Revue de Presse

Retrouvez les faits marquants du secteur de l’énergie, vus par les médias, en France et en Europe...


UFE/Revue de presse sectorielle du 08/10/2018 au 12/10/2018

Actualité économique et industrielle
PJL PACTE : FIN DES TRV PAR ORDONNANCE AUTORISÉE
Suite à deux décisions du Conseil d’Etat et dans le cadre du projet de loi « Plan d'action pour la croissance et la transformation des entreprises » (Pacte), le gouvernement avait déposé un amendement visant à supprimer par voie d’ordonnance la conformité des tarifs réglementés de vente (TRV) d’électricité et du gaz. En séance publique, les députés ont adopté l’amendement, il appartient désormais au gouvernement de décider par ordonnance l’extinction des TRV du gaz et à réserver ceux de l’électricité aux petits consommateurs.
Contexte du 08/10/2018
Actualité économique et industrielle
PPE/SNBC : « NOUS SOMMES LOIN D'UN SCÉNARIO TOUT ÉLECTRIQUE » AFFIRME L’UFE
Les derniers arbitrages sur la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) en cours de préparation par le gouvernement, et dont le texte sortira fin octobre, sont sujets à de nombres débats sur la composition du mix énergétique. Lors d’un entretien dans La Croix, Damien Siess, directeur stratégique de l’UFE a réaffirmé qu’« aujourd'hui, l'électricité représente 25 % de la consommation d'énergie. Dans une société totalement décarbonée, sa part passerait à 50 %. Nous sommes loin
La croix du 09/10/2018
Actualité économique et industrielle
#ACCÉLÉRONS, LE COLLECTIF TRANSPARTISAN DES DÉPUTÉS POUR LA TRANSITION ÉCOLOGIQUE ET SOLIDAIRE
Un groupe de députés issus de six différentes familles politiques ont décidé, lors de la publication du dernier rapport du GIEC, d’unir leurs forces autour de la transition écologique et solidaire en créant le collectif #accélérons « pour organiser à l’Assemblée le travail transpartisan » sur ce thème, dont le lancement est prévu le 16 octobre. Parmi les premiers membres, figurent Matthieu Orphelin (LREM), Cédric Villani (LREM), Erwan Balanant (MoDem), Eric Diard (LR), Sophie Auconie (UDI-Agir), Guillaume Garot (PS), Jean-Paul Dufrègne (Communiste)… Dans une publication expliquant leur démarche, ils indiquent notamment vouloir unir les analyses et votes « sur des points clefs et des avancées décisives », « y compris en déposant des amendements à l'identique ». Le collectif a l’intention d’être force de proposition dès les discussions sur le projet de loi de finances 2019 (mobilité, biodiversité…).
AFP du 08/10/2018
Actualité économique et industrielle
FRANÇOIS DE RUGY SOUHAITE INTERDIRE LES « PASSOIRES THERMIQUES » À LA LOCATION
Lors de l’émission Le Grand Jury (RTL-LCI) du dimanche 7 octobre, le ministre de la Transition écologique et solidaire a rappelé une des promesses de campagne du candidat Macron « Il y avait dans le programme présidentiel une proposition qui était d'interdire à la location les passoire thermiques, c'est-à-dire ces logements où l'on dépense énormément d'argent - le locataire paye des factures folles de chauffage - et qui sont toujours à la location. C'est compliqué à mettre en œuvre, mais il faut quand même avancer sur ces sujets parce que c'est l'intérêt, non seulement du climat, mais surtout des locataires ». Le ministre a également évoqué le sujet du bonus-malus énergétique « On s'est là aussi fixé un objectif ambitieux : -45% de consommation d'énergie dans le logement d'ici 2050 et -30 d'ici 2030 ». Il ajoute vouloir mettre en œuvre « un nouveau dispositif » d'aide « encore plus concret » en matière d'installation thermique, qui permettrait, a-t-il précisé, à l’Etat d’« organiser et prendre en charge » l'audit énergétique « d'une maison, d'un appartement, d'un immeuble, qu'il soit de particulier ou de bureau ».
RTL du 12/10/2018
Actualité Européenne
LE GIEC PUBLIE SON RAPPORT SUR LES IMPACTS D’UN RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE LIMITÉ À 1,5 °C
Le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) a publié ce 6 octobre son rapport l’impact d’un réchauffement climatique limité à de 1,5 °C par rapport à l’ère préindustrielle. Fondé sur plus de 6 000 références scientifiques, le rapport rappelle que le changement climatique affecte déjà les populations, les écosystèmes et les ressources et montre que les impacts négatifs seraient contenus dans le cas d’un réchauffement de 1,5 °C par rapport à 2 °C et plus. Pour cela, des transitions « rapides et profondes » dans « l’énergie, l’industrie, les bâtiments, les transports et les villes » sont nécessaires. L’instance onusienne préconise une baisse des émissions de CO2 de 45% en 2030 par rapport à 2010 afin d’atteindre le « zéro net » vers 2050 et détaille plusieurs scénarios sectoriels. D’ici 2050, le secteur de l’énergie doit envisager « une demande d’énergie plus basse, une plus grande électrification […] et une décarbonation plus rapide », tandis que le secteur des transports devra diminuer sa consommation d’énergie finale de près de 40 %. Réunis le lendemain de cette publication à l’occasion du Conseil Environnement, les ministres européens, fortement divisés entre l’Europe de l’Est et l’Europe de l’Ouest, n’ont pas réhaussé l’objectif européen de réduction des émissions de gaz à effet de serre pour 2030, actuellement de 40%, en vue de la COP 24, comme le proposait la Commission. Ils ont renvoyé la décision au Conseil européen de mai, celle-ci devant être notifiée à l’ONU « avant 2020 ».
