Revue de Presse

Retrouvez les faits marquants du secteur de l’énergie, vus par les médias, en France et en Europe...


UFE/Revue de presse sectorielle du 02/02/18

Actualité économique et industrielle
LA CRE MAINTIENT LA CERTIFICATION DE RTE
Suite à la cession de 49.9% du capital de RTE, jusqu’alors entièrement détenue par EDF, à la Caisse des Dépôts à hauteur de 29.9% et la CNP à hauteur de 20%, la CRE devait réexaminer la certification du gestionnaire de réseaux de transport. Celle-ci permet de s’assurer du respect des règles d'organisation et d'indépendance vis-à-vis des sociétés exerçant une activité de production ou de fourniture au sein de l'entreprise verticalement intégrée à laquelle ils appartiennent. La Commission européenne n’ayant pas émis de réserve, la CRE a donc certifié, après réexamination, que la société RTE respectait les obligations découlant des règles d’indépendance énoncées dans le code de l’énergie.
Délibération de la CRE du 02/02/2018
Actualité économique et industrielle
LES TARIFS RÉGLEMENTÉS DE VENTE D’ÉLECTRICITÉ (TRVE) ONT AUGMENTÉ DE 0.8% POUR ENVIRON 27 MILLIONS DE CLIENTS
Conformément à la proposition de la CRE, validée par le gouvernement et le CSE, les TRVE ont été augmentés jeudi 1er février dernier. Dans le détail, les tarifs augmentent de 0.7% pour les particuliers et de 1.6% pour les très petits professionnels. Cette hausse a été motivée par le surcoût engendré pour EDF par la réhausse des objectifs imposés en matière de financement des actions d’efficacité énergétique (CEE) et celle du tarif d’utilisation du réseau public d’électricité (turpe).
AFP du 01/02/2018
Actualité économique et industrielle
SÉBASTIEN LECORNU ANNONCE LA CRÉATION D’UN « MÉDIATEUR NATIONAL DE L’ÉOLIEN »
Lors des questions au gouvernement du mercredi 31 janvier dernier, le secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire a été interpellé par le député LR Dino Cinieri sur les installations d’éoliennes en zones classées. Sébastien Lecornu, qui a assuré que « la situation n’est satisfaisante pour personne, ni pour les porteurs de projets, ni pour les élus locaux, ni pour les riverains », a répondu que les mesures de protection étaient conservées et que le futur médiateur viendra « concilier dans les territoires les différentes positions des élus locaux, des porteurs de projets et des préfets ».
Enerpresse du 02/02/2018
Actualité économique et industrielle
LES ÉNERGIES RENOUVELABLES, PERÇUS COMME LE MEILLEUR INVESTISSEMENT POUR 2018
OpinionWay vient de publier sa 8ème édition du baromètre national « Les Français et les énergies renouvelables » dans lequel les résultats se sont montrés très positifs pour le développement des EnR. D’abord, les Français continuent d’accorder leur confiance aux EnR, et tout particulièrement aux pompes à chaleur pour 81% d’entre eux. Ensuite, ils expriment de fortes attentes pour le développement du solaire thermique (90%) et pour le photovoltaïque (82%). Pour 88% des Français, consommer leur électricité est préférable à la vendre sur le réseau. L’enquête révèle également que plus d’un tiers des Français sont déjà équipés d’au moins un système valorisant les énergies renouvelables. Enfin, celles-ci sont perçues comme le meilleur investissement en 2018 pour 68% des Français, devant l’acquisition d’un véhicule « propre » (60%).
OpinionWay « Les Français et les énergies renouvelables » du 11/01/2018
Actualité économique et industrielle
EDF PROPOSE LA DATE BUTOIR DE 2029 POUR FERMER D’AUTRES RÉACTEURS NUCLÉAIRES
Lors d’un déjeuner avec la presse, Philippe Sasseigne, directeur du parc nucléaire français, a déclaré que la proposition d’EDF serait « de fermer des réacteurs à partir de 2029 », cette date correspond aux 50 ans d’exploitation des premiers réacteurs. « Il est raisonnable d’amener des réacteurs à 50 ans et d’autres à 60 ans pour étaler » les fermetures, a-t-il complété. Une part significative des réacteurs atteignant l’âge de 40 ans entre 2019 et 2025, prolonger la durée de vie des centrales pour « 3 ou 4 ans n’aurait pas de sens » en matière d’investissement économique.
Le Monde du 30/01/2018
Actualité économique et industrielle
LA CRE PUBLIE UN RAPPORT SUR L’ÉVALUATION DU DISPOSITIF ARENH
Le dispositif de l’ARENH , qui permet aux fournisseurs alternatifs d’accéder à l’électricité produite par les centrales nucléaires historiques d’EDF, à un prix régulé (42 €/MWh depuis le 1er janvier 2012), « ne semble pas en mesure d’apporter les incitations suffisantes au développement de la concurrence à l’amont : aucun contrat de gré à gré avec EDF n’a été signé depuis la création du dispositif et les fournisseurs n’ont pas été incités à investir dans des moyens de production, même si des décisions de ce type dépendent de nombreux autres paramètres. Cette situation ne semble pas devoir évoluer d’ici à 2025, date d’échéance du dispositif » écrit la CRE dans son rapport. Par ailleurs, le gendarme de l’énergie constate que « des acteurs ont recours à l’ARENH aux fins de réaliser des arbitrages avec le marché de gros. Et ce, alors même que l’approvisionnement des consommateurs est déjà assuré par l’achat de produits sur le marché de gros. La CRE s’interroge sur la conformité de ces pratiques avec l’esprit du dispositif ARENH ».
Contexte du 02/02/2018
Actualité Européenne
CALENDRIER INSTITUTIONNEL
Groupes de travail Environnement du Conseil de l’UE, le 8 février à Bruxelles

