Revue de Presse

Retrouvez les faits marquants du secteur de l’énergie, vus par les médias, en France et en Europe...


UFE/Revue de presse sectorielle du 20/10/17

Actualité économique et industrielle
TOTAL VA CRÉER DES EMPLOIS DANS « LES NOUVELLES ÉNERGIES »
« On sera 1 000 de plus (en France) dans cinq ans, toutes les créations d’emplois venant du secteur des nouvelles énergies » a déclaré Patrick Pouyanné, PDG du groupe tricolore mercredi dernier lors d’une conférence de l’association Evolen. « On arrive à peu près à stabiliser nos métiers traditionnels, (…) mais en France on va créer des emplois – il y a longtemps qu’on n’a pas fait ça dans le groupe – notamment par notre engagement dans les nouvelles énergies, que ce soit les renouvelables, le stockage de l’énergie ou l’efficacité énergétique » a-t-il complété. Total avait annoncé en septembre sa participation dans EREN Renewable Energy (éolien, solaire, hydraulique), son acquisition de GreenFlex (efficacité énergétique), et plus récemment, son lancement d’une offre de fourniture gaz et électricité aux particuliers.
Le Figaro du 18/10/2017
Actualité économique et industrielle
TEPCV : NICOLAS HULOT DEMANDE UN SUIVI PLUS STRICT DES PROJETS
Faute de moyens financiers suffisants, le ministre de la Transition écologique a détaillé un mode de gestion drastique des projets du dispositif « territoires à énergie positive », impulsé par Ségolène Royal. 350 millions d’euros de projets liés à la transition énergétique ne pourront être financés par le dispositif. Dans une circulaire adressée aux préfets de région, datée du 26 septembre, Nicolas Hulot leur demande d’appliquer « strictement » les nouvelles règles de gestion pour recentrer le dispositif et l’attribution des aides financières (vérification de la « régularité des signatures de conventions », refus systématique des demandes d’avenant…).
AFP 18/10/17
AFP du 18/10/2017
Actualité économique et industrielle
L’ADEME ACTUALISE SON SCÉNARIO ÉNERGIE-CLIMAT 2035-2050
Afin de contribuer aux différentes réflexions en cours (PPE et SNBC), l’Ademe a mis à jour son scénario énergie-climat 2035-2050 basées sur de nouvelles données économiques et démographiques : « Les scénarios sont liés à la modification des usages de la société qui changent la donne sur la consommation d’énergie » a précisé David Marchal, directeur adjoint productions et énergies durables à l’Ademe. Dans ce nouveau scénario, une baisse de la consommation totale d’énergie de 29% en 2035 par rapport à 2010 et de 45% en 2050 est prévue. Cette baisse provient principalement du secteur des transports (-41% entre 2010 et 2035) notamment grâce à « l’augmentation du nombre de véhicules hybrides et électriques » et du bâtiment (-29% entre 2010 et 2035) avec un rythme « plus poussée » des rénovations thermiques.
AEF du 19/10/2017
Actualité économique et industrielle
CDISCOUNT SE LANCE DANS LA FOURNITURE D’ÉLECTRICITÉ
A peine quelques jours après l’annonce de Total, Cdiscount indique lui aussi se lancer sur le marché de la vente d’électricité aux particuliers. Selon son communiqué, Cdiscount Energie souhaite « changer durablement la donne sur le marché de l’énergie en proposant l’offre la plus simple et la moins chère du marché ».
Green Univers du 19/10/2017
Actualité économique et industrielle
LES FRANÇAIS MOINS SOUCIEUX DE LEUR CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE
Selon le baromètre du médiateur national de l’énergie, seuls 68% des Français considèrent leur consommation d’énergie comme un « sujet de préoccupation important » contre 79% en 2012. D’autre part, seule la moitié des consommateurs a connaissance du droit au changement de fournisseur, et 46% des Français « ont entendu parler » des tarifs réglementés, une amélioration de 4 points par rapport à l’an dernier.
Contexte du 18/10/2017
Actualité économique et industrielle
LA DGEC CONFIRME QU’IL N’Y AURA PAS DE MODIFICATION DU PRIX DE L’ARENH
Olivier David, sous-directeur du système électrique et des énergies renouvelables de la DGEC, a affirmé lors du congrès GAZELEC qu’aucune modification n’avait été envisagée du niveau du prix de l’Arenh. Par ailleurs, Christophe Leininger, directeur du développement des marchés de la CRE, a assuré que le rapport d’évaluation du dispositif serait achevé « plutôt pour cette fin d’année » alors qu’il l’était prévu par le code de l’énergie « avant le 31 décembre 2015 ».
Contexte du 18/10/2017
Actualité Européenne
CALENDRIER INSTITUTIONNEL
Commission de l'Environnement, de la Santé publique et de la Sécurité alimentaire (ENVI), les 23 octobre et 6 novembre à Bruxelles
- Vote sur le projet de directive sur la promotion des énergies renouvelables pour les articles sur lesquels la Commission ENVI est compétente (23 octobre)

