Revue de Presse

Retrouvez les faits marquants du secteur de l’énergie, vus par les médias, en France et en Europe...


Revue de presse du 03/11

Actualité économique et industrielle
L’ADEME SONNE L’HEURE DU BILAN POUR LES BORNES DE RECHARGE
L’ademe a lancé un appel d’offres pour réaliser une étude sur « la caractérisation des besoins en déploiement d’infrastructures de recharge pour véhicule électrique ». « L’Ademe est dans une démarche pratique qui vise à maximiser le taux d’usage des bornes en France. L’idée est de définir des règles à appliquer pour de prochains appels d’offres des collectivités locales afin de ne pas répéter certaines erreurs », explique Joseph Beretta, directeur de l’Avere. En plus de faire le bilan de l’utilisation des bornes de recharge, cette étude devra aussi déterminer les facteurs qui expliquent les disparités d’usage entre elles.
Green Univers du 02/11/2017
Actualité économique et industrielle
FRANCE STRATÉGIE LIVRE SES CLÉS POUR RÉUSSIR LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE DANS LES TERRITOIRES
Le think tank a relevé les facteurs de succès des territoires les plus engagés dans la transition énergétique, tels que « les récits de territoire » qui « font avancer les choses » grâce aux histoires fédératrices (ex. Nord-Pas-de-Calais marqué par la crise minière ou Grenoble avec l’hydroélectricité). Les motivations économiques entrent également en jeu, comme pour la ville Lyon qui développe son attractivité auprès des entreprises de hautes technologies grâce à ses démonstrateurs smart city. Enfin, les personnalités publiques fortes, la bonne coordination des acteurs et le soutien de l’Europe sont d’autres éléments clés qui ont permis à certains territoires de s’engager pleinement dans leur transition énergétique.
AEF du 02/11/2017
Actualité économique et industrielle
DIRECT ENERGIE, DÉSORMAIS FOURNISSEUR ET PRODUCTEUR D’ÉNERGIE RENOUVELABLE
C’est officiel, le 31 octobre dernier, Direct Energie a conclu le rachat de Quadran pour 344 millions d’euros. Le groupe intègre dans ses capacités de production 363 MW d’ « éoliens terrestres, solaires, hydrauliques et biogaz » et prévoit d’augmenter cette puissance à 800 MW d’ici fin 2018.
BFM du 02/11/2017
Actualité économique et industrielle
GRAND PARIS : EDF ENGAGÉ DANS LA CONCEPTION DES « QUARTIERS INTELLIGENTS ET BAS CARBONE DE DEMAIN »
Dans un entretien donné à La Tribune, Catherine Lescure, déléguée régionale Ile-de-France, énumèrent les actions d’EDF et de ses filiales dans la construction d’un Grand Paris « où il fait bon vivre » : « système de réseaux de chaleur utilisant les énergies renouvelables, pilotage automatique des bâtiments en fonction des usages et gestion à distance des équipements pour les habitants, éclairage connecté et intelligent, gestion de bornes de recharge pour véhicules électriques couplées au photovoltaïque… ». Plus généralement, EDF encourage les initiatives visant à faire baisser la facture d’énergie, telles que la rénovation des bâtiment avec l’objectif de « 23 % de consommations énergétiques économisés sur trois ans et 30 % d’émissions de CO2 évitées », et, l’autoconsommation à l’échelle d’une maison individuelle ou d’un quartier. Pour cette dernière, elle cite d’emblée l’éco quartier Nanterre Cœur Université, premier smart grid électrique et thermique en France !
La Tribune du 01/11/2017
Actualité économique et industrielle
CHEZ ENGIE, « 95 % DES GENS VONT DEVOIR CHANGER DE JOB »
Le 19 octobre dernier, Isabelle Kocher et les membres de son comité exécutif ont tenu une conférence de presse pendant laquelle la stratégie du groupe, qui tient en trois mots, a été dévoilée : « décarbonation, décentralisation et digitalisation ». Pour la directrice générale d’Engie, « 80% de nos activités sont dans les trois D, et l’on est en train d’arrêter les 20% qui n’y sont pas, essentiellement dans le charbon et le pétrole ». Si le cours d’Engie « a si bien performé », c’est notamment grâce à « un surcroît de mobilisation interne ». « Il faut changer radicalement nos façons de travailler. Dans un système pyramidal, il faut passer à une organisation où tous les collaborateurs sont sollicités » explique-t-elle. Et le DRH Pierre Deheunynck de préciser que « 95% des gens vont devoir changer de job » afin de passer d’une organisation où 30 000 salariés deviendront dirigeants, contre 30 aujourd’hui.
Challenges du 01/11/2017
Actualité Européenne
CALENDRIER INSTITUTIONNEL
Commission de l'Environnement, de la Santé publique et de la Sécurité alimentaire (ENVI), le 6 novembre à Bruxelles
- Rapport sur l’avancée des discussions interinstitutionnelles sur les objectifs de réduction des gaz à effet de serre nationaux à horizon 2030.


