Revue de Presse

Retrouvez les faits marquants du secteur de l’énergie, vus par les médias, en France et en Europe...


UFE/Revue de presse sectorielle du 04/03/18

Actualité économique et industrielle
LA PREMIÈRE ÉCHÉANCE DE L’OBLIGATION DE RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE DU PARC TERTIAIRE A ÉTÉ REPORTÉ À 2030
Le projet de loi Elan (Evolution du logement, de l'aménagement et du numérique) soumis au Conseil d’Etat prévoit une réduction de la consommation d’énergie des bâtiments tertiaires « d’au moins 40% en 2030, 50% en 2040 et 60% en 2050 par rapport à 2010 ». Initialement, le décret du 9 mai 2017 inscrivait la première échéance à 2020 avec un objectif de réduction de 25%. Ce délai jugé trop court par les organisations du commerce, de l’hôtellerie et de la distribution, avait été suspendu par le Conseil d’Etat le 11 juillet 2017. Ce report permettra aux entreprises et aux collectivités « d’anticiper le financement et ainsi de rendre le dispositif soutenable » d’après l’exposé des motifs du projet de loi présenté auConseil supérieur de la construction et de l'efficacité énergétique.
AEF du 01/03/2018
Actualité économique et industrielle
ENEDIS LANCE LES PREMIÈRES OFFRES DE RACCORDEMENT INTELLIGENTES POUR FAVORISER LE DÉVELOPPEMENT DES ÉNERGIES RENOUVELABLES
Le gestionnaire de réseau de distribution Enedis a présenté vendredi 23 février dernier deux nouvelles offres permettant de réduire les coûts et les délais de raccordement des énergies renouvelables. Les producteurs qui souscrivent à ces offres devront être flexibles en limitant leur production en cas de pic de l’offre ou en baisse de la demande. « A l’horizon 2030, grâce à ces nouvelles solutions, Enedis pourra raccorder sur le réseau existant 720 MW d’énergies renouvelables supplémentaires » indique le gestionnaire.
Actu-Environnement du 26/02/2018
Actualité économique et industrielle
LE CESE DÉNONCE LE RETARD PRIS DANS LES OBJECTIFS DE LA LOI DE TRANSITION ÉNERGÉTIQUE
Dans un avis sur la mise en œuvre de loi relative à la transition énergétique adopté par ses membres mercredi 28 février, le Cese tire la sonnette d’alarme. « La trajectoire observée n’est pas la bonne » pour atteindre l’objectif climatique de division par 4 des gaz à effet de serre d’ici 2050. Et d’ailleurs, la baisse des rejets carbonés des dernières années étaient « davantage le résultat des profondes difficultés qu’a connues l’économie française depuis la crise de 2008 que celui d’un découplage structurel entre activités économiques et émissions de gaz à effet de serre ». Le Cese met d’abord le doigt sur le bilan de rénovation énergétique du tertiaire et du résidentiel dont « la cible de 500 000 rénovations de logements par an n’est atteinte que pour moitié environ ». Quant aux énergies renouvelables, elles ne couvrent que 16% des besoins énergétiques de la France, contre l’objectif de 23% en 2020. Pour le Cese, deux constats sont dressés pour expliquer ces retards : le « pilotage national de la transition énergétique [ est ] peu lisible et peu efficace » et « les territoires peinent à prendre leur place ». Face à cette situation, le Cese émet cinq recommandations : « se fixer des objectifs réalistes dans tous les domaines et s’y tenir » particulièrement en matière de production d’électricité nucléaire dont le sujet n’a pas été abordé dans la première programmation pluriannuelle de l’énergie, « mettre des moyens à la hauteur de l’enjeu de manière stable et prévisible » en portant à 35 milliards d’euros le financement promis dans le cadre du Grand plan d’investissement, « se mettre en ordre de marche pour engager une rénovation efficace des bâtiments » avec une priorité sur les passoires thermiques, « lever les obstacles au développement des énergies renouvelables » comme réduire le temps des procédures, et pour finir, « faciliter l’engagement de tous les acteurs » en établissant notamment des « Plans de programmation de l’emploi et des compétences prévus par la LTECV ».
