Revue de Presse

Retrouvez les faits marquants du secteur de l’énergie, vus par les médias, en France et en Europe...


UFE/Revue de presse sectorielle du 09/03/18

Actualité économique et industrielle
SYLVIE JEHANNO APPELLE « À CHANGER LA REPRÉSENTATION SEXUÉE DES CARRIÈRES SCIENTIFIQUES ET TECHNIQUES »
Dans une tribune dans le Monde, la PDG de Dalkia déplore la « sous-représentation des femmes dans les carrières scientifiques ». Elle souhaite « favoriser la diversification des choix d’orientation scolaire et professionnelle (…) pour parvenir à une plus grande mixité des filières et métiers ». Pour « susciter des intérêts, réveiller des vocations », elle rappelle que c’est dans ces métiers que « l’ascenseur social fonctionne le mieux ». Par ailleurs, elle souligne que « ces métiers ont beaucoup évolué » grâce au numérique : « le travail est moins technique, répétitif, physique, manuel, et fait davantage appel à la réflexion, à l’expérimentation, à l’innovation. Le temps de travail est aussi plus flexible, permettant (…) de consacrer du temps à leur vie de famille ». Pour conclure, elle appelle « les énergies féminines » à « prendre à bras le corps les grands défis de notre temps, et en particulier la transition énergétique ».
Le Monde du 08/03/2018
Actualité économique et industrielle
ENGIE RENOUE AVEC LES BÉNÉFICES, SUITE À SON CHANGEMENT DE CAP
Le groupe énergétique Engie a annoncé avoir réalisé un bénéfice net de 1.4 milliards d’euros en 2017, contre une perte de 415 millions d’euros en 2016 et de 4.6 milliards en 2015. Engie a bénéficié « de la bonne performance des moteurs de croissance, c’est-à-dire les activités de production d’électricité renouvelable et thermique contractée, d’infrastructures et de solutions clients » a indiqué le groupe. Pour Isabelle Kocher, ces résultats « prouvent la pertinence de la stratégie que nous mettons en œuvre ». « Notre changement de cap est achevé » et « Engie est un groupe bien différent de celui qu’il était il y a deux ans » a-t-elle ajouté.
AFP du 08/03/2018
Actualité économique et industrielle
BILAN DE LA CRE : LA CONCURRENCE S’INTENSIFIE SUR LE MARCHÉ DE L’ÉNERGIE
Selon le Bilan 2017 relatif à l’ouverture des marchés de détail de l’énergie de la Commission de régulation de l’énergie (CRE), le développement des sites en offre de marché continue de progresser à un rythme soutenu en électricité à la fin du 4ème trimestre 2017. Il augmente de 6.8%, soit 373 000 clients supplémentaires passés en offre de marché. Au total, ce sont 5 883 000 sites (sur 32.4 millions) qui sont désormais en offre de marché (18%) dont la quasi-totalité ont choisi un fournisseur alternatif.
CP CRE du 08/03/2018
Actualité économique et industrielle
PSA APPELLE LES ETATS EUROPÉENS À DÉVELOPPER DES INFRASTRUCTURES DE RECHARGE
A l’occasion d’un point presse mardi dernier au Salon de l’Automobile à Genève, le patron de PSA, Carlos Tavares, a demandé aux Etats européens de « financer les infrastructures » de recharge pour les véhicules électriques. « Il y a maintenant une responsabilité citoyenne des Etats qui est de s’engager sur la densité minimale des réseaux de chargement de véhicules électriques en amont des dates qui ont été fixées pour atteindre les objectifs de CO2 » a-t-il déclaré. Pour rappel, les constructeurs ont l’obligation de réduire leurs émissions de CO2 à 95 g/km d’ici 2021 (contre 130 g/km en 2015).
AFP du 06/03/2018
Actualité économique et industrielle
L’ELYSÉE SOUHAITE INSCRIRE LA LUTTE CONTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE DANS LA CONSTITUTION
