Revue de Presse

Retrouvez les faits marquants du secteur de l’énergie, vus par les médias, en France et en Europe...


Revue de presse du 20/12/2010 au 23/12/2010

Actualité économique et industrielle      

Actualité économique et industrielle

> Nome : bataille autour du prix d'accès au nucléaire d'EDF

La Tribune
du 22/12/2010

A peine votée, la loi NOME devient le terrain d'un affrontement entre EDF et ses concurrents sur le montant du prix d'accès aux 25% de production nucléaire. Pour EDF c'est 42€ sans discussion possible. Mais ses concurrents et le gouvernement ne partagent cette vision. Paul Chamsaur a donc du pain sur la planche avant de rendre compte de sa mission sur le projet fin février.

> GDF Suez défavorable à EDF dans Areva

AFP
du 20/12/2010

Pour le PDG de GDF Suez, Gérard Mestrallet, une entrée de l'électricien français EDF au capital du groupe nucléaire Areva car alors, EDF serait en conflit d'intérêts avec les autres actionnaires sur la question du prix d'achat des équipements d'Areva.

> Des centrales GDF Suez en Chine sous condition de visibilité

AFP
du 20/12/2010

"Nous irons en Chine construire et exploiter des centrales électriques, qu'elles soient hydrauliques ou nucléaires, quand les conditions le permettront", a déclaré Gérard Mestrallet.
La Chine fait toujours peur ou rêver quant à son potentiel de développement économique et industriel. Pour autant, GDF Suez ne construira des centrales électriques en Chine que lorsque le mode de fixation du prix de vente de l'électricité pourra être déterminé, de façon irrévocable, sur le très long terme a déclaré Gérard Mestrallet qui a précisé que son groupe avait, par ailleurs,des projets nucléaires au Brésil, en Roumanie, en Grande-Bretagne, en Italie et dans "quelques autres pays ciblés.

> Moratoire sur le PV : recours en Conseil d'Etat?

Le JDD + AFP + Le Figaro
du 20/12/2010

Plusieurs associations et entreprises du secteur photovoltaïque vont déposer un recours auprès du Conseil d'Etat contre le décret publié le 9 décembre par le gouvernement qui instaure un moratoire de trois mois sur les projets industriels d'installations de panneaux solaires.
En plus du recours en annulation devant le Conseil d'Etat- qui ne sera pas traité dans l'immédiat, le réseau a ainsi déposé en référé un recours en suspension. En cas de victoire, les acteurs concernés pourraient obtenir des indemnisations.

> First Solar suspend son implantation à Bordeaux

La Tribune + Le Monde
du 21/12/2010

Dix-huit mois après l'annonce de la construction de la "plus grande usine de panneaux solaires en France" par First Solar, ce dernier vient d'en suspendre l'implantation. Motif invoqué : l'absence de visibilité sur les tarifs.

> Eoliennes en mer : la France a du vent... et pas de projets...

Les Echos
du 21/12/2010

Le gouvernement aurait dû lancer, depuis plusieurs mois, un grand appel d'offres pour que soient installées les premières éoliennes au large des côtes françaises.
Mais l'État cherchant à réduire le coût des subventions aux énergies renouvelables, l'appel d'offres a été reporté plusieurs fois. Il pourrait en outre être étalé dans le temps, avec trois tranches successives de 2.000 mégawatts (MW), contre deux de 3.000 MW initialement prévues. La première tranche serait donc plus limitée avec le risque potentiel de se retrouver avec des lots qui n'auront pas la taille suffisante pour justifier la mise en place, en amont, d'une filière pour fabriquer les éoliennes » selon les professionnels du secteur éolien.

> Démarrage de la concertation sur le PV

Le Point
du 20/12/2010

Reflet des tensions et des attentes des parties prenantes, la 1ère réunion de concertation pilotée par Jean Michel Charpin sur l'avenir du PV a duré 4h et demi le 20 décembre dernier. A sa sortie, le moral des professionnels était remonté d'un cran malgré les craintes de voir la filière "mourir" pour cause de moratoire.
Les professionnels ont ainsi demandé aux pouvoirs publics de "cesser de dénigrer la filière française en affirmant que 90 % des panneaux photovoltaïques installés en France viennent de Chine". Ce qui est, selon eux, totalement faux, puisque "60 à 70 %" des installations seraient françaises... La question du développement d'une industrie française sera d'ailleurs au coeur des discussions, par le biais d'un groupe de travail spécifique sur le sujet.
Les professionnels du photovoltaïque ont réclamé de de transparence sur la fameuse "liste d'attente" des projets, invoquée par le gouvernement pour décider le moratoire. Selon le gouvernement, le nombre et la puissance des projets inscrits sur cette liste laissaient craindre une explosion prochaine du coût du photovoltaïque sur la facture d'électricité de tout un chacun, le prix de production de l'énergie solaire devant être racheté par EDF à un tarif très avantageux pour les producteurs. Or, selon les chiffres présentés lors de la réunion, la liste d'attente ne serait pas si imposante que cela si l'on prend en compte "le taux d'échec" des projets présentés depuis 2006. Cependant, la réunion a fait ressortir quelques chiffres révélateurs comme cause de la file d'attente chez RTE dont les 3/4 est occupée par des projets d'EDF EN. En revanche, aucun espoir ne leur ait laissé quant à la révision à la hausse des objectifs initiaux du Grenelle en matière de PV.

> Denis Merville rend son rapport sur les problèmes de facturation

Bulletin officiel
du 18/12/2010

Le ministre de l'Industrie, de l'Energie et de l'Economie numérique Eric BESSON a reçu hier le rapport du médiateur national de l'énergie Denis MERVILLE sur les modalités de facturation et de traitement des réclamations des fournisseurs d'énergie. Selon le ministère, "ce rapport conclut qu'il n'existe aucune surestimation chronique ou volontaire de consommation de la part des fournisseurs d'énergie, ni d'application rétroactive de hausses tarifaires" et établit "l'inexistence de toute pratique conduisant à une surfacturation de la part des fournisseurs".
Le rapport met en évidence le "caractère inévitable des aléas, à la hausse ou à la baisse, lorsque la consommation est facturée non sur la base d'un relevé réel, mais dans le cadre d'un exercice de prévision". Le rapport fait également état des "marges de manoeuvre qui existent pour rendre plus apaisées et plus rapides les relations et rectifications entre fournisseurs et consommateurs".
C'est pourquoi il émet plus d'une trentaine de recommandations afin d'améliorer l'information des consommateurs et le traitement de leurs réclamations.

Actualités

Revue de Presse 2010


Les revues de presse par année

Les adhérents



Contact

L'UFE
Union Française de l'électricité
3, rue du 4 septembre
75002 Paris
Standard : 01.58.56.69.00
Fax : 01.58.56.69.09

Tous vos contacts

Newsletter

Pour vous tenir informé des événements et des faits marquants du secteur de l'énergie, vous pouvez vous abonner à notre newsletter.