Spring is coming ! Il est temps de faire le bilan de l’hiver 2017-2018

L’électricité, tout le monde en a besoin 24h sur 24, sur l’ensemble du territoire. Quand on rentre chez soi le soir en plein hiver ou que l’on va au travail, on appuie sur l’interrupteur et on s’attend bien entendu à ce que la lumière soit. On ne se pose pas la question de l’équilibre offre-demande. Et pourtant, chaque hiver, la question surgit dans les médias : va-t-on manquer d’électricité ? Alors que s’installe doucement le printemps, il est intéressant de faire le bilan de la saison passée et de comprendre comment fonctionne le réseau de transport d’électricité…

RTE, qui gère en France un réseau de transport d’électricité de haute et très haute tension de 105 000 kilomètres, soit deux fois et demie le tour de la Terre, doit assurer en permanence cet équilibre entre la consommation et la production. Et c’est essentiellement l’hiver que cet équilibre est le plus délicat à assurer. Si la vigilance est de mise en cas de vague de froid importante et durable et de pics de consommation, le gestionnaire de réseau de transport dispose d’un certain nombre de moyens pour assurer l’équilibre du système électrique, à la fois dans le cadre du fonctionnement normal des marchés de l’électricité, et si besoin en ayant recours à des mesures plus exceptionnelles, comme une baisse de la tension ou des délestages ciblés. Mesures qui, bien que dites « exceptionnelles », ne doivent d’ailleurs pas être confondues avec une panne générale, le fameux « black-out ».
 

Un hiver froid et néanmoins sans état d’alerte

RTE l’avait rappelé dès le début de la saison, la France ne risquait aucune panne générale. Cette perspective semblait d’autant plus éloignée que, lors de l’hiver précédent et, notamment, début 2017, le niveau d’alerte était plus important et pour autant, aucune des mesures exceptionnelles n’avait été mise en œuvre.

Rappelons que l’équilibre du système électrique repose bien entendu sur les moyens de production disponibles en France, mais aussi en Europe, grâce aux 50 lignes électriques transfrontalières avec les pays voisins. Au total, ce sont tout de même 341 interconnexions qui donnent la possibilité de mutualiser les moyens de production en faisant fonctionner ceux qui offrent le meilleur prix et qui donnent tout son sens à l’Europe de l’énergie !

Des messages de sensibilisation aux « écogestes » ont cependant été émis cet hiver afin d’inciter les utilisateurs du réseau à réduire leur consommation. Selon un sondage Ifop réalisé pour RTE à l’hiver 2017, un Français sur deux (52 %) aurait effectivement modifié ses habitudes pour limiter sa consommation d’électricité !
Ces messages de sensibilisation s’ajoutent ainsi aux dispositifs contractuels (interruptibilité, effacement) entre le gestionnaire de réseau de transport et certains consommateurs d’électricité, en particulier industriels, qui les incitent également à réduire leur consommation en période de pics.

Et l’hiver prochain ?

A long-terme, la filière électrique dans son ensemble, notamment les fournisseurs, développe de nombreuses innovations pour réduire les pics de consommation, afin de garantir la résilience du système électrique et de réduire les coûts associés pour les consommateurs : l’efficacité énergétique, notamment à travers d’appareils de chauffage électriques de plus en plus performants, mais aussi le développement de nouvelles flexibilités et du pilotage de la demande, afin d’orienter la consommation d’électricité vers les périodes où la production est disponible, ou encore le stockage.

A plus court-terme, et sans attendre l’hiver prochain, l’UFE incite d’ores et déjà chaque citoyen-acteur à télécharger l’application gratuite RTE-ECO2mix. Elle permet précisément de visualiser, en temps réel, et dans chaque région ou métropole, ce que la France produit, consomme, importe ou exporte. En cas de pics de consommation, comme l’hiver dernier, elle permet d’alerter les gens. Et c’est notamment grâce aux petits gestes mis bout à bout que les économies d’énergie aux heures de pointe permettent de soulager significativement le réseau de plusieurs milliers de mégawatts.

Les adhérents



Contact

L'UFE
Union Française de l'électricité
3, rue du 4 septembre
75002 Paris
Standard : 01.58.56.69.00
Fax : 01.58.56.69.09

Tous vos contacts

Newsletter

Pour vous tenir informé des événements et des faits marquants du secteur de l'énergie, vous pouvez vous abonner à notre newsletter.