Commission Industrie, Recherche et Energie (ITRE), les 25 octobre et 6 novembre à Bruxelles
- Discussion entre rapporteurs fictifs sur les amendements de compromis relatif au projet de directive sur la promotion des énergies renouvelables (25 octobre)

Groupes de travail Environnement du Conseil de l’UE, les 23, 30 octobre et 6, 8 novembre à Bruxelles
- Discussion sur l’éco-innovation et l’économie circulaire (23 octobre)

Groupe de travail Energie du Conseil de l’UE les 24, 25 et 26 octobre à Bruxelles

Conseil des ministres « Transports, télécommunications et énergie », le 24 octobre à Bruxelles
- Discussion sur une stratégie pour un marché unique numérique
- Débat d’orientation sur la cybersécurité
du 20/10/2017
Actualité Européenne
LE GOUVERNEMENT BRITANNIQUE VEUT INTRODUIRE DES PLAFONDS POUR LES PRIX DU GAZ ET DE L’ÉLECTRICITÉ POUR LES CINQ PROCHAINES ANNÉES
Le gouvernement britannique a présenté ce 12 octobre un projet de loi proposant de plafonner les prix du gaz et de l’électricité jusqu’en 2023. Selon ce projet, l’Ofgem, l’autorité de régulation britannique, serait en charge de déterminer ce plafond dès l’entrée en vigueur de la loi, qui ne devrait pas intervenir avant début 2019. Le texte ne donne cependant pas d’indication sur ce plafond, mais précise qu’il devrait être fixé en valeur absolue. Aujourd’hui, un plafond de prix est déjà en vigueur au Royaume-Uni pour les consommateurs les plus vulnérables.
The Guardian du 12/10/2017
Actualité Européenne
ENTSO-E SOUHAITE RENFORCER LA COOPÉRATION RÉGIONALE EN CRÉANT DES « FORUMS RÉGIONAUX DE L’ÉNERGIE »
Le 17 octobre, ENTSO-e a publié un rapport demandant la mise en place de « forums régionaux de l’énergie », afin de renforcer la coopération entre les GRT, les régulateurs et les gouvernements à la maille régionale. La position d’ENTSO-e rejoint la proposition de « centres macro-régionaux » des rapporteurs C. TURMES et M. RIVASI sur le projet de règlement sur la Gouvernance de l’Union de l’énergie. ENTSO-e souhaite ainsi créer des plateformes structurées, sur le modèle du Forum Pentalatéral de l’énergie, afin d’apporter des solutions régionales avec une approche « bottom-up ». Ces forums régionaux permettraient ainsi de contribuer à renforcer la mise en place d’un marché unique de l’électricité.
ENTSO-e du 17/10/2017 et Contexte du 18/10/2017 du 18/10/2017
Actualité Européenne
LE CHARBON PERD DU TERRAIN PARMI LES ÉNERGÉTICIENS SELON GREENPEACE ET COALSWARM
Selon une étude publiée par Greenpeace et CoalSwarm le 18 octobre, depuis 2010, plus d’un quart des entreprises énergétiques qui utilisaient ou possédaient du charbon pour leur production électrique ont abandonné ce combustible, soit une fermeture de près de 370 centrales au charbon. Selon l’étude, cette tendance va se confirmer dans les prochaines années, en particulier en raison des engagements de plusieurs villes et pays de sortir du charbon d’ici à 2030, pour atteindre les objectifs fixés par les accords de Paris. Les auteurs notent également que les actifs retirés du charbon ont en parti permis de financer des projets de déploiement des renouvelables, dont les coûts continuent à baisser.
