d’euros. Par ailleurs, RTE a su tirer parti d’un contexte de taux d’intérêt historiquement bas : la maturité moyenne de la dette a ainsi été allongée et son coût moyen abaissé.
CP RTE du 21/03/2018
Actualité économique et industrielle
LA MÉTROPOLE DE LILLE LANCE L’EXPÉRIMENTATION SMARTGRIDS « SO MEL SO CONNECTED »
Mardi 20 mars dernier, Philippe Monloubou (Président d’Enedis), Damien Castelain (Président de la Métropole Européenne de Lille) et Arnaud Leroy (Président de l’Ademe) ont officiellement lancé les expérimentations de réseaux électriques intelligents du projet « So Mel So Connected ». L’évolution des réseaux de distribution d’énergie par l’utilisation intelligente des infrastructures permettront à la métropole de Lille d’effectuer des économies d’énergie, de développer l’autoconsommation ainsi que la mobilité électrique. « C’est ainsi que nous serons plus réactifs, plus économes, moins polluants... et que nous pourrons – localement - adapter la consommation à la production et inversement ! » a commenté Damien Castelain. Ce projet piloté par la Métropole Européenne de Lille avec l’expertise technique d’Enedis, est financé par l’Ademe et la participation d’EDF, Intent Technologies, Dalkia, Yncréa Hauts-de-France et Lille Economie Management.
CP Ademe du 20/03/2018
Actualité économique et industrielle
PARIS PRÉVOIT LA SORTIE DE LA MOBILITÉ DIESEL EN 2024 ET ESSENCE EN 2030
Adopté en 1ère lecture par le Conseil de Paris en novembre 2017, le Plan Climat Air Energie Territorial (PCAET) a été de nouveau adopté le 21 mars dernier, après consultation des institutions et des citoyens pour faire évoluer le texte. Il prévoit notamment une « sortie de la mobilité diesel en 2024 et essence à horizon 2030 », « 20% d’énergies renouvelables en 2050 », « 100 % des bâtiments neufs construits dans Paris bas-carbone et à énergie positive ». Dans les nouvelles propositions, a été retenue la mesure sur « le contrôle renforcé de la limitation de l’éclairage nocturne des bâtiments tertiaires ».
Contexte du 23/03/2018
Actualité économique et industrielle
LA FRANCE, BIEN POSITIONNÉE EN MATIÈRE DE DIGITALISATION DU NUCLÉAIRE
La filière française du nucléaire mise sur le numérique pour préparer « le futur du nucléaire et le nucléaire du futur », c’est-à-dire l’évolution de son parc, sa maintenance, son démantèlement et l’industrialisation du réacteur EPR (1 650 MW) et des petites unités SMR (entre 150 et 200 MW). Cette digitalisation ouvre de nouvelles portes qui permettent de progresser en matière de sûreté et de compétitivité. Par exemple, le « jumeau numérique », piste prometteuse, permet de travailler sur un réacteur virtuel. Des drones et robots peuvent intervenir pour surveiller et inspecter les lieux difficiles d’accès. Ces innovations créent de nouveaux métiers attractifs pour les jeunes ingénieurs, un autre défi auquel la filière nucléaire fait face depuis quelques années.
La Tribune du 16/03/2018
Actualité Européenne
CALENDRIER INSTITUTIONNEL
Commission de l'Environnement, de la Santé publique et de la Sécurité alimentaire (ENVI), les 26 et 27 mars à Bruxelles
- Examen du projet de rapport sur la diplomatie climatique (26/03) ;
- Adoption du projet pour avis sur la directive « Eurovignette » (27/03).

Groupe de travail Environnement du Conseil de l’UE, le 26 mars à Bruxelles
- Echange sur le règlement standards de CO2

Groupe de travail Energie du Conseil de l’UE, le 26 mars à Bruxelles
- Préparation du second trilogue sur la directive énergies renouvelables

