Revue de Presse

Retrouvez les faits marquants du secteur de l’énergie, vus par les médias, en France et en Europe...


UFE/Revue de presse sectorielle du 20/02

Actualité économique et industrielle
RTE VA TESTER L’IMPACT DU MISTRAL SUR SON RÉSEAU ÉLECTRIQUE
Grâce à l’installation de 13 capteurs sur les 91 kilomètres de câbles entre Avignon et Marseille, RTE pourra mieux suivre l’influence du vent sur la capacité de transport des câbles électriques : « ces capteurs collectent en temps réel différents paramètres sur l’état précis de la ligne. En couplant ces données à un modèle météorologique, RTE va être en mesure d’évaluer les marges supplémentaires disponibles » a expliqué le gestionnaire de réseau dans un communiqué de presse. « Ainsi, lors des pointes de consommation ou d’avaries sur les lignes à 225 000 volts, il sera alors possible d’augmenter la capacité de la ligne et de renforcer la sécurité d’approvisionnement électrique de la région » a-t-il précisé. « On estime que le mistral permettra de baisser jusqu’à 10°C la température de la ligne (en moyenne 75°C) et ainsi de transporter entre 10 et 30% d’électricité en plus. ». L’installation de ces capteurs sera à terme déployée sur tout le territoire national en vue de numériser le réseau de transport d’électricité pour une gestion plus « dynamique » et une meilleure intégration de l’électricité intermittente.
AFP du 15/02/2017
Actualité économique et industrielle
LE GRAND LYON PRÉPARE SA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE
Le schéma directeur des énergies (SDE) de la 2ème métropole de France vient d’être publié dans l’objectif de préparer 3 scenarii de transition énergétique pour l’agglomération. « Concrètement, il s’agit de cartographier, à la maille Iris, les flux de toutes les énergies, incluant production, transport, distribution et consommation » explique le vice-président de la métropole, Bruno Charles. Cette cartographie fine a été rendue possible grâce la contribution de plusieurs acteurs énergétiques dont RTE, Enedis, Dalkia, Cofely… qui ont transmis près de 3 000 jeux de données. Le schéma directeur sous le bras, l’équipe de planification va désormais devoir se pencher sur trois scenarii à proposer aux élus lyonnais d’ici fin 2018, dont les axes portent notamment sur le développement de la production d’énergies renouvelables et le renforcement des synergies avec les zones rurales.
Journal de l’environnement du 10/02/2017
Actualité économique et industrielle
VÉHICULES ÉLECTRIQUES : HAUSSE DE 53% DES IMMATRICULATIONS SUR LE MOIS DE JANVIER
Selon l’Association nationale pour le développement de la mobilité électrique (Avere), 2 563 nouvelles immatriculations de véhicules électriques ont été enregistrées en janvier 2017 par rapport à janvier 2016. Les modèles les plus vendus ont été la ZOE de Renault, la Nissan Leaf et la Peugeot ION. Les véhicules hybrides rechargeables n’ont pas eu le même succès, leurs ventes sont en baisse de 11.5%.
Enerpresse du 14/02/2017
Actualité économique et industrielle
JEAN-BERNARD LÉVY : « DE TOUS LES GRANDS ÉNERGÉTICIENS EUROPÉENS, EDF EST L’UN DES SEULS À AVOIR DÉGAGÉ UN PROFIT CHAQUE ANNÉE DEPUIS LA CRISE DE 2008 »
EDF a publié mardi 14 février dernier ses résultats 2016 : le groupe « a eu à affronter de multiples difficultés » admet son PDG (niveau de la dette, problèmes de fabrication d’Areva, spéculation sur les prix…), mais la construction des deux réacteurs EPR au Royaume-Uni, et l’augmentation du capital confirmée par le Conseil d’Administration, sont « la preuve que nous allons de l’avant » assure-t-il. Il savait que la chute des prix de marchés marquerait les résultats mais, confiant, il affirme que « 2018 sera déjà l’année du rebond ». Sur le « nouveau monde de l’énergie », Jean-Bernard Lévy souhaite démontrer « qu’EDF peut aussi être un très grand acteur de la production décentralisée » : « cela impose de faire fonctionner simultanément le système très hiérarchique et centralisé d’EDF, efficace mais uniforme, avec un écosystème émergent, plus partenarial, décentralisé, digital. »
