Revue de Presse

Retrouvez les faits marquants du secteur de l’énergie, vus par les médias, en France et en Europe...


UFE/Revue de presse sectorielle du 05/05/17

Actualité économique et industrielle
LA CRE LANCE UN APPEL D’OFFRES POUR LE DÉVELOPPEMENT DE LA PETITE HYDROÉLECTRICITÉ
Publié le 3 mai dernier, l’appel d’offres porte sur la réalisation et l’exploitation d’installations hydroélectriques nouvelles de puissance supérieure ou égale à 1 MW et situées en France métropolitaine continentale. Les installations sont réparties en deux familles : celles qui sont implantées sur de nouveaux sites, de puissance supérieure ou égale à 1 MW, pour un volume total de 60 MW de puissance cumulée et celles équipant des seuils existants de puissance supérieure ou égale à 1 MW, pour un volume total de 45 MW de puissance cumulée. Les dossiers de candidatures sont à déposer avant le 31 janvier 2018 pour la première période de cet appel d’offres.
Contexte du 04/05/2017
Actualité économique et industrielle
L’UFE PLAIDE POUR « UNE EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE AU SERVICE DE L’OBJECTIF CLIMATIQUE » DANS LE CADRE DU CLEAN ENERGY PACKAGE
Dans son éditorial hebdomadaire, publié mardi 2 mai, l’association professionnelle du secteur de l’électricité UFE a déclaré son soutien à l’objectif ambitieux, porté de 27% à 30% d’efficacité énergétique en 2030, proposé par la Commission européenne fin novembre, mais estime qu’il doit rester « indicatif » et non pas contraignant. "En considérant que l’efficacité énergétique est un objectif en soi, la Commission introduit des contraintes supplémentaires dans le système énergétique, synonymes de coûts pour une économie européenne qui s’en passerait bien", a-t-elle écrit. Ce projet de directive Efficacité énergétique et Performance énergétique du bâtiment sera débattu dans les prochains mois au Parlement européen.
AEF du 05/05/2017
Actualité économique et industrielle
POUR EY STRATEGY, UNE ÉLECTRICITÉ « ZÉRO CARBONE » EN 2025 EST POSSIBLE
Dans une tribune sur la production d’électricité décarbonée, Olivier Lluansi, associé chez EY Strategy, affirme que l’électricité française pourrait être totalement indépendante des énergies fossiles à l’horizon 2025. Tout d’abord, l’électricité française est déjà réputée pour son faible contenu carbone : 40-60 g de CO2/kWh (contre 340 g en Espagne et 680 g en Allemagne). Cette dernière décennie, les énergies renouvelables ont peu à peu remplacé les énergies fossiles dans le mix électrique, mais pas complètement, puisque les centrales thermiques ont encore un rôle à jouer en cas de forte tension sur le système électrique. Selon EY, pour atteindre un objectif zéro carbone dans l’électricité, il faudra développer le thermique renouvelable (biofuel, biogaz, biomasse ou biométhane) pour assurer l’équilibre du réseau et « anticiper la question sociale ». Par ailleurs, il faudra « introduire progressivement une taxe carbone autour de 100€/t dans le secteur de l’électricité (préférablement au niveau européen pour des raisons de concurrence) ».
Usine Nouvelle du 03/05/2017
Actualité économique et industrielle
LA CRE LANCE UNE CONSULTATION SUR LES RACCORDEMENTS AUX RÉSEAUX D’ÉLECTRICITÉ
Le gendarme de l’énergie a formulé, le 2 mai dernier, trois propositions pour améliorer les conditions financières et techniques des raccordements des sites résidentiels et industriels aux réseaux de transport et distribution d’électricité. La CRE interroge les acteurs de marché et les collectivités locales sur les conditions de simplification et d’optimisation des coûts et des délais, sur l’intégration des smart grids et celle des énergies renouvelables. La consultation prend fin le 2 juin prochain.
Contexte du 03/05/2017
Actualité économique et industrielle
7ÈME PITCH DE LA PFA : « LE VÉHICULE DE DEMAIN SERA ÉLECTRIQUE, CONNECTÉ ET AUTONOME »