Groupes de travail Energie du Conseil de l’UE, les 5 et 8 à Bruxelles
- Examen de la position du Parlement sur le règlement Gouvernance de l’Union de l’énergie et la directive sur l’efficacité énergétique, et préparation du mandat pour le premier trilogue
- Examen de la position du Parlement sur la directive relative aux énergies renouvelables (8 février)
du 02/02/2018
Actualité Européenne
PUBLICATION DU RAPPORT AGORA ET SANDBAG SUR LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE DANS LE SECTEUR ÉNERGÉTIQUE
Les think-tanks Agora Energiewende et Sandbag ont présenté ce 30 janvier à Bruxelles leur rapport intermédiaire sur la transition énergétique dans le secteur énergétique en 2017. Ils ont ainsi montré que, pour la première fois en Europe, la production d’énergies renouvelables (solaire, éolien et biomasse) a dépassé la production de charbon. L’année 2017 a connu une forte augmentation de 19% de la production d’énergie éolienne. Cependant, le développement des renouvelables est très disparate selon les pays puisque l’Allemagne et le Royaume-Uni totalisent à eux seuls 56% de la croissance de la production d’énergies renouvelables. De plus, la consommation électrique en Europe a continué d’augmenter en Europe (+0,7%) pour la troisième année consécutive, de même que les émissions de gaz à effet de serre, et le surplus de quotas ETS. Cela s’explique notamment par une faible production hydraulique et nucléaire qui a entraîné une recrudescence des énergies fossiles. Enfin, le fossé se creuse entre l’Europe de l’Ouest qui abandonne progressivement le charbon et l’Europe de l’Est pour laquelle il constitue toujours la source d’énergie principale. En Allemagne, le plus grand consommateur de charbon européen, l’avenir du charbon ne devrait être décidé qu’en 2019.
Agora Energiewende du 30/01/2018
Actualité Européenne
LANCEMENT DE PROJETS DE COOPÉRATION INTERRÉGIONALE DANS LA RECHERCHE ET L’INNOVATION ÉNERGÉTIQUE
En savoir plus... La Commission européenne a rassemblé ce 25 janvier les acteurs de la plateforme sur la « spécialisation intelligente de l’énergie ». Lancée en 2015, cette plateforme a pour objectif de stimuler la coopération interrégionale dans la recherche et l’innovation énergétique. Cinq partenariats interrégionaux, rassemblant soixante régions, ont déjà été créés dans la bioénergie, l’énergie solaire, les énergies renouvelables marines, les réseaux intelligents et les bâtiments durables. L’évènement de la Commission marquait la fin de la première phase de concertation et le lancement de la seconde phase durant laquelle les acteurs vont désormais se consacrer à la mise en œuvre de leurs projets, la définition du cahier des charges et des plans de financement. La plateforme doit notamment aider les acteurs à identifier et combiner les différents fonds européens pour financier leurs projets.
Commission européenne du 26/01 et Contexte du 29/01 du 26/01/2018
Actualité Européenne
LA COMMISSION EUROPÉENNE PRÉPARE DES MESURES POUR VERDIR LA FINANCE
En savoir plus... Dans le cadre de la mise en œuvre de l’Accord de Paris et de l’Union des Marchés de Capitaux (UMC), la Commission européenne a publié ce 31 janvier un rapport d’un groupe d’experts proposant des recommandations pour verdir la finance. Un investissement annuel de 180 milliards d’euros d’ici 2030 sera nécessaire pour respecter les engagements climatiques européens. Ce rapport propose notamment une classification pour diriger l’investissement vers les domaines « durables », une « clarification des devoirs des investisseurs » afin de mettre en œuvre les responsabilités sociales et environnementales du système financier. Il prévoit également d’améliorer la transparence de la prise de décision des entreprises, de créer un label européen pour un fonds d’investissement vert, un standard européen pour des bonds verts et d’ajouter la durabilité aux mandats des autorités européennes de supervision financière. La Commission présentera une stratégie sur le sujet en mars.
Commission européenne du 31/01, Contexte du 01/02 et le rapport du 31/01/2018
