Revue de Presse

Retrouvez les faits marquants du secteur de l’énergie, vus par les médias, en France et en Europe...


UFE/Revue de presse sectorielle du 06/10/2017

Actualité économique et industrielle
PAQUET ENERGIE PROPRE : L’UFE APPELLE LES INSTITUTIONS FRANÇAISE À SE MOBILISER
Lors d’une conférence de presse, l’Union Française de l’Electricité a appelé les institutions françaises à se mobiliser pour faire entendre le point de vue national sur le « Paquet Energie Propre », dont les négociations battent leur plein au Parlement européen et au Conseil de l’Union européenne. Christine Goubet-Milhaud, Présidente de l’UFE, juge les avancées des textes « très positives », cependant, elle attire l’attention sur trois points d’attention. D’une part, le mécanisme de capacité français est susceptible d’être remis en cause chaque année, alors que le dispositif avait été approuvé pour une durée de dix ans par la Commission européenne en novembre 2016. D’autre part, sont pointés les incohérences entre les objectifs d’efficacité énergétique, d’énergie renouvelable et de prix de CO2 : la Commission européenne souhaite intégrer un seuil environnemental de 550 gCO2/kWh, une mesure qui serait « contre-productive et inefficace en ce qu’elle mêle des objectifs de sécurité d’approvisionnement et de réduction des émissions de gaz à effet de serre », « paradoxalement, la mesure va affaiblir encore plus le marché carbone », alors qu’une réforme ambitieuse du marché EU ETS permettrait d’atteindre un prix du carbone élevé et suffisant pour exclure les centrales les plus émettrices. Enfin, concernant la gestion de l’équilibre du système électrique, l’UFE juge « crucial de ne pas dissocier la décision opérationnelle de la responsabilité. Ces deux notions doivent rester les prérogatives des gestionnaires de réseau de transport nationaux ».
AEF du 04/10/2017
Actualité économique et industrielle
NICOLAS HULOT SOUHAITE-T-IL TAXER LES PASSOIRES ÉNERGÉTIQUES ?
Selon un document de travail que le Parisien s’est procuré sur la rénovation thermique des logements, Nicolas Hulot propose plusieurs pistes dont celle de « taxer plus lourdement le propriétaire d’un logement dont les performances énergétiques sont jugées insuffisantes, du fait d’une mauvaise isolation, ou d’un système de chauffage obsolète ou polluant ». Une autre piste serait de partager les coûts de chauffage « entre le locataire et le propriétaire si la facture est jugée trop élevée du fait d’une importante déperdition énergétique ». Enfin, un « passeport énergétique » pourrait être attribué aux logement classés F ou G « avec des obligations de travaux étalées dans le temps » pour « obtenir une étiquette A ou B ». Quant au diagnostic de performance énergétique (DPE), il pourrait bénéficier de la prime destinée à remplacer le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) en 2019.
AEF du 04/10/2017
Actualité économique et industrielle
WOMEN’S FORUM : ISABELLE KOCHER EMBARQUE « LE MONDE DU BUSINESS » DANS LA LUTTE CONTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE
Cette année, le Women’s Forum met l’accent sur l’engagement pour un monde meilleur. Isabelle Kocher, PDG d’Engie et 3ème femme d’affaire la plus puissante du monde (hors Etats-Unis) par « Fortune » y a défendu la transition énergétique : « Pour mettre en œuvre l’Accord de Paris, il faut en effet que les opérateurs industriels alignent leurs actions avec ses objectifs, et que le monde de l’investissement réoriente ses moyens pour soutenir les entreprises qui s’engagent pour un monde meilleur. (…) Nous sommes justement en train d’arriver au bout du processus de cession des 15 milliards d’euros de nos actifs qui ne sont plus compatibles avec l’énergie du futur, laquelle sera décarbonée, digitalisée, décentralisée et accessible à tous. Mais pour que le monde du business s’engage plus globalement dans ce mouvement, cela fait sens de réunir ses acteurs, de faire connaître les premières expériences qui marchent et de contribuer à ce qu’elles se généralisent ».
La Tribune du 05/10/2017
Actualité économique et industrielle
QUELLES ÉVOLUTIONS EN TERMES D’EMPLOIS DES ENJEUX ÉCOLOGIQUES ACTUELS ?
C’est justement à cette question que devra répondre Dominique Auverlot, désormais directeur de projet « Transformation de l’appareil productif et de la société face aux enjeux environnementaux » de France Stratégie. Les enjeux environnementaux sont « la neutralité carbone », « la réduction nécessaire de la consommation de pesticides » et « la pollution de l’air ». Ces trois contraintes environnementales conduiront inévitablement à l’évolution d’un certain nombre d’emplois (industries pétrolières, gazières, automobile, notamment) que France Stratégie souhaite anticiper.
AEF du 04/10/2017
Actualité économique et industrielle
LE PLFSS 2018 ENCOURAGE « L’ACHAT DE VÉHICULES ÉLECTRIQUES »
Le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) 2018 encourage « l’achat de véhicules électriques » pour les sociétés en son article 13 intitulé « verdissement du barème de la taxe sur les véhicules de sociétés ». L’exposé des motifs cite « Dans un objectif de lutte contre la pollution atmosphérique et le réchauffement climatique, la mesure vise à adapter la taxe sur les véhicules de société pour renforcer son caractère incitatif vis-à-vis de l’acquisition de véhicules moins polluants. Il est ainsi proposé de mettre à jour le barème en modifiant les seuils d’assujettissement de certaines de ses tranches, encourageant notamment l’achat de véhicules électriques ou hybrides. Ces mesures permettront d’adapter des barèmes datant respectivement de 2011 et 2014, en cohérence avec les mesures récentes, adoptées pour accélérer le développement des véhicules à faibles émissions qui s’articulent pour les véhicules de tourisme autour de deux seuils de 20 g de CO2/km et de 60 g de CO2/km. »
