Revue de Presse

Retrouvez les faits marquants du secteur de l’énergie, vus par les médias, en France et en Europe...


UFE/Revue de presse du 19/03/18

Actualité économique et industrielle
LE GOUVERNEMENT VA REVOIR LE RÉFÉRENTIEL E+C-
A l’occasion du salon EnerJmeeting, Julien Denormandie, secrétaire d’Etat à la Cohésion des Territoires, a annoncé que le Gouvernement allait revoir le référentiel E+C- afin de « décroiser les critères énergie et carbone » pour « produire des bâtiments à très haute qualité énergie ou des très haute qualité de carbone ». Il a également annoncé que la gestion active serait mieux prise en compte dans la RT 2012 : « les services des administrations vont se rapprocher des professionnels pour leur faire des propositions sur comment mieux prendre en compte des dispositifs innovants qui permettent de faire des économies d’énergie dans le cadre de la règlementation ».
Batiactu du 09/03/2018
Actualité économique et industrielle
LA COUR DES COMPTES FORMULE TROIS PROPOSITIONS SUR L’ÉVOLUTION DE L’ARENH
L’accès régulé à l’électricité nucléaire historique (ARENH) « est consenti à des conditions économiques équivalentes à celles résultant pour EDF de l'utilisation de ses centrales nucléaire historiques afin d'assurer la liberté de choix du fournisseur d'électricité tout en faisant bénéficier l'attractivité du territoire et l'ensemble des consommateurs de la compétitivité du parc électronucléaire français" précise l'article L336-1 du code de l'énergie. Pour la Cour des comptes, ces objectifs « ne sont que partiellement atteints » et « son mécanisme doit prendre en compte les coûts croissants du nucléaire tandis que son volume plafond doit s’apprécier en fonction de la transition énergétique en cours ». La Cour formule également trois recommandations techniques : « organiser une souscription graduelle de l’ARENH étalée sur plusieurs mois pour lisser l’avantage asymétique des fournisseurs alternatif », « renforcer les informations transmises par la CRE à EDF notamment en ce qui concerne les volumes souscris graduellement et les marges d’arbitrage que conservent les fournisseurs alternatifs » et, « adapter le mécanisme de l'ARENH pour que les fournisseurs alternatifs prennent un engagement de moyen terme qui rende compte de conditions économiques équivalentes à celles assumées par l’exploitant, par exemple en part de leur approvisionnement souscrit à l'ARENH. »
Cour des Comptes du 15/03/2018
Actualité économique et industrielle
EDF ET L’ÉNERGÉTICIEN INDIEN NPCIL SIGNENT UN ACCORD INDUSTRIEL EN VUE DE LA RÉALISATION DE 6 EPR À JAITAPUR
Le samedi 10 mars 2018, Jean-Bernard Lévy, PDG d’EDF et Satish Kumar Sharma, PDG de NPCIL (Nuclear Power Corporation of India Limited), énergéticien public indien, ont signé un accord industriel en vue de la réalisation de six réacteurs de type EPR sur le site de Jaitapur en Inde. D’une puissance totale avoisinant 10 GW, Jaitapur sera le plus grand projet nucléaire au monde. « L’accord industriel que nous venons de signer avec NPCIL marque une étape décisive dans le développement du projet nucléaire de Jaitapur et permet d’envisager avec confiance la suite de ce projet capital pour l’Inde et pour EDF. Nous sommes fiers d’accompagner le gouvernement indien dans son ambition d’atteindre un mix énergétique décarboné à 40% en 2030. Notre présence en Inde, déjà tangible dans le domaine des énergies renouvelables et de la ville intelligente, illustre parfaitement notre stratégie CAP 2030 visant à développer un mix bas carbone et des services énergétiques innovants pour les villes et les territoires » a déclaré Jean-Bernard Lévy, PDG d’EDF.
CP EDF du 10/03/2018
Actualité économique et industrielle
SMART GRIDS : PHILIPPE MONLOUBOU CONCLUE DEUX ACCORDS EN INDE
A l’occasion du déplacement du président Emmanuel Macron en Inde, deux accords ont été conclus entre Enedis et Tata Power Delhi Distribution Limited (TP-DDL), et entre Think Smartgrids et l’Indian Smart Grid Forum. Le premier, d’une durée de 3 ans à New Delhi, a pour objectif d’ancrer dans la durée une coopération en matière d’innovation et de R&D dans des domaines clés des smart grids (solutions d’architecture globale, intégration de stockage et EnR au réseau de distribution, automatisation et l’utilisation d’applications IOT…). Le second vise à développer la coopération avec la filière indienne en termes de smart grids principalement dans la région de Bangalore dans un premier temps, autour de l’intégration massive des ENR, le développement des VE, la formation et les échanges de cadres.