Cese du 28/02/2018
Actualité économique et industrielle
ENERGY POOL PRÊT À ACCUEILLIR LE « MOSCOU-PARIS »
Le leader européen dans la modulation électrique Energy Pool était au qui-vive pendant les derniers jours de grand froid. Alors que la consommation d’électricité en période hivernale atteint habituellement les 80 GW en France, elle a finalement atteint un pic de 95 GW nécessitant l’aide d’Energy Pool pour éviter les baisses de tension ou coupure de courant. Mesurant la consommation de 150 sites industriels, elle peut l’effacer à distance pour mettre à disposition 500 MW en cas de tension sur le réseau, soit la consommation journalière de Lyon. Ces consommations effacées sont vendues à RTE et ces sites sont ainsi rémunérées pour le report de leur consommation.
Le Dauphiné du 27/02/2018
Actualité économique et industrielle
95 264 MW : 3ÈME POINTE DE CONSOMMATION APRÈS 2012 ET 2010
RTE a annoncé via Twitter que la pointe de consommation électrique avait atteint 95 264 MW mercredi 28 février à 19h16, soit la troisième pointe de l’histoire après 2012 (102 098 MW) et 2010 (96 170 MW). Pour subvenir à la demande, « nous avons eu besoin de l’ensemble de nos moyens de production » avait souligné Jean-Bernard Lévy, « les centrale nucléaires et l’hydraulique fonctionnent bien, nous avons aussi des moyens de production thermiques qui viennent les compléter et nous avons aussi eu un petit de vent, ce qui fait que nous avons passé sans encombre ces quelques moments difficiles » a-t-il complété. 860 MW d'effacement et 9 400 MW d’importations ont également été nécessaires.
AFP du 28/02/2018
Actualité économique et industrielle
ASSEMBLÉE NATIONALE : LE GROUPE « ENERGIES VERTES » A ÉTÉ CONSTITUÉ
Les deux co-présidents Jean-Charles Roy et Jean-Marie Sermier ont été rejoints par 58 députés, dont certains habitués, comme Julien Aubert (par ailleurs président du groupe « Enjeux économiques de la filière industrielle énergétique » en cours de composition), Célia de Lavergne (également rapporteure du projet de loi hydrocarbures de la Commission des Affaires économiques) et Barbara Pompili, la présidente de la Commission du Développement durable. Figurent également dans la liste : Roland Lescure, président de la commission des Affaires économiques, le député de Fessenheim Raphaël Schellenberger et le député LaREM Anthony Cellier qui se positionne souvent sur le sujet.
Enerpresse du 01/03/2018
Actualité Européenne
LA COMMISSION EUROPÉENNE PROPOSE UN PROJET D’ACCORD SUR LA SORTIE DU ROYAUME-UNI DU TRAITÉ EURATOM
Le 28 février, la Commission européenne a présenté un projet d’accord de retrait, détaillant en termes juridiques les modalités du Brexit sur les bases de l’accord politique conclu en décembre 2017 avec le Royaume-Uni. Ce projet d’accord décrit ainsi précisément les modalités relatives à la sortie du traité Euratom. Ainsi, le Royaume-Uni devra, avant la fin de la période de transition fin 2020, mettre en œuvre un régime offrant un niveau de sûreté équivalent à celui du traité Euratom. Par ailleurs, dès 2021, le Royaume-Uni conservera sa responsabilité pour les combustibles et déchets radioactifs produits sur le sol britannique et présents dans un Etat membre de l’UE. Les membres d’Euratom devraient également conserver un droit de regard sur l’utilisation de certains matériaux fissiles utilisés au Royaume-Uni. Ce projet d’accord devra être conclu par le Conseil, le Parlement européen et le Royaume-Uni.
Contexte du 01/03/2018
Actualité Européenne
CALENDRIER INSTITUTIONNEL
Conseil Environnement, le 5 mars à Bruxelles
- Présentation par la Commission européenne du règlement standards de CO2 pour les véhicules légers
- Echanges de vues sur le verdissement du semestre européen

