Revue de Presse

Retrouvez les faits marquants du secteur de l’énergie, vus par les médias, en France et en Europe...


UFE/ Revue de presse sectorielle du 21/04/17

Actualité économique et industrielle
BILAN DU QUINQUENNAT EN MATIÈRE D’ÉNERGIE PAR JEAN-PAUL CHANTEGUET
Le président de la commission du développement durable de l’Assemblée nationale a dressé pour Contexte un bilan mitigé du quinquennat en matière d’énergie. Dans la « liste des acquis », Jean-Paul Chanteguet salue le succès la COP 21 et les lois de biodiversité et de transition énergétique. « Néanmoins d’autres décisions ont été prises qui ne peuvent pas faire de la France le pays de l’excellence environnementale » : l’abandon de l’écotaxe compensé par une hausse de la fiscalité sur le diesel, les objectifs non atteignables dont celui de la rénovation énergétique (500 000 logements par an en 2017-2018), le manque de moyens financiers pour la transition énergétique. Pour le président PS, la loi de transition énergétique doit encore être adaptée pour « aller plus loin en matière de transition énergétique et de financement en particulier », et surtout, « il faudra que les responsables politiques se prononcent par rapport au nucléaire ! » car, « l’Etat est incapable d’anticiper les conséquences des fermetures à venir et donc de traiter les problèmes de reclassement, sociaux et de formation que celles-ci pourront poser. On met la tête dans le sable ».
Contexte du 18/04/2017
Actualité économique et industrielle
WWF ACCOMPAGNERA LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE DE LA MÉTROPOLE ROUEN NORMANDIE
Frédéric Sanchez, président de la Métropole Rouen Normandie, et Pascal Canfin, directeur général de WWF, ont signé le 13 avril dernier, une convention de partenariat pour une durée de trois ans « pour accompagner la métropole dans la transition écologique de son territoire et la définition de ses objectifs de lutte contre le changement climatique ». La métropole a annoncé dans le même temps, l’arrêt de l’usage du charbon et du fioul dans la chaufferie de Rouen et Bihorel qui alimente un réseau de chaleur desservant 7 750 logements. « A terme, il est prévu que la chaufferie fonctionne avec l’usage d’énergies renouvelables et de cogénération d’ici 2020, ce qui permettra une réduction de plus de 90% des émissions de réseau par rapport au niveau actuel » selon le communiqué de presse. Ce partenariat s’articule autour de trois axes : la préparation d’une conférence climat territoriale « Accord de Rouen » sur le modèle de la COP 21, accompagner l’élaboration et la mise en œuvre du Plan climat par la société civile, et accompagner la mise en œuvre et la connaissance des politiques structurantes du Plan climat par les citoyens.
Enerpresse du 19/04/2017
Actualité économique et industrielle
BILAN DE LA LOI TRANSITION ÉNERGÉTIQUE PAR SÉGOLÈNE ROYAL
A quelques semaines de la fin du quinquennat, la ministre de l’Energie a dressé le bilan de la loi transition énergétique pour la croissance verte, lors du conseil des ministres du 19 avril dernier : 95 % décrets sont publiés et 554 TEPCV ont été créés. Cinq textes sont encore attendus : le décret rendant obligatoire les travaux de rénovation dans les bâtiments tertiaires, l’obligation de pré-équipement pour les véhicules électriques et de stationnement pour vélo lors de travaux dans les bâtiments existants, le plan de réduction des émissions de polluants atmosphériques, les règles d’implantation des éoliennes à proximité des installations militaires ou météo notamment, et, le décret sur les principes et calculs des émissions de GES des projets publics. Hormis le décret sur les éoliennes, les autres devraient être publiés avant la fin du quinquennat. Enfin, le décret sur la 4ème période des CEE devrait paraître dans les prochains jours.
AEF du 20/04/2017
Actualité économique et industrielle
L’AUTORITÉ DE LA CONCURRENCE APPELLE LE GOUVERNEMENT À CLARIFIER L’AVENIR DE L’ARENH
Entré en vigueur le 1er juillet 2011, le dispositif de l’Arenh contraint EDF à vendre à ses concurrents sa production d’électricité nucléaire (jusqu’à 100 TWh) à un prix régulé, dans l’objectif d’accroître la concurrence sur le marché et de permettre aux autres acteurs d’investir dans leurs propres moyens de production. Prévu pour durer jusqu’en 2025, « le gouvernement ne s’est pas à ce jour pas prononcé sur son choix de prolonger (ou non) ce mécanisme au-delà de 2025, pas plus que sur d’éventuels mécanismes de substitution » a alerté l’Autorité de la concurrence. « La pérennisation de l’Arenh rendrait nécessaire de s’interroger sur certains des principes ayant présidé à sa conception, ainsi que sur certaines de ses modalités. Une telle réflexion est lourde de conséquences et ne peut être repoussée sans conséquences négatives », par ailleurs, l’absence de décision « est préjudiciable à la fois à EDF, aux fournisseurs alternatifs », mais également aux consommateurs encore soumis au TRV, a précisé l’Autorité.