Contexte du 03/10/2017
Actualité Européenne
LA COMMISSION VALIDE QUATRE RÉGIMES D’AIDE AUX ÉNERGIES RENOUVELABLES EN FRANCE
Le 29 septembre, la Commission européenne a validé quatre régimes d’aide d’État pour soutenir la production d’électricité à base d’énergies renouvelables en France. Cela doit permettre au pays de produire plus de 7 GW supplémentaires afin d’atteindre son objectif de 23% d’ENR pour 2020. Ces régimes d’aide soutiendront des installations d’éolienne terrestre, des installations solaires sur les bâtiments et au sol, ainsi qu’un régime technologiquement neutre entre le solaire et l’éolien pour stimuler la concurrence entre ces technologies. Le budget provisoire de ces aides d’État s’élève à environ 8,5 milliards d’euros sur 20 ans.
Commission européenne du 29/09 et Contexte du 2/10 du 06/10/2017
Actualité Européenne
LA PRÉSIDENCE ESTONIENNE A PUBLIÉ UN NOUVEAU PROJET DE COMPROMIS SUR L’ETS
Le 29 septembre, la présidence du Conseil de l’Union européenne a publié une nouvelle proposition de compromis sur la réforme de l’ETS, en amont de la réunion du COREPER ce 6 octobre. Selon la note de la présidence, le Parlement et le Conseil auraient trouvé un accord de principe sur la suppression des quotas dans la réserve de stabilité du marché à partir de 2023. Les co-législateurs se sont également accordés sur la révision des benchmarks définissant le nombre de quotas alloués gratuitement. Enfin, le Conseil écarte la proposition du Parlement d’instaurer un seuil environnemental de 450g CO2/kWh autorisant les centrales à bénéficier du financement du fond de modernisation. La présidence estonienne se dit confiante pour arriver à un accord lors du prochain trilogue prévu le 12 octobre.
Proposition du Conseil du 29/09 et Contexte du 04/10 du 06/10/2017
Actualité Européenne
LA COMMUNAUTÉ SCIENTIFIQUE AMÉRICAINE RÉPOND DE FAÇON MASSIVE À L’APPEL À PROJETS « MAKE OUR PLANET GREAT AGAIN »
En juin 2017, suite à l’annonce des États-Unis de se retirer de l’accord de Paris, le Président Macron avait lancé l’opération « Make our planet great again », un appel auprès de la communauté scientifique américaine à venir continuer leurs recherches en France. Au total, 60 millions d’euros seront consacrés à cette opération, la moitié pour financer la cinquantaine de projets concernés et l’autre moitié à destination des centres de recherche qui accueilleront les chercheurs. Le 29 septembre, le CNRS a annoncé que des milliers de candidatures avaient été reçues, mais seules 255 répondent aux critères de présélection de l’institut. 90 sont encore en lice et doivent désormais être évalués sur leur projet de recherche. Deux autres vagues de sélection auront lieu fin octobre et mi-janvier 2018. Pour l’instant, 62% des chercheurs retenus travaillent aux États-Unis et parmi eux 15% sont Français.
AFP dans Libération du 29/09 et Contexte du 2/10 du 06/10/2017
Actualité Européenne
EN ALLEMAGNE, 15 SCIENTIFIQUES APPELLENT À UNE RÉFORME DE LA FISCALITÉ ÉNERGÉTIQUE ET À UNE TARIFICATION CARBONE
Suite aux récentes élections allemandes, et dans le cadre des négociations en cours pour former une coalition, 15 économistes, scientifiques et représentants de la société civile ont adressé ce 4 octobre un appel au prochain gouvernement. Ils demandent une réforme « fondamentale » de la fiscalité sur l’énergie et l’introduction d’une tarification carbone pour tous les secteurs de l’économie, réformes qu’ils considèrent comme nécessaires si l’Allemagne souhaite remplir ses objectifs climatiques. Le groupe a également exprimé son soutien à l’instauration d’un prix plancher du carbone avec la France, et ont rappelé la proposition d’une contribution commune franco-allemande sur la fiscalité environnementale et climatique, que Paris et Berlin ont annoncé pour la fin de l’année.
AEF du 06/10/2017
Actualité Européenne
L’AIE SOULIGNE UN RALENTISSEMENT DE LA CROISSANCE DES ENR EN EUROPE À PARTIR DE 2016
D’après le rapport annuel sur les énergies renouvelables de l’AIE publié le 4 octobre, deux tiers des nouvelles capacités installées dans le monde en 2016 provenaient de sources de production d’ENR - un record. Cette forte hausse s’explique majoritairement par la percée du solaire photovoltaïque, grâce à des coûts devenus de plus en plus compétitifs et au maintien des politiques de soutien. La Chine, l’Inde et les États-Unis sont les figures de proue de cette accélération et resteront sans doute leaders sur la période 2017-2020. En revanche, l’Europe ralentit son déploiement des énergies renouvelables : la croissance attendue dans les trois prochaines années serait inférieure de 40% à celle des cinq dernières années. Les causes envisagées sont la faiblesse de la demande, les surcapacités et l’incertitude des volumes attendus sur les marchés de capacité. Le rapport prévoit également près de 1000 GW de renouvelables supplémentaires au niveau mondial d’ici 2020 (soit une augmentation de la capacité d’électricité renouvelable de + 43% par rapport à 2016), dont 40% pour la Chine seule. Elles représenteraient alors 30% d’ENR de la production électrique mondiale, contre 24% en 2016.
Rapport de l’AIE du 4/10, Contexte du 05/10 et AEF du 05/10 du 05/10/2017
Actualité Européenne
CALENDRIER INSTITUTIONNEL
Commission Industrie, Recherche et Energie (ITRE), les 11 et 12 octobre à Bruxelles :
- Vote sur le projet de directive relative à la performance énergétique des bâtiments (11 octobre)
- Discussion sur le projet de rapport « Accélérer la transition pour une énergie propre »
- Echange de vues avec la Commissaire pour l’économie et la société numérique, M. GABRIEL, sur le paquet « cybersécurité » et la libre-circulation des données (11 octobre)
- Discussion sur les projets de directive et règlement Electricité et les règlements ACER et préparation aux risques (12 octobre)

