Revue de Presse

Retrouvez les faits marquants du secteur de l’énergie, vus par les médias, en France et en Europe...


Revue de presse du 17/12/2013 au 23/12/2013

Actualité économique et industrielle Actualité Européenne      

Actualité économique et industrielle

> Prochaine Revue de presse le 6 janvier 2013


du 23/12/2013

Toute l'équipe de l'UFE vous souhaite de bonnes fêtes

> Efficacité énergétique : le paradoxe de l’effet rebond

Libération
du 16/12/2013


Selon le journaliste David Owen, l’auteur de Vert paradoxe, le piège des solutions éco énergétiques, plus la science et l’industrie recherchent – et trouvent- des gains d’efficacité énergétique, plus nous (sur)consommons. Pour l’auteur « la dernière chose dont la Terre a besoin, c’est d’une voiture bon marché qui fait 2 litres aux 100 kilomètres ; une fois que nous l’aurons, il n’y aura plus de barrière à l’acquisition d’un véhicule un peu partout ». Une de ses préconisations serait d’accompagner l’efficacité énergétique de « mesures restrictives parallèles », comme la hausse du prix de l’énergie.

> RTE va investir 1.4 md€ en 2014

Enerpresse
du 18/12/2013


La CRE a arrêté le programme d’investissements de RTE pour 2014. Les enjeux requièrent, pour la décennie à venir, des investissements conséquents dans le réseau public de transport d’électricité, note la CRE. Le niveau annuel pour la période 2009-2013 devrait augmenter de 66% par rapport à la période 2006-2008. Le programme d’investissements proposé par RTE pour l’année 2014 s’élève à 1413M€ dont près des deux tiers seront consacrés au développement et au renouvellement des réseaux régionaux.

> TURPE 4 HTA/BT publié au journal officiel

Enerpresse
du 23/12/2013


Les nouveaux tarifs sont destinés à s’appliquer à compter du 1er janvier 2014. Ils augmenteront en moyenne de 3.6% au 1er janvier puis devraient évoluer selon l’inflation chaque 1er août de 2014 à 2017, le nouveau cadre étant prévu pour 4 ans. Dans les faits, cette hausse a déjà été prise en compte dans l’évolution moyenne de 5% des tarifs réglementés de vente de juillet 2013, a précisé la CRE. Les nouveaux tarifs renforcent « le cadre existant de régulation incitative en faveur de la qualité de service rendu aux utilisateurs du réseau et de la qualité d’alimentation d’électricité. » souligne-t-elle. Concernant la qualité de service, ont été instaurées « la réduction des délais de mise en service ou de raccordement des producteurs, notamment photovoltaïques, ainsi que le délai de réponses aux réclamations adressées aux distributeurs ».

> Le Premier ministre japonais favorable à la relance du nucléaire

Le Figaro
du 13/12/2013

Malgré le traumatisme provoqué par Fukushima, le Premier ministre japonais, Shinzo Abe, est favorable à la relance du nucléaire en raison du coût des importations de combustible fossile pour faire fonctionner les centrales à charbon, à l’origine d’un déficit commercial record et d’une hausse des tarifs de l’électricité. « L’énergie nucléaire est une source basique d’énergie importante et fondamentale qui soutiendra la stabilité de la demande et de l’offre énergétiques » écrit la commission dans son rapport, sans préciser la part du nucléaire dans le mix énergétique.

> Bilan des dispositifs pour lutter contre la précarité énergétique d’Enea-Consulting

Le Moniteur
du 17/12/2013

La société de conseil spécialisée dans l’énergie et le développement durable, Enea-Consulting estime l’accompagnement complet d’un ménage en précarité à près de 17 000€, comprenant le kit éco énergétique, le diagnostic énergétique, l’accompagnement en ingénierie financière et technique et les travaux de rénovations. Dès lors, accompagner les 2.1 millions de propriétaires occupants identifiés comme précaires énergétiques coûterait près de 35 milliards d’euros. La tarification progressive de l’énergie, dont une nouvelle version pourrait être proposée au printemps 2014 dans le cadre de la loi sur la transition énergétique, « peut conduire à favoriser la maîtrise de la consommation des ménages », mais « reflète très mal la réalité des coûts du système électrique », explique Enea-Consulting.

> Comment expliquer les prix négatifs sur le marché de l’électricité ?