AFP du 19/04/2017
Actualité économique et industrielle
LE RECYCLAGE DES PANNEAUX PHOTOVOLTAÏQUES, UN NOUVEAU MARCHÉ CLÉ EN FRANCE
Les Français sont de plus en plus adeptes de l’énergie solaire, mais que faire des panneaux photovoltaïques arrivant en bout de course ? Désormais, ils pourront être recyclés dans les Bouches-du-Rhône, à Rousset, où les sociétés Veolia et PV Cycle France y installent la première structure française dédiée, d’ici la fin de l’année. Les panneaux usagés y seront valorisés : 1 400 tonnes de matières y seront traitées pendant 4 ans. On prévoit une augmentation de 40% de matière recyclée des panneaux par an, jusqu’à 2021. Pour rappel, 55 000 tonnes de panneaux photovoltaïques (composés à 75% de verre) sont installés chaque année dans l’Hexagone.
La Tribune du 19/04/2017
Actualité économique et industrielle
LINKY, PILIER INCONTOURNABLE DE L’AUTOCONSOMMATION
Inscrit dans la loi transition énergétique, l’autoconsommation peut s’effectuer de manière totale (en autonomie) ou partielle (en injectant ou soutirant du courant dans le réseau) et en production individuelle ou collective (ensemble d’acteurs regroupés). La plupart du temps, le gestionnaire de distribution anticipe que l’autoconsommateur devra conserver un fournisseur d’électricité afin de maintenir un équilibre entre sa production et sa consommation. Pour ce faire, les points de soutirage et d’injection doivent être placés à l’aval d’un compteur, comme le prévoit l’ordonnance du 27 juillet 2016. Linky jouera un rôle central dans ce dispositif, étant capable de collecter, transmettre et stocker des données de l’autoconsommateur vers le réseau (et vice-versa), qui permettront d’une part de faciliter la facturation et d’autre part de maîtriser la consommation du producteur.
La Tribune du 20/04/2017
Actualité économique et industrielle
LUTTE CONTRE LA POLLUTION LUMINEUSE : TROIS ASSOCIATIONS DÉNONCENT L’INACTION DU GOUVERNEMENT AU CONSEIL D’ETAT
L’Association nationale pour la protection du ciel et de l’environnement nocturne (ANPCEN), France nature environnement (FNE) et la Fédération Rhône-Alpes de protection de la nature section Isère, ont saisi le Conseil d’Etat afin de contraindre le ministère de l’Environnement à publier, comme prévu dans la loi Grenelle II, les arrêtés relatifs aux nuisances lumineuses « Cette loi réglemente notamment les installations lumineuses dans certains espaces naturels, comme les sites Natura 2000 ou les parcs nationaux. Sauf qu’aujourd’hui, aucun arrêté n’existe. Par exemple, des stations de ski vides la nuit continuent d’être éclairées » rapporte la FNE. Les solutions pour limiter l’impact de la lumière artificielle sur la biodiversité sont pourtant nombreuses, comme limiter l’éclairage la nuit ou en orientant la lumière des lampadaires vers le sol.
Le Monde du 19/04/2017
Actualité Européenne
CALENDRIER INSTITUTIONNEL
Commission parlementaire ITRE du Parlement européen, 24-25 avril à Bruxelles :
- 24/04 : Echange de vues sur le règlement relatif à la préparation aux risques
- 24/04 : Echange de vues sur le règlement ACER
- 24/04 : Retours sur les négociations relatives à la sécurité d’approvisionnement en gaz.
- 25/04 : Vote du compromis interinstitutionnel sur le règlement établissant un cadre pour l’étiquetage de l’efficacité énergétique.
- 25/04: Echange de vues sur la directive relative à l’organisation du marché intérieur de l’électricité
- 25/04: Echange de vues sur le règlement relatif au marché intérieur de l’électricité
- 25/04 : Echange de vues avec des représentants de la communauté de l’énergie
Commission parlementaire ENVI du Parlement européen, 24-25 Avril à Bruxelles :
- 25/04 : Examen des amendements sur le règlement relatif à la prise en compte des émissions et des absorptions de gaz à effet de serre résultant de l’utilisation des terres, du changement d’affection des terres et de la foresterie dans le cadre d’une action pour le climat et l’énergie à l’horizon 2030 (LULUCF)
- 25/04 : Audition publique sur la valeur ajoutée de l’UE dans les politiques environnementales