Edouard Philippe a entamé le 6 mars dernier une série de rencontre avec les présidents des groupes parlementaires pour leur présenter le contenu du projet de réforme des institutions. Promesse de campagne du candidat Macron, cette réforme vise à moderniser les institutions françaises afin de les rendre plus efficaces. Les mesures phares de la future réforme ont, pour la plupart, été dévoilées lors du discours d’Emmanuel Macron devant le Parlement réuni en congrès en juillet 2017. Une des mesures consiste à inscrire la lutte contre le changement climatique dans l’article 34 de la Constitution. « Ce serait pour Emmanuel Macron une façon de s’inscrire dans l’Histoire » avait encouragé Pascal Canfin. La présentation du texte en Conseil des ministres aura lieu à la mi-avril, les examens à l’Assemblée nationale et au Sénat, respectivement en mai et juin 2018.
UFE du 06/09/2018
Actualité économique et industrielle
LE CONSEIL D’ÉTAT ANNULE PARTIELLEMENT LE TURPE
Enedis et EDF, le ministre chargé de l’énergie et la fédération CFE-CGC Energies ont demandé au Conseil d’État l’annulation de deux délibérations (du 17 novembre 2016 et du 19 janvier 2017) de la Commission de régulation de l’énergie relative à la méthode de calcul des tarifs TURPE 5 applicables à compter du 1er août 2017. Le 9 mars dernier, le Conseil d’Etat a rejeté l’essentiel des critiques mais prononce toutefois « une annulation très partielle, s’agissant des modalités de prise en compte, dans le calcul des tarifs, des charges afférentes au capital investi pour permettre le financement du développement de ces réseaux ». Cette annulation sera effective « à compter du 1er août 2018. Pour la période allant du 1er août 2017 à cette date, le Conseil d’État juge que les tarifs qui ont été appliqués ne sont pas remis en cause ».
Le Conseil d’Etat du 09/03/2018
Actualité économique et industrielle
JEAN-BERNARD LÉVY SOUHAITE UNE FERMETURE « EXEMPLAIRE » DE FESSENHEIM
En déplacement à Mulhouse pour la signature d’un accord cadre de partenariat entre la région Grand Est et EDF, Jean-Bernard Lévy a rencontré les représentants des salariés de la centrale de Fessenheim : « Les conditions de la fermeture de Fessenheim nécessitent une très grande attention (…) C’est un sujet d’attention majeure pour la direction générale d’EDF de faire en sorte que les choses se fassent de manière exemplaire sur un territoire qui va devoir se reconvertir et avec des salariés d’EDF ou des prestataires qui vont devoir subir des mutations et qu’il faudra accompagner » a-t-il déclaré à la presse suite aux échanges. Il a par ailleurs demandé « un appel d’offres spécifique pour créer une installation solaire à proximité du site de Fessenheim ».
Le Figaro du 06/03/2018
Actualité économique et industrielle
ARNAUD LEROY PREND LA PRÉSIDENCE DE L’ADEME
Auditionné début mars par le Parlement, Arnaud Leroy a été nommé par une large majorité à la présidence de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) : 35 voix favorables sur 40 à l’Assemblée nationale et 22 voix favorables sur 27 au Sénat. Cet ancien député PS qui avait participé à l’élaboration du programme énergie de Macron lors des présidentielles, a assuré être « neutre », « indépendant » et qu’il ne ferait pas « de l’Ademe une agence de la Macronie » durant son intervention à la commission du Développement durable à l’Assemblée.
Contexte du 08/03/2018
Actualité Européenne
CALENDRIER INSTITUTIONNEL
Parlement européen, session plénière du 12 au 15 mars à Strasbourg :
- Discussion commune sur le CFP et les ressources propres après 2020 (13/03)
- Discussion commune sur le plan d’action sur une infrastructure pour carburants alternatifs (13/03)
- Vote sur les projets de rapport sur le CFP et les ressources propres (14/03)
- Présentation du rapport sur le rôle des régions et des villes de l’UE dans la mise en œuvre de l’accord de Paris sur le changement climatique (15/03)