La plateforme de la filière automobile et mobilités (PFA), l’organisation qui regroupe les constructeurs-équipementiers et les fédérations professionnelles du secteur, a annoncé les résultats de son appel à contribution sur le thème des véhicules de demain : au total, neuf PME ont été sélectionnés pour présenter leur projet devant un parterre de représentants du secteur automobile tels que PSA, Renault, Michelin, Valéo… « L’idée est venu de créer un réseau, comme notre plateforme dédiée à l’innovation, et de permettre aux PME d’expliquer ce qu’elles font afin de les mettre en relation avec des grands groupes du secteur. Cela peut amener à la signature d’accords commerciaux ou des travaux de recherche » a précisé le directeur R&D de la PFA Jean-Luc Brossard à Enerpresse. Voici quelques innovations de ce 7ème Pitch : Electric Motion a présenté un projet d’optimisation de la chaîne de propulsion électrique des deux roues, Gulplug a révélé son accessoire de branchement automatique des véhicules électriques et hybrides rechargeables, et CIL4Sys Engineering a exposé sa chaîne outillée de conception des systèmes du véhicule connecté autonome.
Enerpresse du 05/05/2017
Actualité économique et industrielle
RECORD DE PRODUCTION ÉOLIENNE EN MARS 2017
Le mois de mars 2017 aura été particulièrement productif pour l’énergie éolienne : selon RTE, elle aurait battu un record mensuel en France, avec plus de 18.2% de la consommation d’électricité « grâce aux bonnes conditions venteuses ainsi qu’à l’augmentation du parc installé ». Alors que la production électrique d’origine fossile a été en forte hausse depuis le début de l’hiver (en raison des problèmes de sûreté du parc nucléaire et un hiver rigoureux), la production issue des énergies renouvelables (hors hydraulique) est repartie à la hausse en mars (+17.7% par rapport à mars 2016), ce qui limite le recours au fossile. Enfin les températures douces de ce mois ont provoqué une baisse de 9.4% de la consommation par rapport à la même période l’an dernier, effectivement, « le mois de mars 2017 est le plus chaud des mois de mars sur la période 1900-2017 » précise RTE. Ainsi, les exportations d’électricité ont également battu un record avec plus de 17 GW (soit la capacité de 17 réacteurs nucléaires) exportés le 30 mars à 19h30.
Lenergeek.com du 02/05/2017
Actualité économique et industrielle
PUBLICATION DU DÉCRET SUR LA 4ÈME PÉRIODE DES CEE : LES ACTEURS DE L’ÉNERGIE RÉAGISSENT
Publié au Journal Officiel le 3 mai dernier, ce décret fixe un niveau d’obligations sur la période du 1er janvier 2018 au 31 décembre 2020 à 1 200 TWh cumac pour les obligations dites « classiques » et 400 TWh cumac pour les obligations d’économies d’énergie qui doivent être réalisées au bénéfice des ménages précaires sur le plan énergétique. Ce doublement de l’objectif a alerté l’Association française du gaz (AFG), l’Association national des opérateurs détaillants en énergie (Anode) et l’Union Française de l’Electricité (UFE), qui, dans un communiqué de presse commun, ont dénoncé le « coût du dispositif, répercuté dans la facture des consommateurs ». Pour les trois associations, « le mécanisme n’a pas généré de hausse significative des actes de rénovation énergétique depuis 10 ans. En revanche, il a contribué à augmenter de l’ordre de 700 M€ les factures d’énergie des consommateurs, y compris des plus précaires ». Par ailleurs, les nouveaux objectifs représentent un coût à venir « au minimum de 2 milliards d’euros par an, qui se traduiront par des hausses des factures d’énergie de l’ordre de 2% pour tous les ménages ». Selon la Déléguée Générale de l’UFE, Anne Chenu, le dispositif des CEE « ne déclenche pas » les travaux d’économies d’énergie, mais représente plutôt un effet d’aubaine pour tous les travaux qui auraient de toutes façons été réalisés.
AFP du 03/05/2017
Actualité Européenne
CALENDRIER INSTITUTIONNEL
Groupe de travail environnement du Conseil de l’Union européenne, le 8-11-12 mai à Bruxelles :
- 08/05 : Examen des amendements du Parlement européen relatif à la réforme du marché ETS et préparation du trilogue