Commission de l'Environnement, de la Santé publique et de la Sécurité alimentaire (ENVI), les 11 et 12 octobre à Bruxelles :
- Echange de vues avec le Vice-Président de la Commission européenne à l’Union de l’énergie, M. SEFCOVIC
- Echange de vues avec le Vice-Président de la Commission européenne pour l’Emploi, la croissance, l’investissement et la compétitivité, J. KATAINEN
- Vote sur le projet pour avis « Accélérer la transition pour une énergie propre »
Groupes de travail Environnement du Conseil de l’UE, les 16, 23 octobre et 6, 8 novembre à Bruxelles

Groupe de travail Energie du Conseil de l’UE les 10, 12, 17 et 19 octobre à Bruxelles

Conseil des ministres Environnement, le 13 octobre à Luxembourg :
- Discussion sur le projet de texte relatif à la répartition de l’effort (non-ETS)
Trilogue Conseil/Parlement européen/Commission européenne le 12 octobre à Bruxelles :
- Examen du projet de texte relatif à la réforme du marché EU-ETS
du 06/10/2017

Les adhérents



Contact

L'UFE
Union Française de l'électricité
3, rue du 4 septembre
75002 Paris
Standard : 01.58.56.69.00
Fax : 01.58.56.69.09

Tous vos contacts

Newsletter

Pour vous tenir informé des événements et des faits marquants du secteur de l'énergie, vous pouvez vous abonner à notre newsletter.