Enedis du 12/03/2018
Actualité économique et industrielle
TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : LE FORUM ÉCONOMIQUE MONDIAL CLASSE LA FRANCE PARMI LES MEILLEURS ÉLÈVES
Le Forum économique mondial a publié ce 14 mars son « Energy transition index », un classement de 114 pays selon la qualité de leur transition énergétique. Les pays sont jugés selon trois critères : la sécurité énergétique et l’accès à l’énergie (la France est en 10ème position), la croissance économique et le développement (28ème), ainsi que le développement durable (8ème). Le trio de tête est composé de la Suède, la Norvège et la Suisse, tandis que la France (9ème) se situe entre l’Autriche et l’Islande. Les pays les mieux notés sont ceux qui se dotent de feuille de route à long terme avec des objectifs clairs intermédiaires et long terme. Malgré les efforts de l’Inde et de la Chine en matière de transition énergétique et l’amélioration des systèmes énergétiques de plus de 80% des pays, l’intensité carbone annuelle n’a baissé que de 1.8% ces cinq dernières années, contre 3% prévu par l’Accord de Paris. Par ailleurs, le rapport révèle que les prix de l’électricité des ménages a augmenté dans plus de la moitié des pays depuis 2013, ce qui apparaît pour l’institut comme un point négatif.
La Tribune du 15/03/2018
Actualité économique et industrielle
PRÈS D’UN DEMI-MILLION DE NOUVEAUX CLIENTS POUR DIRECT ENERGIE EN 2017
Le fournisseur alternatif Direct Energie a acquis l’an dernier 500 000 nouveaux clients, et en totalise désormais 2.6 millions. Il réalise ainsi, en 2017, un résultat opérationnel courant de 102 millions d’euros et un chiffre d’affaires de 1.97 milliards d’euros. Malgré une concurrence « plus intense », « notre croissance reste très soutenue » se félicite Xavier Caïtucoli, PDG de Direct Energie.
Les Echos du 15/03/2018
Actualité économique et industrielle
LA RATP ET ENEDIS SIGNENT UN PARTENARIAT POUR CONVERTIR DEUX TIERS DES CENTRES-BUS À L’ÉLECTRICITÉ
Cette convention, d’une durée de deux ans, a pour principal objectif de raccorder les centres-bus au réseau public de distribution d’électricité afin de recharger les bus électriques qui circuleront à terme sur les lignes de la RATP. Cette collaboration va notamment permettre de définir des modalités de raccordement optimales des centres-bus selon leurs configurations, de travailler sur le développement de solutions de recharge (comme leur pilotage), ou encore, de partager les connaissances sur l’électromobilité. Au total, ce sont deux tiers des centres bus (17) qui seront convertis pour des recharges de nuit, en dehors des heures de pointe. A terme, la puissance électrique de chaque centre s’élèvera à 10 MW.
Enerpresse du 16/03/2018
Actualité économique et industrielle
EOLIEN OFFSHORE : LE SÉNAT REJETTE LARGEMENT L’AMENDEMENT À L'ARTICLE 34 DU GOUVERNEMENT
Mercredi 14 mars, le Sénat commençait l’examen du projet de loi pour une société de confiance. Par un amendement à l’article 34, le Gouvernement a souhaité ajouter au Code de l’Energie la possibilité de renégocier les conditions des offres retenues à la suite de procédures de mise en concurrence. Pour l’éolien en mer, « ces dispositions peuvent aller jusqu’à l’annulation rétroactive des autorisations déjà accordées » s’était indignée l’UFE, « cette approche est de nature à saper la confiance des acteurs de la filière ! » a-t-elle ajouté. L’article a finalement été largement rejeté par les sénateurs.
UFE du 12/03/2018
Actualité Européenne
CALENDRIER INSTITUTIONNEL
Commission de l'Environnement, de la Santé publique et de la Sécurité alimentaire (ENVI), les 19 et 20 mars à Bruxelles

Commission des Transports et du Tourisme, les 19 et 20 mars à Bruxelles :
- Présentation par la Commission de l'évaluation à mi-parcours du MIE (19/03).