Commission Industrie, Recherche et Energie (ITRE) les 6, 8 et 9 novembre à Bruxelles
- Adoption du rapport pour avis sur la stratégie du commerce numérique (6 novembre)
- Échanges sur le rapport pour avis sur la planification pluriannuelle financière post 2020 (6 novembre)
- Discussion entre rapporteurs fictifs sur les amendements de compromis relatif au projet de directive sur la promotion des énergies renouvelables (8 novembre)
- Discussion entre rapporteurs fictifs sur les amendements de compromis relatif au projet de règlement sur la Gouvernance de l’Union de l’énergie (9 novembre)


Groupe de travail Energie du Conseil de l’UE, les 6, 7 et 9 novembre à Bruxelles
- Discussion sur le règlement Gouvernance (6 et 7 novembre)
- Discussions sur la Directive Énergies Renouvelables (9 novembre)


Groupe de travail Environnement du Conseil de l’UE, les 6, 8 novembre à Bruxelles
- Discussion sur règlement LULUCF (6 novembre)
- Discussion sur le règlement sur la répartition de l’effort (8 novembre)


Commission européenne, le 8 novembre :
- Publication de la seconde partie du paquet mobilité « L’Europe en mouvement »
du 03/11/2017
Actualité Européenne
LA PLATEFORME POUR L’ÉLECTROMOBILITÉ PUBLIE DES RECOMMANDATIONS POUR ACCÉLÉRER LES INVESTISSEMENTS DANS LES INFRASTRUCTURES DE RECHARGE
Dans un ‘position paper’ en date du 30 octobre, la Plateforme pour l’électromobilité appelle les institutions européennes et les Etats membres à créer un cadre propice aux investissements dans les bornes de recharge. La Plateforme souligne que la mise en œuvre des directives pour les infrastructures de carburants alternatifs et sur la performance énergétique des bâtiments doit être accompagnée des outils de financement appropriés. Ainsi les mécanismes existants de soutien aux financements de mesures d’efficacité énergétique pourraient être mobilisés pour la mise en place des bornes de recharge lors des rénovations dans les bâtiments résidentiels. De même, les outils financiers et les financements européens, comme le programme de financement des infrastructures transeuropéennes (CEF) ou les fonds structurels, devraient encourager l’électrification des transports publics et l’installation des bornes de recharge. Enfin, alors que les technologies ne permettent pas encore de garantir un retour sur investissement, la Plateforme souligne le rôle central des financements européens dans l’accélération de l’électrification.
Plateforme pour l’électromobilité du 30/10/2017
Actualité Européenne
LA COMMISSION EUROPÉENNE PRÉSENTE SES PRIORITÉS DE FINANCEMENT DANS LE CADRE DU PROGRAMME H2020
La Commission européenne a présenté le 27 octobre ses priorités de financement dans le cadre du programme H2020 pour la période 2018-2020. La Commission a choisi de mettre l’accent sur un faible nombre de thèmes afin de dégager des budgets plus importants pour les priorités politiques portées par le Président Juncker. Ainsi, 3,3 milliards d’euros seront dédiés à des investissements pour une économie à faible intensité de carbone, dont 2,2 milliards pour des projets liés à l’énergie propre. Le développement et la production de la future génération de batteries électriques en Europe bénéficieront également d’un financement européen à hauteur de 200 millions d’euros.
Commission européenne du 27/10/2017