Contexte du
Actualité Européenne
LE CONSEIL DES MINISTRES ADOPTE SA POSITION SUR LES STANDARDS DE CO2
Réunis à l’occasion du Conseil Environnement ce 9 octobre, les ministres européens ont adopté leur position commune sur le règlement relatifs aux standards d’émission de CO2 pour les véhicules légers. Le Conseil ne modifie pas les objectifs proposés par la Commission européennes à l’exception de l’objectif de 2030 pour les voitures, réhaussés à 35% contre 30% initialement proposés. Les objectifs pour 2025 et ceux pour les camionnettes sont identiques à ceux proposés par la Commission. Une révision de ces objectifs et l’introduction d’objectifs contraignants pour 2030 et 2040 est envisagée, mais sans date contraignante pour la Commission européenne. Un mécanisme de pondération plus favorable aux véhicules zéro-émissions (VZE) a été introduit, principalement à destination des pays d’Europe de l’Est dont les nouveaux enregistrements de VZE sont quasiment inexistants. Une exemption totale a été accordée aux petits constructeurs automobiles (- 300 000 ventes par an). Enfin, le Conseil n’a pas repris la position du Parlement d’introduire d’un système de malus. Les trilogues ont commencé ce 10 octobre et les deux institutions espèrent finir les négociations début 2019.
du 11/10/2018
Actualité Européenne
LE PRIX NOBEL DE L’ÉCONOMIE A ÉTÉ ATTRIBUÉ À DEUX AMÉRICAINS AYANT TRAVAILLÉ SUR LA CROISSANCE DURABLE
Willima Nordhaus et Paul Romer se sont vus décernés le prix Nobel d’économie, ce lundi 8 octobre, pour leurs travaux permettant de « conjuguer croissance durable à long terme de l’économie mondiale et bien-être de la planète ». Paul Romer, ancien économiste en chef de la banque mondiale, est essentiellement récompensé pour ces travaux sur la croissance endogène publiés dans les années 1980, qui reconnaissent le potentiel de « la croissance générée par la recombinaison permanente, grâce [aux] idées [innovantes et aux] facteurs de production déjà présents ». William Nordhaus a été le premier économiste à travailler sur le changement climatique dès la fin des années 1970 et fut « pionnier de la notion de prix du carbone par tonne de CO2 comme incitation à la transition énergétique, aujourd’hui à la base de tous les calculs économiques sur les politiques climatiques ». M. Nordhaus défend aujourd’hui une taxation mondiale du carbone.
Le monde du 08/10/2018
Actualité Européenne
LES DÉPUTÉS EUROPÉENS ADOPTENT LE RAPPORT SUR LA DIRECTIVE VÉHICULES PROPRES
La commission ENVI a adopté le 10 octobre le rapport de A. GRZYB (PPE, PL) sur la directive relative aux véhicules propres, qui vise à inciter la commande de véhicules zéro-émission (VZE) dans les appels d’offre publics. Les députés ont réintroduit la définition de véhicules propres contenue dans la directive sur le développement des carburants alternatifs mais en l’assortissant d’un sous-objectif de véhicules zéro-émissions. Parmi les objectifs nationaux de véhicules propres au sein des appels d’offre attribués à chaque État, 70% des voitures, et 66% des bus devront être des VZE en 2030. De plus, le champ d’application de la directive a été étendu aux véhicules de livraison et de collecte des déchets. Enfin, les députés demandent à la Commission de publier une méthodologie de calcul « du puits à la roue » des émissions de CO2 d’ici 2022. Au Conseil, le texte est pour l’instant discuté au niveau technique.
du 11/10/2018
Actualité Européenne
PLEINS FEUX SUR LA CYBERSÉCURITÉ DANS LE SECTEUR DE L’ÉNERGIE
La présidence autrichienne du Conseil de l’UE et la Commission européenne organisaient, le 11 octobre à Bruxelles, une conférence de haut-niveau sur la cybersécurité dans le secteur de l’énergie. Alors que les institutions sont en train de débattre en trilogue de la révision du règlement ENISA, visant à renforcer l’agence européenne de cybersécurité et légiférer sur les systèmes de certification, les discussions ont mis en avant le besoin de proactivité dans ce domaine. En effet, la transition énergétique, accompagnée de la numérisation des réseaux, entraine une multiplication des points d’accès aux réseaux : raccordements installations d’énergies renouvelables, bornes de recharges, compteurs intelligents… Les intervenants ont donc souligné la nécessité d’évaluer les risques de nouveaux objets et systèmes connectés afin de systématiser une approche holistique dans un secteur très interdépendant. Les débats ont également mis en avant les coûts financiers et physiques élevés des cyberattaques, entrainant parfois perte de propriété intellectuelle, dommages sur les infrastructures ou atteinte à la réputation d’une entreprise. Enfin, les intervenants ont mis l’accent sur la résilience des systèmes tout en appelant à renforcer le développement des compétences cyber dans l’Union européenne. La présidence autrichienne organisera les 3 et 4 décembre une conférence sur la cybersécurité afin de mettre en avant le travail réglementaire achevé dans ce domaine sous le trio des présidences estonienne, bulgare et autrichienne du Conseil de l’UE.
Présidence autrichienne du 12/10/2018
Actualité Institutionnelle
AGENDA INSTITUTIONNEL
Commission de l’environnement, de la santé publique et de la sécurité alimentaire, le 18 octobre à Bruxelles
Adoption du rapport pour avis relatif au rapport intérimaire sur le CFP ;
Adoption du projet de rapport sur les standards de CO2 pour les poids lourds ;