Trilogue Parlement européen / Conseil de l’UE / Commission européenne les 20 et 27 mars à Bruxelles :
- Second trilogue politique sur la directive énergies renouvelables (27/03).
du 23/03/2018
Actualité Européenne
LES DÉPUTÉS DE LA COMMISSION ITRE SOUHAITENT RENFORCER LE MANDAT DE L’AGENCE ENISA
Le 21 mars, les députés de la commission ITRE ont échangé sur la proposition de règlement relatif à l’agence ENISA. La plupart des députés ont soutenu la volonté de la rapporteuse A. Niebler (PPE, DE) de renforcer l’agence ENISA, en lui octroyant des ressources humaines et financières supplémentaires. Concernant la certification au niveau européen, les députés souhaitent harmoniser les schémas, les débats s’axant sur le caractère obligatoire ou volontaire en fonction des activités et des produits. A. Niebler présentera le 24 avril son projet de rapport en commission ITRE.
Contexte du 22/03/2018
Actualité Européenne
LA COMMISSION EUROPÉENNE OUVRE UN APPEL À PROJET À HAUTEUR DE 200 MILLIONS D’EUROS DANS LE CADRE DU MÉCANISME POUR L’INTERCONNEXION EN EUROPE
Le 19 mars, la Commission européenne a ouvert le premier appel à projet de 2018 dans le cadre du mécanisme pour l’interconnexion en Europe (MIE), en le dotant d’une enveloppe de 200 millions d’euros. Les projets transfrontaliers visant à développer les infrastructures énergétiques, notamment les projets dans le domaine de l’électricité, des smart grids et du marché du carbone, seront éligibles. Le mécanisme pour l’interconnexion en Europe finance des projets ayant un impact significatif dans au moins deux pays de l’UE, afin de contribuer aux objectifs climatiques et énergétiques européens. La procédure est ouverte jusqu’au 28 avril 2018 et la sélection finale sera annoncée en août.
DG Ener du 19/03/2018
Actualité Européenne
E. MACRON SOUTIENT UN OBJECTIF DE 40% DU BUDGET EUROPÉEN DÉDIÉ AUX INVESTISSEMENTS CLIMATIQUES
A l’occasion de la conférence de haut-niveau sur la finance durable organisée par la Commission européenne à Bruxelles le 22 mars, le Président Macron a jugé « atteignable » de porter à 40% la part du budget européen dédié aux investissements climatiques. Le Président français a également appelé à la création de nouvelles ressources propres pour l’UE, notamment en créant une taxe carbone aux frontières. Le Président Macron a rappelé à cet effet l’engagement de la France en faveur d’un prix plancher européen du carbone. Par ailleurs, E. Macron a salué le plan d’action de la Commission européenne sur la finance durable, appelant à mettre en cohérence les investissements avec les objectifs climatiques de l’UE. Il souhaite également continuer à réguler les acteurs financiers, afin de construire un secteur financier pro-climat pour contribuer à aller vers un modèle durable.
Contexte du 23/03/2018
Actualité Européenne
LE ROYAUME-UNI SOUHAITE INTÉGRER LES ÉNERGIES RENOUVELABLES À SON MARCHÉ DE CAPACITÉ
Selon Business Green, C. Perry, secrétaire d’Etat britannique à l’énergie a annoncé le 20 mars réfléchir à ouvrir le marché de capacité britannique aux énergies renouvelables. La secrétaire d’Etat a notamment indiqué vouloir travailler sur une meilleure articulation de ce marché avec les solutions de stockage et d’effacement dans le cadre de la révision du dispositif prévu en 2019. Aujourd’hui, l’éolien et les installations photovoltaïques ne sont pas autorisés sur le marché de capacité britannique, contrairement aux installations de production à base de biomasse.
Contexte du 22/03/2018
Actualité Européenne
LA COMMISSION EUROPÉENNE POURSUIT LES DÉBATS SUR LA STRATÉGIE EUROPÉENNE POUR LA FINANCE DURABLE
Suite à la publication du Plan d’action pour la finance durable, la Commission européenne a organisé le 22 mars à Bruxelles une conférence de haut-niveau pour débattre de la stratégie européenne de réforme du secteur financier pour soutenir les objectifs climatiques pris lors de l’accord de Paris. Alors que l’UE fait face à un déficit de financement annuel de 180 milliards d’euros par an pour assurer la transition énergétique européenne selon la Commission européenne, la stratégie européenne pour la finance durable vise notamment à établir une taxonomie des activités durables et à créer un label européen pour les produits financiers verts. La plupart des intervenants ont accueilli l’action de la Commission européenne, appelant à continuer le dialogue entre le secteur public et privé pour présenter des solutions efficaces pour réorienter les flux d’investissements vers les technologies bas carbone. Plusieurs intervenants ont également mis en avant le manque de données fiables sur la durabilité des activités des acteurs économiques, biaisant la décision d’investir. La Commission européenne proposera en mai 2018 un projet de règlement définissant les principes d’une taxonomie européenne.
Commission européenne du 22/03/2018
Actualité Européenne
TENNET AU CENTRE D’UNE ENQUÊTE DE LA DG CONCURRENCE
Le 19 mars, la DG Concurrence a notifié l’ouverture d’une enquête pour déterminer si le transporteur allemand, Tennet, réduit le volume de capacité disponible sur l’interconnexion électrique entre le Danemark et l’Allemagne. Si avérée, cette situation est en contradiction avec le droit de la concurrence de l’UE, portant sur l’abus de position dominante sur le marché. La DG Concurrence souhaite notamment investiguer les méthodes de calcul des capacités à l’interconnexion, suite aux plaintes de plusieurs producteurs danois, ne pouvant injecter leur électricité sur le réseau dans les situations de surproduction. Tennet a soumis plusieurs pistes à la Commission européenne afin de remédier à cette situation.
Enerpresse du 21/03/2018
Actualité internationale
LES ÉMISSIONS MONDIALES DE CARBONE ONT ATTEINT UN NIVEAU RECORD EN 2017
31.5 gigatonnes : c’est le triste record d’émissions mondiales de CO2 en 2017. Ce niveau historique s’explique par la forte croissance économique mondiale qui a fait bondir la demande en énergie de 2.7 %. Celle-ci a principalement été satisfaite par des énergies fossiles, souligne l’Agence internationale de l’énergie. Toutefois, « alors que la plupart des grandes économies ont connu une hausse, d'autres - les Etats-Unis, le Royaume-Uni, le Mexique et le Japon - ont enregistré des baisses. La plus forte baisse des émissions est venue des Etats-Unis, tirée par le déploiement accru des énergies renouvelables. En revanche, il y a eu un ralentissement spectaculaire du taux d'amélioration de l'efficacité énergétique mondiale, les décideurs ayant moins mis l'accent dans ce domaine », a commenté le directeur exécutif de l'AIE, Fatih Birol. « L'intensité énergétique s'est améliorée de 1,7% en 2017, contre 2,3% en moyenne ces trois dernières années ».
Actu-environnement du 22/03/2018

Actualités

Revue de Presse 2018


Les revues de presse par année

Les adhérents



Contact

L'UFE
Union Française de l'électricité
3, rue du 4 septembre
75002 Paris
Standard : 01.58.56.69.00
Fax : 01.58.56.69.09

Tous vos contacts

Newsletter

Pour vous tenir informé des événements et des faits marquants du secteur de l'énergie, vous pouvez vous abonner à notre newsletter.