Commission de l’Industrie, de la Recherche et de l’Energie (ITRE), le 21 mars à Bruxelles :
- Vote sur le rapport de mise en œuvre de la directive Ecodesign ;
- Echanges de vues sur le règlement ENISA ;
- Retour sur les négociations interinstitutionnelles en cours.

Commission du Marché intérieur et de la protection des consommateurs (IMCO), les 21 et 22 mars à Bruxelles :
- Discussion sur le projet de rapport relatif à la libre-circulation des données non personnelles (21/03) ;
- Discussion sur le projet de rapport relatif au règlement ENISA (21/03)
- Echange de vue avec le Commissaire J. KATAINEN, en charge de l’emploi, de la croissance, de l’investissement et de la compétitivité (22/03)

Groupe de travail Environnement du Conseil de l’UE, le 19, 20 et 26 mars à Bruxelles
Groupe de travail Energie du Conseil de l’UE, le 22 et 26 mars à Bruxelles
- Préparation du second trilogue sur le règlement Gouvernance (22/03)

Trilogue Parlement européen / Conseil de l’UE / Commission européenne les 20 et 27 mars à Bruxelles :
- Second trilogue politique sur la directive efficacité énergétique (20/03) ;
- Second trilogue politique sur la directive énergies renouvelables (27/03).
du 16/03/2018
Actualité Européenne
LES MINISTRES CHARGÉS DE POURSUIVRE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE PRENNENT LEURS FONCTIONS DANS LA NOUVELLE COALITION ALLEMANDE
Le 9 mars, les noms des prochains ministres en charge de poursuivre la transition énergétique en Allemagne ont été arrêtés dans le cadre de la nouvelle coalition de gouvernement. La sociale-démocrate S. Schulze a été nommée à la tête du ministère de l’Environnement et le conservateur de la CDU-CSU, P. Altemaier prend lui la tête du ministère de l’Economie et de l’Energie. Comme le souligne A. Lösche, directeur de la Commission en charge de la surveillance de l’ « Energiewende », la feuille de route sur la transition énergétique reste encore floue, notamment les possibles projets de coopération avec la France.
AEF du 12/03/2018
Actualité Européenne
LE PARLEMENT EUROPÉEN ADOPTÉ UN RAPPORT D’INITIATIVE SUR LE PROCHAIN CADRE FINANCIER PLURIANNUEL AVEC DES OBJECTIFS AMBITIEUX POUR LES INVESTISSEMENTS CLIMATIQUES
Réunis en session plénière à Strasbourg, les eurodéputés ont adopté le 14 mars deux rapports d’initiative sur le prochain cadre financier pluriannuel et sur les ressources propres de l’UE, afin de préparer la position du Parlement européen en amont des négociations budgétaires. Les députés européens souhaitent ainsi dédier 30% du budget de l’UE à des projets climatiques pour la période 2021-2028, en appelant notamment à la création d’un fonds pour la transition énergétique. Par ailleurs, l’utilisation des fonds européens devra être en conformité avec l’atteinte des objectifs climatiques. Enfin, le rapport d’initiative sur les ressources propres évoque la possibilité de reverser au niveau européen un part des revenus issus des quotas émis sur le marché EU-ETS. La Commission européenne présentera sa proposition pour le prochain cadre financier pluriannuel le 2 mai.
Contexte du 15/03/2018
Actualité Européenne
LE PAYSAGE ÉLECTRIQUE ALLEMAND CONTINUE SA MUE AVEC L’ACCORD ENTRE RWE ET E.ON
Le 11 mars, les deux concurrents allemands, RWE et E.ON ont dévoilé un « accord de principe » visant à recentrer les activités d’E. ON sur les « réseaux d’énergie et les solutions clients » et celles de RWE sur les « énergies renouvelables et la production d’électricité conventionnelle ». La filiale de RWE, Innogy, est au cœur de cet échange d’activité: E.ON devrait récupérer 76% du capital d’Innogy, dont les activités seront redistribuées entre les deux groupes. De son côté, RWE reprend les activités d’E.ON dans les énergies renouvelables. Cet accord de principe devra également être validé par les autorités de surveillance de la concurrence.