Commission des transports et du tourisme, le 15 octobre à Bruxelles :
Présentation par la Commission de l'appel à propositions pour le MIE


Commission des Affaires économiques et monétaires, le 18 octobre, à Bruxelles :
Examen des amendements sur la révision du règlement sur la publication d'informations relatives aux investissements durables et aux risques en matière de durabilité

Trilogue Commission européenne / Parlement européen / Conseil de l’UE, le 18 octobre à Bruxelles
3ème trilogue sur le règlement et la directive « Electricité »

Conseil européen, les 17 et 18 octobre, à Bruxelles


Groupe de travail Transport routier du Conseil de l’UE, le 15 octobre, à Bruxelles
Textes du premier paquet transport

Groupe de travail Environnement du conseil de l’UE, les 15 et 16 octobre à Bruxelles

Groupe de travail Energie du Conseil de l’UE, le 16 octobre, à Bruxelles
du 10/10/2018

Actualités

Revue de Presse 2018


Les revues de presse par année

Les adhérents



Contact

L'UFE
Union Française de l'électricité
3, rue du 4 septembre
75002 Paris
Standard : 01.58.56.69.00
Fax : 01.58.56.69.09

Tous vos contacts

Newsletter

Pour vous tenir informé des événements et des faits marquants du secteur de l'énergie, vous pouvez vous abonner à notre newsletter.