Le Figaro du 14/02/2017
Actualité économique et industrielle
LA DGEC MET EN CONSULTATION LE PROJET DE DÉCRET SUR LA 4ÈME PÉRIODE DES CEE
Le dispositif des certificats d’économie d’énergie repose sur une obligation de réalisation d’économies d’énergie imposée par les pouvoirs publics aux fournisseurs d’énergie. Ceux-ci sont ainsi incités à promouvoir activement l’efficacité énergétique auprès des consommateurs d’énergie : ménages, collectivités territoriales ou entreprises. Pour la 3ème période du dispositif (2015-2017), l’objectif de réduction de la consommation d’énergie est de 700 TWhc, auquel s’est ajouté un objectif supplémentaire de réduction de la consommation d’énergie ciblant les ménages en situation de précarité énergétique de 150 TWhc sur 2016-2017. La 4ème période d’obligation d’économies d’énergie sera comprise entre le 1er janvier 2018 et le 31 décembre 2020 : le niveau d’obligation globale est fixé à 1600 TWhc dont 400 au bénéfice des ménages précaires sur le plan énergétique. La consultation prendra fin le 6 mars 2017.
Consultations-publiques.developpement-durable.gouv.fr du 14/02/2017
Actualité économique et industrielle
AUTOCONSOMMATION D’ÉLECTRICITÉ : LE PARLEMENT DONNE ENFIN SON ACCORD
En commission mixte paritaire, les parlementaires ont adopté le projet de loi qui vise à favoriser le développement de l’autoconsommation d’électricité. Désormais, un particulier ou une entreprise peut consommer l’électricité qu’il produit, plutôt que de l’injecter directement dans le réseau. Ségolène Royal a annoncé vouloir promulguer « très rapidement » le projet de loi pour que « ses dispositions en faveur de l’accélération de la transition énergétique entrent en vigueur ». D’un côté, les gestionnaires de réseaux auront pour rôle de faciliter les opérations d’autoconsommation, et de l’autre, un tarif d’utilisation des réseaux publics d’électricité spécifique est prévu. Enfin, la valorisation des garanties d’origine de l’électricité de source renouvelable bénéficiant d’ores et déjà d’un soutien public, sera interdit.
La Tribune du 16/02/2017
Actualité économique et industrielle
LE MEDEF PUBLIE SON LIVRE BLEU : QUELLES SONT SES PROPOSITIONS EN MATIÈRE D’ÉNERGIE ?
Mardi 14 février, Pierre Gattaz, le Président du MEDEF, a exposé ses propositions dans le cadre des Présidentielles 2017 : l’une des « politiques d’avenir » préconisées est de « poursuivre une transition énergétique et écologique source de croissance et d’emploi ». Pour lui, « la fiscalité énergétique et climatique doit être revue dans une perspective européenne, voire internationale » afin de protéger la compétitivité des entreprises. Quant à la transition énergétique, elle doit être encouragée par l’accélération de la « recherche et l’innovation aussi bien dans le domaine de la production que de l’utilisation des énergies : efficacité énergétique, stockage, pilotage des réseaux… ». Au niveau de l’Union européenne, il propose de replacer l’énergie dans le projet européen « et de faire converger les valeurs du carbone au niveau mondial en soutenant l’innovation bas-carbone et en orientant chaque acteur vers les solutions les plus efficaces. Ainsi, la réduction de CO2 s’effectuera dans un environnement équitable ».
AEF du 14/02/2017
Actualité Européenne
CALENDRIER INSTITUTIONNEL
Groupe de travail énergie au Conseil de l’Union Européenne, 21 février, Bruxelles
du 20/02/2017
Actualité Européenne
LES 4 PRIORITÉS POUR LA RECHERCHE EUROPÉENNE : LA NOURRITURE, L’EAU, LA SANTÉ ET L’ÉNERGIE
A l’occasion d’un évènement organisé par la fondation de Bill Gates ce jeudi 16 février, le Commissaire européen à la recherche, Carlos Moedas, a confirmé, les 4 nouvelles priorités de la Commission pour les bourses de recherche post-2020 : la nourriture l’eau, la santé et la recherche. Ce nouveau programme s’inscrit dans la continuité des 80 milliards d’euros investis dans le programme Horizon2020. Le Commissaire explique la volonté de la Commission de répondre aux préoccupations primaires des citoyens européens, et encourage les Etats membres à se saisir de cette opportunité pour relancer la R&D sur leur territoire.