Enerpresse du 20/10/2017
Actualité Européenne
LE CONSEIL ENVIRONNEMENT TROUVE UN ACCORD SUR LE PARTAGE DE L’EFFORT CLIMATIQUE
A l’issue du dernier Conseil « Environnement » du 13 octobre dernier, les Etats-membres ont adopté une position commune sur le partage de l’effort climatique pour les secteurs non-ETS s. Ce texte vise à réduire les émissions de gaz à effet de serre dans le secteur des transports, de l’agriculture, du bâtiment et de la gestion des déchets, qui représentent à eux seuls 60% des émissions européennes. Ces secteurs sont soumis à un objectif de réduction des émissions de 30% d’ici 2030 par rapport à 2005 (contre 40% par rapport à 1990 pour le secteur ETS). Les discussions ont révélé de fortes oppositions entre les Etats-membres. Pour concilier les pays d’Europe de l’Est, les États ont crédité la réserve de sécurité de 115 millions de tonnes de CO2. Cette réserve serait accessible aux États dont le PIB est inférieur à la moyenne européenne, qui n’auraient pas atteint leurs objectifs en 2030. Une proposition allemande, soutenue par la Suède, les Pays-Bas et le Royaume-Uni, qui consistait à calculer les contributions nationale à partir des objectifs de 2020 et non de 2017-2018, a été refusée par les pays retardataires ainsi que l’Espagne et l’Italie dont l’économie dépend fortement de l’agriculture et des transports. Les trilogues commenceront prochainement, sous la présidence estonienne.
Le Monde du 16/10/2017
Actualité Européenne
LE CONSEIL ENVIRONNEMENT PUBLIE SES RECOMMANDATIONS POUR LA COP 23 EN AMONT DU SOMMET INTERMINISTÉRIEL AUX ÎLES FIDJI
A l’occasion du Conseil Environnement du 13 octobre dernier, les Etats-membres ont adopté une position commune en amont de la prochaine COP 23, qui se tiendra du 6 au 17 novembre à Bonn. Les Etats-membres ont notamment réitéré leur engagement pour atteindre l’objectif de 40% de réduction d’émissions de CO2 d’ici 2030. Ils appellent également l’ensemble des pays signataires à entamer la préparation et mise en œuvre de leur contribution nationale respective. L’adoption de ces conclusions a précédé la réunion interministérielle des 17 et 18 octobre de préparation des négociations. Deux ans après l’adoption de l’Accord de Paris, la conférence climatique aura pour objectif de présenter des mesures concrètes pour tenir les engagements de l’Accord de Paris de 2015, notamment sur la question du financement climatique.
France 24, le 18/10/17, Le Monde du 16/10/17 et AEF du 18/10/17 du 18/10/2017

Actualités

Revue de Presse 2017


Les revues de presse par année

Les adhérents



Contact

L'UFE
Union Française de l'électricité
3, rue du 4 septembre
75002 Paris
Standard : 01.58.56.69.00
Fax : 01.58.56.69.09

Tous vos contacts

Newsletter

Pour vous tenir informé des événements et des faits marquants du secteur de l'énergie, vous pouvez vous abonner à notre newsletter.