Environnement magazine
du 16/12/2013

Depuis le 1er janvier 2012, des prix négatifs sont observés sur le marché de gros à 24h et début novembre 2013 se sont ainsi 25 heures cumulées de prix négatifs qui avaient été enregistrées. Concrètement, les acheteurs ont reçu de l’argent de la part des producteurs. Selon l’analyse du cabinet Sia Partners, l’ordre de l’énergie la moins chère à la plus chère est le suivant : hydraulique, nucléaire, charbon et gaz. Seulement, l’intégration des ENR fatales qui bénéficient d’une priorité d’injection dans le réseau a changé la donne en décalant cet ordre de priorité : « cette décision crée un excédent d’offre qui ne peut être résorbé qu’en payant des acteurs pour écouler la production » détaille Sia Partners. « Les systèmes de soutien aux ENR entraînent l’apparition de prix négatifs » soutient la CRE.

> Geo PLC attend un signal politique fort pour les CEE

Le Monde
du 17/12/2013

Pour Geo PLC, la société de conseil pour le diagnostic et le financement dans le domaine de l’efficacité énergétique, l’enjeu crucial du dispositif des CEE est de réduire notre dépendance énergétique vis-à-vis de l’étranger et de créer les conditions d’un avantage compétitif permanent. Ce défi nécessite un effort constant sous la forme d’une planification à long terme qui redonnera à l’Etat sa qualité de stratège et aux acteurs économiques les moyens de leur développement futur, «si le ministre souhaite que le dispositif soit rénové d’ici à 2015, l’heure est à la rédaction des textes » réclame Geo PLC.

Actualité Européenne

> La Cour de Justice de l'Union Européenne remet en cause le tarif de l'éolien

Europolitique
du 20/12/2013


L'obligation en France d'acheter l'électricité produite par des éoliennes à un prix supérieur à celui du marché constitue une intervention de l'Etat au moyen des ressources de l'Etat, a tranché jeudi 19 décembre dernier la Cour de justice de l'Union européenne (CJUE). La Cour avait été saisie par des opposants français à l’éolien dont Vent de colère qui milite contre les éoliennes en argumentant que le tarif institué en 2008 s’agissait d’une aide d’Etat qui n’avait pas été notifiée en bonne et due forme à Bruxelles. Le surcoût aujourd’hui supporté par EDF, est compensé par la CSPE, acquittée par les consommateurs d’électricité.


> Bruxelles : de nouvelles règles d’encadrement aux aides d’Etat à l’énergie

Enerpresse
du 19/12/2013


La Commission a lancé le 18 décembre dernier une consultation sur les nouvelles règles qu’elle veut voir en vigueur dès juillet 2014 pour encadrer les aides d’Etat dans les domaines de l’environnement et de l’énergie. Le commissaire à la concurrence Joaquin Almunia rappelle que les lignes directrices proposées visent à assurer la décarbonisation de l’approvisionnement énergétique et l’intégration du marché intérieur de l’UE. Les aides pour les énergies couvrent quatre secteurs : renouvelables, infrastructures, production et aides à l’industrie lourde.
Source : Europolitique, Enerpresse 19/12/13

> Bruxelles enquête sur l’aide aux industries énergivores en Allemagne

Enerpresse
du 20/12/2013


L’aide dont bénéficient les entreprises très énergivores en Allemagne, sous la forme d’une réduction du prélèvement destiné à financer les sources d’énergies renouvelables (EEG Umlage), pourrait ne pas être compatible avec les lignes directrices sur les aides d’Etat à la protection de l’environnement. Pour le vérifier, la Commission européenne a ouvert le 18 décembre dernier une enquête approfondie sur certains aspects de ce dispositif, considéré dans l’ensemble comme une aide conforme aux règles de l’UE. Gunther Oettinger a précisé par la suite que « la Commission européenne et le nouveau gouvernement allemand (…) vont négocier et on pourra résoudre le problème sous six à dix mois par une réforme de la législation allemande sur l’énergie conforme au droit européen, c’est notre objectif ».
Source : Europolitique 19/12/13, Enerpresse 20/12/13

Les adhérents



Contact

L'UFE
Union Française de l'électricité
3, rue du 4 septembre
75002 Paris
Standard : 01.58.56.69.00
Fax : 01.58.56.69.09

Tous vos contacts

Newsletter

Pour vous tenir informé des événements et des faits marquants du secteur de l'énergie, vous pouvez vous abonner à notre newsletter.