Groupes de travail Energie du Conseil de l’UE, les, 5, 7 et 8 mars à Bruxelles
- Préparation des deuxièmes trilogues sur les directives efficacité énergétique et énergies renouvelables (5/03)

Commission des Transports et du Tourisme (TRAN), le 5 mars à Bruxelles
du 02/03/2018
Actualité Européenne
LE CONSEIL APPROUVE LA RÉFORME DU MARCHÉ EU-ETS
Le 27 février, le Conseil de l’UE a formellement adopté la réforme du marché EU-ETS pour la phase IV, qui débutera au 1er janvier 2021. Les députés européens avaient ratifié la réforme à une large majorité lors de la session plénière du 6 février. La réforme prévoit notamment d’augmenter le taux d’absorption des surplus par la réserve de stabilité de marché à 24% pour la période 2019-2023 et de porter le facteur linéaire de réduction à 2,2% par an. Le directive entrera en vigueur 20 jours après sa publication au Journal officiel de l’UE, les Etats membres ayant un délai de
18 mois pour transposer le texte final dans le droit national.
Enerpresse du 28/02/2018
Actualité Européenne
UN RAPPORT DE LA COUR DES COMPTES EUROPÉENNE APPELLE À AMÉLIORER LES SYNERGIES ENTRE ÉNERGIES RENOUVELABLES ET DÉVELOPPEMENT RURAL
Dans un rapport publié le 1er mars, la Cour des comptes européenne pointe du doigt les synergies inexploitées au niveau européen entre politique de développement rural durable et énergies renouvelables. Après avoir visité cinq régions de pays de l’UE, les auditeurs ont constaté des résultats positifs sur le plan économique et environnemental de plusieurs projets de déploiement d’énergies renouvelables en zone rural financés par des fonds européens. Cependant, l’impact positif de ces projets est tempéré par le peu d’effets bénéfiques directs pour les zones rurales. Le rapport recommande donc à la Commission européenne de mieux prendre en compte les besoins de ces zones lors de l’élaboration des politiques d’énergies renouvelables, en précisant notamment la finalité et le rôle des aides au développement rural destinées aux énergies renouvelables.
Cour des comptes européenne du 01/03/2018
Actualité Européenne
LES JOURNÉES EUROPÉENNES DE L’INDUSTRIE METTENT LES BATTERIES À L’HONNEUR
Lors des journées européennes de l’industrie les 22 et 23 février à Bruxelles, M. Sefcovic, Vice-Président à l’Union de l’énergie a présenté les différentes initiatives de la Commission européenne pour soutenir le développement d’une filière européenne des batteries, compétitive et durable. Il a ainsi annoncé un soutien financier de 200 millions d’euros à l’initiative sur les batteries pour la recherche et le développement et un prêt de 52 millions d’euros à la start-up Northvolt pour la construction d’une usine de batteries en Suède. Le Vice-Président a également déclaré que le marché européen des batteries en 2025 est estimé à 250 milliards d’euros par an, nécessitant notamment la construction de 10 à 20 grandes usines des batteries, avec un investissement évalué à 1 milliard d’euros pour 10 GWh. La Commission européenne a également lancé un prix d’une valeur de 10 millions d’euro pour récompenser le développement d’une batterie durable, sûre et bas coût pour les véhicules électriques.
Energy Post du 27/02/2018
Actualité Européenne
EEX PUBLIE SES RÉSULTATS ANNUELS, AVEC UNE HAUSSE DES ÉCHANGES D’ÉLECTRICITÉ DE 37%
Le 1er mars, EEX, la principale bourse européenne de l’énergie, a publié ses résultats annuels présentant un volume total d’échange d’électricité en 2017 de 274.3 TWh, soit une hausse de 37% par rapport à 2016. Les échanges sur les marchés autrichiens et allemands ont notamment augmenté de 12% alors que les volumes d’échanges sur les marchés français et italiens ont doublé, atteignant respectivement 12,3 TWh et 40 TWh. Par ailleurs, EEX note une hausse de 57% des volumes d’échanges de quotas de CO2, atteignant 144,2 millions de tonnes en février 2018.
EEX du 1/03/2018 et Contexte du 2/03/2018 du 02/03/2018
Actualité Européenne
LA CONVENTION DES MAIRES POUR L’ÉNERGIE ET LE CLIMAT FÊTE SES 10 ANS
Regroupant plus de 9 200 autorités locales, la Convention européenne des Maires pour l’énergie et le climat a fêté ses 10 ans à Bruxelles le 22 février. A cette occasion, plusieurs municipalités ont présenté leurs projets innovants pour la mobilité propre, la rénovation de bâtiments ou l’efficacité énergétique. Engagée dans l’atteinte des objectifs européens climatiques et dans la mise en œuvre de l’Union de l’énergie, la Convention des maires met aussi en avant le rôle clé des villes dans le soutien à la transition énergétique.
DG ENER du 21/02/2018

Les adhérents



Contact

L'UFE
Union Française de l'électricité
3, rue du 4 septembre
75002 Paris
Standard : 01.58.56.69.00
Fax : 01.58.56.69.09

Tous vos contacts

Newsletter

Pour vous tenir informé des événements et des faits marquants du secteur de l'énergie, vous pouvez vous abonner à notre newsletter.