Groupe de travail énergie du Conseil de l’Union européenne, 25-28 avril à Bruxelles :
- 25/04 : Communauté de l’énergie – préparation de la rencontre du groupe permanent à haut niveau (PHLG) du 27 Avril.
- 25/04 : Examen thématique de la Directive énergies renouvelables : électricité (articles 4, 5, 6, 15(3), 16, 17) et consommateurs (articles 19, 21, 22)
- 28/04 : Examen de la directive sur la performance énergétique des bâtiments (EPBD)
du 21/04/2017
Actualité Européenne
DES APPELS À PROJET DANS L’ÉOLIEN OFFSHORE REMPORTÉS SANS SUBVENTION EN ALLEMAGNE
Sur quatre appels à projet soumis par l’Agence fédérale des réseaux, trois d’entre eux ont été remportés le 13 avril par les entreprises Dong et EnBW et prévoient de vendre leur électricité au prix du marché, sans subvention. Le niveau de subvention moyen de cet appel d’offres est ainsi de 4,4€/MWh entre 2021 et 2025, un montant inférieur au niveau de subvention habituel de l’éolien off-shore (124€/MWh en Belgique en juin 2016, 72€/MWh aux Pays-Bas en juillet 2016). L’association allemande du secteur éolien Bundesverband WindEnergie, a toutefois regretté que les acteurs du secteur aient à prendre davantage de risques pour, et qui exclue ainsi les entreprises familiales ou celles qui ne disposent pas de soutien public.
Les Echos & Contexte du 19/04/2017
Actualité Européenne
EURELECTRIC PROMEUT L’ÉLECTRIFICATION DES SECTEURS DU TRANSPORT, DU CHAUFFAGE ET DU REFROIDISSEMENT
Dans une étude sur l’électrification publiée ce 19 avril, Eurelectric rappelle que l’électrification des secteurs du chauffage et du refroidissement apparait comme la solution la plus efficace et la plus vraisemblable pour décarboner l’économie européenne. Pour accélérer ce processus, l’association européenne du secteur de l’électricité propose 5 actions clés, parmi lesquelles le renforcement du marché ETS, la diminution du niveau de charges qui pèse sur le secteur et le renforcement de la flexibilité du marché. L’association européenne rappelle également que le déploiement de bornes de recharge intelligentes permettra d’améliorer la flexibilité du système électrique dans son ensemble.
Euractiv & Eurelectric du 18/04/2017
Actualité Européenne
ENGIE INVESTIT DANS LE PHOTOVOLTAÏQUE CHINOIS
Dans un communiqué de presse publié ce 18 avril, Engie a annoncé le rachat de 30% du capital de l’entreprise chinoise Unisun, spécialisée dans la production d’énergie photovoltaïque. Dans cet accord, Engie participera notamment au développement de l’activité de cette entreprise en forte croissance. En effet, Unisun dispose actuellement de 500MW de capacité photovoltaïque à travers le monde et a annoncé l’installation de 4GW de capacité photovoltaïque en Chine d’ici 2020.
Enerpresse du 20/04/2017
Actualité internationale
L’ADMINISTRATION AMÉRICAINE SOUHAITE RÉÉVALUER L’ACCORD AVEC L’IRAN SUR LE NUCLÉAIRE
D’après une déclaration du secrétaire d’Etat américain, Rex Tillerson, ce 18 avril, l’administration américaine a lancé une étude pour évaluer l’intérêt américain dans la diminution des sanctions économiques qui pèsent sur l’Iran. L’administration Obama avait réussi à signer avec l’Iran, la Chine, la Russie, la France, le Royaume-Uni et l’Allemagne, un accord pour le développement pacifique du nucléaire iranien, en contrepartie de la levée des sanctions économiques contre l’Iran. Si la Maison Blanche a certifié que l’Iran respecte à ce jour les termes de l’accord négocié, R. Tillerson dénonce tout de même l’« approche défaillante » de l’accord et préconise un Etat iranien dénucléarisé.
Enerpresse du 21/04/2017
Actualité internationale
L’ADMINISTRATION AMÉRICAINE SOUHAITE RÉÉVALUER L’ACCORD AVEC L’IRAN SUR LE NUCLÉAIRE
D’après une déclaration du secrétaire d’Etat américain, Rex Tillerson, ce 18 avril, l’administration américaine a lancé une étude pour évaluer l’intérêt américain dans la diminution des sanctions économiques qui pèsent sur l’Iran. L’administration Obama avait réussi à signer avec l’Iran, la Chine, la Russie, la France, le Royaume-Uni et l’Allemagne, un accord pour le développement pacifique du nucléaire iranien, en contrepartie de la levée des sanctions économiques contre l’Iran. Si la Maison Blanche a certifié que l’Iran respecte à ce jour les termes de l’accord négocié, R. Tillerson dénonce tout de même l’« approche défaillante » de l’accord et préconise un Etat iranien dénucléarisé.
Enerpresse du 21/04/2017

Actualités

Revue de Presse 2017


Les revues de presse par année

Les adhérents



Contact

L'UFE
Union Française de l'électricité
3, rue du 4 septembre
75002 Paris
Standard : 01.58.56.69.00
Fax : 01.58.56.69.09

Tous vos contacts

Newsletter

Pour vous tenir informé des événements et des faits marquants du secteur de l'énergie, vous pouvez vous abonner à notre newsletter.