Actualité Européenne
GOUVERNANCE DE L’UNION DE L’ÉNERGIE : 9 PAYS EUROPÉENS DÉFENDENT UNE APPROCHE PLUS FLEXIBLE POUR ATTEINDRE LES OBJECTIFS ENR
Selon un « non-papier » consulté par Contexte, neuf pays européens, dont l’Allemagne et la France, ont défendu, lors du COREPER du 27 octobre, une approche visant à laisser plus de flexibilité aux Etats membres dans la définition des objectifs renouvelables 2030. Ainsi, cette proposition donne aux Etats membres la possibilité de définir volontairement leurs objectifs ENR ainsi que les niveaux des deux points de référence en 2024 et 2027. Si l’objectif européen de 27% d’énergies renouvelables en 2030 risque de ne pas être atteint collectivement, le non-papier prévoit aussi de définir des « critères objectifs » permettant à la Commission de déterminer quel Etat doit augmenter sa contribution. Le règlement sur l’Union de l’énergie sera à l’ordre du jour du groupe de travail Energie du Conseil les 6 et 7 novembre prochain.
Contexte du 30/10/2017
Actualité Européenne
LA SUÈDE VA CONSTRUIRE UNE USINE DE BATTERIES ÉLECTRIQUES
Dans le contexte du développement des véhicules électriques, la start-up suédoise Northvolt a annoncé le 19 octobre vouloir implanter une usine de batteries électriques à Skelleftea, commune du nord de la Suède, pour une mise en service progressive à partir de 2020. Avec une production estimée à 32 GWh de batteries par an d’ici 2023, ce projet d’usine, la plus grande en Europe, comprend également l’ouverture d’un centre de recherche et développement. Ce projet fait écho à la volonté du Vice-Président à l’Union de l’énergie, M. Sefcovic, de créer un « Airbus des batteries » en Europe pour faire face à la concurrence chinoise et américaine dans la course au lithium. Estimée à 4 milliards d’euro, cette usine géante pourrait donc bénéficier de financements européens selon le journal La Croix.
Connaissance des énergies du 23/10/2017 et La Croix du 30/10/2017 du 23/10/2017
Actualité Européenne
L’ITALIE PRÉVOIT DE SORTIR DU CHARBON DÈS 2025
Ce 24 octobre, le gouvernement italien a présenté sa nouvelle stratégie énergétique pour la décennie à venir. Il a annoncé son intention de fermer les centrales à charbon d’ici 2025, rejoignant ainsi une tendance européenne déjà initiée par le Portugal, la France, les Pays-Bas et le Royaume-Uni. Cette décision fait suite à l’engagement pris depuis 2015 par l’énergéticien Enel de ne plus investir dans des centrales à charbon. Dans cette optique, le gouvernement italien maintient son objectif de 27% d’énergie renouvelables dans le mix énergétique d’ici à 2030, et souhaite investir dans de nouvelles infrastructures gazières, notamment de Gaz naturel compressé (GNC) et liquéfié (GNL). Les modalités de cette stratégie de remplacement sont encore en discussion. Le gouvernement doit adopter sa position finale le 7 novembre.
Reuters Italie du 24/10/207 et Euractiv du 26/10/2017 du 26/10/2017

Actualités

Revue de Presse 2017


Les revues de presse par année

Les adhérents



Contact

L'UFE
Union Française de l'électricité
3, rue du 4 septembre
75002 Paris
Standard : 01.58.56.69.00
Fax : 01.58.56.69.09

Tous vos contacts

Newsletter

Pour vous tenir informé des événements et des faits marquants du secteur de l'énergie, vous pouvez vous abonner à notre newsletter.