Groupe de travail énergie du Conseil de l’Union européenne, le 10 mai à Bruxelles
du 05/05/2017
Actualité Européenne
LES ETATS-MEMBRES PUBLIENT UN GUIDE DES MEILLEURES PRATIQUES POUR LES CENTRALES DE PLUS DE 50MW
Dans le cadre de la directive sur les émissions industrielles, les Etats-membres ont adopté le 28 avril un guide des meilleures pratiques pour les centrales de plus de 50MW. Ce document liste les meilleures solutions techniques disponibles (BAT) au regard de leur performance environnementale. La directive sur les émissions industrielle impose notamment un renforcement des normes sur les émissions d’azote, de dioxyde de soufre, de mercure à partir de 2021.
Contexte du 02/05/2017
Actualité Européenne
LE PROGRAMME EUROPÉEN ELENA RENFORCÉ
La Commission européenne et la Banque européenne d’investissement (BEI) ont signé mardi 2 mai un accord délégué visant à allouer 30 millions d’euros supplémentaires au programme Elena, le mécanisme européen d’assistance technique pour les projets énergétiques locaux. Cette allocation supplémentaire sera répartie entre les projets d’efficacité énergétique et de distribution (20 millions) et la mobilité durable (10 millions).
Commission européenne du 02/05/2017
Actualité Européenne
LA COMMISSION PUBLIE UN GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR L’EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE
Le 28 avril, la Commission européenne a publié un guide de bonnes pratiques en matière d’efficacité énergétique, l’une des priorités de la Commission européenne dans son paquet législatif « Une énergie propre pour tous les européens ». Ce guide s’articule en 6 parties : i) les mesures transsectorielles, ii) le bâtiment, iii) l’industrie, les entreprises et les services, iv) les produits de consommation, v) la mise en place d’un cadre politique efficace et vi) le déblocage des investissements financiers. Dans ce document, la Commission européenne souligne notamment le bénéfice du système d’obligations d’efficacité énergétique ou de mesures alternatives d’économies d’énergie d’une rénovation soutenue des bâtiments existants et de la mise en place d’objectifs d’efficacité énergétique nationaux.
Commission européenne du 28/04/2017
Actualité Européenne
LES ÉMISSIONS DE CO2 BAISSENT LÉGÈREMENT DANS L’UNION EUROPÉENNE
Dans un communiqué de presse paru ce 4 mai, Eurostat présente l’évolution du niveau des émissions de CO2 dans les Etats-membres. Entre 2015 et 2016, le volume d’émissions a diminué de 0,4% à l’échelle européenne. Si les émissions ont augmenté dans la majorité des Etats-membres dont notamment pour la Finlande (+8,5%), le Danemark (+5,7%) l’Espagne (+1,6%), en Allemagne (0,7%) et la France (+0,9%), la baisse de la moyenne européenne s’explique par la réduction des émissions dans onze Etats dont Malte (-18,2%), la Bulgarie (-7%) et le Portugal (-5%) . A ce jour, la France contribue à 9,8% des émissions dans l’Union européenne, un taux moindre que la part de l’économie de la France dans l’Union européenne (12,8% en 2015).
AEF du 04/05/2017 et Contexte du 05/05/2017 du 05/05/2017
Actualité internationale
LA JUSTICE AMÉRICAINE DONNE L’OPPORTUNITÉ AU PRÉSIDENT TRUMP DE MODIFIER LE CLEAN POWER PLAN INITIÉ PAR OBAMA
Le 28 avril, la cour d’appel fédérale de Washington a décidé d’interrompre pendant 60 jours la procédure de recours lancée par 18 Etats américains contre le Clean Power Plan, la stratégie pour une énergie propre lancée par B. Obama. Alors que la cour n’a pas encore statué sur la légalité du Clean Power Plan, ce lapse de temps permet au président Trump de modifier ce document législatif avant la poursuite du recours. L’équipe de D. Trump a annoncé que le président américain se prononcerait sur l’accord de Paris d’ici la fin du mois de mai.
Contexte du 02/05/2017

Les adhérents



Contact

L'UFE
Union Française de l'électricité
3, rue du 4 septembre
75002 Paris
Standard : 01.58.56.69.00
Fax : 01.58.56.69.09

Tous vos contacts

Newsletter

Pour vous tenir informé des événements et des faits marquants du secteur de l'énergie, vous pouvez vous abonner à notre newsletter.