Commission de l'Environnement, de la Santé publique et de la Sécurité alimentaire (ENVI), le 12 mars à Strasbourg
Groupe de travail Energie du Conseil de l’UE, le 13 mars à Bruxelles
- Discussion sur le règlement ACER et la communauté de l’énergie

Groupe de travail horizontal sur la cyber-sécurité du Conseil de l’UE, les 14 et 15 mars à Bruxelles
- Examen du règlement ENISA
du 09/03/2018
Actualité Européenne
A.M. CORAZZA BILDT PUBLIE SON PROJET RAPPORT SUR LA LIBRE CIRCULATION DES DONNÉES NON PERSONNELLES
La Vice-Présidente de la Commission IMCO et rapporteuse sur le projet de règlement sur la libre circulation des données non personnelles, A.M. Corazza Bildt (PPE, Suède), a publié son projet de rapport le 6 mars. La rapporteuse a clarifié le champ d’application, en l’étendant au secteur public tout en restant ferme sur le recours des Etats membres à l’exception pour « motifs impérieux de sécurité publique », renforçant ainsi le texte de la Commission européenne. Par ailleurs, elle soutient l’idée d’un code de conduite pour faciliter la portabilité des données tout en mettant l’accent sur l’importance de cette révision, qui doit pouvoir s’adapter aux évolutions technologiques. Ce projet de rapport sera débattu en commission IMCO le 21 ou 22 mars.
Contexte du 08/03/2018
Actualité Européenne
LE CONSEIL ENVIRONNEMENT DÉBAT DES STANDARDS DE CO2 DES VÉHICULES POUR 2030
Lors du Conseil Environnement du 5 mars, les ministres ont discuté des propositions législatives relatives aux émissions de CO2 des véhicules neufs pour 2025 et 2030. Présentée par la Commission européenne en novembre 2017, cette proposition législative sur les standards d’émissions de CO2 prévoit la réduction de 30% des émissions d’ici 2030 pour les véhicules neufs. La secrétaire d’Etat française, B. Poirson a déclaré que la « France veut une ambition forte en 2030, allant jusqu’à 40% de réduction par rapport à 2020 ». La Suède, l’Irlande et le Portugal ont aussi soutenu un rehaussement de l’ambition tandis que l’Allemagne, l’Espagne, la Hongrie, l’Italie et la Roumanie ont appelé à trouver un juste équilibre entre compétitivité et objectif environnemental. Le texte est actuellement débattu au Conseil et au Parlement européen, avec un vote prévu en commission ENVI le 10 septembre 2018.
AEF du 06/03/2018
Actualité Européenne
LA COMMISSION EUROPÉENNE PRÉSENTE SON PLAN D’ACTION SUR LA FINANCE DURABLE
Le 8 mars, la Commission européenne a dévoilé son plan d’action pour la finance durable visant à mettre en œuvre l’accord de Paris en dynamisant le rôle de la financer pour ré-orienter les flux de capitaux vers des investissements durables. Ce plan d’action s’appuie sur les conclusions du groupe d’experts sur la finance durable, qui avait rendu ses recommandations fin janvier. Dressant le constat d’un déficit de financement annuel de 180 milliards d’euros pour atteindre les objectifs climatiques européens, la Commission européenne propose ainsi d’améliorer l’information sur les investissements durables en définissant une taxonomie européenne sur les activités durables et en créant un label de l’UE pour les produits financiers verts. Le plan d’action prévoit aussi de venir clarifier les obligations pour les gestionnaires d’actifs et les investisseurs institutionnels pour tenir compte des aspects de durabilité dans le processus d’investissement. Plusieurs initiatives et propositions législatives s’échelonneront ainsi entre mai 2018 et le deuxième semestre 2019 afin de mettre en œuvre le plan d’action.
Commission européenne du 08/03/2018
Actualité Européenne
LA PREMIÈRE MINISTRE BRITANNIQUE SOUHAITE ÉTUDIER LES POSSIBILITÉS POUR LE MAINTIEN DANS LE MARCHÉ INTÉRIEUR DE L’ÉNERGIE
Dans son discours du 2 mars dernier sur le futur des relations commerciales entre le Royaume-Uni et l’UE, la Première ministre britannique, T. May, a déclaré vouloir « assurer une large coopération dans le domaine de l’énergie avec l’Union européenne ». Dans ce cadre, elle a mentionné « la protection du marché unique de l’énergie entre l’Irlande et l’Irlande du Nord », tout en déclarant vouloir étudier les pistes pour continuer à participer au marché intérieur de l’énergie. Enfin, elle a réaffirmé vouloir travailler en proche coopération avec l’UE sur Euratom. Les négociations sur le futur accord commercial commenceront au printemps.
Contexte du 05/03/2018
Actualité Européenne
14 ETATS MEMBRES APPELLENT À UN CADRE FINANCIER PLURIANNUEL POST-2020 COHÉRENT AVEC LES OBJECTIFS CLIMATIQUES EUROPÉENS
En marge du Conseil Environnement du 5 mars, 14 Etats membres, dont l’Allemagne, la France, l’Italie, l’Espagne et les pays nordiques, ont publié une déclaration commune soutenant la proposition de dédier 20% du budget à des investissements dans la recherche climatique, l’innovation et les infrastructures durables. Appelant à « montrer le bon exemple » avec le financement public, les 14 Etats membres ont rappelé que le prochain cadre financier pluriannuel devra apporter un haut degré de cohérence entre financements européens et atteinte des objectifs climatiques de moyen et long-terme. Par ailleurs, les signataires souhaitent que les 80% restants du budget européen évitent tout impact négatif sur le climat. La Commission européenne publiera le 2 mai prochain sa proposition pour le prochain cadre financier pluriannuel.
Déclaration commune des 14 Etats membres du 05/03/2018
Actualité Européenne
LA FRANCE OUVRE LA DISCUSSION SUR UN PRIX PLANCHER RÉGIONAL DU CARBONE
A l’occasion d’une conférence organisé le 5 mars, la secrétaire d’Etat auprès du ministre de la transition écologique et solidaire, B. Poirson a appelé à « discuter ouvertement d’un prix plancher du carbone ». En présence de représentants allemands, britanniques, néerlandais, finlandais et suédois, B. Poirson a appelé les Etats membres volontaires à travailler sur la faisabilité d’un prix plancher du carbone au niveau régional en s’attachant aux enjeux sociaux. Ce prix plancher pourrait s’établir entre 25 et 30 euros par tonne de CO2, afin de pallier au faible prix du carbone sur le marché EU-ETS. Les enjeux de compétitivité ou d’extension du système EU-ETS aux secteurs du bâtiment, du chauffage ou des transports ont également été débattus. Les discussions devraient donc se poursuivre dans les mois à venir avec les Etats membres volontaires, en amont de la COP24 qui se tiendra en Pologne à Katowice du 3 au 14 décembre 2018.
Contexte du 06/03/2018

Actualités

Revue de Presse 2018


Les revues de presse par année

Les adhérents



Contact

L'UFE
Union Française de l'électricité
3, rue du 4 septembre
75002 Paris
Standard : 01.58.56.69.00
Fax : 01.58.56.69.09

Tous vos contacts

Newsletter

Pour vous tenir informé des événements et des faits marquants du secteur de l'énergie, vous pouvez vous abonner à notre newsletter.