Actualité Européenne
150 000 VÉHICULES ÉLECTRIQUES ONT ÉTÉ IMMATRICULÉS EN EUROPE EN 2017
L’année 2017 a connu une augmentation de près de 45% de l’immatriculation des véhicules électriques (VE) avec 150 000 nouveaux véhicules. Plus de 500 000 véhicules 100% électriques sont désormais en circulation en Europe, ce qui représente 1% du parc automobile européen. La Norvège reste le premier pays en termes d’électrification des transports, avec plus de 33 000 nouveaux véhicules électriques. La France arrive seconde avec près de 31 000 nouveaux véhicules, suivie par l’Allemagne, (+110 % des immatriculations en 2017). Avec le Royaume-Uni, ces quatre pays comptabilisent plus de 70% des nouvelles ventes européennes de VE. Au Danemark en revanche, où le gouvernement a arrêté sa politique incitative, les ventes ont baissé de 45%. Renault conserve son leadership en comptant 23% de parts de marché.
Avere France du 23/01 et Enerpresse du 31/01 du 31/01/2018
Actualité Européenne
LA FRANCE CONVOQUÉE PAR LA COMMISSION EUROPÉENNE POUR INFRACTION À LA POLLUTION DE L’AIR
Neufs États membres, dont la France, font actuellement l’objet d’une procédure d’infraction, introduite par la Commission européenne pour dépassement des normes européennes sur la pollution de l’air. Les ministres des États concernés ont comparu devant l’exécutif européen ce 30 janvier pour présenter leurs plans d’action pour y remédier. Cette convocation constitue un signal politique fort, avant une éventuelle saisine de la Cour de Justice. Considérant les éléments présentés comme insuffisants, le commissaire à l’Environnement K. VELLA a appelé les États membres à présenter des mesures additionnelles dans un délai de dix jours, sans quoi la Commission renverrait les États devant le juge européen. Nicolas Hulot a assuré qu’il réunira, dès le mois de février, « les préfets, les maires et les présidents de régions des grandes métropoles concernées afin d’effectuer un point d’étape sur l’élaboration de ces feuilles de route ». Dans un communiqué de presse, le Réseau Action Climat (RAC) reconnaît que « le gouvernement a marqué des points contre la pollution de l’air en augmentant la fiscalité du gazole en 2018 et en baissant les limitations de vitesses sur les routes, mais il n’a pas encore pris de mesures structurantes pour développer les solutions alternatives au transport routier ».
Commission européenne, Réseau Action Climat France et Enerpresse du 30/01/2018
Actualité Européenne
LANCEMENT DE L’OBSERVATOIRE EUROPÉEN POUR LA PRÉCARITÉ ÉNERGÉTIQUE
La Commission européenne a organisé ce 29 janvier à Bruxelles une conférence de haut-niveau pour le lancement de l’Observatoire européen de la précarité énergétique. Cette plateforme collaborative en ligne vise à recueillir les données des États membre et partager les bonnes pratiques, afin de « promouvoir l’engagement du public […], disséminer information et bonnes pratiques, faciliter la transmission de savoirs entre les parties prenantes et soutenir la prise de décision à un niveau local, national et européen ». Près de 9% de la population européenne seraient concernés par la précarité énergétique. Lors de la conférence, les décideurs politiques présents ne partageaient pas tous la même vision quant à la nécessité de développer une définition commune de la précarité énergétique. Le Vice-Président à l’Union de l’énergie, M. SEFCOVIC a mis en avant le rôle de l’Observatoire dans la description d’un phénomène pluriel tandis que les députés T. GRIFFIN (S&D, GB) et C. TURMES (Verts, LU) ont appelé à une définition commune au niveau européen.
Commission européenne du 29/01 et Contexte du 30/01 du 30/01/2018

Actualités

Revue de Presse 2018


Les revues de presse par année

Les adhérents



Contact

L'UFE
Union Française de l'électricité
3, rue du 4 septembre
75002 Paris
Standard : 01.58.56.69.00
Fax : 01.58.56.69.09

Tous vos contacts

Newsletter

Pour vous tenir informé des événements et des faits marquants du secteur de l'énergie, vous pouvez vous abonner à notre newsletter.