Enerpresse du 13/03/2018
Actualité Européenne
LA SIGNATURE D’UN « ACCORD SUR L’INNOVATION » ENTRE LA FRANCE ET LES PAYS-BAS MET L’ACCENT SUR LE RECYCLAGE DES BATTERIES DES VÉHICULES ÉLECTRIQUES
Le 12 mars, un consortium de 8 partenaires comprenant la Commission européenne et les ministères de l’économie et du climat en France et aux Pays-Bas, a signé à Bruxelles un « accord sur l’innovation », visant à créer un « cercle vertueux du véhicule électrique » en favorisant le recyclage des batteries. Cet accord vise concrètement à analyser le droit européen et sa déclinaison au niveau national, afin d’identifier les possibles barrières au recyclage des batteries des véhicules électriques, notamment à des fins de stockage de l’énergie. L’objectif est ainsi de réduire les éventuels obstacles réglementaires afin d’optimiser l’efficacité environnementale et industrielle des batteries électriques. Ces « accords d’innovation » à l’initiative de la Commission européenne font partie de son paquet de mesures sur l’économie circulaire, présenté en janvier 2018.
Commission européenne du 12/03/2018
Actualité Européenne
L’IDDRI ET AGORA ENERGIEWENDE APPELLENT À RENFORCER LA COORDINATION FRANCO-ALLEMANDE DANS LES DOMAINES DE L’ÉNERGIE ET DU CLIMAT
Dans une étude publiée le 16 mars, les deux instituts de recherches, l’Iddri et Agora Energiewende, mettent en avant les défis communs entre la France et l’Allemagne face à la transition énergétique. Esquissant 8 scénarios d’évolutions des mix électriques, l’étude met en lumière les enjeux communs aux deux pays sur la restructuration de leurs parcs de production conventionnelle, dans un contexte de croissance des énergies renouvelables. L’étude pointe notamment la nécessité pour l’Allemagne de diviser par deux la production des centrales à charbon et de rehausser ses objectifs ENR pour atteindre ses objectifs climatiques en 2030. Enfin, l’étude appelle à une consultation étroite entre les deux pays dans la définition de leurs stratégies nationales et à développer des projets communs pour mettre en œuvre la transition énergétique.
Iddri et Agora Energiewende du 16/03/2018
Actualité internationale
E. MACRON PARTICIPE AU LANCEMENT DE L’ALLIANCE SOLAIRE INTERNATIONALE À NEW DEHLI
A l’occasion d’un déplacement en Inde le 11 mars, le Président E. Macron a participé au lancement de l’Alliance solaire internationale au côté du Premier ministre indien N. Modi. Créée en marge de la COP21, cette alliance vise à mobiliser 1 000 milliards de dollars d’investissements dans l’énergie solaire d’ici 2030 à destination des pays situés entre les tropiques. Regroupant 60 pays, l’Alliance solaire internationale cherche donc à mobiliser les investisseurs privés et les bailleurs de fonds mais a également un rôle de conseiller auprès des pays membres, afin de mettre en place des cadres réglementaires favorables au développement du secteur photovoltaïque.
AEF du 8/03/2018 et AFP du 10/03/2018 du 10/03/2018

Les adhérents



Contact

L'UFE
Union Française de l'électricité
3, rue du 4 septembre
75002 Paris
Standard : 01.58.56.69.00
Fax : 01.58.56.69.09

Tous vos contacts

Newsletter

Pour vous tenir informé des événements et des faits marquants du secteur de l'énergie, vous pouvez vous abonner à notre newsletter.