Politico du 16/02/2017
Actualité Européenne
EURELECTRIC PROPOSE SON AIDE POUR LES NÉGOCIATIONS BREXIT
Dans une lettre publique adressée le 16 févier au négociateur en chef de la Commission européenne sur le Brexit, Michel BARNIER, la fédération européenne de l’industrie électrique appelle à conserver « un commerce libre et équitable de l’électricité à travers les interconnexions ». Eurelectric précise aussi que la position irlandaise devrait être étudiée attentivement si l’Angleterre était amenée à quitter le marché unique. La fédération explique qu’un « arrangement à long terme » permettrait au Royaume-Uni « de contribuer à un système électrique intégré et compétitif à travers l’Europe ».
Contexte du 17/02/2017
Actualité Européenne
ETS : LE SECTEUR DES RENOUVELABLES ALLEMAND REGRETTE LE MANQUE DE SIGNAL LONG TERME
Ce mercredi 15 février, le Parlement européen a voté en plénière la réforme du marché ETS. Le Parlement a notamment tranché pour conserver un facteur linéaire de réduction à 2,2% (contre 2,4% proposé par la commission ENVI), et a doublé la quantité de quotas absorbés par la réserve de stabilité. La fédération professionnelle allemande qui traite des énergies renouvelables (BEE) a exprimé son regret après le vote du Parlement: « L’échange de droits d’émission sans ambition continuera à n’envoyer aucun signal de prix pertinent ». Pour compenser le manque d’ambition de l’ETS, elle appelle les Etats-membres à mettre en place des mesures nationales, dont une taxe carbone sur l’électricité, et propose même que cette taxe augmente pendant les périodes de prix négatifs. L’Union française de l’électricité a également souligné le manque d’ambition du Parlement, qui propose une réforme insuffisante sur le long-terme.
Contexte du 17/02/2017
Actualité Européenne
LA COMMISSION EUROPÉENNE VALIDE L’AIDE D’ETAT ALLEMANDE POUR CONSTRUIRE DES BORNES DE VÉHICULE ÉLECTRIQUE
Le 13 février, la Commission européenne a validé la stratégie allemande pour déployer des bornes de chargement pour les véhicules électriques à travers le pays. Elle estime que cette stratégie contribuera à réduire les émissions de CO2 et participera ainsi à la décarbonation de l’économie. Ce régime de soutien, dont le coût s’élève à 300 millions d’euros sur quatre ans, vise à financer un maximum de projets pour augmenter le nombre de bornes de chargement rapide. Les entreprises, les particuliers et les autorités locales pourront prétendre à ce financement.
Contexte du 14/02/2017
Actualité Européenne
LE MINISTÈRE DE L’ENVIRONNEMENT S’EMPARE DU CETA
Le ministère de l’Environnement a publié le 10 février un rapport sur l’accord de libre-échange entre l’Union européenne et le Canada (CETA) rédigé par le Commissariat général au développement durable et le Conseil économique pour le développement durable, visant à démontrer qu’il est possible de concilier le CETA avec les engagements climatiques de l’accord de Paris. Le rapport expose des solutions pour évaluer et limiter l’impact négatif du traité sur l’environnement. Parmi celles-ci, le rapport propose notamment de mettre en place un système de bonus-malus pour encourager le déploiement des énergies renouvelables au sein de l’Union européenne et au Canada. Pour cela, il préconise d’exclure du mécanisme de résolution des différends entre investisseurs et Etats (ICS) tous les projets qui participent à la lutte contre le changement climatique. Il appelle aussi à ce que les sujets climatiques soient les premiers à être traités par le forum de coopération réglementaire, mis en place sous le traité.
Contexte du 13/02/2017

Actualités

Revue de Presse 2017


Les revues de presse par année

Les adhérents



Contact

L'UFE
Union Française de l'électricité
3, rue du 4 septembre
75002 Paris
Standard : 01.58.56.69.00
Fax : 01.58.56.69.09

Tous vos contacts

Newsletter

Pour vous tenir informé des événements et des faits marquants du secteur de l'énergie, vous pouvez vous abonner à notre newsletter.