Avec l’électricité, une nouvelle ambition pour la France

Le monde connaît une période transformation si vaste et si profonde que l’on peut aisément parler, sans galvauder le terme, de « révolution ». L’UFE publie aujourd’hui son « ambition pour la France » pour rappeler que l’électricité est au cœur de cette révolution et qu’elle représente un atout à saisir pour notre pays.

Les transformations qui touchent l’énergie, dans une dynamique qui va en s’accélérant, sont tout à la fois environnementales, technologiques, économiques et sociétales. On les résume parfois avec les initiales « 3D  » :

  • décarbonation  : pour freiner les changements climatiques, menace majeure sur nos écosystèmes et nos habitats, les énergies fossiles sont de plus en plus remplacées par des énergies décarbonées, en particulier par les énergies renouvelables dont les ressources sont quasi-illimitées ;
  • digitalisation  : dans tous les domaines, les technologies « intelligentes » permises par les formidables progrès du numérique apportent de nouveaux services, quitte à bouleverser parfois les modèles d’affaires traditionnels ;
  • décentralisation  : les territoires montent en puissance comme échelle pertinente pour mettre en œuvre les solutions de demain et répondre aux aspirations des citoyens et des consommateurs.

Cette révolution est bien sûr une révolution de l’énergie, car après l’ère du charbon et l’ère du pétrole c’est vers une ère où l’électricité est un des vecteurs-clés que nous conduit ce triple mouvement. Mais, comme toutes les précédentes, c’est une révolution dont les conséquences s’étendent bien au-delà de l’énergie, qui a le potentiel de reconfigurer toute l’activité économique, modifier les modes de consommation, améliorer notre environnement, et qui concerne donc tout le monde – particuliers, entreprises, responsables politiques.

Nous vivons un tournant majeur pour l’économie mondiale et la France a tous les atouts pour bien le négocier.

De nombreux emplois de demain se jouent déjà aujourd’hui, dans la capacité qu’aura la France de s’imposer parmi les champions de cette révolution industrielle mondiale. Certains métiers seront durablement transformés et d’autres émergeront. Grâce à son histoire, notre pays est l’un des rares à disposer de compétences reconnues et d’entreprises leaders sur tous les segments de la filière électrique  : un parc de production peu émetteur de CO2 grâce aux énergies renouvelables et au nucléaire, des réseaux de qualité qui faciliteront la transition énergétique, le développement de services d’efficacité énergétique innovants, le lien « naturel » entre le vecteur électricité et le numérique… Autant d’atouts pour mener en France cette révolution des 3D et aussi pour exporter nos savoir-faire dans un monde dont encore beaucoup de besoins énergétiques essentiels sont inassouvis.

En France et en Europe, des étapes politiques importantes seront franchies en 2017, et l’UFE formule plusieurs recommandations

Avec les débats sur les textes européens structurants du « Clean Energy Package  », ainsi qu’avec l’élection présidentielle en France, 2017 fait figure d’année charnière. Pour que la révolution déjà engagée soit la plus positive possible, l’UFE, dans son « ambition pour la France », recommande de suivre 5 grandes orientations :

  • faire de la lutte contre le changement climatique une priorité traduite dans tous les outils de politique publique et dans tous les secteurs de l’économie,
  • placer le consommateur au centre des préoccupations, en particulier par la maîtrise des factures d’énergie et la lutte efficace contre la précarité énergétique ;
  • faciliter les transformations technologiques du système électrique, en particulier dans les domaines de la digitalisation, du stockage et de la flexibilité ;
  • conduire les transformations socio-économiques avec une vision transverse des mutations, notamment au travers d’une prospective des emplois,
  • renforcer le rôle de la France en Europe, pour donner un cadre offrant de la visibilité aux investissements de moyen et long terme nécessaires à la sécurité d’approvisionnement.

Au cours des semaines à venir, l’UFE publiera un certain nombre de fiches étayant et détaillant les différentes propositions opérationnelles correspondant à ces 5 axes, afin de nourrir le débat sur ces sujets structurants à plus d’un titre.

Documents associés à l'article

Les adhérents



Contact

L'UFE
Union Française de l'électricité
3, rue du 4 septembre
75002 Paris
Standard : 01.58.56.69.00
Fax : 01.58.56.69.09

Tous vos contacts

Newsletter

Pour vous tenir informé des événements et des faits marquants du secteur de l'énergie, vous pouvez vous abonner à notre newsletter.