Plan climat : Oui à l’ambition… à condition d’une mise en œuvre pragmatique !

Nicolas Hulot a présenté jeudi 6 juillet son Plan climat et détaillé les priorités du gouvernement pour le quinquennat qui s’ouvre. L’UFE salue l’engagement du gouvernement en faveur de la préservation du climat et l’ambition du Plan, notamment à travers l’objectif d’atteindre la neutralité carbone d’ici 2050, mais juge que sa mise en œuvre ne pourra se faire sans une large concertation sur les aspects industriels, financiers et sociaux de la transition.

L’UFE appelle de longue date à une mise en cohérence entre les objectifs de la transition écologique et les politiques publiques effectivement déployées. Elle accueille donc favorablement l’annonce de la future montée en puissance de la fiscalité carbone et, plus généralement, la volonté de réorienter la fiscalité dans son ensemble dans le sens de la diminution des émissions de gaz à effet de serre.

La mobilité électrique accessible à tous …

Le soutien aux véhicules électriques s’inscrit pleinement dans cette dynamique. Il faudra soutenir plus fortement le développement de l’acquisition de véhicules électriques tant pour le marché du neuf que pour celui de l’occasion, et tant pour les particuliers que les professionnels, car la proposition visant à mettre fin à la vente de voitures thermiques en 2040 n’est pas suffisante pour atteindre la neutralité carbone en 2050, compte tenu de la durée de vie des véhicules. L’UFE soutient en particulier le développement accéléré des infrastructures de recharge via un fonds pour la mobilité durable.

Des équilibres à trouver de manière pragmatique

L’UFE partage également l’objectif affiché par le gouvernement d’une production d’énergie décarbonée. La définition de l’équilibre au sein d’un mix de production électrique décarboné entre les énergies renouvelables et l’énergie nucléaire n’a pas d’impact sur les émissions de gaz à effet de serre et ne relève donc pas d’un choix de politique climatique. L’UFE plaide à ce sujet pour une approche pragmatique dans la définition des trajectoires, intégrant à la fois les critères économiques, la complémentarité des filières pour garantir la sécurité d’alimentation et l’accompagnement des transitions professionnelles et territoriales, pour lesquelles des outils et financements spécifiques devront être mis en place. A ce titre, l’UFE se félicite que, pour la première fois, le plan climat affiche l’ambition de lancer une réflexion avec les organisations professionnelles et syndicales sur l’évolution des métiers dans le secteur de l’énergie, ce que l’UFE appelle de ses vœux depuis plusieurs années. En tant qu’organisation représentative du système électrique, l’UFE participera activement à ces discussions ainsi qu’à l’élaboration de la prochaine PPE.

Réformer les nombreux dispositifs de soutien à l’efficacité énergétique

Enfin l’UFE soutient l’ambition du gouvernement de mettre fin aux passoires thermiques sous 10 ans. Elle appelle le gouvernement à se saisir de cette opportunité pour évaluer la pertinence des nombreux dispositifs existants en faveur de l’efficacité énergétique, à l’aune de leur contribution effective à la lutte contre la précarité énergétique et à la réduction des émissions de gaz à effet de serre.
L’UFE rappelle en outre que la précarité énergétique ne concerne pas uniquement le logement, mais également l’accès à la mobilité. La précarité énergétique est avant tout une précarité économique, qui doit être traitée dans le cadre global des politiques sociales.
L’UFE soutient pleinement l’ambition et les objectifs affichés par le gouvernement, mais sera vigilante à la qualité de la concertation, indispensable à la mise en œuvre de politiques à la fois efficaces et justes pour réduire les émissions de gaz à effet de serre. L’excellence de la filière électrique française pourra ainsi être mise au service de la transition vers une économie décarbonée, en faveur de la qualité de vie des citoyens, du dynamisme du tissu industriel et de l’emploi dans les territoires.

Les adhérents



Contact

L'UFE
Union Française de l'électricité
3, rue du 4 septembre
75002 Paris
Standard : 01.58.56.69.00
Fax : 01.58.56.69.09

Tous vos contacts

Newsletter

Pour vous tenir informé des événements et des faits marquants du secteur de l'énergie, vous pouvez vous abonner à notre newsletter.